Le Droit, rien à voir avec la Morale ?

DSK-CV« Le monde politique est un cloaque fétide et répugnant ». Le dénouement de l’affaire du Carlton donne à cette phrase de Philippe de Villiers toute sa signification. Il faut simplement étendre la sentence à l’ensemble du pouvoir, à la caste médiatique et politicienne, à l’oligarchie décadente qui règne sur le pays et possède les moyens de rendre idiots beaucoup de Français. La victoire judiciaire de DSK est celle de ce microcosme faisandé comme le montre la satisfaction rayonnante de Jack Lang. La réhabilitation galope. On est à la veille d’excuses publiques. Le retour en politique n’est pas exclu, même si l’intéressé se fait beaucoup d’argent ailleurs et, contrairement à ses anciens collègues, n’a pas besoin d’être ministre pour prendre l’avion. L’Elysée serait peut-être le seul moyen pour le pays de se faire pardonner d’avoir osé poursuivre en justice un puissant de ce monde.

Ce serait oublier un peu vite que ce « grand » économiste est celui qui a introduit la bombe à retardement des 35 heures dans le programme de Lionel Jospin, et qu’il a été son Ministre de l’Economie et des Finances. Certes, il dit avoir souhaité une mise en place moins uniforme de la mesure et davantage liée à l’évolution de la productivité des secteurs. Mais il s’est bien caché de le dire en temps voulu, car il s’agissait pour lui de se donner une image plus sociale, plus populaire en vue d’une élection présidentielle éventuelle, bref de tromper les gens, le b.a ba de la politique. Ce serait oublier aussi que l’affaire de New-York n’a été étouffée que par un arrangement avec la victime qui a coûté un million de dollars. Que l’argent côtoie le sordide à un tel niveau chez un « homme politique » qui se disait socialiste devrait éclairer les naïfs qui donnent toujours un sens à ce mot ! Ce serait oublier enfin le débat qui divise aujourd’hui le Sénat « de droite » et l’Assemblée « de gauche ». Celle-ci veut pénaliser les clients de la prostitution. Celui-là veut maintenir la sanction du racolage passif et ne pas s’en prendre à l’acheteur, c’est-à-dire à l’argent. Chacun est dans son rôle. C’est une fois encore la morale « de gauche » défendant les « travailleuses du sexe » contre leurs exploiteurs. Qu’au même moment, soit « innocenté » un riche bénéficiaire de cadeaux issus de la prostitution dont il clame qu’il les a reçus « à l’insu de son plein gré », devrait éclairer le pays sur le côté comique de nos débats parlementaires. Manifestement, la Loi ne concerne que la France d’en-bas.

C’est entendu, le législateur écrit la Loi, c’est-à-dire le Droit, et comme l’ont rappelé les avocats de DSK, il ne faut pas confondre le droit et la morale. Mais alors d’où vient le droit ? N’est-ce pas avant tout la morale objective qui régit les rapports des personnes en inscrivant dans la loi les règles morales qui prévalent dans un pays à un moment de son histoire ? C’est ce qu’on appelle le droit positif et on peut même penser qu’il y a un droit supérieur qui découle d’une morale universelle. C’est cette morale qui nous est rabâchée en permanence sur la base d’une extension continue des droits de l’Homme. C’est-elle qui fait par exemple de l’avortement un droit alors qu’il était un délit voire un crime. C’est-elle qui poursuit avec acharnement la liberté de parole sur certains sujets quand elle se fait plus laxiste sur les débordements de la sexualité. Il est pour moi agaçant de voir célébrer l’innocence d’un homme dont le comportement me révulse, comme il révolte à juste titre beaucoup de femmes,  quand on a passé pratiquement sous silence mes relaxes et la condamnation de ceux qui m’avaient diffamé. Il n’a rien fait d’illégal, certes, mais ce qu’il faisait n’était guère reluisant et lui était offert en raison de son pouvoir. J’ai été attaqué pour avoir dit une vérité qui n’était pas au goût du jour et que les crétins paresseux qui encombrent le monde médiatico-politique ignoraient. C’était évidemment juridiquement non condamnable mais « moralement » impardonnable…

 

Mot clés:

48 commentaires

  1. Courouve - 13 juin 2015 17 h 51 min

     » C’était évidemment juridiquement non condamnable mais « moralement » impardonnable…  »

    Surtout politiquement incorrect. La pseudo-morale des « vigilants » qui traquent les dérapages est en fait une politique totalitaire.

    Répondre
    • Alline - 19 juin 2015 21 h 39 min

      Courouve, soyons sérieux. Moralement impardonnable…
      Politiquement incorrect, certes. Dans un monde fémino-maternalisé où les bonnes soeurs laïques sont pires que les curés, ça ne fait pas l’ombre d’un doute.
      Ce type est l’honneur du sexe masculin. Il a fait jouir des dizaines de femmes, voire plus. Ce qu’elles exigent à corps et à cris depuis plus de 4 décennies. Point G, droit à faire n’importe quoi de leur corps ect….
      En revanche, je m’interroge sur la « démocratisation » des sextoys ou godemichets ces inacceptables représentations du Dieu Phallus ravalant le masculin à un bout de plastique. Les poupées gonflables supposent un minimum d’effort de la part de leurs utilisateurs, mais un godemichet…
      On devrair demander à Carole ce qu’elle en pense.
      Est-

      Répondre
  2. Thibault Loosveld - 13 juin 2015 20 h 55 min

    Selon qu’il soit progressiste ou conservateur, le législateur définira la loi comme l’expression d’un intérêt professionnel en particulier ou celle de la volonté générale. A titre d’illustration, la loi du 3 Décembre 2001 ayant admis les enfants adultérins dans la succession du ou des parents fautifs, fut soutenue par les notaires afin de juguler une injustice infligée à ces enfants lesquels, en étant exclus de la succession d’un ou deux parents, payaient pour la faute d’autrui. Cet argument revient à dire que la naissance d’un enfant adultérin est une faute ! En réalité, les tenants de cette réforme avaient comme objectif de multiplier par 1,333 le nombre d’adultères, donc de liquidations de communauté. Et c’est vrai qu’après l’élection de François Hollande à la présidence de la république, les notaires auront bénéficié d’une autre réforme sectaire destinée à accroître le nombre de donation-partages !

