Tourcoing : débat d’orientation budgétaire 2008.

Hier soir avait lieu à l’Hôtel de Ville de Tourcoing le Conseil municipal relatif aux orientations budgétaires de la Commune. Débat évidement très important. Vous trouverez ci-dessous mon discours.

Le débat d’orientation budgétaire est comparable à la réflexion d’un voyageur avant de continuer son chemin. A-t-il parcouru la distance prévue ? A-t-il les ressources nécessaires pour continuer ? Y-a-t-il sur la route, de façon sûre, les possibilités de les compléter ? Et d’abord fait-il suffisamment clair pour prévoir son cheminement ? A cette dernière question, la réponse est non selon vous. Puisque vous évoquez des incertitudes sur le montant des dotations et sur le produit de la fiscalité. Alors pourquoi partir si vite ? Pourquoi ce débat d’orientation budgétaire et ce budget, dans des conditions inhabituelles de précipitation ? Cela tient du paradoxe, alors que l’environnement ne paraît guère souriant. L’Etat, depuis plusieurs années, contient ses dépenses alors que les collectivités locales les augmentent considérablement, obligeant aussi l’Etat a intervenir de plus en plus comme premier contribuable local ou à travers des dotations spécifiques comme la DSU. Et n’allez pas, une fois encore, accuser la décentralisation qui n’est pour rien dans cette affaire…

La Communauté Urbaine voit également sa marge de manœuvre se restreindre. De ces deux côtés, il y a moins d’incertitudes qu’il n’y paraît. Vous faites semblant de croire qu’il réside des incertitudes dans les recettes et que l’Etat continue de se désengager. Je veux, tout de suite vous dire qu’il n’en n’est rien : la revalorisation forfaitaire des bases d’impositions est proposée à 1,6% (et non à 1,8%) depuis le 14 novembre dernier par la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale, présidée par, je vous le rappelle, le socialiste Didier Migaud…

Mais la Dotation de Solidarité Urbaine (DSU), qui était de 6 millions en 2007 sera vraisemblablement de 6,6 millions en 2008, soit 10% d’augmentation… Et vous osez encore parler de désengagement de l’Etat ! Et je vous fais grâce de ne pas évoquer toutes les nouvelles structures que cofinance directement l’Etat : La Poste de la Bourgogne, le Point Info-Famille, la salle des sports du Virolois…

A défaut d’être bien gérée, Tourcoing est donc une ville bien aidée !

Les incertitudes ne sont-elles pas plutôt de votre côté, entre une grande partie de notre dette qui est conditionnée aux taux et des recettes exceptionnelles (des affaires de Bondues puis de Mouvaux) qui ne seront bientôt plus versées… ? La réalité de la situation de notre ville, c’est que vous avez hypothéqué l’avenir car vous avez beaucoup trop emprunté : la dette de Tourcoing s’élève à 80 millions d’euro.

Les dépenses de fonctionnement plus le remboursement de la dette en capital, sur les recettes réelles de fonctionnement, ont dépassé 100% ! Là où les communes sont inscrites dans un mouvement de désendettement, Tourcoing n’a cessé de s’endetter.

Un rapide calcul montrera au public l’abîme dans lequel nous nous trouvons : chaque jour ouvré la dette coûte 16 700 euro… Un détail, mais n’est-ce pas dans ceux-ci que l’on trouve le diable : en ce qui concerne les dépenses réelles de fonctionnement on peut regretter que les dépenses supplémentaires pour l’ANRU n’aillent pas directement aux opérations de rénovations urbaines mais aillent, une fois encore, aux dépenses de communication comme vous le précisez dans votre document. Les dépenses de personnel augmenteront encore alors que Tourcoing est déjà en surpoids au regard des communes de sa taille. Les bons gestionnaires savent que sur ce poste quand on est à plus de 54% des frais de dépenses de personnel sur les dépenses de fonctionnement, la ligne rouge est franchie ! Et vous parlez de maîtriser les coûts de personnel alors même qu’une lettre du Maire en date du 4 septembre 2007, qui n’a évidemment bien sûr rien à voir avec la proximité des élections, a été adressée à tout le personnel de la Mairie, promettant aux fonctionnaires l’accélération de leurs carrières à 100% des agents qui peuvent prétendre au grade au grade supérieur seront nommés: du jamais-vu ! Monsieur LANOO peut-il nous préciser combien ces promesses coûteront à la collectivité ?

