Détaxe de carburant et chauffeurs de taxi (QE)

M. Christian Vanneste attire l’attention de Mme la ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales sur la possible libéralisation et la suppression de la détaxe du carburant qui toucheraient prochainement les chauffeurs de taxi. Il aimerait donc connaître l’avis du Gouvernement sur ce sujet important.

Réponse de Madame Christine Lagarde, Ministre de l’Economie :

L’article 265 sexies du code des douanes prévoyait, pour les exploitants de taxis, une réduction de TIPP de 100 % dans la limite de 5 000 litres par an pour chaque véhicule. Cette exonération était autorisée au titre d’une dérogation prévue par la directive 2003/96/CE du Conseil du 27 octobre 2003 restructurant la taxation des produits énergétiques et de l’électricité et qui avait pris fin le 31 décembre 2006. Le Gouvernement a par conséquent été amené à aménager l’article 265 sexies du code des douanes en loi de finances rectificative pour 2007, afin de mettre la législation nationale en conformité avec la directive précitée. En application de l’article 5 de cette directive, les exploitants de taxis bénéficient désormais d’un taux réduit de taxe intérieure de consommation de 30,20 EUR/hl pour le gazole et de 35,90 EUR/hl pour l’essence sans plomb. L’application de ce taux réduit est opérée par l’intermédiaire d’un remboursement calculé en appliquant au volume des carburants acquis dans chaque région ou dans la collectivité territoriale de Corse, la différence entre le taux de la taxe intérieure de consommation applicable à chacun des carburants concernés et le taux réduit applicable au carburant concerné après application éventuelle de la modulation décidée par les conseils régionaux ou l’Assemblée de Corse. Le Gouvernement, conscient des difficultés rencontrées par les taxis, a confié à M. Pierre Chassigneux, préfet, une mission afin d’examiner les mesures d’accompagnement utiles. Il lui a aussi demandé de proposer un plan de modernisation et d’amélioration quantitative et qualitative de l’offre de service, portant sur la profession de taxi, et plus largement sur l’ensemble du secteur des transports spécialisés. Sur la base de ces propositions, et en concertation avec les organisations professionnelles du secteur des taxis, le Gouvernement a engagé une importante réforme de la réglementation.

Question publiée au JO le : 16/10/2007 page : 6277
Réponse publiée au JO le : 16/06/2009 page : 5859
Date de changement d’attribution : 18/03/2008

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.