    Répondre
  3. kerneilla - 14 juin 2015 9 h 33 min

    « Selon que vous serez puissants ou misérables , les jugements de Cour vous feront blancs ou noirs » C’est toujours vrai ! avec beaucoup d’argent et des avocats sans consciences on gagne la plupart du temps… l’argent et la morale vont rarement ensemble… il est rare qu’on soit resté sans tache… quand on a vraiment beaucoup d’argent, il se gagne presque toujours aux dépends de quelqu’un… Quant à la réputation, il est plus facile de démolir celle d’un concurrent que de se montrer meilleur que lui dans une compétition équitable…
    Les tribunaux couvrent souvent les malversations ? bien sûr ! les lois soit faites par les puissants, pour les puissants, et les juges, (et les journalistes qui font les réputations) sont souvent de connivence avec ceux qu’ils fréquentent… justice de copinage, et/ou d’idéologie, et pas seulement justice de classe… sans compter la justice de lâches : le médecin du travail qui soutien une administration qui veut se débarrasser d’un fonctionnaire trop honnête… l’avocat qui renonce à défendre un client sous la pression d’un puissant… etc…La Démocratie exige que ceux qui gouvernent soient choisis pour leurs qualités… et non par copinage, c’est rarement le cas…il y a trop d’argent en jeu…limiter drastiquement les dépenses de l’Etat dans ce domaine, ne pourrait qu’avoir un résultat positif…
    Quant à la morale, elle suppose une conscience, et de faire passer celle-ci avant ses intérêts égoïstes…le Bien Commun avant la jouissance…nous en sommes loin !

    Répondre
  4. DELAFOSSE - 14 juin 2015 11 h 36 min

    Personne n’est parfait…comme il existe une police des  » POLICE », si on inventait la même chose pour les juges ?

    Répondre
    • kerneilla - 14 juin 2015 16 h 43 min

      ce serait une bonne idée, idem pour les avocats ou les médecins, car les conseils de l’ordre loin de défendre l’éthique des professions ne fait que défendre les confrères contre les mécontents…

      Répondre
      • DELAFOSSE - 15 juin 2015 9 h 51 min

        On peut évidemment rajouter beaucoup de monde,Notaires ,Hauts fonctionnaires ,Elus en tout genre…bref en absence de tout cela ,résignons-nous à vivre dans notre république bananière dont on cache le nom !

        Répondre
  5. Carole - 14 juin 2015 15 h 28 min

    Pour moi féministe, c’est ultra-révulsant! un porc sur 2 pattes, pardon aux animaux qui ont plus de dignité que nous : un sous-porc!

    Répondre
    • DELAFOSSE - 14 juin 2015 16 h 50 min

      En même temps, les « dames » qui garnissent ses soirées et ses débats sexuels ne sont pas prisonnières de la bien nommée  » porcherie « …

      Répondre
    • kerneilla - 14 juin 2015 16 h 50 min

      sans être particulièrement féministe (au vu de tous les excès…) je suis d’accord avec vous… quelque soient les don Juan , loin d’être des super-hommes, comme ils veulent le croire, sont plutôt des hommes qui se laissent diriger par leur instinct sexuel (au lieu de se maîtriser, ce qui est le propre de l’homme digne de ce nom) ; et qui considère les femmes comme des objets et non comme des personnes…être un don Juan n’est pas une qualité, c’est un grave défaut…

      Répondre
    • Alline - 19 juin 2015 17 h 27 min

      Un porc qui grimpe des truies en levrette, Carole, c’est la nature, non ?

      Répondre
  6. kerneilla - 14 juin 2015 16 h 52 min

    désolée : « considèrent « 

    Répondre
  7. jean - 15 juin 2015 7 h 48 min

    Il serait interessant de savoir pourquoi les chefs d’entreprises faisaient de tels cadeaux a DSK, non?
    Les juges se sont ils penches sur la question de la corruption de nos hauts fonctionnaires et de nos hommes politiques?
    Ben non!!!!!

    Répondre
  8. Carole - 15 juin 2015 13 h 12 min

    Kerneilla, si vous pensez aux Femen, effectivement elles ne desservent pas l’abolitionnisme féministe 🙁
    Delafosse, les femmes qui se rabaissent pour de l’argent à se faire déféquer au sens figuré (gageons seulement au sens figuré) sur leur dignité, desservent encore plus la cause féministe 🙁

    Répondre
    • DELAFOSSE - 22 juin 2015 16 h 05 min

      Pas mieux…c’est bien ce que je voulais dire !

      Répondre
  9. Martino - 15 juin 2015 20 h 44 min

    Euh le droit qui dépend de la morale , oui et non , car la morale existe sous deux formes . il y a des règles de morales individuelles et des règles de morale collective. L’affaire dsk concernerait le domaine individuel. On peut considérer à titre personnel que les parthouses , la prostitution ou le libertinage sont des choses à éviter , mais à ce pas que la loie dise c’est bien , t’es tranquille , c’est mal on te met derrière les barreaux me semblerait un peu excessif. Les loi anti prostitutions ne sont pas issues du droit français mais copiées du puritanisme américain . la prostitution est présentée comme bouc émissaire , mais on n’a pas le droit de dire un mot sur d’homosexualité qui est chose plus inquiétante et plus immorale. Bon les riches banquiers du genre FMI seront toujours des parthouses incessants . je trouve qu’on en a trop fait un plat. Qu’il y ait renumeration ou pas à la parthouses , je ne voit pas ce que ça change. Il s’agit là d’une propagande féministe. De toute manière Strauss-Kahn et les dépend dont issues pour moi de la même famille ordurière.

    Répondre
  10. Carole - 16 juin 2015 14 h 04 min

    Désolée, la prostitution est amorale, pas l’homosexualité! la prostitution = traite humaine féminine, la femme est « chosifiée » ou réifiée car nombre d’hommes primaires et égoïstes considèrent que le corps des femmes doit être à leur disposition, au lieu de se soulager entre eux ou seuls 🙁
    L’homosexualité, n’en déplaise à C. Vanneste, n’est pas un choix et est aussi belle que l’hétérosexualité quand elle est vécue en plein amour et fidélité.