Les cadeaux du Père Noël de la fin du mandat sont aussi des mines pour le successeur. Pour la majorité actuelle, c’est plus simple : il suffira de résoudre le problème par une augmentation d’impôt comme celle à laquelle vous avez procédé en 2002 en dépit de vos engagements électoraux de maîtriser la fiscalité.

Mais il est vrai que tous les tourquennois n’ont pas la même sensibilité à cette question. En effet, en ce qui concerne les impôts locaux, au titre de 2006, les rôles généraux de taxe d’habitation émis au profit de la commune de Tourcoing se sont montés à 14 044 531 euro. 35 006 foyers imposés, dont 6 075 totalement dégrevés et 13 854 ont été partiellement dégrevés. Le montant des compensations d’exonérations était de 1 791 514 euro.

Avec un taux d’imposition de 35%, un chiffre encore et toujours parmi les plus élevés de France, Tourcoing n’en peut plus de faire fuir les foyers qui composent habituellement la classe moyenne, indispensable au dynamisme d’une grande ville… En matière de taxe professionnelle, Tourcoing récupère plus de 2,5 millions de compensations d’exonérations de taxe professionnelle. Mais attention, le dernier débat d’orientation budgétaire à la Communauté Urbaine nous montre les limites budgétaires qu’atteigne LMCU : il ne faut plus beaucoup espérer du côté de Lille Métropole pour combler nos propres trous…

On continue donc de s’inquiéter d’une municipalité qui n’a que 30% de recettes propres, c’est-à-dire que nous sommes Etato-dépendant et LMCUO-dépendant. Tourcoing est littéralement sous perfusion de l’Etat et de la Communauté Urbaine.

Il faut donc refaire venir en nombre des contribuables, notamment en baissant de façon très significative les impôts, relancer l’attractivité de Tourcoing et réduire notre train de vie.

Le voyageur qui a ainsi fait le bilan et tracé des perspectives, de même la ville trace une politique. Tous les deux ont un objectif, tous les deux utilisent des moyens de manière privilégiée. L’objectif de Tourcoing c’est en apparence de se réinventer. Et c’est dans les faits devenir une ville dortoir. Dans laquelle on bâtit un peu n’importe où et n’importe comment et dans laquelle de nouveaux tourquennois s’installent parce que c’est moins cher. Pour le reste, on constate une lenteur incroyable pour que les projets sortent de terre : l’Union, le Centre-ville annoncé depuis plus de sept ans ou une disparition sans gloire comme le projet de ville numérique. Les comparaisons avec Roubaix ou Valenciennes sont, de ce point de vue, de plus en plus cruelles. Quand aux moyens, ils sont toujours les mêmes : c’est la bonne vieille méthode qui compense en communication ce qu’on ne réalise pas vraiment. Cela a été la boucle fièrement annoncée alors qu’elle n’existe pas et n’entoure encore rien.

Cela est aussi La Fabrique ou l’Atelier, projets surdimensionnés par rapport aux moyens de fonctionnement. Le dernier étage de La Fabrique est inutilisable en hiver, tandis que la Malcense vieillie et qu’on laisse brûler l’ancienne MJC des Orions.

Car, il faut, à Tourcoing, une autre politique résolument active. Sans alourdir le débat, deux orientations politiques, et donc budgétaires, nous paraissent essentielles pour les années à venir. Il faut absolument, renoncer à ce que Tourcoing continue à être une ville-dortoir.

Vous vous réjouissez des nouvelles constructions ? Nous aurions aimé que vous annonciez de nouvelles entreprises, de nouveaux commerces, qui créent emplois et animations pour la ville… Roubaix, avec des difficultés beaucoup plus grandes que les nôtres, a pu réussir à relancer son Centre-ville et ses activités commerciales… Pour nous, changer est possible.

Il faut simplement une volonté forte. La volonté de baisser résolument les impôts locaux.

