Hommage au Général

Hier, en tant que Président de l’Association Tourquennoise pour l’action de Fidélité à l’œuvre du Général de GAULLE, j’étais avec les membres de cette association et de nombreux amis près de la stèle du Général à Tourcoing afin d’y déposer une croix de lorraine fleurie et de remettre une médaille de l’Assemblée nationale à un gaulliste de toujours, Francis GUNTHER, fils d’un résistant né sous la croix helvétique et devenu citoyen français pour services rendus, sous celle de lorraine, à notre pays dans le cadre de la résistance et qui a été par la suite adjoint au maire de René LECOCQ, maire de Tourcoing.

Peut-on penser qu’il y a une politique gaulliste aujourd’hui ? Telle est la question que j’ai posée durant ma brève allocution. Il n’y a certes pas aujourd’hui de programme politique qui pourrait prétendre porter la marque du Général de GAULLE. En revanche, il y a une conception de la politique qui est gaulliste et que le Général résumait par cette formule : la politique est une action au service d’une idée simple et forte, non une chorégraphie d’attitudes et de combinaisons menée par un ballet de figurants professionnels. L’idée simple et forte, c’est le service des intérêts supérieurs de notre pays. Les moyens sont une volonté sans faille et l’union de tous ceux qu’anime une certaine idée de la France. Ce rassemblement, de GAULLE l’avait réalisé durant le combat contre le nazisme. Il fut rejoint par des hommes aussi différents que le colonel REMY, proche de l’Action Française, ou Maurice SCHUMANN, démocrate chrétien du Sillon. Le secrétaire du président du CNR, le très républicain et ancien préfet Jean MOULIN était Daniel CORDIER, lui aussi maurassien d’origine. Pierre BROSSOLETTE venait du socialisme. Autrement dit, le Général de GAULLE ne menait pas un combat idéologique, mais se vouait essentiellement à son pays. Le réalisme nous oblige toutefois à constater que ses adversaires les plus constants et les plus acharnés se recrutaient, eux, dans le ballet des figurants professionnels et plutôt à gauche.

Articles liés

6 commentaires

  1. Les deux drapeaux politiques hissés le 17 juillet dernier à Nouméa rappellent les deux légitimités présentes en Nouvelle-Calédonie et donc, se réclamer de l’action du Général de Gaulle pendant la guerre mondiale a encore du sens.

    http://www.nouvelle-caledonie.gouv.fr/sections/actualites/photos_du_noel_2009/haut-commissariat_le1667/downloadFile/preview/20100717_HC9_MK.JPG

    Concernant la guerre dans le pacifique, il faut rappeler que les Japonais auraient occupé la Nouvelle-Calédonie sans difficultés insurmontables si les Américains n’avaient construit une dizaine d’aérodromes à partir de mars 1942, ce qui décida la flotte japonaise à une invasion de l’Australie. Et c’est précisément cette tactique de la contrainte qui se conclut par la bataille de la mer de Corail…

  2. Peut on…M. VANNESTE, rendre hommage à un homme dont manifestement, on ne partage pas les idées ?

    Je m’interroge…Sincèrement.

    Il y a quelques temps, vous étiez tout feu, tout flamme, pour dénoncer l’horrible Commission Européenne, illégitime en matière d’immigration…Et souteniez le Président de la République, qui affirmait, comme souvent, la main sur le coeur, que non jamais la France n’accueillerait sur son territoire des migrants à l’évidence génants.

    Or…Qu’apprend t on ? Que à Bruxelles…Aujourd’hui même, M. FILLON a validé…La possibilité pour les Albanais et les Bosniaques d’entrer partout dans l’Espace Schengen…Sans visas ! Et c’est repartie pour un élargissement complètement stupide et mal préparé ! Ce n’est même pas moi qui le dit…Mais une personne peu apte à être considérée comme “eurosceptique” ! Le patron de la fondation Robert Schuman.

    http://www.jd-giuliani.eu/fr/article/cat-2/225_Elargissement-La-Commission-europeenne-fait-elle-bien-son-travail.html

    Bref…Encore une fois, beaucoup de vent…Pour rien. Et si, pour changer, le PARLEMENT se saisissait vraiment du PROBLEME ! A quoi bon parler IMMIGRATION tous les matins…Si c’est, une fois le passage à l’acte, se coucher sans même brandir l’épée ?