    Répondre
    • Alline - 19 juin 2015 21 h 10 min

      Toujours aussi pertinente soeur Carole du calice de la sainte amertume

      Répondre
  11. Carole - 21 juin 2015 17 h 35 min

    Alline le masculiniste provoc qui sent la fin de règne.
    Faire l’apologie d’un sous-porc, c’est faire l’apologie de la zoophilie et insulter le genre masculin noble et évolué.

    Répondre
    • alline - 21 juin 2015 20 h 52 min

      Carole, je reçois bien votre message plus que subliminal, mais vous n’avez pas répondu sur les truies. C’est du sexisme.
      Plus globalement et au regard de la situation qui nous préoccupe (pas celle des femmes), que pensez vous des 6 millions de chômeurs, de la montée du FN ect
      En ce qui me concerne, je partage l’avis de ce vieux réac de Jean CAU :
      Toutes les décadences sont maternoîdes , maternelle, féminites, féminoîdes, dues au FEMMES en fait.
      Carole, vous représentez ce que l’espèce a de plus nul et de destructeur comme le furent les dix plaies d’Egypte, lesquelles, comme vous le savez, se déclinent au féminin.

      Répondre
  12. Carole - 22 juin 2015 9 h 39 min

    Continuez à vous ridiculiser avec votre psychologie de bistrot, entre hommes de type primaire bien sûr. Si la décadence était féminine, que dire de la violence, de la domination, de la prédation et de toutes les guerres et millions de morts à travers simplement 3000 ans d’Histoire (pour faire « court »)????

    Je n’ai pas à répondre à une entité qui fait l’apologie du bon vieux temps du servage patriarcal comme d’autres regrettent le temps de la ségrégation dans le sud des USA : sexisme, racisme, homophobie = mêmes combats, sans compromis aucuns.
    Par-contre, je ne m’exprime pas que sur le sexisme, même sur ce site, à moins que vous ne vouliez voir que ce qui vous fait jouir de rage. L’amertume se situe du côté des réacs nostalgiques de privilèges indus 😉

    2 références d’hommes évolués donc humanistes :

    https://www.youtube.com/watch?v=22e8cI6Q9Ww

    https://zeromacho.wordpress.com/

    Répondre
  13. ALLINE - 22 juin 2015 12 h 14 min

    Ce qu’on peut dire Carole c’est que ces millions de morts sont du fait du féminin. Vous connaissez l’adage : « Pour faire la guerre il faut pour un homme lever une armée. Pour une femme, lever un homme suffit ».
    L’histoire regorge de démonstrations de ce type.
    Excellent documentaire hier soir sur TF1 où la démonstration de la folie puritanisme d’un féminisme autoritaire et violent enferme des jeunes hommes de 20 ans pour avoir eu une relation sexuelle, évidemment consentie, avec leur petite amie de 17 ans donc mineure : Prison et stigmatisation à vie (fichier des délinquants sexuels). Abus dénoncés par…des femmes. D’anciennes féministes aimant les hommes pour ce qu’ils sont et non voudraient qu’ils deviennent, des fiottes soumis à des harpies.

    Zéromacho ? A quand des sites comme zérovirago, zéromégère, zéroharpie, zérofurie, zéromisandre ?

    Servage patriarcal ? Quelle blague, quand je pense à ces innombrables garçons soumis à une sexualité non désirée, puisque imposée, obligés de se taper un boudin dans le cadre de mariages de raison ou arrangés . Heureusement qu’il y avait des maisons closes pour les consoler de cet impératif patriarcal les obligeant à se taper à vie une chieuse qu’il fallait en plus nourrir.

    Pour ce qui est de l’homophobie, du racisme ou du sexisme, chère Carole, je partage votre avis. C’est inacceptable. D’autant que le sexisme aujourd’hui est magnifiquement représenté par un féminin déifiant son entrejambe. Saviez vous que traiter une femme de salope est puni de 75 000 euros d’amende et de 5 ans de prison, alors que de traiter l’homme de salaud ou de porc comme vous le faites régulièrement n’engendre aucune répression.

    Alors je vous le dis Carole. TOUTES DES SALOPES ne se différenciant qu’en deux catégories : Les bonnes et les mauvaises. Celles qui donnent du plaisir à l’autre genre-sexué et celles qui souhaiteraient tous les castrer et les élever au bromure.
    Or moi, j’aime les bonnes salopes, je les respecte et leur rend grâce pour le bien qu’elles dispensent, la régulation pulsionnelle naturelle qu’elles exercent en réponse appropriée à Dame Nature, et plus que ça pour empêcher des hommes méprisés et bafoués de sombrer dans une misogynie violente ce vers quoi des femelles telles que vous nous conduisent.
    Longue vie aux prostitué(es) des deux sexes.
    AMEN

    Répondre
  14. Carole - 22 juin 2015 13 h 11 min

    Mauvaise foi, victimisation retournée et ridicule : le menu des sites masculinistes. Masculiniste qui n’est absolument pas synonyme d’éthique et d’humanisme, juste une nostalgie du servage patriarcal et l’envie face aux pires nations archaïques de ce monde, tel l’Afghanistan des cavernes 🙁

    Les mariages forcés sont une tragédie mais uniquement pour les femmes : viols conjugaux, esclavage sexuel et domestique. Même pas de maison closes avec de beaux Apollons pour oublier le soudard imposé par la barbare société patriarcale, quelle qu’elle soit.

    Que les insultes sexistes soient enfin punies, légitime!!! comme les insultes racistes et homophobes!
    J’utilise les mots « salaud » et « porc » pour des situations ad hoc, jamais sans preuves! par-contre, chez les sexistes, dès qu’une femme leur résiste ou leur fait de l’ombre, c’est direct l’insulte sexiste 🙁 voyez en politique! chez les Ecolos, quand un Noël Mamère se fait tabasser par des beaufs chasseurs, il ne subit que l’insulte non-discriminatoire. Quand c’est Dany Cohn-Bendit, pourtant homme blanc hétéro, c’est l’insulte antisémite. Et quand c’est Voynet, c’est l’insulte sexiste. Alors, je n’ose imaginer une femme Noire, lesbienne et juive 🙁

    Quant à la prostitution, j’invite tous les humanistes à dénoncer sur Internet, via des vidéos, les clients de traite humaine, leur plaques d’immatriculation en tête! en espérant un pays modèle à la suédoise, Suède qui est l’antithèse de l’Afghanistan par ex 🙂

