Testing réussi !

La mode est au testing.

Je viens de tester le degré de bêtise et de méchanceté d’un groupe de pression qui m’aime beaucoup. Je ne suis pas déçu. La combinaison habituelle de la citation tronquée et de l’amalgame a été employée pour transformer en crime-pensée (cf Orwell) une simple réflexion assez fondée. Certains prétendent en effet que j’ai récemment publié un texte faisant l’amalgame entre la pédophilie et l’homosexualité. Ou ils sont un exemple de l’illettrisme qui sévit dans notre pays ou celui de la mauvaise foi partisane habituelle au groupe de pression concerné. En effet, pour ceux qui savent lire et qui font preuve d’un peu d’honnêteté et de culture, j’ai simplement montré qu’il y avait un pont entre la pédophilie et l’homosexualité qui est l’éphèbophilie, autrefois appelé la pédérastie, c’est-à-dire l’attirance pour les adolescents, très présente dans l’art et la littérature de notre civilisation. Mais, j’ai aussi souligné que l’important ne réside pas dans l’âge lorsque celui-ci est incertain mais dans le rapport qui s’établit entre deux partenaires. Ce que notre époque condamne, c’est une relation dissymétrique, inégalitaire, entre deux partenaires dont l’un subit ce que l’autre impose dans un rapport de force physique ou moral. Cette réflexion n’a rien qui doive gêner des homosexuels adultes. En revanche, c’est mon droit absolu de considérer le modèle offert par le mariage chrétien comme la relation la plus conforme à l’avenir et donc à l’intérêt d’une société. J’ai bien sûr conscience du fait que ce type de famille idéale à mes yeux  n’est pas nécessairement le plus répandu puisque de nombreux cas de pédophilie clairement établis ont lieu dans la sphère intra-familiale, mais mon propos visait bien entendu le problème posé aujourd’hui au sein de l’Église catholique.

Qu’on puisse contester à un parlementaire, et d’ailleurs à tout citoyen, le droit d’exprimer une idée sur cette question doit susciter un véritable doute sur la démocratie dans laquelle nous vivons. Que la panurgie politique puisse s’engouffrer dans des condamnations aussi irréfléchies que péremptoires doit susciter une interrogation sur la qualité du personnel politique de notre pays.

21 commentaires

  1. ben - 17 mai 2010 18 h 59 min

    Pourquoi ne pas dénoncer alors les mêmes procédés utilisés par vos soutiens en commentaire dudit billet ?

    Répondre
  2. Mokak - 17 mai 2010 22 h 09 min

    Voilà que vous parlez encore une fois du « groupe de pression » homo, ou « lobby ». Le complot mené par une minorité, ça a déjà été utilisé par d’autres…

    Répondre
  3. Jacqueline - 18 mai 2010 8 h 33 min

    @ Mokak : si Le Pen ou Sarkozy disent que le ciel est bleu -ce qu’il est effectivement aujourd’hui-, je ne pourrai pas le dire parce que cela a « déjà été utilisé par d’autres… »??!! raisonnement stupide.

    Bravo Monsieur pour cette mise au point éclairante.

    Répondre
  4. hennart - 18 mai 2010 10 h 26 min

    Voilà ce qui vous donne raison
    Depuis quelques semaines, on note chez certains militants gays une volonté d’accabler l’Église catholique et de la présenter comme le principal vecteur de l’homophobie, le tout à travers cette cible facile qu’est Benoît XVI, un pape intellectuel conservateur qui ne comprend rien à la communication contemporaine. Ils commettent ainsi deux erreurs:

    1/ Le lieu du débat ne se situe pas dans le sein de l’Église catholique, mais au cœur de la République. Les seuls décisionnaires ultimes en la matière sont le gouvernement et le Parlement de la République. Les promoteurs de « kiss-in » seraient mieux inspirés de les organiser face au Palais Bourbon, Matignon ou l’Élysée. Ils seraient en phase avec ce qu’ils invoquent sans cesse pour justifier in fine leurs actions, car l’ironie de l’histoire, c’est qu’ils sont les plus fervents à se réclamer de la laïcité et de la loi de 1905 alors qu’ils passent leur temps à replacer l’Église au centre d’un débat où elle ne joue plus qu’un rôle juridiquement nul.

    source: http://e-deo.typepad.fr/mon_weblog/2010/05/la-cathophobie-des-lobbies-homos.html

    Et je pourrais rajouter plus proche de nous dans la ville de M Aubry la dégradation et profanation de la statut de notre Sainte Jehanne D’arc, filmé aussi par un « mouvement gay et lesbien » à voir sur youtube c’est complètement dégoutant .
    Continuez Monsieur le Député de dénoncer ces lobby et groupes de pression qui voudraient faire croire que leur sexualité doit étre imosé. Par contre, il est certain que de nombreux homos ne demandent pas à etre représentés par ces groupes.
    Amicalement

    Répondre
  5. Gérard - 18 mai 2010 10 h 29 min

    Que l’on remplace donc, chez les enfants de chœur, les petits garçons par des petites filles.
    Cela vous donnera alors l’occasion de disserter savamment sur le pont qui existe entre hétérosexualité et koréphilie (l’attirance pour les jeunes filles, telle qu’illustrée abondamment dans l’art et la littérature [cf. par exemple Lolita de Nabokov]).

