Lettre à Christian JACOB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Communiqué de Christian Vanneste

Lors d’un bureau du Conseil Régional du Nord Pas de Calais, j’avais souhaité contre l’avis de mon groupe que les homosexuels soient représentés aux commémorations de la déportation. C’est dire combien je respecte la souffrance de ceux qui ont été déportés.

Il y a eu 30 000 ou 40 000 déportés pour cette raison en Allemagne et 210 dans les 3 départements français rattachés au Reich. Il n’y en a pas eu à partir des autres départements français, à ma connaissance. Il faut s’en féliciter et dénoncer tout mensonge à ce propos. Serge Klarsfeld vient d’ailleurs de confirmer ces faits. Il va sans dire que si ces informations devaient êtres infirmées, je serais le premier à le reconnaître.

De la manière la plus ferme, je condamne la répression nazie à l’encontre des personnes homosexuelles et refuse qu’on me prête la moindre intention négationniste. Je m’en tiens au rappel des faits, en refusant l’instrumentalisation d’une souffrance déjà inacceptable dans ses limites reconnues.

Mail demande d’audition

Monsieur le Secrétaire Général,

Le jour de l’annonce de la candidature du Président Sarkozy, une opération médiatique a été montée à mon encontre. Elle a consisté à faire croire que je niais la déportation homosexuelle, alors que j’en avais au contraire précisé les chiffres en soulignant qu’en dehors des territoires annexés, la France y avait échappé.

Un très grand nombre de condamnations prématurées et infondées sont donc venues de nos rangs. J’ai appris par la presse que mon exclusion et le retrait de l’investiture étaient déjà décidés. A aucun moment, un responsable national de notre mouvement n’a pris la peine de s’informer auprès de moi des faits incriminés, ni de m’avertir des procédures engagées.

Les historiens, et notamment Serge KLARSFELD, ont confirmé la véracité des faits que j’ai relatés. Il va sans dire qu’un parti démocratique digne de ce nom ne doit pas user de procédures expéditives sans même entendre ceux qu’elles visent.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Secrétaire Général, en l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Communiqué de la Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance

FÉDÉRATION NATIONALE DES DÉPORTÉS

ET INTERNÉS DE LA RÉSISTANCE

F.N.D.I.R.

Association reconnue d’Utilité Publique par décret du 1er avril 1950

47, avenue Georges Mandel 75116 PARIS

Tèl  01 53 70 47 00    Fax  01 53 70 47 07  

Courriel : contact@unadif.fr

Paris, le mardi 28 février 2012

Communiqué de la FNDIR

À la question d’un journaliste, Monsieur Vanneste, député du Nord, a en effet déclaré qu’à l’exception de l’Alsace – Lorraine, alors annexées par le IIIème Reich et donc soumises au droit allemand, aucune déportation, pour homosexualité, n’a été opérée à partir du territoire français.

Cette affirmation est rigoureusement exacte. La FNDIR, qui regroupe les survivants de la déportation résistante s’élève contre une polémique qui n’a d’autre raison d’être que de magnifier la cause de l’homosexualité qui devrait rester une affaire strictement individuelle. Elle condamne avec force l’exploitation que certains voudraient en faire au regard d’un événement qui restera une monstruosité de l’Histoire des hommes.

5 commentaires

  1. Thibault Loosveld - 28 février 2012 13 h 27 min

    @ Monsieur le Député:
    Après qu’Eric Zemmour ait été condamné pour avoir énoncé un fait, vous aviez déposé avec Lionnel Luca un amendement conditionnant l’action en justice des associations à:
    1) Une condamnation définitive.
    2) L’accord de la victime.
    Cet amendement a-t’il au moins été inscrit à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale ?

    Répondre
  2. Courouve - 28 février 2012 17 h 13 min

    « police de la pensée » : tout au moins, police politico-médiatique de la parole, qui trouvera hélas toujours bien moins d’opposants que la police des mœurs.

    Répondre
  3. diego - 29 février 2012 2 h 38 min

    Très bien la lettre… Courage nous sommes nombreux à vous soutenir (voir les forums sur internet). Par contre je n’ai absolument pas apprécié la façon de C. Boutin a parlé de vous dans l’émission Zemmour et Nauleau, que j’ai vue sur internet. Elle manque un peu d’élégance c’est le moins qu’on puisse dire. J’espère que l’UMP a pris en compte les lettres et mails qui vous soutiennent, ainsi que les pétitions.

    Répondre
  4. NOURATIN - 1 mars 2012 19 h 55 min

    Très bien, vous nous faites plaisir. Bien sûr cela ne
    changera rien, d’autant que les Chrétiens d’Orient ne
    pèsent pas bien lourd face aux homosexuels du Marais.
    L’UMP restera ce qu’il est, un conglomérat de pusillanimes, le digne héritiers de feu le MRP .
    De toutes façons les socialistes s’apprêtent à leur
    mettre une pâtée historique…et, somme toute, bien
    méritée. Quand on se fout de ses électeurs, il arrive qu’ils le prennent mal.
    Bien à vous.

    Répondre
  5. Courouve - 4 mars 2012 0 h 56 min

    Christine Boutin … La pauvresse n’est pas à la hauteur de ses ambitions.

    Répondre

Exprimez vous!