Contre la suppression de l’histoire en terminale S

téléchargement (18)Deux députés UMP, Hervé Gaymard et Christian Vanneste ont signé mardi “l’appel des vingt”, publié ce week-end dans le Journal du Dimanche, contre la suppression, en tant que matière obligatoire, de l’enseignement d’histoire-géographie en classe de Terminale S.

La décision envisagée par M. le Ministre de l’Education nationale, dans le cadre de la réforme des lycées, de rendre optionnelle l’histoire-géographie en terminale scientifique ne peut que susciter la stupéfaction par son décalage avec les nécessités évidentes de la formation des jeunes Français au début du XXIe siècle.

A l’heure de la mondialisation, les futurs bacheliers scientifiques n’auraient donc nul besoin de se situer dans le monde d’aujourd’hui par l’étude de son processus d’élaboration au cours des dernières décennies, pas plus que par l’analyse de sa diversité et des problèmes qui se posent à la planète et à son devenir. En outre, ils se trouveront dans l’impossibilité d’accéder à certaines formations supérieures de haut niveau pour lesquelles la connaissance de l’histoire et celle de la géographie sont indispensables et vers lesquelles ils se dirigent en nombre croissant.

Au moment où le président de la République et son gouvernement jugent urgent de lancer un grand débat sur l’identité nationale qui doit mobiliser le pays, cette mesure va priver une partie de la jeunesse française des moyens de se faire de la question une opinion raisonnée grâce à une approche scientifique et critique, ouvrant ainsi la voie aux réactions épidermiques et aux jugements sommaires.

Il est impératif d’annuler cette décision, inspirée par un utilitarisme à courte vue, qui se trouve en contradiction avec les objectifs proclamés du système éducatif français sur le plan de la formation intellectuelle, de l’adaptation au monde contemporain et de la réflexion civique des futurs citoyens

Articles liés

22 commentaires

  1. Encore une fois d’accord avec Vous M. Vanneste. Dès que j’ai entendu cette proposition, je me suis dit “mais où va-t-on ?!”. A croire que le gouvernement souhaite abêtir la population afin de pouvoir mieux l’asservir !
    Il est sûr que ce n’est pas toujours évident de faire comprendre l’intérêt de l’histoire aux lycéens, mais l’objectif est de former des adultes conscients et impartiaux qui pourront à leur tour gouverner de manière responsable.

  2. Bel engagement – en acte qui plus est – M. VANNESTE (on verra au moment du vote si vous “tiendrez” comme je l’espère) mais pourquoi toujours éluder ?

    La “réforme des lycées” est liée à la “stratégie de Lisbonne” (définie en 2000) et au “processus de Bologne” (1999) dont les grands inspirateurs sont les membres de l’ERT, principal lobby industriel européen, qui souhaite grosso modo – lire leurs rapports, ou les copier coller de la commission européenne : livres blancs sur l’éducation – que l’école devienne une usine à faire des employés. Bref, ce lobby désire, en argumentant avec des motifs plus ou moins de valeurs, que le contribuable finance la formation professionnelle que les entreprises (les grandes) ne veulent plus assurer le coût. Et remplacer le savoir par l’employabilité (qui n’est d’ailleurs pas prouvée : tout ceci c’est de l’idéologie, rien de plus)

    M. CHATEL est dans la droite ligne, avec Mme PECRESSE, et M. DARCOS…Du processus de Bologne. Lequel a été officiellement récusé par la présidence suédoise du Conseil Européen ! Bref, on a une officialisation de l’échec de Bologne…Et la France s’apprête à mettre en oeuvre le projet ! On est plus en retard d’une guerre…Mais d’une conception politique !

    Rajoutons à cela – il suffit de lire “l’identité de la France” (Blandel), “l’âme de la France” (M. Gallo), “comment la Nation France est née” (Mme Beaune), et bien sur les excellents ouvrages de Michelet – pour comprendre qu’on ne peut comprendre, aimer, et vouloir servir la France, si l’on n’a pas expérimenté celle ci.

