Football, concurrence humanitaire : un peu de morale et de dignité, s’il vous plaît !

La semaine passée a été celle des dérapages  avec un geste douteux puis une parole malheureuse. Deux passions françaises et non des moindres ont été atteintes, le football et la générosité. Les français répondent toujours très largement aux appels qui leur sont lancés pour financer les causes humanitaires, et notamment les recherches médicales. Le fait qu’ils soient aussi généreux dans la lutte contre le cancer qui en touche un si grand nombre, que pour favoriser le traitement des maladies rares si souvent ignorées et oubliées dans le passé, ne devrait pas soulever la moindre polémique chez ceux qui se battent pour d’autres causes qui bénéficient également à juste titre de la solidarité nationale. Il y aurait peut-être un bon moyen de faire taire cette triste polémique et d’effacer le sentiment de doute, voire de honte d’un grand nombre de français à l’encontre du football national après une victoire volée. Les joueurs et l’entraîneur en particulier, vont percevoir des sommes considérables pour un contrat qui a été rempli sans élégance. Ne serait-il pas réparateur de voir ces fonds versés à la recherche médicale, que ce soit au Téléthon ou à la fondation Jérôme Lejeune, ou à d’autres encore. Le sport n’est pas seulement un divertissement, c’est encore un des grands vecteurs de l’éducation des jeunes. Lui redonner une image morale serait urgent et nécessaire.

Articles liés

2 commentaires

  1. Personnellement, je préfèrerais qu’ils donnent à la fondation Jérome Lejeune, qui cherche à soulager et guérir les malades, plutôt qu’au Téléthon qui cherche surtout à “empêcher que naissent des personnes malades”. On sait ce qu’il y a derrière ces mots : la suppression des enfants à naître jugés non conformes sous le prétexte spécieux qu’ils seront malheureux.
    A ce compte, il faudrait aussi supprimer ceux qui plus tard seront délaissés par leur conjoint, ceux qui verront avorter leur projet le plus cher, ceux qui vivront un deuil, ceux qui deviendront SDF. Vous pouvez compléter la liste.
    Sûr que si une personne est rejetée, elle sera malheureuse. Les personnes handicapées ont souvent beaucoup à nous apporter car elles ont un coeur “gros comme ça”. Et du coeur, c’est ce qui manque le plus dans notre société actuelle.

  2. Personne n’est à oublier et le mieux est de regrouper tous les dons reçus et verser là où il y a moins pour équilibrer.
    Parce qu’effectivement, il y a le choix de l’émotion mais aussi celui de l’idéologie (par ex le sidaction), donc laissons chaque chapelle organiser sa manifestation et ensuite que l’ensemble des dons soit donnés à la recherche sans discriminations aucunes, que ce soit pour les handicapées comme pour les cancéreux ou les sidéens.
    Il est vrai que l’on pense aux enfants en premier mais là aussi ne pas considérer que si l’un a le Sida c’est moins honorable que l’autre avec une myopathie! je sais que ces “raisonnements” immondes existent alors que ces gosses souffrent tous terriblement et qu’il n’y a pas de hiérarchisation à faire.
    Je renvoie à ceux qui disent (et je pense que c’est aussi pour ça le coup de sang de Bergé) que certains ont “mérité” leur maladie et d’autres pas : allez plus loin dans votre logique et pensez au karma! si les “pd” méritent le sida, si les fumeurs méritent le cancer, idem les gros goinffres et les alcooliques, pensez à tous les handicapées qui ont du commettre quelque chose de grave dans une autre vie pour subir leur handicap actuel.
    Stupide pour stupide, que répondre d’autre à ceux qui se prennent pour des justiciers “divins” alors que Dieu est Amour et que l’homme est encore bien attardé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.