Christian Vanneste : “je suis un député libéré !”

Je donnais hier matin une conférence de presse. Vous trouverez ci-dessous des extraits du compte-rendu du journal La Voix du Nord (sur la photo : Didier Droart, Christian Vanneste et Christian Desmet) :

Bien dans la majorité parlementaire, heureux de n’être plus dans le rôle d’opposant municipal… tel se présente aujourd’hui Christian Vanneste, député de la Xe circonscription. Mais s’il n’intervient plus directement dans les affaires municipales, il garde intacte sa capacité de critiquer la municipalité

(…) «  Je suis un député libéré », lance-t-il aujourd’hui. «  Être dans l’opposition, pour un député, est une charge inutile, une charge frustrante. » Il accorde toute sa confiance à «  l’opposition constituée par une équipe de militants bien ancrés au quotidien sur le terrain », autour de Gérald Darmanin et Didier Droart. Avec eux, il travaille «  en complète synergie ».

Le député n’est pas avare de compliments à l’égard de la génération montante. De Gérald Darmanin, il déclare : «  En tant qu’opposant, il est meilleur que moi. il a cette niaque qu’on a à son âge ». Bref, Christian Vanneste trouve la situation idéale, «  très content » qu’il est de l’opposition municipale UMP. Avec une pierre dans le jardin des «  traîtres qui ont rejoint la majorité  »… Aujourd’hui, le député se consacre entièrement à son travail de parlementaire, ce qu’il a rappelé hier, en conférence de presse. Avec la crise, « la mission de l’État n’est plus la croissance, mais la protection des Français ». Un message dont le député qu’il est se fait « le relais ». Il propose son «  tiercé dans l’ordre : 1 – restaurer la confiance 2 – créer du travail 3 – et seulement ensuite, créer du pouvoir d’achat et de la consommation ». Christian Vanneste justifie ainsi l’argent prêté aux banques («  un crédit à 8 % ») et le plan de relance annoncé à Douai, ainsi que les mesures prévues pour le pouvoir d’achat des plus démunis.
Pour lui, aucun doute : la méthode Sarkozy est la bonne. Et c’est l’occasion de brocarder, une fois de plus, ses adversaires socialistes, et de remettre une couche sur les 35 heures. Le bon élève de l’Europe, c’est l’Allemagne, «  avec ses 15 % de baisse du prix du travail et une baisse importante du chômage. Les Allemands se sont serrés la ceinture au moment où on était en pleine croissance. C’est la fable” La Cigale et la Fourmi”… Ils ont sauvegardé leur industrie automobile. » Relais, donc, du message de l’État et du gouvernement. Mais aussi «  aiguillon » au niveau local. Et d’évoquer les dossiers de l’emploi, de la sécurité, des investissements de l’État sur le plan local ou encore de l’A 24.

Son maître mot, c’est «  moral, avec ou sans “e”. Le moral, c’est ce qui m’anime pour qu’à mon niveau, je puisse participer à la restauration de la confiance et à l’aide aux personnes les plus exposées. La morale, c’est ce qu’il faut restaurer à tous les niveaux : morale publique, morale des élus, morale du capitalisme. J’espère que cette crise fera qu’un certain nettoyage aura bien lieu à ce niveau-là. Les parachutes dorés et les paradis fiscaux, il faut être impitoyable sur ces questions. » (…)

Articles liés

Un commentaire

  1. Programme :

    1 – restaurer la confiance :

    Oui…Mais laquelle ? Celle des épargnants ? (Pas fait) Des contribuables ? (Quels contribuables ?) Des Français (mission impossible ?) De la Bourse ? (Là bravo !)

    2 – créer du travail

    Bien…Quand est ce qu’on arrête de licencier nos prefets à chaque visite présidentielle ?

    Et comment “créer” du travail…Quand on s’appelle Vanneste, qu’on est député de la Nation…Mais qu’on est écouté que d’une oreille (et encore) par M. Fillon qui n’en a plus que pour sa femme et son argent ?