    Du “traité de Verdun” qui va très largement définir le territoire français, au “pré carré” cher à Louis XIV, en passant par “la géographie de la France, qui l’a faite avant même le politique” (Danton) à la “mère Patrie” pour qui tant tombèrent, et jusqu’à cette France “unité dans la diversité”…La géographie a été essentielle pour permettre une identification de la France. Est ce d’ailleurs un hasard si le tour de France – même s’il se déroule beaucoup moins en France maintenant – est plébisicité ? Est ce un hasard si aux lendemains de la guerre, De Gaulle redonne à la France des “régions” qui sont dans la continuité des “régions” de l’Ancien Régime…Et si aujourd’hui la France a toujours 36600 communes et des poussières, comme autant de témoins de ses multiples visages ?

    Quant à l’Histoire…Elle est, évidemment, fondamentale ! Là encore, est ce un hasard si Louis IX de France fait ensevelir dans le même écrin – Saint Denis – trois dynasties ? Est ce aussi un hasard si, après avoir expérimenté l’Histoire commençant avec la Révolution, les révolutionnaires chercheront à trouver dans les “Gaulois” des ancêtres qui justifieront à la fois le régime “démocratique” et feront contrepoids avec le “roman national” instauré par les rois de France, via les chroniques de Saint Denis ? Qui définie notamment les Français comme les descendants des Troyens ?

    On ne peut pas être Français, si l’on a pas conscience – et je trouve à cet égard que la Révolution française est abandonnée alors qu’elle est fondamentale ! – du potentiel de son pays !

    Au lieu de supprimer l’Histoire Geo, pour un gain nul, au service d’un lobby industriel…Les parlementaires feraient bien de relire l’Histoire de France justement. Ils comprendraient peut être – les miracles existent ! – qu’un régime politique ne tient que tant qu’il est ardemment défendu par ceux qui en sont les pivôts.

    Louis XVI avait 20 ans quand il a pris les rênes du pouvoir. Il était seul et mal conseillé. 577 députés doivent pouvoir, sans doute, faire mieux, et comprendre que plus ils ridiculisent la République, plus celle ci pâtit de ce ridicule…Pourquoi certains Français sont ils honteux de leur propre pays ? Parce qu’aucun élu n’aime vraiment la France. Le malaise il est là. Arrêtons d’éluder.

    A cause de leur irresponsabilité, de leurs bassesses et compromissions, de leur stupidité aussi, les parlementaires ont réussi à dégoûter, déjà une fois, les Français. Il a fallu pour rétablir la République, dans le coeur des Français…Que des MONARCHIENS – élus favorables à une monarchie constitutionnelle – prennent le pouvoir ! (Ce qui est tout de même un comble !)

    Sans la personne du Général De Gaulle, la France aurait pu abandonner une nouvelle fois la République, suite au deshonneur total des parlementaires qui ont – sans mandat pour – trahi la République pour les “beaux yeux” d’un Maréchal, trop vieux, et manipulé par un sadique ! (Ce que les Français ignoraient. Les parlementaires, eux, n’avaient pas cette excuse)

    J’espère que les parlementaires se plongeront dans l’Histoire de France…Et en tireront les leçons qu’il faut. Il serait dommage qu’ils se contentent de la lire, comme Louis XVI, passionné par l”histoire de Charles 1er d’Angleterre…Qui en dépit d’une situation un peu similaire, ne compris pas les leçons à tirer de la fin du monarque anglais.

  3. Toutes les réformes de ce gouvernement se font en dépit du bon sens. L’histoire et la géographie sont des matières indispensables. Mais ne pensez vous pas que l’absence du français, langue natale, en classe de terminale relève autant de l’absurdité?

    Ceci dit, je suis favorable à un allègement des programmes par la suppression de certaines disciplines. C’est le drame de l’éducation française de faire un peu de touche à tout, et ainsi se donner l’illusion d’une culture générale complète, mais les futurs bacheliers sortiront du lycée en ne maîtrisant pas la moitié de ce qu’on leur a appris. En revanche, s’il fallait sacrifier des matières, cela ne devait certainement pas se faire aux dépends de l’histoire géographie.

