Le Festival des nuls.

téléchargement (4)C’est entendu : les gouvernants ne gouvernent plus, ils offrent un spectacle entre cinéma et cirque. Aujourd’hui, on dirait plutôt « cirque », si ce n’était pas vexant pour les artistes qui s’y produisent. Un gouvernant perçoit un problème, une difficulté pour le corps social dont il est responsable. Il en étudie les causes en faisant appel à des experts. Après s’être entouré de conseils, il prend des mesures afin de les résoudre. Les modalités de mise en oeuvre dépendront ensuite du fonctionnement propre des institutions du pays, du décret autoritaire jusqu’à la proposition d’une consultation populaire. Les gens qui s’agitent inutilement sur la scène politique française font toute autre chose. Ils sont mis en difficulté sur un sujet par l’opposition ou plus souvent par la presse et de plus en plus par des mouvements organisés ou non de la société civile. Ils réagissent dans le court terme de la communication, dans la journée pour la presse écrite, dans l’heure pour les médias audiovisuels, notamment les chaînes d’information, et dans la minute pour internet. Ils n’étudient rien, ne trouvent aucune solution à long terme. Ils communiquent. Les gouvernants ne sont plus que des sémaphores qui envoient des signaux, parfois des SOS, dans la panique et l’improvisation. Le détenteur apparent du pouvoir se réduit à n’être qu’un émetteur de symboles. On attend du pouvoir une action efficace. On n’a qu’un geste, parfois maladroit, une parole, de plus en plus souvent mensongère. Au lieu d’apporter un remède réel à la population concernée, le politicien ne pense qu’à mettre du baume au coeur de celui qui l’a interpellé. Au lieu de réformes nécessaires, on n’a plus que des messages ciblés.

Trois exemples parmi beaucoup d’autres nous ont été offerts récemment. La championne de cette nouvelle forme de politique est Madame Taubira. Engluée dans une affaire que l’opposition a  habilement transformée en grave dysfonctionnement judiciaire, elle a improvisé une mise en scène maladroite à la sortie du Conseil des Ministres, en brandissant un document qui démentait ce qu’elle clamait. Mais, pour effacer le mensonge découvert et infamant, l’image que le public retiendra est celle d’une Ministre casquée et habillée de rose, entrant à l’Elysée sur un vélo, entourée de deux gardes du corps cyclistes, précédée de sa voiture, et semble-t-il accompagnée d’une voiture et d’une moto  également chargées de sa protection. On ne lui reprochera pas. Le quartier n’est pas sûr. On ne cesse de cambrioler les bijoutiers autour du Ministère de la Justice. Mais ce grotesque équipage arrivant à l’Elysée dans le but de rassurer l’opinion sur la sérénité de la Ministre prend manifestement les Français pour des imbéciles.

Les Français n’ont pas tous la possibilité d’aller au travail à vélo, tandis que leur chauffeur les accompagne en voiture. Pourtant, un automobiliste francilien sur deux devra se priver de sa voiture lundi pour faire preuve de civisme face au pic de pollution. Cette mesure prend à nouveau les Français pour des idiots. A vrai dire, elle ne s’adresse pas à eux, et vise encore moins la pollution. Elle cherche à satisfaire les Pastèques. Elle se plie à une revendication de ces ennemis obsessionnels de la liberté. Leur discours pathologiquement anxiogène débouche systématiquement sur des restrictions et des contraintes, des taxations et des contraventions. Dénoncer le citoyen normal comme un criminel potentiel, l’automobiliste roulant au diesel par économie et pour son travail comme un coupable, porter atteinte à l’usage de sa propriété, pourtant financé quotidiennement, rien de plus jouissif ! Ces enragés ne songent qu’à inhiber et à punir ! Or le ciblage politique sur le diesel, comme sur la vitesse, ou le réchauffement climatique ne sont que de bonnes vieilles méthodes totalitaires : il faut toujours pointer du doigt l’ennemi public pour justifier la Terreur. La pollution en Île de France a de multiples causes. Le dioxyde de souffre, par exemple, est d’origine industrielle. Les particules fines désignées comme le mal, ciblées, elles aussi, dans un souci de communication, sont pour un tiers produites par l’industrie et pour un quart seulement par le trafic. Les incitations, la carotte plutôt que le bâton, et les progrès techniques sont plus efficaces que des dispositions coercitives et inégalitaires d’un jour ou deux d’interdiction. Pour l’oxyde d’azote, sa production a régressé dès la prise de conscience du problème, grâce à l’amélioration des véhicules, depuis 1990. Une partie non négligeable de la pollution est apportée par les vents du Nord et de l’Est, depuis l’Allemagne, notamment, qui vient d’abandonner brutalement le nucléaire dans un geste de communication politique et fait appel aux très polluantes centrales au charbon.