    Répondre
  15. ALLINE - 22 juin 2015 13 h 55 min

    Décidément ma pauvre Carole vous devriez choisir vos exemples avec un peu plus d’attention. Les écolos se sont prononcés contre cette loi pénalisant les clients des prostituée(es) exprimant par la voie de leur porte parole que ce n’était rien d’autres que la porte ouverte à un féminisme aussi autoritaire qu’imbécile que vous incarnez magnifiquement dans votre dernier paragraphe.
    Demandez à Vanneste.
    La Suède, je connais. J’y ai vécu et j’ai deux filleuls Suédois. Depuis cette magnifique loi, 82% des jeunes femmes n’osent plus sortir le soir. C’est le pays Européen se distinguant par un fulgurant accroissement des viols (20 fois plus qu’en Europe). Des jeunes Suédoises ont même inventé une ceinture de chasteté impossible à ouvrir pour l’agresseur. Pas d’inquiétude, le masculin ayant tout inventé, les jeunes Suédois vont incessamment inventé la clef universelle…
    La Suède ou « ferme des mille vaches » est pas Juste une source d’inspiration pour des femelles misandres comme najat Belkacem dont il n’est guère compliqué de comprendre que son sourire vaseline lui a servi a sodomiser le gros nul qui nous gouverne.
    Je fais comme vous, j’utilise les mots « salopes » comme connasses » de façon tout à fait appropriée. un peu comme hétérofiotte pour désigner un masculin veule et servile.
    Pour ce qui est de maisons closes pourvues de beaux appolons, demandez à Claire Chazal de vous financer un programme. Enfin quelque chose d’utile.

    Répondre
  16. ALLINE - 22 juin 2015 14 h 16 min

    J’avais laissé passer votre comparaison entre Suède et Afghanistan. Quelle erreur.
    L’Afghanistan c’est le pays au monde ou l’homosexualité masculine est la plus pratiquée. Les jeunes hommes se mettent du Kohl et remplaçant parfaitement les mousmées enfermées dans des sacs poubelles dans le coeur des hommes. Ces costumes ont cependant un avantage : préserver la planète. Pour peu qu’ils soient imperméabilisés, c’est « toutes saisons ». Si vous voulez une comparaison voisine, la Pakistan Islamiste est le pays au monde où les films pornos occidentaux mettant en scène d’immondes morues se faisant tringler par des refoulés viagratisés censés incarner la jouissance, ce pourquoi votre genre se bat depuis 4 décennies me semble assez révélateur des dégâts qu’occasionnent ce féminisme extraordinairement gynocentré que vous défendez. C’est scandaleux et nous devons cette dérive n’appelant au respect de personne, à commencer par celui que nous devons avoir pour nous même, à votre genre.
    En clair, Carole, je crains que vous n’ayez rien compris à l’interaction des rapports humains, lesquels supposent de tenir compte de nos différences. Je n’ai évidemment rien contre le fait que votre désir vous pousse à coucher avec des femmes, en revanche que vous mettiez votre nez dans le slip des mecs pour d’autres raisons que leur faire des pipes me dérange.

    Répondre
  17. Carole - 22 juin 2015 16 h 01 min

    Soyez plus fin…j’ai pris l’exemple des écolos (que je n’apprécie pas tant ils sont rouges en fait et très bobos) parce qu’ils ont été attaqués de façon subjective, discriminatoire pour Cohn-Bendit et Voynet. Mais j’aurais pu parler d’Edith Cresson, de Roselyne Bachelot ou encore de Taubira comparée à un singe 🙁
    Même ce sous-porc de DSK, s’il avait été insulté de sale Juif, là j’aurais pris sa défense!
    Par ailleurs, les écolos sont partagés entre pro-GPA et contre, alors leur avis sur la prostitution marchandisation du corps de la femme, légitime ou non…

    En Suède, vous omettez de dire l’essentiel : ce sont les communautés immigrés ultra-patriarcales qui méprisent les femmes, qui plus est Blanches parce que libres, qui violent 🙁 je ne vous dis de quelle religion elles sont issues.
    En Afghanistan, la pratique pédophile du bacha bazi que vous évoquez avec envie, reflète le profond sexisme d’une société arriérée et hypocrite qui tue femmes libres et homosexuels assumés 🙁

    Vous utilisez sciemment des mots homophobes (hétérofiottes) et sexistes, gare à vous si vous les utilisez verbalement n’importe où 🙂

    Ma sexualité ne vous regarde pas, par-contre la votre est plus que douteuse et gare à vous si vous allez enfiler des jeunes hommes mineurs en Afghanistan 🙂

    Répondre
    • ALLINE - 23 juin 2015 9 h 12 min

      Je crois que vous ne comprenez pas bien. Le femmelisme occidental a créé les Talibans dans les années 90, comme Daesh et l’E.I. Ce ne sont que d’ignobles contingences économiques qui ont poussé les Etats Unis et leurs alliés à détruire l’Irak occasionnant 1, 3 millions de morts d’enfants en sus des 500 000 morts directement imputables aux bombardement. Nous avons créé un monstre. Le patriarcat colonial n’avait sûrement pas que des qualités, mais a laissé des structures autant législatives qu’humaniste. Regardez le Maroc. Je reviens de’Espagne, de Barcelone, aucune Burqa à l’horizon ni voile. 2 millions de musulmans pourtant principalement concentrés à Barcelone et Madrid où il n’y a pas plus de voile ni de Burqa et aucune loi les interdisant;
      Et, c’est magique, les mouvements féministes , pour exister, sont discrets et ne se repaissent pas d’une victimisation de leur genre, pas plus qu’ils ne vocifèrent à longueur d’antenne pour cracher leur haine du masculin, ce que vous faites à titre personnel merveilleusement.

      Mr Vanneste est député. a sans doute signé cette loi sur la ceinture de chasteté masculine à mon grand Dam. Alors je lui suggère d’en proposer une autre :

      Nous sommes tous préoccupés par l’avenir de nos enfants. Marisol Touraine vient de faire passer une loi, ou décret, interdisant de fumer en voiture en présence d’enfants comme à l’abord des jardins d’enfants. Parfait. Je suis d’accord. Mais alors que dire de ses mères (1 sur 4) fumant lors de leur grossesse. Elles ne savent pas que c’est extrêmement toxique pour la santé de leurs enfants ? Ce ne sont pas des enfants désirés ?