    Il vaut mieux focaliser sur les matières essentielles plutôt que d’éparpiller les élèves. Savoir un peu de tout moyennement ne sert pas à grand chose, surtout à l’entrée de l’université. Chatel aurait dû supprimer l’économie (cela fait longtemps que des professeurs le demandent), le sport bien entendu, l’éducation civique au collège, la philosophie en terminale et ne conserver qu’une seule langue étrangère, l’anglais. Il faudrait aussi simplifier les filières afin que les élèves s’orientent plus facilement. Le baccalauréat général unique serait logique.

    Qu’en pensez vous Monsieur Vanneste? o:-))

  4. Je souhaiterai aussi insister sur la diminution des Sciences de la Vie et de la Terre. Nous vivons dans une société où les problèmes de santé publique et d’environnement sont de plus en plus importants. Or la réforme du lycée diminue les horaires de cette discipline. Elle ne garantit plus non plus les horaires de Travaux Pratiques dont la gestion restera à l’initiative d’un conseil pédagogique, nommé par le chef d’établissement. On a l’impression que cette réforme supprime tous les outils nécessaires pour donner les outils intellectuels à un bon citoyen : littérature, gestion de sa santé et de son environnement, compréhension du monde (histoire-géographie et sciences sociales). C’est-à-dire tout le contraire de ce qui est donné comme mission, officiellement, à l’Education Nationale.

  5. Je suis entièrement d’accord avec cette lettre de protestation, M. le Député. Vous relevez à juste titre cette contradiction étonnante de la part du gouvernement, entre, d’un côté, la décision de réduire les cours d’histoire et, d’un autre côté, les appels à débattre sur l’identité nationale ainsi que les références à la résistance (déplacement à La Chapelle-en-Vercors). Qui comprendra ces références si les cours d’histoire sont réduits ? Seuls comprendront ceux qui par leur curiosité naturelle auront découvert l’histoire, mais pas les autres, l’immense majorité.

  6. C’est sûr qu’il devient de plus en plus vital que les gens ne réfléchissent plus, de façon à gober sans discernement tout ce qu’on veut leur faire avaler. Sinon, il n’y aura plus moyen de les manoeuvrer.
    Il faut qu’il soient juste assez instruits pour faire de bons employés, comme le commentait un internaute. Enfin, reste à savoir si l’employé qui applique sans discernement les consignes est réellement un cadeau pour l’entreprise sur le long terme…

  7. Bravo Mr Vanneste
    Quand je pense que Mr Sarkozy en appelle a des gôchos comme Mr Richard Descoing. Si on veut asservir les peuples, il faut surtout les empêcher d’avoir accès au savoir, et à fortiori, à la liberté de penser.

  8. Le problème, ce n’est pas “le Gouvernement”. Le problème c’est que le Gouvernement, pour des raisons x ou y, appliquent un programme – la stratégie de Lisbonne – qui a échoué sur toute la ligne ! (Cf présidence suédoise du conseil de l’UE (pourquoi à l’UMP parle t ‘on d’un “Président de l’UE” ? Cf “coulisses de bruxelles”, cf “europe sociale au jour le jour”, cf “euractiv”)

    Cette “stratégie de Lisbonne” est si nulle que M. BARROSO a dit – avant son “investiture” – qu’il la ferait réviser en JANVIER 2010. Au lieu de continuer à mettre en oeuvre une politique stupide…Qu’attend le Législateur pour faire des propositions à la Commission Européenne ? Des propositions qui visent, justement, à éviter que des pseudos “experts” ne supplantent le Parlement, chose d’autant plus importante que lesdits “experts” sont des lobbies ?

    Votre courroux est juste M. Vanneste. Mais il serait bien que vous soyez cohérent avec vous même. Vous ne pouvez pas fustiger la conséquence – suppression des matières “non productives” (pour les (grandes) entreprises – et rester silencieux sur la cause – la stratégie de Lisbonne, le caractère peu “indépendant” des “experts” de la Commission Européenne (qui rappelons le, est le seul organe qui a la possibilité de FAIRE LA LOI. C’est donc le vrai Parlement – non élu – Européen.) – et l’idéologie véhiculé par ses “inspirateurs”. (Qui sont tous, comme par hasard, des lobbies ou des organisations patronales ! Où sont les chercheurs ? Les enseignants ? Les historiens ? Les sociologues ? (Bref, toutes les professions de “savoir” qui sont supplantées par des lobbistes de l’argent roi ?)

