Un AN d’engagement de Christian Vanneste à votre Service !

Il y a un an, vous avez choisi de me faire confiance pour vous représenter à l’Assemblée Nationale.

Depuis plus de 12 mois, je me suis donc engagé avec conviction et détermination afin de faire progresser les idées et les valeurs défendues dans mon programme. J’ai en effet été élu pour travailler pour l’Intérêt général et pour notre circonscription de Tourcoing et Vallée de La Lys. Comme vous le savez, j’avais été désigné en 2007 député de la majorité présidentielle du Nord le plus actif et le plus assidu par le Journal L’Express.

Par conséquent, il me semble aujourd’hui utile de vous rendre compte de mon action à l’Assemblée Nationale.

Je suis l’auteur de neuf propositions de loi dont :

  • une visant à lutter contre le harcèlement social et urbain -en s’inspirant des expériences menées sous le mandat de Rudolph Giuliani à New-York avec sa politique du « carreau cassé » et de la « tolérance zéro »- conformément à une de mes priorités de mon programme : assurer la sécurité de mes concitoyens.
  • une permettant de favoriser l’engagement bénévole et associatif. En effet, associations et bénévoles sont les forces vives de notre pays, indispensables pour créer une société plus juste. Bien souvent, la vie locale est garantie par cet ensemble de personnes à la fois désintéressées et compétentes que sont les volontaires du monde associatif. Il me semble donc tout à fait normal que la représentation nationale travaille à reconnaître juridiquement leur travail.
    C’est d’ailleurs pour cette raison que je continue à aider financièrement, par le biais de subventions exceptionnelles, des associations de ma circonscription.
  • une relative à la suppression de la redevance audiovisuelle. La réforme de la redevance audiovisuelle (instituée en 1949 !) adoptée en 2004 a notamment consisté à adosser la redevance à la taxe d’habitation, exonérant de fait de redevance toute personne ne s’acquittant pas de cette dernière. En 2008, en application de la loi votée en 2004, ces quelques 800 000 foyers reviennent dans le droit commun. Nos concitoyens de plus de 65 ans non imposables et de plus de 60 ans dont le revenu fiscal ne dépasse pas 9 437 euros et qui ne touchent que de très petites retraites, se trouvent donc particulièrement touchés. Il fallait donc agir afin de mettre fin à cet impôt archaïque, injuste et coûteux.
  • Par ailleurs, mes propositions de loi visant à garantir le Service minimum dans les transports en commun et visant à renforcer la Coopération transfrontalière ont été adoptées durant les six premiers mois de mon mandat.

Je suis également intervenu à de nombreuses reprises dans l’Hémicycle notamment lors du projet de loi de lutte contre la récidive, présenté par le Garde des Sceaux, Rachida Dati, afin d’accroître la certitude de la peine, adapter la loi à l’évolution de la société, et augmenter les moyens de la chaîne judiciaire ; lors du projet de loi de lutte contre la contrefaçon afin de défendre nos entreprises ou encore, dernièrement, lors du projet de loi constitutionnelle de modernisation des institutions. Le 8 novembre 2007, je défendais les revendications du monde combattant lors de l’examen du budget relatif aux anciens combattants. Suite à nos pressions, le Secrétaire d’Etat en charge des anciens combattants, Alain Marleix, a fait plusieurs annonces en faveur du monde combattant.

J’ai interrogé deux fois le Gouvernement lors des questions d’actualité sur la lutte contre la fraude et un sujet qui me tient particulièrement à cœur : le pouvoir d’achat des personnes âgées. Lors des questions orales sans débat, le 3 juin dernier, j’ai posé une question relative à la situation financière du centre social Marlière-Croix-Rouge de Tourcoing.

En réponse aux préoccupations des habitants de Tourcoing et Vallée de La Lys, j’ai interpellé par questions écrites le Gouvernement sur des domaines aussi variés que l’emploi, l’éducation, la santé, le travail, le monde combattant et la famille. A ce jour, c’est près de 300 questions écrites qui ont été posées (pour rappel, j’en avais posé plus de 500 entre 2002 et 2007, là où mon prédécesseur socialiste n’en avait posées que 6…).

Je suis également Président du Groupe d’études Textile et Industries de Main d’Œuvre : après une première réunion en février dernier nous avons auditionné, il y a deux mois, l’ensemble des entrepreneurs et professionnels du secteur avant de recevoir les syndicats et le Secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation, Luc CHATEL.

Membre de la prestigieuse Commission des Lois, j’ai été élu membre de la Commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi sur le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs, et membre de la mission d’information sur les centres de rétention. J’ai par ailleurs été élu Vice-président de la Mission d’information sur l’exécution des décisions de justice. Nous avons rendu en décembre dernier un premier rapport.

Cette première année de la XIIIème législature a donc été très riche. En ce qui concerne la situation économique, j’ai soutenu les mesures en faveur de l’emploi: fin 2007, le taux de chômage s’est établi à 7,5%, le plus bas depuis 1984, soit 194 800 demandeurs d’emploi en moins sur un an. Afin de favoriser la consommation, de nombreuses dispositions ont été adoptées notamment dans le cadre de la loi TEPA. De surcroît, en matière de sécurité, une baisse générale de la délinquance sur la voie publique et une inversion de tendance dans les violences aux personnes ont été observées. La loi relative à la rétention de sûreté offre désormais la possibilité de placer, à l’issue de leur peine, les criminels les plus dangereux dans un centre médico-judiciaire, s’ils refusent tout traitement.

Le programme du second semestre 2008 annonce d’autres réformes importantes et notamment une réforme des retraites qui sera entreprise, avec les partenaires sociaux, afin de sauver le système par répartition auquel je suis très attaché.

Au plan local, j’ai continué à épauler les maires de la circonscription. Ainsi, dans le cadre de ma réserve parlementaire, j’ai aidé financièrement à l’installation de la vidéosurveillance à Bousbecque par exemple. En liaison avec le maire de Neuville-en-Ferrain, je suis intervenu auprès de l’inspectrice académique pour que la rentrée scolaire en septembre prochain se déroule dans des conditions optimales. Concernant la jeunesse, qui est l’avenir de notre pays, j’ai également subventionné à hauteur de 10 000 euros la restructuration de l’école élémentaire Jacques Brel de Roncq.

Le rayonnement et l’attractivité d’une ville se mesurent à la beauté de ses bâtiments ; d’où mon intérêt pour aider la ville de Linselles à restaurer l’Eglise de la Nativité, mais aussi à son caractère sécurisant. C’est pour cela que l’installation de caméras de vidéosurveillance me semble primordiale. Ces appareils ont fait leurs preuves et je compte aider les communes de ma circonscription à généraliser ce dispositif. Lors du dernier Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, le maire d’Halluin avait également rappelé que ces mesures entrent dans le triptyque Prévention/Dissuasion/Répression.

Ce document n’a qu’un caractère d’information tout à fait succinct, si vous souhaitez quelques informations détaillées, n’hésitez pas à visiter régulièrement mon site.

Exprimez vous!