Plus sympathique, plus rigolo est Arnaud Montebourg, l’inutile Ministre d’un redressement productif, qui s’effondre, produit de moins en moins et n’exporte plus. Lui aussi réduit son rôle à de la figuration. On pense au comédien condamné aux petits boulots d’animateur dans les supermarchés : Arnaud et sa marinière, Montebourg et sa Zoé. Tandis que les chiffres soulignent le recul de notre industrie et la perte d’emplois que cela entraîne, le Ministre, qui n’a aucun levier budgétaire efficace à sa disposition, se mêle de tout et se ridiculise tant on néglige ses avis. Il voulait Bouygues et c’est Numéricable. La fusion entre deux opérateurs concurrents aurait cependant eu un effet néfaste sur l’emploi. Mais le Ministre de s’en prendre à la désertion fiscale du Pdg, à son holding au Luxembourg, à sa localisation boursière aux Pays-Bas, aux paradis fiscaux etc… Comme si les responsables économiques étaient tenus par masochisme à subir les effets fiscaux et financiers de la mauvaise gouvernance française. S’en tenant aux symboles, faute de la moindre parcelle de pouvoir, il a stigmatisé le maillot de l’équipe de France, fabriqué pour Nike en Thaïlande. Sympathique, mais dérisoire. A la fin d’un mauvais spectacle, le public applaudit parfois par politesse et compassion. Applaudissons Montebourg pour son patriotisme affiché et impuissant.

Mot clés:

6 commentaires

  1. DELAFOSSE - 16 mars 2014 12 h 49 min

    Retirer l’hélicoptère Sécurité civile du Nord Pas de Calais pour le repeindre coûteusement en bleu blanc rouge avec l’inscription » République Française » en imposant son affectation en Guyane,voilà ce que l’on appelle du  » cirque » comme vous le dites .Pendant ce temps,à Paris,en vélo ,on nous prend pour des charlots !

    Une manifestation de soutien à la Sécurité civile aura lieu à la fin du mois devant le Ministère de l’Intérieur.

    Répondre
  2. MILLIN - 17 mars 2014 3 h 48 min

    Eh ! oui … De Gaulle dirait de nos ministres : … où prennent-ils le temps de réfléchir pour gouverner ? … Ils ne réfléchissent plus … ils ont une idéologie, qui les en dispense …

    Quand la réponse n’est pas dans leur memento idéologique … ils font du spectacle …

    Parfois la presse décide pour eux … et ils suivent, … tremblant de n’avoir pas su interpréter correctement … les intentions des grands manitous de ce monde, … et craignant de se faire remplacer … par des hommes de paille meilleurs comédiens qu’eux …

    Voter pour MOA … je suis le meilleur comédien …

    Quant aux Pastèques, comme vous les appelez, … ils sont, comme vous le dites, chargés de répandre l’ANXIETE partout …

    Attention à ce que vous buvez … l’eau est polluée … Attention à ce que vous respirez … l’air est pollué … Attention à ce que vous mangez … votre pain est toxique, … votre beurre contient de la peinture, … votre vin contient des colorants, … votre viande est en matière plastique, … et vos fruits sont cancérigènes …

    Le bœuf que vous mangez … a brouté de l’herbe radio-activée … par les pluies qui sont tombées … au moment où passait … le nuage de Tchernobyl … qui a déjà fait cent fois le tour du monde … en ne pensant qu’à vous tomber dessus …

    La salade que vous mangez … a poussé sur un terrain dont le sous-sol contenait de l’uranium … ce qui va bientôt vous transformer … en bombe atomique itinérante … et vous finirez en prison … pour terrorisme involontaire … ayant entraîné la mort sans intention de la donner … au bénéfice du doute …