    Le mot “COHERENCE” est de toute évidence un mot inconnu en politique. Le Parlement se vote plus de compétences ou réinventent l’eau tiède – en se donnant des pouvoirs déjà existants – mais n’utilise pas lesdits pouvoirs. Le Président se dit “pragmatique” mais fait de l’idéologie. Car la “stratégie de Lisbonne” n’a fait l’objet d’aucun débat – ni au plan national, ni au plan européen – et aujourd’hui encore aucun Ministre ne dit qu’il met en oeuvre celle ci. Sans bien sur qu’on s’inquiète, une seule seconde, des conséquences de ladite stratégie.

    Si le Législateur était cohérent – et si vous souhaitez véritablement faire honneur à votre mission parlementaire M. Vanneste – il ferait ce qu’il faut pour que la politique française – inspirée à 90% par le droit européen – ait du sens :

    1. Pour commencer, le Législateur rappellerait la primauté sur tout droit – européen, international – de la Déclaration de 1789. Ainsi, celle ci ferait filtre. Et le Législateur national garderait la souveraineté de la France, au lieu de la dilapider ou de la solder.

    Il est très choquant, pour moi, que le Législateur français, qui débat de ‘l’identité nationale” du pays…Trouve parfaitement normal de piétiner une oeuvre d’art ! D’autant plus que cette oeuvre se met, en premier lieu, au service du Parlement…Ce qui n’étonnera guère le parlementaire que vous êtes, puisque le texte a été rédigé par la première Assemblée Nationale. (Qui se comportait en pouvoir législatif, non en supplantif de l’exécutif, voire en caution démocratique)

    M. Haenel ayant démontré par a + b que la décision des juges de Karsruhe n’avait rien “d’anti européenne” je ne vois pas pourquoi, alors que tous les parlementaires nationaux d’Europe veillent à la souveraineté de leur pays, la France serait le seul pays à ne pas pouvoir faire primer son âme sur des droits qu’elle accepte librement, mais qui ne sauraient primer sur son axe identitaire.

    Le simple fait de dire – et d’écrire – que la Déclaration de 1789 supplante toute forme de droit – ce que les parlementaires de 1789 ont déjà écrit dans la Déclaration justement : articles 3 et 16 – permettra au Parlement d’exercer – s’il en a la volonté – un réel contrôle de la “législation” européenne.

    Je prends un ex : aujourd’hui, une directive européenne arrive sur le bureau de l’Assemblée. Le Gouvernement s’en empare et dit “attention, si vous ne votez pas bien, le courroux de la CJCE s’abattra sur la France”. Le Parlement s’exécute. Mais comme le Législateur n’est pas sérieux, on a des lois nationales qui cohabitent avec le droit européen, des directives qui sont mal ficelées (car votées en urgence) et bien sur une “législation européenne” souvent sans queue ni tête, car “inspirée” par les lobbies, au premier rang desquels l”ERT dont j’ai déjà parlé.

    Avec la DDHC les choses changent. Une directive ne serait valable en France, que si, et seulement si, celle ci respecte la DDHC. Cela ne remet pas en cause l’appartenance de la France à l’UE, ni la primauté du droit européen sur la loi nationale…En revanche, cela permet au Législateur de faire son travail, avec le sérieux qu’on peut en attendre, et lui laisser une grande marge d’action. Il faudra, en effet, que la Commission – et les Ministres – prouve au Parlement national que la directive – qui est une “loi européenne” – vise à lutter contre ce qui est nuisible à la Société…Française. Bref…Il faudra une étude d’impact.

    De cette manière, toutes les commissions parlementaires pourront se saisir des directives pour les analyser, et éventuellement les rejeter au motif qu’elles sont manifestement contraires à la DDHC.

    2. Ensuite, le Législateur pourrait – l’UMP nous a bien parlé d’Europe qui protège non ? – aller devant la CJCE, et faire reconnaitre par celle ci le “caractère social de la République”.