    On se souvient que le Général De Gaulle, qui aimait la France, et respectait les Français, lui…Défendait ce qu’il disait, mettait en cohérence ses propos avec ses actes ! Ici, M. SARKOZY n’est même pas le coq gaulois fier qu’on pourrait attendre, mais seulement l’autruche qui plante sa tête dans le sable en prétendant ignorer que pendant qu’il crie au scandale contre la Commission…Il signe à Bruxelles des traités qui le lient…Et ses successeurs aussi…Pour un projet qui va dans le mur, du propre avis d’un bon connaisseur de la question !

    Il y a quelque chose de formidable à vous voir faire l’hommage d’un homme de conviction…Quand aujourd’hui ce qu’on qualifie de “droite” est pour la plupart de ses membres, composé de personnes à l’évidence sans conviction.

    Et à mon grand regret…Vous ne semblez pas géné par ce déséquilibre patent entre vos dires et vos actes. Si vous pensiez, réellement, que la Commission, en la personne de Mme REEDING, n’avait pas le droit de demander des comptes à la France sur une compétence partagée (dixit le traité de Lisbonne) pourquoi 1) avez vous un traité qui dicte les actes de la France en la matière ? 2) Ne demandez vous pas (parce que vous ne pouviez ignorer qu’une réunion à Bruxelles avait lieu) à M. KOUCHNER, en tant que représentant de la France, et à M. BESSON (qui en principe doit s’occuper de ces questions) comment être crédibles en signant à Bruxelles un élargissement sans fin…Contre lequel vous et vos collègues, à Paris, prétendez lutter ?

    Sur le même terrain, on sait que le Général DE GAULLE respectait profondément la LOI. Une fois un accord passé, une décision prise…Il respectait celle ci. Ainsi, quand la Commission Européenne imposa certaines directives sur la PAC…Il s’y plia, comme la Constitution le lui suggérait.

    Aujourd’hui, nous sommes face à une farce sinistre…Où MAM entend violer la loi ! Ne respectant pas ainsi ni les traités, ni vous M. le Législateur. http://www.maitre-eolas.fr/
    Voyez le papier qu’elle a gentiment envoyé à “son parquet” si indépendant !

  3. 1) Autant pour moi, je voulais dire “qui se conclut” et non “qui se conclua”.

    @ seb:

    Le contexte européen est différent. Le Général de Gaulle a scellé la réconciliation franco-allemande et pratiqué une politique russophile pour faire contre-poids à l’influence économique et culturelle des Etats-Unis mais, ce n’est pas lui qui a signé l’Acte unique et le traité de Maastricht !

  4. Pour Herman Van Rompuy (qui ? Le président du conseil européen adoubé par SARKOZY) : “Le temps de l’Etat-nation homogène est terminé”
    http://www.dailymail.co.uk/debate/article-1328579/Herman-Van-Rompuy-The-end-Britain-nation-state.html#ixzz153lVMuqr

    Et personne, dans le collectif de la “droite populaire” pour dire quelque chose ! Je croyais que le collectif était attaché “à la Nation”…Uniquement quand elle n’est pas souveraine ?

    Le brave président du conseil européen semble avoir une conception très “empire” de l’Europe ! Sinon, il saurait que la France n’a aucune envie – je parle des Français – de se fondre dans un “conglomérat d’élus désireux de vivre ensemble” !

    Pour Van etc. un pays ne peut pas exister par lui même ! Il ne connaît pas la Suisse ? La Chine ? Ou…Les USA ? De quel droit exprime t il une telle opinion alors que TOUS LES TRAITES disent que l’UE est une – cf CC – une union d’Etats SOUVERAINS ?

    Au passage, le “collectif” ne pourrait pas dire quelque chose en matière budgétaire. L’UE réclame une augmentation de 2,9% de son budget ! Pendant ce temps là…On saigne le contribuable national (plus de taxe) et cela pour moins de services rendus (cf loi des finances pour 2011)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services