    Après…Créer du travail…Au Gouvernement, là effectivemment….Le Président, ses Ministres, et le Gouvernement se démène !
    -M.Sarkozy cherche à placer son fils à la députation
    -M.Fillon recrute ses enfants
    -M. Croissance +++ embauche son fiston
    -Le nombre de conseillers atteint des plafonds à l’Elysée, Matignon

    Avant de “créer” du travail…Ne pourrait on pas (déjà) commencé par “garder” le travail, dans notre cher pays….Par ex en allant voir les partenaires de notre belle France pour donner une nouvelle interprétation du terme “concurrence libre et parfaite” ?
    Parce que sincèrement, je ne suis pas sur que l’enfer fiscal qu’est notre France soit le meilleur terreau pour aussi bien garder que créer du travail !

    3 – et seulement ensuite, créer du pouvoir d’achat et de la consommation ».

    Sauf que…En France, c’est la consommation qui tire la….Croissance. Contrairement à l’Allemagne. On l’oublie trop vite MAIS LA FRANCE EST UN PAYS DE SERVICES LA OU L’ALLEMAGNE EST UN PAYS DE PRODUITS (INDUSTRIELS)

    Comparer les deux est dès lors un peu étrange. Ne serait ce que parce que les Français ont des modes de consommation différents des Alllemands et autres “Européens”.

    Ajoutons à cela que plus l’Allemagne se porte bien…Mieux la France va, puisque c’est notre partenaire privilégié. Et l’Allemagne étant dans la même situation…Elle a intérêt à ce que nous allions bien.

    Il n’y a pas de “bons ou mauvais élèves”. Il y a des pays, différents. Ne serait ce que sur le diagnostic.

    En Allemagne, les partis ont conclu qu’ils avaient trop dépensé…Et ils ont fait des efforts pour réduire les dépenses du pays, en s’obligeant à une rectitude des comptes.

    En France, les partis ont accusé les Français de trop dépenser ou de voter pour des élus dépensiers (sauf que les électeurs n’avaient aucune idée des dépenses à l’époque, eux) !

    En Allemagne…Une loi a été votée pour interdire des dépenses somptuaires.

    En France ? Calendes grecques !

    Les Français sont des fourmis…Bien plus que les Allemands. En revanche…Au niveau politique, c’est l’inverse : en témoigne les voyages de Merkel et Sarkozy. Merkel qui voit une crise financière, économique, s’abattre sur son pays…Prend soin des deniers publics…Avec un train de vie que ne renierait pas Saint Louis. De son coté, Sarkozy fait comme si la France avait un taux de croissance de 10% n’hésitant pas à s’accorder, qui plus est, des vacances entre deux soit disants réceptions officielles !

    “Christian Vanneste justifie ainsi l’argent prêté aux banques (« un crédit à 8 % »)”

    Je résume :

    L’Etat achète de l’argent à….DES BANQUES….Pour les prêter…AUX DITES BANQUES ! Et c’est quelque chose d’intelligent ? Surtout que lesdites banques, en dépit de leur sourire de bon aloi….NE PRETENT TOUJOURS PAS AUX CITOYENS CONSIDERANT MANIFESTEMENT QUE L’ARGENT PUBLIC LEUR APPARTIENT DE DROIT !!!

    “t le plan de relance annoncé à Douai, ainsi que les mesures prévues pour le pouvoir d’achat des plus démunis.”

    Monsieur Vanneste, ne prenez pas les Français pour plus niais qu’ils ne sont. Les mesures pour les “plus démunis”?

    Je résume :

    50% (au moins) des personnes en France, ne paye pas l’IR.
    Ce sont les personnes que l’on pourrait appeler “les plus démunies”)

    Dans les 50% qui payent l’IR…La première tranche n’aura pas à le faire. Il s’agit d’une partie minime de ce qu’on appelle, en général, “les classes moyennes”.

    La tranche juste au dessus…Ce sont “les protégés du bouclier fiscal”.

    Bref…UNE FOIS ENCORE….LES PLUS DEMUNIS N’ONT RIEN (pas concernés par les mesures gouvernementales) MAIS EN PLUS LA CLASSE MOYENNE EST CELLE QUI EN PREND PLEIN LE PIF !!!!

    Car ceux qui vont payer la jolie mesure c’est encore ceux des classes moyennes….Ceux qui ne sont pas assez pauvres ni assez riches pour intéresser l’Etat…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.