    De cette manière, on protègera les droits sociaux des citoyens Français. L’Europe sociale ne peut pas avoir lieu, car M. SARKOZY a accepté un protocole pour l’Irlande, qui interdit toute harmonisation européenne, vers le haut comme vers le bas d’ailleurs. Par conséquent, puisque l’UE ne peut faire le job qu’on attend d’elle, c’est à l’Etat de préserver le droit social des Français…Et par ce biais celui des citoyens d’Europe.

    En effet, lorsque l’Allemagne a fait reconnaitre la particularité de la “dignité humaine” la CJCE a fait une jurisprudence protégeant cette “dignité humaine”. Elle a, concrètement, “européaniser” le concept de la dignité humaine allemande.

    En faisant reconnaitre, pareillement, le caractère social de la République française, le Législateur français permettra aux Français de limiter la casse produite par la “mondialisation”. Et comme les citoyens sont censés être “égaux en droit” il est certain que la CJCE s’appuiera sur ledit caractère social de la France pour l’étendre à tous les pays d’Europe. Bref…En plus d’une oeuvre de salut public pour les citoyens Français, le Parlement français pourra acquérir, par ce biais, un “fait historique” qui rejaillira sur chacun de ses membres, puisqu’il aura permis à l’Europe qui protège ou sociale de naitre véritablement.

    3. Si les parlementaires de 2009 se décident à avoir une volonté politique propre, qui se différencie de celle du Gouvernement, il serait aussi possible de DEMOCRATISER L’UE. En effet, il suffit là encore de faire appel à la DDHC. Bien évidemment, conscient de la bombe que ce texte est, les promoteurs de l’UE n’ont donné qu’aux “Etats” et non aux citoyens la possibilité de démocratiser l’UE.

    Il suffirait, en effet, de faire valoir l’article 3 de la DDHC, voire même l’article 16. De cette manière, la Commission et le Conseil des Ministres seraient déclarés illégitimes, au motif qu’ils exercent un pouvoir législatif incompatible avec le respect de la séparation des pouvoirs, puisque sur le plan national ou européen ils disposent du pouvoir exécutif.

    Les “dirigeants” européens seraient ainsi “contraints” de prévoir :
    -un Sénat européen (dont les électeurs seraient les parlementaires nationaux)
    -un Parlement européen (une voix : un homme au lieu du système actuel injuste puisque ce ne sont pas les “citoyens” mais la “population” d’un pays qui élisent les parlementaires européens, et par ailleurs les “petits pays” sont privilégiés sans raison) qui aurait “l’initiative des lois” voire même le monopole…Du moins tant que la Commission n’est pas démocratique (M. BARROSO devrait être élu au suffrage universel indirect par les députés nationaux)
    -une CJCE indépendante : ses membres sont choisis par le pouvoir exécutif !

    Ect.

    Bref, une action bonne pour la France, la Démocratie, et l’idée européenne, travestie par une UE au service des lobbies

  9. Je trouve cette polémique quelque peu ridicule, préalablement à la terminale les étudiants ont déjà fait quelques 11 ans d’histoire-géographie. Ce n’est pas le fait de supprimer en terminal cet enseignement qui va faire de nos lycéens des illettrés avachies. Toute cette polémique est parfaitement exagérée. Surtout que le programme habituel de cette matière, en terminal, est reporté sur les horaires de première (4h au lieu de 2h30); Il n’y a donc aucunement réduction réelle. Décidément cette éducation nationale est résolument statique, elle va devant un triste avenir si ce conservatisme incompréhensible perdure. L’éducation est aujourd’hui prisonnière des petits jeux politiques de certains et il faudrait que cela change.