      Je demande donc à Mr Vanneste de proposer une loi réprimant de 15 mois de prison ferme et de 50 000 euros d’amende ces mères indignes agressant in utéro la santé de NOS enfants.
      Vous êtes d’accord Carole ?

      Répondre
  18. DELAFOSSE - 22 juin 2015 16 h 09 min

    Quand on assiste à de tels crêpages de chignons….on est content d’être chauve !

    Répondre
  19. Carole - 23 juin 2015 13 h 22 min

    Delafosse, vous remarquerez que l’hystérie, l’obsession vient d’un Alline que l’on avait pas vu depuis un bail et qui se met, tardivement, à répondre avec moultes provocs pour défendre un prédateur lubrique de la pire espèce.

    Les mères qui fument et/ou picolent pendant leur grossesse sont évidemment condamnables! si elles sont addicts avant, il convient de faire une cure préalablement. Et pareillement pour le père alcoolo ou camé qui procrée. Idem pour celui qui fume à la maison pendant la grossesse.
    Mais à ce jeu là, on pourrait aussi refuser de soigner celles et ceux qui se goinfrent sciemment de sucres et graisses alors que leur médecin les a prévenu des dangers. Tous ceux qui font n’importe quoi parce que le système de santé en France est encore l’un des plus généreux 🙁 et puis, il faudrait faire payer les secours en montagne à ceux qui ont sciemment fait du hors-piste, etc, etc….

    Je ne crache pas la haine du masculin, je crache sur ce qui est vil chez certains hommes : leur mépris de la femme et de sa liberté. Le fait de considérer que le corps de la femme est à leur disposition au lieu de se soulager entre obsédés, seuls ou avec des jouets particuliers. La prostitution n’est pas le plus vieux « métier » du monde…c’est le meurtre! il persiste toujours mais il est condamné et puni. C’est ce que je souhaite avec la marchandisation sexuelle des corps, même si tous les lubriques consommateurs ne seront pas punis, l’important est d’inculquer que c’est mal et qu’il n’y a pas lieu de plaisanter (minimiser) cette chosification des corps. Le très humaniste Patric Jean (la domination masculine) ne conçoit pas non plus que son fils plus tard ait envie « d’aller aux putes » comme d’autres allaient acheter des esclaves.
    C’est juste une question de respect de la dignité humaine, un long apprentissage mais il n’y a pas de fatalité, il existe des Humains évolués, arrêtons le fatalisme et le fait d’aimer se rouler dans la fange 🙁

    Répondre
  20. Alline - 23 juin 2015 13 h 42 min

    c’est pas du tout idem pour un père qui fume délicieuse Carole. En tout cas pour ceux de ma génération drogué au service militaire par un société qui nous obligeait à 12 mois de service pour défendre des pétasses dans votre genre.
    Ajoutez-y qu’à l’époque, les méfaits du tabac n’étaient pas stigmatisés. Les femmes ne fumant pas pour autant étant « éduquées » à se tenir correctement, donc à ne pas s’exposer la clop au bec en public. Ahhh, Carole les bienfaits qu’a eu le patriarcat sur la santé des femmes ! Quelle désolation de les voir boire et fumer aujourd’hui (plus que les mecs) et se comporter comme des prostituées de bas étage.
    Bref. Vous qui êtes passionnée par la sexualité de ce charmant garçon qu’est DSK, ce grand serviteur de la jouissance féminine, je vous recommande de regarder ce soir sur France 2 un documentaire sur la sexualité des jeunes femmes (18 -25 ans), génération y. La réalisatrice est une femme et faisait la promotion de son « travail » sur les radios ce matin, expliquant que ces délicieuses créatures avaient pour idole un acteur porno qui soumettait ses conquêtes en leur collant des baffes.
    A mon avis, c’est l’avenir et on devrait produire ce documentaire dans les collèges pour déculpabiliser les petits DSK en puissance qui ne demandent qu’à rendre service à ces jeunes filles en quête de sensations.

    Delafosse : De fait, quoi de plus sympathique qu’un chauve-sourit tant que ce n’est pas un ennuque.

    Répondre
  21. Alline - 23 juin 2015 14 h 13 min

    Donc si les mères sont condamnables, il faut les condamner .
    Mr Vanneste, s’il vous arrive de lire nos échanges, quand comptez vous répondre aux légitimes sollicitations de mon amie Carole et de votre serviteur, lesquels, tous deux, militent pour les droits de l’enfant.
    15 mois fermes pour une mère qui fume (9 mois de grossesse + 6 mois d’allaitement). Après on confie l’enfant en famille d’accueil pour sa sécurité.
    Dans le même esprit, et au regard de l’exemplarité ministérielle que défend la grosse nouille qui occupe illégalement la rue du Faubourg St Honoré, il me semblerait souhaitable de réclamer la démission de Marisol Touraine dont le fiston est en taule pour avoir séquestré et dépouillé une mémé (C’était pas Lilianne)

    Cahuzac, comme bien d’autres, ont fait les frais de cette épuration morale qui interdit à nos représentants de se retrouver en défaut, particulièrement dans l’exercice de leur fonction pour peu qu’elle soit en rapport direct avec l’infraction constatée.
    Sauf erreur, Touraine est aux affaires sociales cette cousine de la famille ?

    Mr Vanneste, il est temps de revenir sur le devant de la scène pour défendre de nobles causes. Vous attaquer au Lesbiannisme de Carole est contraire au fantasme de deux français sur trois qui rêvent de coucher avec deux nanas exprimant une sincère affection réciproque. Ce n’est donc pas politiquement productif.
    Tachez d’oublier votre aversion pour l’homosexualisme, comme disent les masculinistes, pour vous concentrer sur ce qui menace réellement l’avenir de notre civilisation, lequel dépend évidemment de la façon dont nos édiles défendent la société et ses valeurs et non la doxa du moment.

    Répondre
  22. Carole - 23 juin 2015 14 h 39 min

    Les pétasses dans mon genre?? j’ai été polie jusqu’à présent, vous infâme et agressif, donc je vous emmerde et désormais je répondrai aux humains ici, pas aux râclures humanoïdes anachroniques.