Il faut absolument que nous privilégions l’entretien et la restauration des équipements actuels plutôt que de poursuivre une véritable course à l’échalote dans la construction de nouveaux équipements. Construire de nouvelles salles de sports c’est bien, mais entretenir et rénover les actuels équipements sportifs c’est mieux… Pourquoi ne pas choisir de rénover cette honteuse salle Georges Dael désormais décrépite et la salle des fêtes poussiéreuse de la Mairie…

Il faut gérer une ville en bon père de famille. D’autant que pour un euro dépensé en investissement, c’est cinq euro de fonctionnement à prévoir pour l’avenir…

Plutôt que les paillettes, il faut privilégier le réel.

Votre politique à vous se résume à celle d’un homme qui achète une maison secondaire alors même que sa résidence principale tombe en ruine !

Les deux orientations que nous venons de vous donner sont celles, qu’inlassablement, nous vous proposons depuis 2001…

Votre politique est celle d’une triple fuite en avant : une fuite en avant vers l’endettement, une fuite en avant dans les dépenses du personnel et une fuite en avant dans des investissements que la ville ne pourra pas correctement entretenir, rénover et faire fonctionner… Rien n’est plus dangereux pour un voyageur que de s’engager sur le chemin qu’un autre a tracé dans l’obscurité. Pour éclairer le débat budgétaire si proche, trop proche, puisqu’il vous était loisible d’attendre deux mois, je vous demande de nous faire parvenir les comptes rendus de ce débat dans la semaine qui vient…

Articles liés

7 commentaires

  1. Bravo monsieur le député !
    Quel discours !
    Tout à fait d’accord avec vous !
    Vivement que la majorité actuelle embourgeoisée dégage pour voir enfin cette ville endormie bien gérée par une équipe compétente et soucieuse de l’Intéret général et de celui de sa population.

  2. Bravo cher Christian,votre discours d’hier soir nous redonne le moral. Tourcoing va reprendre sa place et il fera bon y vivre
    Bien amicalement

    Thérèse Legley

  3. Très bien écrit et certainement très bien lu ! Lorsque la liste UMP sera élue, ce qui serait souhaitable !, il vous faudra beaucoup de volonté et d’habileté pour dénouer Tourcoing de son marasme budgétaire !

    Courage Christian Vanneste !
    Bonne chance !
    B. PAYEMENT.

  4. Comment ne pas être d’accord avec vous ! Tourcoing est une ville qui mérite tellement mieux !! Car effectivement l’endettement et les impôts y sont records ! Mais si au moins ca avait servi a quelque chose. Depuis maintenant 19 ans, Tourcoing a d’abord fait du sur place pour ensuite reculer, nous pouvons voir au quotidien dans les communes aux alentours tout ce qui est possible de faire en matière d’aménagement, d’urbanisme, de culture, de dynamisme commercial, de propreté ! Oui a Tourcoing nous payons toujours plus d’impôts nous nous endettons chaque jour un peu plus, mais pour rien, car rien ne change a Tourcoing, Pourquoi avons nous au moins 10 ans de retard sur Roubaix ou sur Lille ?
    Une commune ne doit-elle pas se gérer comme on gère le budget d’une famille? On ne peut pas dépenser l’argent que l’on a pas et surtout on ne doit pas emprunter plus que ce que l’on sera capable de rembourser…
    Oui vivement les élections de 2008 et je l’espère sincèrement votre victoire, la tache ne sera pas facile bien sur, le travail est considérable, Mais avec VOUS et le soutien de tous les habitants de Tourcoing le changement est possible.

  5. Bravo pour ce discours plein de bon sens ! On est tous tellement d’accord avec vous.

    Bon courage Monsieur Vanneste ! La victoire enfin attendue par tous les tourquennois est proche.

  6. je suis trés heureuse de voir tous ces tourquennois qui ont envie de changement. tous ensembles on va réussir on doit être solidaire et faire une grande famille
    ce qui s’est passé à Tourcoing au moment des Présidentielles va se reproduire,j’en suis persuadée
    ce sera une Grande Victoire pour Christian mais surtout pour NOUS
    Amitiés à tous
    Thérèse LEGLEY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services