Copé ou la politique au fil de l’eau…

Beaucoup au sein de la majorité revendiquent par les temps difficiles que nous courrons l’héritage gaulliste. Encore faudrait-il bien définir celui-ci. Si on en condense l’idée pour en dégager l’essence, elle consiste à refuser la facilité de la pente, à dire “non” à la fatalité du déclin, à penser que le bruit fait autour de notre petite personne n’a qu’une pauvre sonorité auprès du fracas de l’Histoire de France.

Aujourd’hui, des événements à des niveaux divers rejoignent l’essentiel. C’est, par exemple, le Traité de non-prolifération qui amène le Président Sarkozy aux États-Unis. Il y est au nom de l’héritage gaulliste de la dissuasion nucléaire et pour préparer l’avenir d’une paix mondiale que la dissuasion a précisément sauvegardée. C’est encore le dossier des retraites qui implique le courage des réformes décisives devant lesquelles notre pays ne doit pas davantage reculer aujourd’hui qu’il ne l’avait fait lorsque le Général De Gaulle avait arraché la France à la médiocrité de la IVème République, à ses renoncements,  et à ses paralysies. Le Gouvernement a ouvert ce dossier aujourd’hui et il faudra le mener résolument jusqu’à son achèvement. C’est enfin, la dramatique question du surgissement de la violence dans notre civilisation dont on méconnaît l’importance en la rejetant parmi les faits-divers. Elle nous impose au contraire un redressement puissant, une réaction à l’encontre de tous les ferments qui ont miné chez beaucoup le sens de l’ordre, de l’autorité, de la solidarité nationale. Qu’un groupe plus ou moins spontané ne puisse jouir de son existence qu’à travers la tentative de meurtre gratuit à l’encontre d’un homme est une terrible révélation du vide des valeurs auquel peut conduire l’éducation d’aujourd’hui. De petites brutes incultes révèlent sans le savoir ce que signifiait l’attitude du lafcadio des caves du Vatican. Le crime gratuit de l’amoraliste Gide n’a rien d’intellectuel ni d’élégant. C’est un retour à la barbarie.

Jean-François Copé choisit ce moment pour dire qu’il doute désormais de son opposition au mariage ou à l’adoption homosexuels. Qu’il exprime ce dérisoire contre-sens anthropologique alors que tant de sujets essentiels pour notre société et pour notre Nation sont en jeu est significatif. C’est porteur médiatiquement. Cela occupe le vide mais cela ne le comble pas. Ça ne fait que le révéler.

NB : Je suis en Suisse, à Neuchâtel et Genève, aujourd’hui et demain, dans le cadre de la mission que m’a confiée Michèle Alliot-Marie sur la mise en œuvre des travaux d’intérêt général.

Articles liés

Un commentaire

  1. Copé fait du SARKOZY M. Vanneste. Rien de plus. Ne cherchez pas plus loin. Son seul but c’est faire gagner COPE. Pourquoi ? Pour faire gagner COPE. Le reste ? Ses “convictions” se déplacent selon le besoin…Mais encore une fois, qui sont donc les personnes qui ont choisi un tel président de groupe sinon les parlementaires qui, aujourd’hui, pour certains (pas tous) s’en mordent les doigts ? Les mêmes sans doute qui ont mis SARKOZY à la présidence de l’UMP, en croyant que ce serait le toutou sans croc de CHIRAC…Avec le succès qu’on sait !

    Pour les retraites, je vous encourage à lire l’ouvrage suivant (bientôt chez tous les bons libraires) :
    http://livre.fnac.com/a2851073/Jean-Jacques-Chavigne-Une-vraie-retraite-a-60-ans-c-est-possible?PID=154104

    Quant à De Gaulle, beaucoup s’en réclament, peu suivent son ex…Parole d’ex député ! (UMP)
    http://livre.fnac.com/a2802775/Marc-Fraysse-De-Gaulle-homme-de-l-annee-2012?PID=1&Fr=0&To=0&Nu=12&from=1&Mn=-1&Ra=-1

    Votre “porte parole” a consigné l’ouvrage. http://www.dominique-paille.fr/-Dans-les-medias-

Répondre à seb Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services