    Monsieur Vanneste, quand est-ce que les députés et sénateurs voudront bien se pencher sur la violence masculine envers les enfants? ceux qui pratiquent la pédophilie et/ou l’inceste, ceux qui préfèrent tuer leurs enfants plutôt que de les voir confier à leur mère, ceux qui préfèrent tuer l’ensemble avant de se suicider? et quand parlerons-nous enfin de féminicide à propos des trop nombreux meurtres d’épouses ou compagnes toujours qualifiés de « faits divers »….
    Je me réjouis du pouvoir croissant des organisations féministes comme « Stop masculinisme », « Osez le féminisme », « Chiennes de garde », « Encore féministes le temps qu’il le faudra », « Zéro macho ». Bien à vous M. Vanneste.

    Répondre
  23. ALLINE - 23 juin 2015 17 h 21 min

    Trop polie pour être honnête…

    Mr Vanneste, elle est chaude. Bouillonnante et je soutien à 100% sa démarche :
    Quelques éléments provenant d’études sérieuses et incontestables :

    Ne vous épuisez pas à la tâche. Mettez dans le même sac les mères qui congèlent leurs mômes, celles qui fument pendant leur grossesse, celles qui les confondent avec la grosse commission, les
    Bref, je suggère une loi tuent (En France, 2 enfants sur trois tués par leur mère sont des garçons)
    INFANTICIDE ET MALTRAITANCE SUR MINEURS : INSEE et enquêtes sociales :
    « Les auteurs de l’ensemble de ces violences sont : – Mère biologique 61% – Père biologique 38% – Beau-père 9% – Belle-mère 3% – Famille d’accueil 1% – Autre membre de la famille 7% (total supérieur à 100% car un acte de maltraitance peut-être pratiqué à la fois par le père et la mère biologique, le beau-père et la mère biologique, ect…). »
    NEONATICIDES :
    http://www.santeautrementmagazine.fr/2012/maltraitance-une-pathologie-largement-sous-estimee-en-france/ :
    Extrait : « Que la sous-estimation du nombre d’infanticides est massive dans notre pays. Ainsi, à partir de l’enquête hospitalière, on peut estimer leur nombre moyen annuel, au niveau national, à environ 255 versus 17 selon le CépiDc, pour la période de notre enquête »

    Vous allez rire Carole, mais les mères qui maltraitent ou tuent leurs enfants ne font même pas partie des couches sociales dites défavorisées. La plupart sont mariées (Courgeault)

    Alors je me joins sans réserve à votre initiative visant à se montrer intraitable avec ses meurtrières….

    Répondre
  24. ALLINE - 23 juin 2015 17 h 26 min

    Ah Carole, je n’y résiste pas : Encore une victime qui a réussi à se vendre (marchandisation de son corps) à 1,4 million d’euros/mois.
    Il est assez douteux que ce soit son cerveau qu’elle ait vendu.
    Je trouve quand même que 700 000/euros mois le nibard, évidemment refait, ça fait cher du litre de silicone.

    Répondre
  25. ALLINE - 23 juin 2015 18 h 03 min

    .Osez le féminisme, c’est bien cette assoc de malfaiteuses qui a eu pour slogan : Osez le clitoris » ? On ne va quand même pas reprocher à DSK d’avoir osé le pénis…

    Les chiennes de garde, ce sont bien ces féministes qui hurlent à la honteuse marchandisation du corps des femmes ? C’est un peu à mourir de rire, non ?

    Stop masculinisme : C’est un peu le pendant de zéromacho-viragos-mégères-pétasses-hrpies-furies et pouffiasses en tous genres.

    Moi j’aime bien les FEMEN. Elles ont déclaré que leurs nichons n’étaient pas des organes sexuels, ce qui fait que pour leur dire bonjour on peut les serrer. Surtout si elles ont les mains moites.

    Femmes à barbe : Le meilleur service à leur rendre serait de les parachuter en Afghanistan. Elles se fondraient dans le paysage et apprendraient l’écologie.

    Carole, méditez cette phrase de la grande Elisabeth, une féministe légitime de la première heure. Une vraie : « Le féminisme autoritaire et imbécile d’aujourd’hui finira par se retourner contre les femmes.

    Répondre
  26. Carole - 24 juin 2015 9 h 31 min

    M. Vanneste, je ne répond plus à l’hystérisation paroxystique d’une erreur spacio-temporelle, vulgaire et menaçante, mais j’ai trouvé une solution viable pour ces entités véhémentes, et surtout pour la tranquillité des femmes 🙂

    http://lepetitbuzz.org/cet-homme-vit-en-couple-avec-cette-poupee-en-silicone-depuis-plus-de-4-ans-il-est-heureux-et-amoureux-incroyable

    Répondre
  27. Martino - 28 juin 2015 16 h 59 min

    Bon quelle est cette masquarade de madame Carole. Une femme propose son cul à un homme , mais c’est l’homme qui doit être condamné , en quel droit? Si le dealer créé la vente de drogue , il créé en quelque sorte le client. De même que c’est la prostituee qui créé le client et non l’inverse , car elle SE met a SA Disposition et le client repond a une offre. Donc les premieres responsables de la prostitution sont les femmes .la logique , pas de dealer , pas de consommateur de drogue , pas de boulangerie , pas de baguette , pas de mac do , pas de malbouffe , pas de garage , pas de réparation de bagnoles , pas de pompiers , incendiés partout; donc au final pas de prostituées , pas de client. Carole , à toi de choisir si la femme est un être responsable ou un semi homme. Si elle commet un acte , c’est sa faute et non celle du voisin.

    Répondre
  28. Carole - 29 juin 2015 9 h 08 min

    Martino, c’est un club de réacs misogynes nostalgiques qui se donnent RV pour défendre un mec à la limite du comportement zoophile?
    Mauvaise foi que d’accuser la femme d’être volontairement prostituée, alors qu’elle est victime de traite humaine sous la férule d’un négrier homme 🙁 dans un système encore trop patriarcal, les femmes sont les plus précaires quant à l’autonomie financière : stéréotypisation des emplois leur laissant peu de perspectives bien payés ; temps partiels subis ; carrières freinés par les maternités (prenons ex sur la Suède et son congé paternel imposé).
    Le seul coupable est celui qui permet d’alimenter cette traite : le client. Oui à sa délation en place publique et surtout à sa condamnation, car la prostituée est une proie et une victime, lui un égoïste sans empathie qui créé ce vice de la traite.
    Il n’est pas moralement acceptable qu’un client de drogues non légales soit pénalisé, alors qu’il ne fait de mal qu’à lui-même et pas un client de corps humain qui alimente un système esclavagiste.

