Oser penser à droite !

Le sage montre la lune et l’imbécile regarde le doigt. Combien de fois cette formule revient à l’esprit lorsque au lieu de s’interroger et de débattre sur la réalité d’un fait, on nie son existence en disqualifiant d’emblée le doigt. Ce doigt est par exemple celui de Zemmour. Il est raciste, d’extrême-droite, populiste, complotiste etc… La gauche qui domine la formation et l’information dans notre pays depuis des décennies a pris l’habitude d’éviter ainsi le débat et, elle qui dénonce toute exclusion au nom de la divine égalité, exclut ainsi toute une série de personnalités nauséabondes, de medias sulfureux et de lieux maudits. Valeurs Actuelles et plus récemment Cnews ne sont pas fréquentables selon des esprits étriqués comme celui de Benoît Hamon. TVLibertés, SudRadio, sans même parler de Radio Courtoisie sont rejetés en vertu de cette discrimination qui a remplacé l’argument rationnel par un réflexe pavlovien déclenché, semble-t-il par un stimulus olfactif. On ne lira jamais chez un penseur de droite que Libération, Le Monde ou l’Obs sont nauséabonds ou sulfureux. On voit donc bien que celui qui montre le doigt n’est pas nécessairement un imbécile, mais peut se révéler un fieffé manipulateur qui écarte malignement les difficultés d’une discussion à armes égales en censurant a priori le contradicteur. Cette méthode couramment utilisée dans notre pays est d’autant plus efficace que ce qui y tient lieu de “droite” est d’une telle mollesse et d’une telle couardise qu’elle se laisse souvent convaincre de refuser toute rencontre, toute alliance avec ceux sur qui la gauche a déposé la marque d’infamie. Les personnes changent, les idées ne sont plus les mêmes, mais le tabou demeure qui trace autour de l’interdit un cercle impénétrable. Cette vieille stratégie rencontre aujourd’hui plus de résistances qu’hier parce que les faits têtus finissent toujours par l’emporter sur les délires idéologiques, mais depuis le temps qu’elle est en oeuvre, les dégâts sont sans doute irréparables, et les déséquilibres entre les inepties gauchistes et le bon sens conservateur sont devenus à ce point absurdes qu’on se prend à douter qu’on puisse un jour les inverser.

Les exemples sont nombreux. L’une des différences profondes entre la pensée de gauche et celle de droite, quand cette dernière ose en avoir une, repose sur le déterminisme des comportements humains. La gauche est sociologique et a tendance à les expliquer par l’éducation et le conditionnement social, la droite devrait logiquement être plus réaliste en rappelant que l’homme est un être vivant chez qui le biologique, le génétique, l’héréditaire jouent évidemment un grand rôle. Mais elle devrait aussi préciser que c’est un animal pourvu d’un cerveau très performant, capable de conscience, de raison, ce qui lui donne la possibilité de distinguer le bien du mal ou de calculer les bénéfices et les risques, bref de faire des choix, d’être libre. Elle ajouterait pour être honnête que cette capacité n’est pas égale chez tous les humains, pour des raisons que se partagent l’hérédité et l’éducation, la génétique et le milieu. Depuis bien longtemps, sous des gouvernements de gauche comme de droite, la première façon de penser l’a emporté notamment dans le domaine de la justice pénale. Le déluge verbal de Victor Hugo, ses oeuvres comme “La dernière journée d’un condamné à mort” ou “Les Misérables” ont marqué les esprits. Le coupable devenait la victime, le défenseur de l’ordre, un salaud acculé au suicide, et la construction d’écoles devait mettre fin à la nécessité des prisons. En passant par l’obsession de la domination, pour le coup complotiste, d’un Michel Foucault jusqu’aux foucades d’Eric Dupond-Moretti, aux diffamations provocatrices d’Audrey Pulvar, et à la logorhée incendiaire des rappeurs comme Youssoupha, l’inversion ose tout. Le détenu est une victime, la violence est policière, l’appel au meurtre ou au viol est excusé dès lors qu’il est l’expression “artistique” d’une minorité. Celui qui aurait le front de rappeler qu’il y a de vraies victimes, celles des délinquants et des criminels, que la violence des forces de l’ordre doit certes être proportionnée mais qu’elle est légitime, que le “racisme” de la police tient sans doute davantage au caractère exogène de la délinquance qu’à un préjugé policier, que la loi doit être la même pour Zemmour et pour Youssoupha, celui-là devient le doigt, le doigt intrinsèquement pervers du fascisme, du racisme, bref le doigt qu’il faut couper !