    Répondre
  6. hennart - 18 mai 2010 11 h 28 min

    Cher Gérard sachez qu’actuellemnt il y a dans certaines paroisses tourquennoises plus de filles que de garçons comme servants d’autel. Et je ne constate pas de soucis particulier.
    Amicalement

    Répondre
  7. Amok - 18 mai 2010 12 h 42 min

    Vous avez obtenu le résultat escompté. Je ne comprends pas ce qui vous
    Ce qui au fond justifie une levée de boucliers de la part de votre groupe de pression préféré est votre obsession sur le thème de l’homosexualité.
    On ne peut s’empêcher de vous soupçonner d’amalgame entre homosexualité et pédophilie avec votre subtile histoire de « pont ». Une pensée n’advient jamais comme par enchantement. Il y a toujours un un mobile derrière.
    On peut donc légitimement s’interroger sur ce qui motive votre réflexion.

    Répondre
  8. M. Moore - 18 mai 2010 13 h 01 min

    Vous devriez parler de mariage catholique M. Vanneste car l’église de Suède a approuvé le mariage homosexuel depuis le 22 octobre 2009.

    Répondre
  9. Louis Cypher - 18 mai 2010 14 h 57 min

    aaahhhh, c’était un testing…un billet destiné à faire se dévoiler vos ennemis..voui voui voui….

    Mais non, bien entendu, il ne s’agissait pas d’un billet pour refaire parler d’un député en manque de visibilité médiatique ;
    non, bien entendu, le député vanneste ne joue pas avec les lobbys gays – il est vrai assez stupides pour réagir promptement à chacune de vos déclarations, quitte à les modifier un poil au passage : ca devient donc prévisible pour un homme de lettre de votre niveau….- pour assurer sa notoriété ;
    non, bien entendu, il ne déplace pas le sujet de fond sur l’homosexualité pour éviter que l’on parle des problèmes de pédophilie au sein de l’église, poursuivant par ce billet la stratégie de communication d’un pays étranger.

    « Parlez de moi en bien ou en mal. Mais parlez de moi ».

    La vanité, c’est pas un des 10 péchés capitaux ?

    Mais vous avez cependant raison sur un aspect : on peut s’interroger sur la qualité du personnel politique de notre pays. Vous y compris, n’en doutez pas. D’ailleurs, sur ce point, on peut également approcher du péché d’orgeuil de votre part….

    Dernier détail : le « testing réussi » sous la déclaration de lefebvre, c’est de l’abus de faiblesse sur personne intellectuellement vulnérable. Et puis, dans une stratégie de communication aussi bien huilée que la votre, il serait quand meme bon de choisir ses sources de traffic : ce qui est insignifiant (les déclarations du porte parole de l’ump) doit rester insignifiant et ne mérite aucun intérêt de la part de députés qui ne transigent pas avec la qualité des interventions.

    Répondre
  10. ALEX - 18 mai 2010 22 h 24 min

    Et les hétéros qui violent des petites filles? Comme jadis le fut une de mes connaissances par son oncle, pourtant homme marié.
    Expliquez moi monsieur le député. C’est pas grave ça?

    Répondre
  11. Christian Vanneste - 19 mai 2010 5 h 31 min

    Avez-vous lu mon article ??

    Répondre
  12. Courouve - 19 mai 2010 11 h 58 min

    Comment envisagez-vous les propositions et actions que pourrait produire le Collectif parlementaire pour la iiberté d’expression (CPLE) inité par votre collègue Lionnel Luca ?

    J’ai rassemblé sur mon blog une documentation acquise pendant une trentaine d’années et qui prouve à l’évidence que vos propos ne sont pas dénués de fondement (notes sur Corydon et sur la pédophilie). On peut aussi lire ou relire avec profit l’opuscule « Hombres » de Paul Verlaine, ou le roman « Notre amour » de Roger Peyrefitte.

    Répondre
  13. Florian - 19 mai 2010 13 h 03 min

    Cher M Vanneste,

    Le couple hétérosexuel, la famille est en crise. Le monde évolue et de nombreuse forces contradictoires tiraillent les familles. Pourquoi ne pas en parler ?

    L’homosexualité fut dés l’antiquité une pratique sexuelle figurative, minoritaire. Elle n’est pas le facteur déclenchant de cette crise. Elle n’est qu’un avatar facilement attaquable et stigmatisable, parfois à juste titre mais pour quel résultat ? une satisfaction personnelle ?

