Décristallisation des pensions Union française (QE)

Question N° : 31305 de M. Vanneste Christian ( Union pour un Mouvement Populaire – Nord ) QE
Ministère interrogé : Défense et anciens combattants
Ministère attributaire : Défense et anciens combattants
Question publiée au JO le : 30/09/2008 page : 8291
Réponse publiée au JO le : 02/12/2008 page : 10414
Rubrique : anciens combattants et victimes de guerre
Tête d’analyse : pensions
Analyse : décristallisation. Union française. application
Texte de la QUESTION : M. Christian Vanneste interroge M. le secrétaire d’État à la défense et aux anciens combattants sur le prochain budget 2009. Il aimerait savoir si le budget prévu en 2008, afin d’achever le processus de décristallisation engagé dès septembre 2006 au bénéfice des anciens combattants des pays autrefois sous souveraineté française, sera reconduit en 2009 pour revaloriser les pensions militaires d’invalidité des sous-officiers de l’ensemble des armes.
Texte de la REPONSE : Le secrétaire d’État à la défense et aux anciens combattants tient tout d’abord à rappeler que depuis la mise en oeuvre des dispositions de l’article 100 de la loi de finances pour 2007, les pensions militaires d’invalidité et la retraite du combattant versées aux ressortissants des pays placés antérieurement sous souveraineté française ont été complètement alignées sur les valeurs applicables en France, avec effet à compter du 1er janvier 2007. Cette mesure s’applique à toutes les pensions d’invalidité quel que soit le grade des intéressés. Le budget de la dette viagère intègre désormais la totalité des crédits nécessaires au financement de la décristallisation de ces prestations. Par ailleurs, les indices afférents aux pensions servies au titre du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre sont prévus, par grade et par pourcentage d’invalidité, dans des tableaux annexés à des décrets pris pour l’application de ce code. Or, s’agissant de plusieurs grades de sous-officiers de l’armée de terre, de l’air et de la gendarmerie, il existe effectivement un décalage défavorable par rapport à ceux des grades homologues de la marine. Il a donc été décidé de porter les indices concernés par ce décalage à la hauteur des indices correspondants des personnels de la marine, en procédant à la même opération pour les indices des pensions des veuves. La mise en oeuvre de cette décision d’harmonisation de principe nécessite cependant un examen interministériel, actuellement en cours. En effet, il est nécessaire de déterminer avec le ministère en charge du budget les modalités les plus adaptées, à la fois sur le plan juridique et sur le plan financier, pour réaliser cet alignement.
Mot clés:

Exprimez vous!