    Répondre
  29. Martino - 29 juin 2015 9 h 44 min

    Quels șont ces cliches ? Je connais 4 patrona d’etablissement œuvrant sur le sol allemand . il s’agit d’établissement dont je ne connais pas le nom du type de sociétés , des sortes de semi-bars semi-bordels . j’avoue être juste allé dans ces bâtiments pour boire un coup et me mettre à l’aise et non pour les passes . ce qui m’attirait étaient le confort des fauteuils ou encore l’autorisation de fumer dans le bâtiment. À mes yeux , je n’ai rien vu de suspect. Il existait une certaine loyauté entre le patronat et le personnel. Les accords étaient respectés , les filles gagnaient leur argent en fonction des chiffres qu’elles faisaient rapporter. Elles vendaient des passes ou des coupes de champagne aux clients qui le désiraient . certaines avaient de l’argenterie aux bras . une âgée de 25 ans avait 5 enfants à la charge en Roumanie et à eu une autorisation d’absence de 8 moi sans se faire licencier. Une autre sous simple demande à obtenu droit de congé pour voir sa famille. En plus de tout cela les filles avaient des avantages en nature comme le droit de consommer ce qu’elles voulaient . les nationalités des patrons de 3 établissements dont je parle sont tchèques et allemandes. Je vois pas en quoi les filles sont victimes d’une traité si elles ont droit à des congés, un salaire et des avantages en nature. Pour moi quand on est salaud , on l’est jusqu’au bout. Je ne nie pas la traité des femmes et dont les victimes sont nombreuses , mais il ne s’agit pas de toutes . ça dépend des personnes . la prostitution est un commerces erotique et peut apparaître sous formes de traite comme sous forme de volontariat . toute choses ont leurs nuances. Je pense qu’il y a un 50 -50 en ce qui concerne la traite et le volontariat. Et si je contredit le fait qu’on parle d’une quasi totalité de personne victime de traité , c’est que la prostitution des citoyens des pays pauvres et en crise se developpe d’une manière explosive et les principaux contaminés par la prostitution sont la Roumanie , l’espagne , la Hongrie et l’Ukraine en Europe . ce n’est pas pour rien . quand les gens crèvent la dalle ou sont mal loges , beaucoup finissent dans le colportage , la prostitution ou la mendicité ou d’autres encore font les poubelles . et qui sont les responsables ? Les politiques , les banquiers et les FMI ou autres salopards qui appauvrissent les populations. Non ce ne sont pas ces pauvres citoyens sur lesquels tu crachés tant de haine .

    Répondre
  30. Carole - 29 juin 2015 13 h 27 min

    C’est un rare exemple où elles sont protégées!
    Mais, de façon générale, reconnaissez que ce pseudo-métier n’est pas le plus vieux du monde, il est le plus vieux privilège des hommes. Car si aucune femme n’avait besoin de passes pour survivre et si aucune n’y était contrainte par des mafias, qui serait le plus ennuyé/frustré?…les millions de frustrés/obsédés/prédateurs/dominateurs, etc..qui considèrent le corps féminin comme un objet de jouissance à LEUR disposition 🙁

    Répondre
  31. ALLINE - 29 juin 2015 16 h 56 min

    Martino, tenter de raisonner quelqu’un comme Carole revient à s’imaginer que ce serait possible de désendoctriner un fanatique de Daesch ou de l’E.I.
    Elle n’a qu’un Dieu et c’est une Déesse. Son nom : « Déesse Vagin Unique ».
    Pour autant, j’en conviens, il a eu du temps du Dieu Phallus des hommes qui ne valaient guère mieux qu’elle.
    Ce qui est intéressant c’est de savoir ce vers quoi des femmes comme elles – (Les gourous femmelistes de Franois Hollande) – nous conduisent. Il faut regarder dans les pays où la libération de la femme se veut plus aboutie ce qui se passe. Les States, le Canada et les pays d’Europe du Nord.
    A cette époque de repli sur soi, de montée de l’intolérance et de l’égocentrisme – ce sentiment cousin de l’égoisme – ce sont pays qui sont les plus touchés par la montée des partis d’extrême droite. En l’Europe du nord : Suède, Norvège, Danemark, Finlande en exemples absolus.
    Ce sont des pays riches et à l’inverse de pays comme l’Espagne, le portugal ou même la Grèce qui demeurent des pays où le masculin jouit toujours d’un respect relatif . Où le patriarcat/masculin ne subit pas les agressions répétitives d’une poignée d’hystériques fanatisées ayant noyauté les médias en caisse de résonnance comme chez nous.
    Plus les femmes sont « libérées », plus elles s’enferment et enferment dans leur égoïsme anthropologique qui correspond à leur besoin primaire (compréhensible) de sécurité.
    c’est ce que nous voyons monter en France.
    Depuis qu’elles ont tué le père (Patriarcat), leur incapacité à construire un autre type de société nous conduit – lentement mais sûrement – dans le mur.
    Mais comme cela ne leur suffit pas, après le patriarcat c’est le masculin qu’il faut domestiquer, cest à dire castrer, écraser pour le réduire à l’état de main-d’oeuvre taillable et corvéable à merci ce qu’il acceptait pourtant de faire de bon gré.
    Par amour, par devoir, par désir.

    Répondre
  32. Martino - 29 juin 2015 17 h 54 min

    Bon pour réponse à Carole , j’ignore s’il s’agit de rares cas ou de nombreuses personnes , mais que j’ai pu voire une chose contraire à toutes les généralités qu’on peut évoquer sur ce genre d’affaires me laisse penser qu’il est difficile d’établir des pourcentages réels pour ce genre d’activités économiques qui permettraient de nuancer le nombre de personnes libres et exploitées , ça reste aléatoire .je n’ai vu qu’un extrait de l’affaire . le trafic de femmes existe , mais il est dissimulé . et la il ne s’agit pas d’une question d’origine , car roumaine comme russe ou belge la femme peut très bien être victime d’un réseau d’exploitation ou agissant à son propre gré . quand à la question d’extrême droite évoquée par Aline , il faut savoir que tout ce qui est de famille nouvelle droite est en parfaite opposition avec le féminisme totalitaire qui est le plus souvent orienté à gauche. Le populisme en scandinavie est un rejet de la gauche sur la question du multiculturalisme comme du gender theory . beaucoup de réacs ou de nationalistes considèrent les projets féministes comme heterophobe ou Lysandre.