    Attention à votre sexe, vous ne connaissez pas son genre … Attention à votre sperme … il est dégénéré … et votre femme va accoucher d’une marmotte …

    Attention … voilà une prochaine épidémie MONDIALE de grippe aviaire … puis une épidémie MONDIALE de virus A333 … puis une épidémie MONDIALE de méningite foudroyante … puis une épidémie MONDIALE de virus B345 …

    Achetez vite un masque à gaz, un moustiquaire, du Taflon s’il en reste …
    Faites des provisions … videz les magasins … et creusez vite un abri anti-atomique, anti-bactériologique, anti-chimique … à 500 mètres sous terre …

    En y mettant toutes vos économies … peut-être serez vous épargnés ! …
    En tout cas vous aurez un moyen sûr … de résister enfin à la pression fiscale !!!

    Au fait, on ne pourrait pas arrêter … cette comédie ? …

    Dimanche prochain, il faut en profiter … pour décrocher les plus beaux guignols … Une bonne raclée … à distribuer sans modération … car c’est la seule chose qui n’est pas polluante … au contraire, ça éclaircit le paysage … Libérons-nous d’un long refoulement !

    Répondre
  3. Thibault Loosveld - 17 mars 2014 12 h 10 min

    Ce cirque serait drôle s’il n’était pas produit par des gens qui, sans doute, accédèrent illégalement aux responsabilités ministérielles. Samedi 15 Mars, nous avons entendu leur candidat de dernière minute en 2011 déclarer que « la justice ne peut pas être contestée ». Face à Matteo Renzi, le président socialiste a en ainsi démontré qu’il viole la Constitution de la Vème République, puisque ce texte place la Liberté d’expression avant l’autorité judiciaire !

    Répondre
  4. MILLIN - 17 mars 2014 13 h 35 min

    Sur les verts … il y a mieux …

    Aux dernières nouvelles … les verts nous avertissent … qu’ils ne peuvent être
    efficaces … qu’en étant employés à l’état PUR …

    Autrement dit … pour que la pollution soit éradiquée … il faut que le gouvernement ne soit composé QUE de verts …

    Et veillons bien à ce que ces verts … soient uniquement de la marque EELV … (méfions-vous des contrefaçons !) …

    Sinon … si nous mélangeons les verts … même EELV … avec du PS … il y aura encore de la pollution … et nous finirons asphixiés …

    Et puis, même au sein du parti EELV … il faudra faire de l’épuration …

    Conclusion : … pour notre santé … nous devons accepter un parti UNIQUE … qui ne soit composé QUE de verts … afin que chaque parole prononcée … soit verte … dans la nuance EELV … sinon TOUT EST FOUTU …

    Répondre
  5. DELAFOSSE - 17 mars 2014 17 h 26 min

    MILLIN: c’est un régal de vous lire,vous faites peut-être de l’humour sans le vouloir vraiment, tellement la situation est désespérée,mais moi j’en redemande ! Comme quoi tout n’est pas toujours hyper ennuyeux dans les débats et commentaires politiques.

    Répondre
    • MILLIN - 17 mars 2014 19 h 32 min

      Rire est le propre de l’homme …

      Dicton à utiliser dimanche prochain … sans modération …

      Sinon nous ferons une crise …. de constipation psycho-somatique …
      et nous ne parviendrons plus à respirer … pour de bon !

      Dernières nouvelles :
      notre Premier chambellan … aurait visité ce matin le PC de surveillance des particules … et aurait finalement décidé … d’arrêter la plaisanterie … Donc demain mardi … vous pourriez … respirer …
      à condition bien sûr … que ce soit écrit sur le Journal Officiel ! …

      Ceci nous apprend … qu’il est facile … de lutter contre les particules … :
      il suffit de leur faire les gros yeux !!!

      Toutefois … toute cette comédie …. n’est qu’une ruse …
      Le premier chambellan va sûrement recommencer … … et l’interdiction des voitures … va être étendue à tous les Pays d’europe …

      C’est pourquoi dimanche prochain … pour éradiquer définitivement les particules … n’oublions pas … d’aller FESSER à bons coups redoublés … et dans la liesse générale … tout ce qui rappelle la couleur verte … c’est à dire le rose … et le rouge …

      Répondre

Exprimez vous!