Appel à la Vérité

En cette semaine sainte, est lancé un appel, un appel à la Vérité. Sur les abus sexuels, sur Benoît XVI, et sur l’Eglise catholique.

Retrouvez le texte de l’appel, la liste des signataires sur le site de l’Appel à la vérité, et signez l’appel.

Appel d’intellectuels, journalistes, artistes et personnalités de la société civile, chrétiens ou non chrétiens

*

L’appel

Les affaires de pédophilie dans l’Église sont, pour tous les catholiques, une source de peine profonde et de douleur extrême. Des membres de la hiérarchie de l’Église ont eu, sur certains dossiers, de graves manquements et dysfonctionnements, et nous saluons la volonté du pape de faire toute la lumière sur ces affaires.

Avec les évêques, et en tant que membres de la même Église, les laïcs catholiques assument le poids des crimes de certains prêtres et des défaillances de leurs supérieurs ; ils se rangent résolument, ainsi que le Christ invite à le faire, du côté de ceux qui souffrent le plus de ces crimes, c’est-à-dire les victimes, tout en priant pour les coupables.

Quant à nous, nous souhaitons de tout cœur que toute la vérité soit faite et qu’avec le concours de tous les hommes et femmes de bonne volonté, il soit débattu sereinement et fraternellement, dans l’Église catholique, de tout ce qui a pu rendre possible ces offenses portées aussi au Christ.

Dans le même temps, nous regrettons l’emballement et la surenchère médiatiques qui accompagnent ces affaires. Au-delà du droit à l’information, légitime et démocratique, nous ne pouvons que constater avec tristesse, en tant que chrétiens mais surtout en tant que citoyens, que de nombreux médias dans notre pays (et en Occident en général) traitent ces affaires avec partialité, méconnaissance ou délectation. De raccourcis en généralisations, le portrait de l’Église qui est fait dans la presse actuellement ne correspond pas à ce que vivent les chrétiens catholiques.

Tout en redisant notre horreur devant le crime de prêtres pédophiles et notre solidarité envers les victimes, nous appelons les médias à une éthique de responsabilité qui passerait par un traitement plus déontologique de ces affaires. Les phénomènes d’emballement médiatiques ne sont pas réservés, et de loin, à l’Église ; mais nous sommes fatigués et meurtris de cet emballement-là. Nous pensons à tant de prêtres qui portent avec courage, et parfois dans la solitude, le message du Christ.

Nous sommes avec eux.

Nous saluons la lettre des évêques de France au pape Benoît XVI, et souhaitons voir l’Église catholique sortir avec sérénité et responsabilité de cette épreuve douloureuse.

l’Appel à la vérité

Bravo et Merci aux initiateurs de cet appel : Frigide Barjot (humoriste), Natalia Trouiller (journaliste et blogueuse), Koz (blogueur sur Koztoujours, et avocat), François Miclo (philosophe).

3 commentaires

  1. Charly Boy - 4 avril 2010 19 h 25 min

    Monsieur le député,
    bravo et merci pour votre engagement et votre courage en ces temps d’apostasie et christianophobes.
    Cordialement,

    Répondre
  2. F.F.T. - 5 avril 2010 17 h 00 min

    Les gens de bon sens savent très bien que la raison des attaques incessantes insidieusement perpétrées par les médias contre l’Eglise Catholique, est la riposte pour ses prises de position concernant le préservatif et l’avortement.

    Au lieu de s’attaquer au Saint Père, les partisans de la peine de mort infligée aux innocents enfants (dans le ventre de leur mère), feraient bien de réfléchir au triste sort réservé à leur descendance qui risque d’être submergée par le nombre croissant des ennemis de notre civilisation.

    Répondre
  3. simpson - 8 avril 2010 9 h 55 min

    merci et courage dans ces temps difficiles mais la vérité nous rendra libre

    Répondre

Exprimez vous!