    Répondre
    • ALLINE - 30 juin 2015 10 h 08 min

      Plutôt misandre que lysandre, Martino.
      Et les « réacs » ont raison.
      Je crois que c’est Simone de Beauvoir qui disait : « Réagir c’est commencer à agir ». J’aime bien certaines féministes, moi…
      Quoiqu’il en soit la prostitution envisagée uniquement sous l’angle de la victimisation féminine n’est rien d’autre qu’une démarche destinée à poursuivre l’entreprise de culpabilisation du masculin dans la droite ligne de cette guerre des sexes qui fait des ravages, jusqu’ici peu visibles, mais surtout jamais ou si rarement dénoncée.
      L’actualité est riche en enseignements. Hier c’est cette mère commettant un octuple infanticide se déclarant « victime » pour avoir été violée par son père. C’est si commode et habituel désormais. Elle s’est rétractée à la barre. Les « lola, « Amina » font école…
      C’est aujourd’hui cet enseignant qui s’est suicidé accusé par une élève de quinze ans de d’avoir tenté de l’embrasser. Tenté… Il a démenti et parlait de harcèlement de la part de cette gamine qui se serait vengée en affabulant. Guerre des sexes au moyen du sexe… ! Ce qui est intéressant c’est la procédure engagée par l’institution Belkacem. La parole de l’homme ne vaut plus rien. Les faits se seraient passés il y a deux ans !
      http://www.leparisien.fr/faits-divers/haute-saone-accuse-par-une-eleve-un-prof-se-suicide-29-06-2015-4904665.php
      Alors pour ce qui est de la prostitution, que le gouvernement lutte contre la traite, rouvre les misons closes et donne aux prostitué(es) les moyens d’exercer honorablement leur profession de travailleurs du sexe. Quant à l’argument consistant à dire que c’est la précarité qui oblige les femmes à monnayer leur corps, il faudrait que notre amie Carole se demande pourquoi d’innombrables femmes ne se trouvant absolument pas dans le besoin le font (Pour se payer le dernier sac à la mode…?)
      La partie semble perdue…
      Je vois la posture « virile » affichée de Poutine comme une réponse à un Occident dévirilisé dirigé par des ertzag d’un masculin agenouillé devant ce nouveau pouvoir incarné par un fémino-maternalisme castrateur. Celui-ci nous entraîne vers un inexorable déclin qu’il faudrait être aveugle et autiste pour ne pas voir ou comprendre. Poutine s’est démarqué d’un communisme qui était, d’abord et avant tout, une idéologie féministe du partage du fruit du travail des autres. C’est exactement ce qu’a fait le patriarcat chinois avec la célèbre formule de Den Xiaoping : « Enrichissez vous » a t-il dit à 1 milliard de Chinois. C’est ce qu’ils ont fait en se débarrassant idéologiquement de ce frein à leur développement qu’était cette doxa du communisme consistant à affirmer qu’il y aurait toujours assez pour tout le monde et qu’il suffisait de se partager des richesses que plus personne ne créait.
      C’est vrai que Poutine affiche une posture homophobe, mais il faut croire qu’il y a toujours besoin de boucs émissaires pour mobiliser les esprits…

      Répondre
    • Carole - 30 juin 2015 13 h 27 min

      Evidemment Martino que les pays du Nord, les plus évolués au monde, en ont marre des sous-cultures ultra-patriarcales et donc létales pour leur mode de vie! ce serait une énorme régression pour eux, un retour à l’âge de pierre! mais les extrême-droites de là-bas n’ont pas grand chose à voir avec la vieille extrême-droite réac de type pétainiste, celle du vieux Lepen et de ses congénères Gollnisch et Mégret 🙂 aux Pays-Bas, nation très libertaire, elle est même pro-LGBT et pro-Israël car elle a bien compris que le problème n’était pas les Juifs mais les nombreuses et prolifiques populations musulmanes trop traditionnelles (sexistes, homophobes, athéephobes, pas mal antisémites, peu cultivées, superstitieuses, etc…).

      Répondre
      • ALLINE - 30 juin 2015 14 h 02 min

        « Retour à l’âge de pierre » : C’est à dire aux sociétés matriarcales présidées par la déesse mère, comme celle des MOSO,qui ont servi de promotion à la défense de la cause fémino-maternaliste le 8 mars dernier ?
        Société de femmes qui n’arrivent même plus à se nourrir et qui expédient leurs enfants dans le patriarcat Chinois voisin pour qu’ils aient une chance d’exister, de vivre donc commencer par survivre. Rencontrent et connaissent ce qu’est une culture autre que celle des pommes de terre !
        C’est à dire le Patriarcat.
        On dit : MERCI MONSIEUR.
        Quant à Jean Marie Le Pen, si vous vous étiez un peu intéressé à l’étude des genres, vous sauriez, pour ce qu’elle a d’intéressant voire de crédible, que cette caricature du masculin que vous citez n’a jamais été un Homme.
        Un homme ne torture pas, ne viole pas, sert et protège les plus faibles.
        A l’occasion il fait ce qu’il peut pour soigner en débarrassant la société de ses furoncles dont le principal est le féminisme d’aujourd’hui.
        Un Homme peut donc sans aucun problème être une femme.
        Vous voulez des noms ?
        JM LePen est une vieille femme méchante et haineuse ce qu’il a toujours été. Rien d’autre.

        Répondre
  33. Carole - 30 juin 2015 14 h 13 min

    Je ne savais pas qu’à Ste Anne les patients avaient accès au Net …

    J’espère que le vieux JMLP ne lira pas qu’il est une vieille sorcière 🙂 ça le tuerait!

    Répondre
    • ALLINE - 30 juin 2015 14 h 36 min

      Ca me fera beaucoup de peine… Cela étant dit, avec ce qu’il a engendré… Ca ne s’appelerait pas tomber de CHARRYBE EN SCYLLA… Vous me direz, ce sont des femmes. Forcément bienveillantes…

      Répondre

Exprimez vous!