  10. encore une réforme inutile sur le fond !
    comme le disait très justement le philosophe Jacques Rancière hier chez Taddeï, cela fait des décennies qu’il y a des réformes sans qu’il y ait grand changement sur les savoirs et leurs transmissions, et surtout sans grande évolution du niveau des jeunes qui déperrit de plus en plus (cf. entre autres exemples, un tiers des étudiants en Lettres de la fac d’Angers ne maîtrisent pas les bases du français http://www.rmc.fr/edito/info/93639/des-etudiants-en-lettres-analphabetes/ )
    bien sûr qui’l ne faut pas être systématiquement contre des réformes mais il ne faut pas non plus faire systématiquement des réformes pour des réformes, histoire de donner l’impression que l’on travaille et que l’on avance !

    en tant qu’en seignant en lycée, le constat est sans appel : le niveau des élèves baissent tragiquement surtout au niveau de la culture générale (histoire, philosophie, histoire de l’art,…) !
    plutôt que de faire des étudiants hyper spécialisés dans un seul domaine trop précis, il est préférable d’en faire des hommes réfléchis aux connaissances multiples car la vrai intelligence et le vrai défi de demain est de faire émerger des générations capables de s’adapter à toutes situations professionnelles, ce que ne permet pas une spécialisation.
    L’adaptation vous dis-je, celle résulatant d’una analyse fine de la situatiuon et d’une réponse la mieux adaptée !
    Ceci n’est possible qu’avec un vrai bagage intellectuel mais aussi pratique, et surtout avec un vrai bagage morale et culturel avec la philosophie (socle essentielle à notre identité ! ce que ne contestera sûrement pas M. Vanneste !).

  11. Bravo, bravo et encore bravo Monsieur Vanneste.
    Enfin un homme non seulement de bon sens mais surtout de courage face aux courtisans ou opportunistes, ce qui revient au même.
    Supprimer la géographie? Et dans quelques années ne plus savoir où situer Paris, voire la France ou l’Europe sur une mappemonde? Comme ces malheureux américains du Nord qui ne savent pas que l’Europe n’est pas une ville et que la France n’est pas le nom d’un restaurant de la V° rue.
    Supprimer l’Histoire?Et ne cantonner son savoir qu’à la connaissance du bon bouton sur lequel appuyer, -comme les singes du zoo pour avoir une pomme ou une banane-, afin d’accomplir les tâches quotidiennes de production ou de consommation, objectifs de vie, buts ultimes de la vie citoyenne, et humaine, dans un monde marchandisé?
    Si c’est ça le changement. Si c’est ça la rupture. Je préfère l’immobilisme.
    Continuez votre combat Monsieur Vanneste.
    En plus, vous démontrez qu’un professeur de philosophe sait raison garder.

  12. Monsieur Vanneste vous êtes un Philosophe. Alors comme Voltaire, soyez une Lumière pour la France, s’il vous plait. Notre France mérite bien cela.

    Tiens, vous pourriez faire méditer M. SARKOZY sur une citation qui devrait convenir à son égo surdimensionné :

    “Les hommes de génie sont des météores destinés à brûler pour éclairer leur siècle.”

    Oui…Le “petit caporal” ne se prenait pas pour n’importe qui. Mais au moins ses actes sont ils à la hauteur de cet égo.

    Pour finir, une citation rigolote :

    “Certains hommes parlent pendant leur sommeil. Il n’y a guère que les conférenciers pour parler pendant le sommeil des autres.” (Alfred Capus)

  13. Bonjour, permettez moi de ne pas partager votre opinion. En effet , il me semble que cette réforme aura plutôt tendance à renforcer l’intérêt porté à l’histoire auprès des lycéens . En effet , aujourd’hui celle ci se retrouve en concurrence avec des matières au coefficient beaucoup plus élevés , avec un programme relativement chargé . Et le lycéen n’a en fait qu’un objectif immédiat : obtenir son bac , si possible avec mention. L’histoire (comme la philosophie , et en tant que professeur vous avez du le remarquer) ne suscite donc qu’un intérêt relatif chez la majorité des lycéens de ces filières. Reporter l’épreuve en première avec celle de français risque donc au contraire d’avoir un effet positif sur l’intérêt porté à la matière.
    Il ne faut pas oublier ensuite que cette réforme ne concerne qu’une minorité de lycéen . De plus , considérer que sans cet enseignement les scientifiques seraient incapables d’analyser la complexité et la diversité des problèmes liés à la planète me laisse perplexe . Je pense au contraire que si nos dirigeants se nourrissaient moins d’idéologie en s’appuyant sur des données historiques que chacun interprète à sa manière , mais avaient au contraire une démarche scientifique basée sur l’expérimentation et des faits concrets , notre société ne s’en porterait peut-être pas plus mal.

