En soutien à Rachid ALAMIN

Ce week-end, le nom de Rachid ALAMIN était prononcé par tous les élus locaux. Même Martine AUBRY commence à s’inquiéter de son sort…Bref, il a créé un véritable buzz local ! Son ami d’enfance avec lequel je suis en contact depuis la fin décembre, a été énormément sollicité (retrouvez notamment les articles de la Voix du Nord ou le reportage de France3)

Rachid est parti à la fin de l’année 2011 apporter les preuves qu’il n’avait pas participé au trafic de drogue dans lequel son nom était cité…Il venait avec des pièces qui prouvent son indéniable innocence: au moment des faits, Rachid travaillait  à Halluin, il encadrait des centres de loisirs pour enfants pour la MJC ! De plus, son passeport ne comporte aucun visa à cette période. La personne qui est en cause dans son dossier porte le même nom et le même prénom : c’est donc une usurpation d’identité, sujet sur lequel je suis de nombreuses fois intervenu (voir ici notamment). Dès que j’ai eu connaissance de ce dossier, j’ai pris attache avec le Consulat de France au Maroc.

Emprisonné à la prison de Tétouan depuis le 20 novembre dernier, Rachid a reçu la visite des services consulaires. Je tiens d’ailleurs à remercier Pierre THENARD, Consul Général à Tanger, pour sa disponibilité et le sérieux avec lequel il suit personnellement la situation de Rachid ALAMIN. L’audience a de nombreuses fois été reportée et une nouvelle date est prévue pour la fin mars. J’attends des nouvelles du Consulat, et espère sincèrement un rapide dénouement. En effet, il est difficilement supportable pour une personne qui a voulu témoigner de sa bonne foi de se retrouver emprisonnée depuis plus de cent jours. Il faut que cette situation kafkaïenne cesse le plus vite possible car elle risque d’atteindre profondément la psychologie de la personne qui en est victime.

Cette affaire me rappelle celle d’une jeune franco-marocaine, qui avait été incarcérée en Tunisie au début de l’année 2011 et pour laquelle j’étais intervenu auprès des autorités consulaires afin qu’elle puisse être libérée. Les circonstances étaient différentes. Cette jeune ressortissante avait notamment dû faire face aux graves incidents qui s’étaient déroulés à la prison de Messadine, au sein de laquelle elle était incarcérée. Elle a aujourd’hui retrouvé sa famille en France.

On peut enfin évoquer le cas de Florence CASSEZ: je me félicite de l’évolution apparemment favorable de ce dossier, mais je reste persuadé que la pression excessive exercée sur le Mexique par la France n’a pas facilité les choses.

De ces trois exemples, qui ne sont bien évidemment pas les seuls, nous pouvons tirer plusieurs enseignements, et notamment celui  du respect de la justice des pays avec lesquels nous sommes en relation. Les autorités françaises ne peuvent intervenir sur le fond d’une affaire de justice à l’étranger, ni interférer dans le fonctionnement de la justice d’un pays tiers, souverain sur son territoire. Il faut savoir reconnaître que notre système judiciaire connaît lui aussi ses dysfonctionnements et accepter notamment des délais, qui sont souvent insoutenables pour les proches des personnes incarcérées, mais qui existent aussi chez nous. Enfin, l’efficacité des services consulaires est incontestable dans ces affaires. Il faut toutefois souligner que la double nationalité rend sans doute le dénouement plus difficile puisque si la France intervient pour protéger son ressortissant, le Maroc considère que les marocains sont soumis à l’allégeance perpétuelle et sont donc d’abord des marocains.

Articles liés

7 commentaires

  1. D’accord avec vous pour l’affaire F.Cassez. Vivant en Amérique du Sud je peux vous dire que les pressions de la France ont été très mal reçues par le Mexique et par la presse latino américaine. La France a été présentée comme s’immisçant dans les affaires intérieures du Mexique, donneuse de leçon, et sûre d’elle et dominatrice. Or pour qui connait la susceptibilité hispano américaine, cela produit le contraire de l’effet souhaité.

  2. Faites que cette terrible injustice qui gâche la vie d’une famille respectable et respectée, prenne fin très rapidement. 125 jrs de détention pour un être innocent,c’est 125 jrs de trop qui marqueront à vie une famille toute entière. Prions pour lui d’un retour express sur sa ville natale.je compatis à la douleur et au chagrin de ses personnes.

  3. Cher Monsieur le député,

    Je viens manifester mon soutien à Rachid Alamin face à cette injustice poignante. Je vous prie de faire votre possible afin que ce jeune homme sorte au plus vite de la prison dans laquelle il se trouve actuellement incarcéré, manifestement dans des conditions déplorables.
    Par avance merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services