Célébration ou décérébration ?

enracinementBlack M va clôturer la célébration du centenaire de Verdun. ( article valeurs actuelles) La nouvelle paraît d’abord une mauvaise blague de Charlie à propos d’un sujet qui n’est pas rigolo. Mais, non, cette brillante idée viendrait d’une « plume » présidentielle spécialiste du rap. Alors, il reste deux hypothèses : ou, nos gouvernants sont bien les crétins pervers et incultes que nous commencions à identifier avec stupeur ; ou, ils poursuivent une stratégie qui consiste à détruire très consciemment le peuple français, sa mémoire, son identité en provoquant à la fois un remplacement de population et un déplacement des voix vers l’extrême droite par réaction. Soit ils sont plus crétins que pervers, soit l’inverse.

Verdun, c’est la bataille ! Celle qui a brisé par la résistance des Français la puissance allemande, celle qui a épuisé notre pays avec ses 300 000 morts, des blessures et des souffrances aujourd’hui inimaginables. Toutes les familles françaises qui étaient déjà présentes en 1916 dans notre pays, ont eu des membres qui ont participé à ce sommet meurtrier de la Première Guerre mondiale. Après, le « plus jamais ça » a dominé l’esprit national, et le territoire fut envahi vingt ans plus tard, puisque les politiciens avaient repris leur confortable « activité » sans mesurer l’ampleur inouïe du sacrifice enduré par le peuple. Il est donc légitime que la commémoration de cet événement soit à sa mesure : un hommage posthume à ses héros, une affirmation de la volonté de la France de perdurer à tout prix, un regard lucide sur les causes et les conséquences de cet holocauste, et un réinvestissement patriotique pour regarder l’avenir avec confiance. La présence de Black M dans une telle manifestation est inappropriée. C’est soit un hors-sujet, soit une injurieuse provocation.

Pourquoi un rappeur ? Pourquoi ce rappeur ? La raison invoquée est celle du marché du spectacle. On veut du monde. Il y aura 10 000 spectateurs dont 3500 jeunes venus de France, notamment de l’Outre-mer, et d’Allemagne. Ce « chanteur » est populaire dans la tranche d’âge. C’est avec ce raisonnement démagogique stupide qu’on a ruiné notre pédagogie. Au lieu d’avoir le courage d’éduquer, c’est à dire d’apprendre à l’école ce qui élève, ce qui fait « sortir » du milieu quotidien, on tente sans succès de ramener l’enseignement à ce que l’on peut connaître sans aller à l’école. Ceux qui nous dirigent poursuivent les deux buts apparemment contradictoires de niveler vers le bas la culture et de changer les mentalités, bref de former des Français de moins en moins français, prêts à tout accepter, sauf les traditions qui transmettent leur identité. Le rap, cet aboiement, ce bombardement de mots au rythme pauvre, à la mélodie absente, totalement étranger à la culture nationale, et qui n’est original que par son agressivité provocante est le meilleur exemple du nivellement et du remplacement culturels. Le nom de l' »artiste » est anglais. Il souligne le fait qu’il soit noir. L’idéologie dominante impose en effet que la minorité ait désormais la préséance sur la majorité. M est le début de Mesrimes, une intéressante contraction du nom d’un criminel célèbre avec l’idée que nous avons ici affaire à un poète. Celui-ci a fait partie d’un groupe « sexion d’assaut », qui n’est pas sans rappeler les SturmAbteilung de Hitler. Quelle bonne idée pour accueillir Mme Merkel ! L’un de ses textes insultait la France comme pays de « Koufars ». Rien de plus pertinent que cette délicate interpellation d’un peuple de mécréants après les attentats islamistes. Je n’insiste pas sur les textes « homophobes », d’une violence incroyable. Je constate qu’on excuse plus facilement un rappeur proférant des insanités qu’un parlementaire tenant des propos tellement peu contestables qu’il n’a jamais été condamné et a obtenu la condamnation de ses diffamateurs. Faut-il s’habituer à un pays cul par-dessus tête ? Moi, je ne m’y fais pas !

Le Black M. en question a prédit que nous allions nous amuser. Etait-ce le but de cette manifestation ? Est-ce que les Russes commémorent leur victoire de 1945 ou Stalingrad de cette façon ? Récemment il célébraient la libération de Palmyre (article du Figaro) par un concert,  » Prière pour Palmyre » où l’orchestre de Saint-Petersbourg interprétait entre autres du Prokofiev. C’était davantage dans le ton, celui du sacré,  un symbole fort quand ce qui va avoir lieu à Verdun est une transgression voire une profanation. A Palmyre, c’était l’affirmation magnifique d’une identité nationale marquée par un haut niveau culturel, une profonde spiritualité, au service de l’humanité face à la barbarie (article de Sputnik). A Verdun, le message sera plutôt : cessez d’être ce que vous êtes, ne soyez pas fiers de votre passé, amusez-vous avec un spectacle qui abaisse les esprits, et si cela agace les patriotes, nous espérons bien en tirer un profit politique.

Mot clés:

5 commentaires

  1. fbastiat - 11 mai 2016 9 h 00 min

    Ils poursuivent une stratégie de destruction. Donc pervers avant tout. Pas aussi crétins qu’il n’y paraît.

    Répondre
  2. DELAFOSSE - 11 mai 2016 9 h 56 min

    « Ils nous auront tout fait »

    Répondre
  3. Ribus - 11 mai 2016 21 h 50 min

    On savait depuis longtemps que les socialistes et en particulier ceux-là ne respectaient rien : les vivants, la vie elle-même, l’Histoire, l’Art, les institutions, la France, rien, absolument rien. On saura maintenant qu’ils ne respectent pas les morts non plus y compris ceux tombés au champ d’Honneur.

    Répondre
  4. Eric Kayayan - 13 mai 2016 11 h 45 min

    Le concert de Black M vient d’être annulé par la mairie de Verdun (ce vendredi 13 mai). Je lis quelques éditos parfaitement hypocrites dans lepoint.fr qui geignent du fait que seule « l’extrême-droite et ses satellites » – également qualifiés de « réacosphère » – ont critiqué un choix qu’ils n’approuvent pas eux-mêmes, alors que les vrais « républicains », eux, sont restés désespérément silencieux, ayant donc le tort de laisser le terrain libre aux précédents. Mais pour nos éditorialistes, maintenant le risque est grand après cette annulation que la jeunesse n’entende jamais parler de Verdun – car de toute évidence, Black M est CELUI qui a vocation d’en parler à la jeunesse française, puisqu’en tout état de cause cette vocation n’appartient plus à l’EN…

    Répondre

Répondre à fbastiatAnnuler la réponse