  14. Mais arrêtons le cinéma, la complainte perpétuelle de ces pauvres lycéens submergés par des programmes énooooormeeeessss !
    franchement, comment faisions nous avant ?!!! non mais cela relève de l’inocence !
    j’ai fait un bac c et je peux vous dire que le programme était très chargé, les horaires aussi (mercredi matin et samedi matin) et que nous faisions de la philosophie à laquelle nous portions beaucoup d’intérêt !
    d’ailleurs, c’est surtout de cette matière dont les scientifiques ont besoin avec tous les problèmes éthiques auxquels nous confrontent les nouvelles technologies et les avancées médicales!
    Mais il est vrai qu’aujour’hui, les pauvres agneaux ne sont pas assez volontaires et forts pour faire face à tout cela !!!….génération de zappeurs, d’assistés et de joueurs de consoles !

  15. Il y a un “n” dans innocence qui est passé au travers ainsi que le “d” dans aujourd’hui !…

    Il est évident que nous avions moins de temps pour le perdre sur msn à se dire des banalités du genre “t ou” “kikou sa va”,…, sur facebook ou myspace à parler des beuveries ou du dernier jean slim à la mode, ou pour le perdre dans des technoparades imbéciles à réaliser de piètres performances de “binge drinking” ou à fumer des pétards régulièrement (1 lycéen sur 3 !!!! et les français, premiers consommateurs européens !!!) !!!

    à se croire très intellectuellement élevé à force de manipuler des outils technologiques très avancés alors qu’ils ne savent qu’appuyer sur des touches voire au mieux avoir en plus développés une certaine dextérité dans la manipulation, dès qu’il s’agit de faire l’effort de lire, de travailler régulièrement, de faire des fiches,….il y a moins de monde volontaire !
    Et de nombreux adultes tombent dans le panneau, histoire de faire plaisir à sa pauvre petite progéniture !!!…..déconcertant !

    Qu’ils se mettent au boulot et qu’ils se concentrent au lieu de geindre que la scolarité est trop dure !

    Je suis enseignant en lycée (jusqu’au BTS) et je peux vous dire que je ne compte plus les heures passées bénévolement à essayer de combler des lacunes accumulées depuis des années parce que beaucoup trop de parents ne suivent pas leurs enfants (aux réunions parents/profs, je ne vois que trop peu de parents et en général, ceux des bons élèves !!…), parce que l’éducation nationale laissent passer des quantités de jeunes dont le niveau ne correspond pas aux critères mais il ne faut pas faire redoubler ces jeunes ou il faut arriver à 80% coûte que coûte !!!…
    Combien d’élève en 1ère scientifique technologique ne savent pas bien s’exprimer à l’écrit dans leur propre langue maternelle ??!!! Combien ne savent pas très bien ce qu’est une cellule ou les phénomènes de digestion vus en 3ème ??!!!! Combien de ceux-ci qui ne sont pas curieux de tout, de découvrir de nouveaux domaines, de lire,…alors qu’ils ont internet et des portes ouvertes sur le monde et l’univers (mais cet outils formidable qu’est internet ne sert qu’à se communiquer des banalités et des idioties) !!!!!…..trop nombreux à mon goût !!!
    Je ne vous parle même pas des élèves assez volontaires que je prends avec moi en dehors des cours pour des séances de sport pour leur apprendre le goût de l’effort et qu’il faut développer autant le physique que l’intellect pour avoir « un esprit sain dans un corps sain » !!!