    De quoi avoir peur ? Que l’homosexualité se généralise. En honnête représentant de la communauté hétérosexuelle, je puis vous affirmer, que quels que soit les phénomènes de mode, jamais je ne renoncerai aux femmes (Si la mienne lis ceci, je précise que le « s » est de pure forme).

    En attendant de plus en plus de gens, hétéros, sont paumés dans leur vie sentimentale, en manque de repère, de certitudes. Espérons que nos enfants, lassés des modèles familiaux fragmentés, trouveront un meilleur équilibre.

    Répondre
  14. Christian Vanneste - 19 mai 2010 13 h 57 min

    @ Courouve : Le groupe n’en est encore qu’aux balbutiements. En revanche, nous avons déjà reçu de nombreux courriels de personne nous décrivant des cas concrets de perte de liberté d’expression.

    Répondre
  15. Christian Vanneste - 19 mai 2010 13 h 58 min

    @ Florian : je suis bien évidemment d’accord avec vous : c’est pour cela que je souhaite renforcer le mariage afin de garantir des familles stables.

    Répondre
  16. RPH - 21 mai 2010 8 h 42 min

    « renforcer le mariage afin de garantir des familles stables »: racontez nous vite comment vous allez faire. J’ai hâte de lire cela….

    Répondre
  17. Jacques BOURREZ - 24 mai 2010 8 h 58 min

    Cher Monsieur Vanneste, merci pour votre courage !
    @ RPH : lu dans la Voix du Nord de ce jour : »Le gouvernement chilien va récompenser financièrement les unions qui durent, avec en particulier une prime aux couples célébrant 50 ans de mariage, dans le but de renforcer la famille… »
    Il y a encore de par le monde des gouvernements qui se soucient de renforcer la famille. On pourrait s’en inspirer.

    Répondre
  18. ALEX - 24 mai 2010 9 h 51 min

    Lorsqu’elle avait 15 ans, mon épouse a subi des attouchements de la part d’un de ses oncles agé à l’époque de 51 ans.
    Heureusement mon épouse, alors adolescente , a osé parler et son oncle n’a plus reproduit ses actes infames…
    Alors oui, c’était un homme marié, hétérosexuel qui avait des tendances qui iraient vers le pont dont vous parlez…
    Donc en lisant votre article, c’est bien beau de parler d’héphébophilie concernant des gays mais pour vous, celà serait-il aussi valable pour les hétérosexuels? Expliquez nous car pour moi ce type d’acte est aussi condamnable avec des garçons qu’avec des filles.

    Répondre
  19. Anthony Dupont - 24 mai 2010 15 h 02 min

    Votre mise au point est intéressante monsieur Vanneste. Elle montre aussi votre culture ( et vos recherches ) sur le sujet  » ephébophilie « . Alors, est-ce un pont ?
    A titre personnel je tiens à dire ici ma très vive antipathie contre tout ce qui est lobbies, démonstrations d’appartenance telle que la gay pride, fierté homo et autres idioties provocatrices. Dans tout celà on oublie l’essentiel du sujet : l’homosexualité, l’héphèbophilie et la pédophilie ne sont pas un CHOIX des personnes concernées. Ce qui explique le trop grand nombre de suicides et de T.S chez les ados qui décrouvent leur particularité. celà a toujours existé, y compris dans les populations les plus à l’abri des  » prédateurs » occidentaux et de leur culture. Tout celà ne  » s’attrappe  » pas par la contagion ou les mauvaises relations.

    Répondre
  20. valacoso - 29 mai 2010 16 h 48 min

    @Louis Cypher
    “La vanité, c’est pas un des 10 péchés capitaux ?”
    C’est bien de parler de péchés capitaux encore faut-il savoir de quoi on parle. Il me semble que dans le catéchisme de L’Eglise Catholique il n’y a que 7 péchés capitaux.

    Répondre
  21. jacques - 12 juin 2010 20 h 10 min

    @M. VANNESTE: le mariage n’a jamais garanti de couples stables… ça se saurait! il y a des couples qui n’ont jamais été mariés et qui sont bien plus stables.
    Quant à vos thèses sur le « pont » entre l’homosexualité et l’homosexualité, je suis désolé mais elles puent. Vous pourriez faire, mais vous vous en gardez bien, le même « pont » entre l’hétérosexualité et la pédophilie vis à vis des petites filles. De bons hétéros qui violent des petites filles, on en condamne tous les jours dans nos tribunaux…
    Quant aux homos qui aimeraient les ados, ils sont aussi nombreux que les hétéros qui aiment les jeunes filles, la littérature en est pleine aussi… En 1545, Ronsard rencontre Cassandre Salviati, il a 20 ans, elle en a 13….

    Répondre

Exprimez vous!