Articles liés

10 commentaires

  1. Ce n’est pas nouveau…Voltaire et ses conseils
    “Il faut décrier les auteurs (qui ne pensent pas comme nous) ; il faut adroitement empoisonner leur conduite ; il faut les traduire devant le public comme des gens vicieux… ; il faut présenter leurs actions sous un jour odieux… ; Si les faits nous manquent, il faut en supposer en feignant de taire une partie de leurs fautes. Tout est permis contre eux…Déférons-les au gouvernement comme ennemis de la religion et de l’autorité ; excitons les magistrats à les punir.”
    Et il recommande le secret.
    “Frappez et cachez vos mains… Les mystères de Mithra ne doivent pas être divulgués…” A la moindre critique, à la moindre riposte, même les plus modérées, même les plus courtoises, on crie à la calomnie, à l’injure, à la satire “atroce”, à la personnalité infâme, mais l’on traite les adversaires de fripons, de sodomites, d’ingrats, de serpents, de vipères, de cœurs de boue, de coquins, d’échappés de prison, d’hypocrites, de fous, de mouches de police.

  2. Je pense que Eric Zémmour est un fin analyste politique par contre ses positions en économie et histoire me laissent très sceptique. Ainsi dans son livre “Destin français” il tient un position très à gauche quand il prétend que la France n’est “ni une race, ni une ethnie, ni même une géographie”, mais est une “construction artificielle”. Faux, comme tous les pays européens la France c’ est aussi une géographie et une ethnie.

    ​https://www.historionomie.net/copie-de-essentiel-21

    1. Entre l’ an 500 ( invasions barbares) et la fin de la guerre 14, soit 1400 ans, 14 siècles excusez du peu !!!!!! la population française est restée très homogène. Oui n’ en déplaise à Zémmour et à la gauche, la France est une terre d’ immigration que depuis 100 ans seulement !!!!! Et puis comment ne pas voir dans les Alpes, les pyrénnées, la façades atlantique et méditerranéenne, la Meuse et le Rhin des frontières naturelles ???

    2. Je me suis replongé dans mes archives :
      La révolution française – Pierre Gaxotte – Fayard – p.68
      à l’époque j’avais noté de faire des recherches autour de Jacques Roux (Communiste) et ses émules Varlet et Leclerc (Maréchal et Babeuf arrivant plus tard) Il semble que l’histoire écrite par les vainqueurs des vaincus fassent l’impasse sur le sujet. Je m’y colle.
      Voltaire… j’ai bien l’impression qu’il était plus “illuminati” que franc-maçon.
      Autre source que je viens de découvrir :
      http://mizab.over-blog.com/2017/02/voltaire-la-grande-imposture-des-lumieres-partie-2.html

  3. Le problème majeur en France est une Droite qui n’ose pas défendre les idées de droite, paralysée qu’elle est par la culpabilisation des gauchistes omniprésente ; elle doit se réveiller enfin, et faire preuve de courage. Toutes les gauches s’allient depuis des dizaines d’années, y compris avec les extrêmes ( les communistes ont quand même généré des millions de morts partout où il s’est installé, et continue, en Chine par exemple! tous les fascismes réunis, beaucoup moins , même si cet argument n’est pas plaisant, : un mort par idéologie est un mort de trop!); qu’est-ce que cela veut dire “l’extrême droite” actuellement quand Madame Le pen, défend les idées qui étaient celles de la Droite classique il y a vingt ou trente ans? il faut avoir le courage de nos idées, et les défendre, y compris à toutes les élections; les candidats doivent cesser de vouloir se “faire bien voir” des gauchistes en s’alliant avec Macron, c’est une catastrophe annoncée pour la France, un suicide politique et un déshonneur personnel. Toutes les Droites doivent s’allier pour enfin gagner le pouvoir de redresser la France. La Droite classique n’est pas en position de gagner seule.

  4. Le problème majeur en France est une Droite qui n’ose pas défendre les idées de droite, paralysée qu’elle est par la culpabilisation des gauchistes omniprésente ; elle doit se réveiller enfin, et faire preuve de courage. Toutes les gauches s’allient depuis des dizaines d’années, y compris avec les extrêmes ( les communistes ont quand même généré des millions de morts partout où il s’est installé, et continue, en Chine par exemple! tous les fascismes réunis, beaucoup moins , même si cet argument n’est pas plaisant, : un mort par idéologie est un mort de trop!); qu’est-ce que cela veut dire “l’extrême droite” actuellement quand Madame Le pen, défend les idées qui étaient celles de la Droite classique il y a vingt ou trente ans? il faut avoir le courage de nos idées, et les défendre, y compris à toutes les élections; les candidats doivent cesser de vouloir se “faire bien voir” des gauchistes en s’alliant avec Macron, c’est une catastrophe annoncée pour la France, un suicide politique et un déshonneur personnel. Toutes les Droites doivent s’allier pour enfin gagner le pouvoir de redresser la France. La Droite classique n’est pas en position de gagner seule. Si le duel annoncé Le Pen-Macron se produit, toute la Droite doit soutenir M. Le Pen contre Macron en négociant les Ministère à commencer par celui de l’Economie où Mme Le Pen n’est pas à la hauteur!

  5. Malheureusement, on ne peut pas voter pour un parti sans élire son ou sa responsable. Si le RN emporte les prochaines élections en 2022, nous aurons une fois de plus une présidence mise en place par accident.
    Ce serait moins grave si seulement cela était à chaque fois pris en compte par l’élu lui-même ! Mais faut pas rêver…l’humilité n’est pas dans le dictionnaire du monde politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services