    Bien sûr qu’il faut parfois réformer l’enseignement et ses référentiels mais avant tout, donner des moyens humains (mieux répartir les enseignants déjà en poste, certains sont payés sans être face aux élèves ! d’autres devraient être virés tout simplement !) et financiers (arrêtons de vouloir des classes à 30 élèves !!! un non sens car beaucoup trop sont laissés sur le côté qu’on le veuille ou on !) à l’éducation, réformer le mode de recrutement et que plutôt que d’avoir un concours, il y ait principalement un entretien sur dossier (la motivation et le dynamisme ainsi que les capacités orales de transmission sont primordiales) mais surtout réformer beaucoup de parents qui eux aussi passent plus de temps au travail ou sur l’ordinateur, réformer d’abord la télévision qui est une lucarne plus destructrice qu’éducatrice, et les radios pour jeunes dont les commentateurs sont d’un niveau affligeant , réformer les publicités télévisuelles qui donnent des lignes directrices totalement amorales et vantant individualisme et crétinisme (dernière pub pour un forfait illimité avec des ados disant que chez leurs parents, ils ne sont pas chez eux !!!! qu’ils sont limités au niveau de la liberté…..mais la liberté, ce n’est pas faire ce que l’o veut comme on veut !!!….., je ne parle même pas de cette publicité pour une voiture française avec l’apologie des familles recomposées !!!…..pitoyable !).

    en réalité, il s’agit plus d’une réforme de la société dans son ensemble et en profondeur que de saupoudrer quelques réformes par-ci par-là !!!
    nous pensons être plus civilisés qu’avant, plus moderne parce que nous avons des moyens technologiques extraordianires mais il n’en est rien !!!!

    L’enseignement aujourd’hui est plus accès sur l’élaboration de futurs “hommes-outils” exploitables que d’individus libres moralement et vertueux !!!!
    en-celà, il est aidé par la complaisance de parents dépassés par la réalité de leur rôle éducatif et par une télé dont le but est “de rendre cerveau du téléspectateur disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible (…)” (Le Lay, juillet 2004).

  16. il manque un moreau de phrase dans le 3eme paragraphe (précipitation oblige du fait de mon exaspération) : “à se croire très intellectuellement élevés……., ILS PENSENT TOUT SAVOIR ET DETENIR LA VERITE MAIS dès qu’il s’agit de faire…..”

  17. Voici un extrait de La République de Platon qui a plus de 2000 ans mais qui est toujours criant d’actualité !!!!

    “(…) quand le père prend l’habitude de se comporter comme s’il était semblable à son enfant et se met à craindre ses fils, et réciproquement quand le fils se fait l’égal de son père et ne manifeste plus aucun respect ni soumission à l’endroit de ses parents.
    Dans quel but ? Devenir libre.
    Et pareillement pour le métèque qui se fait l’égal du citoyen, et le citoyen l’égal du métèque, et de même pour l’étranger.
    Dans ce régime, le maître craint ceux qui sont placés sous sa gouverne et il est complaisant à leur endroit. Les élèves, eux, ont peu de respect pour les maîtres, et pas davantage pour leurs pédagogues [VIII-72].
    On peut dire que généralement les jeunes conforment leurs gestes au modèle des plus vieux et ils rivalisent avec eux en paroles et en actions.
    De leur côté, les vieux sont racoleurs, ils se répandent en gentillesses et en amabilités auprès des jeunes [563b], allant jusqu’à les imiter par crainte de paraître antipathiques et autoritaires (…)”

    Donc n’écoutons pas trop nos jeunes et que la société ne soit pas trop complaisante avec eux et les autres avant que ne se réalise ce que Platon prédit : “Tel est donc, mon ami, repris-je, l’amorce belle et juvénile, à partir de laquelle se développe selon moi la tyrannie” !!!!

  18. @ MarxNietzsche
    Bravo pour toutes ces vérités; mais peut-être faudrait-il rappeler le titre de l’un des écrits de Mr Vanneste :

    “Mai 68, ou le début de la fin” !…

    Pauvres “générations futures” qui n’auront pas besoin du réchauffement de, la planète pour avoir “chaud” …

    Tout cela est bien triste.

  19. FFT merci !

    votre rappel quant aux écrits concernant mai 68 est salutaire pour les sceptiques qui douteraient encore de son impact civilisationnel destructeur !

    tout cela est bien triste en effet mais il faut espérer que beaucoup de personnes ouvrent les yeux comme j’ai pu le faire il ya quelques années au fur et à mesure des lectures mais aussi de la confrontation à la dure réalité.
    J’étais jusqu’à très récemment un “prof de gauche”, heureusement la culture et les rencontres avec certains intellectuels dignes de ce nom sont passées par là !….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services