Le travail du dimanche : un vrai cheval de Troie

Interrogé par l’hebdomadaire Famille Chrétienne, cette semaine, j’ai pu exprimer ma position sur la proposition de loi de mon collègue et ami Richard Mallié visant à étendre le travail dominical (pétition).

Pourquoi ne voterez-vous pas cette proposition de loi ?

La crise actuelle nous interroge très fortement sur la société que nous voulons. Veut-on d’un pays qui ne soit qu’une somme d’individus qui ne pensent qu’à satisfaire leurs plaisirs consuméristes ? Plus que jamais, je crois que notre société doit se construire autour du pivot qu’est la famille. Et bien, pour le bien de toute famille, le repos hebdomadaire, le dimanche est essentiel depuis 1906. A nous de savoir si nous voulons que la France reste un pays humaniste.

N’avez-vous pas peur d’être taxé de jusqu’au-boutiste ?

De toute façon, soyons clairs, la bataille est perdue, puisque le noyau de députés de la majorité qui ne voulaient pas signer ce texte s’est rallié à cette dernière proposition de loi. Mais je dis à tous ceux qui pensent que notre société doit avant tout s’appuyer sur des valeurs humanistes et spirituelles de réfléchir… Ils sont en train d’ouvrir la porte au Cheval de Troie. Car, sous l’apparence d’une petite avancée c’est bel et bien la victoire de ceux qui veulent nous faire travailler le dimanche. D’autre part, les arguments avancés sont irrecevables : on nous dit que c’est un gain économique, qu’on m’explique comment le travail du dimanche va augmenter le pouvoir d’achat des Français ? Sans parler des conséquences redoutables pour le commerce de proximité. Autre argument : les frontaliers vont faire leurs courses à l’étranger. Et bien je peux vous dire que, lorsque que les gens vont en Belgique, pour prendre un exemple que je connais bien, ce n’est pas du tout pour acheter mais simplement aller au restaurant, etc. Et ces commerces sont déjà ouverts en France le dimanche…

Qu’est-ce qui dans ce projet de loi est selon vous inacceptable ?

Tout d’abord la possibilité que les commerces des zones urbaines de plus d’un million d’habitants soient ouverts le dimanche. Une telle autorisation est la porte ouverte à une généralisation du travail le dimanche ! J’en veux pour preuve, le fait que l’agglomération de Lille fait maintenant partie du dispositif alors que ce n’était pas le cas dans la version de décembre de la proposition de loi. Autre point problématique : le respect du droit du travail. On prétend à ce sujet que l’on va respecter la volonté des salariés. C’est complètement faux ! Comment voulez-vous savoir si un salarié sera pris ou ne sera pas pris en fonction de son acceptation de travailler le dimanche ? Il faut être naïf pour croire qu’il aura le choix de refuser ! Enfin, il y a la fameuse notion de « zones touristiques ». Qui va définir ces zones touristiques ? Un exemple seulement : le préfet des Hauts-Seine a récemment déclaré la Défense zone touristique…

Articles liés

2 commentaires

  1. Que c’est agaçant !

    D’un coté, M. Mallié, qui veut une dérogation pour “son” plan de CAMPAGNE (au passage, la “proposition” de loi, est présentée par tous les médias comme un “projet” de loi ! Preuve que la séparation des pouvoirs est bien mince dans notre beau pays !) et pour ce faire est prêt à l’imposer à la France entière !

    De l’autre, des députés, jadis hostiles, désormais partis prenantes…Pour des raisons politiciennes. Ainsi, M. Le Fur a obtenu que M. Hortefeux mette son “poulain” en troisième place d’une liste aux européennes…Et pour lui complaire, il a signé la “proposition projet” de loi MAILLE-HORTEFEUX (lequel veut faire plaisir à M. SARKOZY…Sans parler du fait que M. HORTEFEUX veut faire plaisir à EVIAN ?(la ville))

    Bon, je sais, l’argumentaire peut sembler un peu faible mais…

    POURQUOI ne pas en rester à la DECLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN ?

    La Loi n’a le droit de défendre que contre ce qui est nuisible à la Société.

    Par conséquent, il convient de faire un tableau avec deux colonnes :
    -situation AVANT
    -situation APRES

    Avec des cases du style :
    -intérêt politique pour la France : est ce que cela peut lui enlever son image (possible) de pays perpétuellement en vacances ?
    *La réponse ne peut, évidemment, venir que de nos ambassadeurs. Bref…Une audition des ambassadeurs s’impose.
    -intérêt économique pour la France : au niveau de l’emploi, de la consommation, etc.
    *Auditions auprès des “pôles emplois”, des entreprises, des salariés, des consommateurs, etc. (Associations, etc.)
    -intérêt social : si les parents bossent, concrètement, qui gardent les enfants ? Recrudescence, ou non, de la délinquance “juvénile” ? Ect.
    -intérêt sociétal : quelles conséquences pour le socle de la France : LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE ? Questions qui fâchent : si je suis citoyen, mais que je travaille le dimanche…Comment je fais pour aller voter ? Pour me marier ? Pour avoir des enfants ? Pour avoir une vie “familiale” ?

    Après ce travail là : FAUT IL LEGIFERER ?…La “proposition projet” de loi : http://tempsreel.nouvelobs.com/file/699001.pdf…Est elle la meilleure réponse pour cela ? AUTREMENT DIT…LA LOI DEFEND T ELLE CONTRE CE QUI EST NUISIBLE A LA SOCIETE ?

    Les faiblesses de la quatrième monture “Mallié Hortefeux” :

    –Qu’est ce qu’une “zone touristique” ? La France est la première destination mondiale pour le tourisme ! L’ensemble de son territoire est une “zone touristique” ! Soit toute l’année (les touristes sont toute l’année à Paris), soit à certaines périodes de l’année (l’hiver, les stations de ski sont des zones touristiques, ce qu’elles ne sont pas en été, et inversement la petite ville de Saint Trop, est déserte l’hiver mais remplie en été)

    Le terme “touristique” est trop large, trop flou…Car c’est la porte ouverte à un renoncement à la loi de 1906. http://www.linternaute.com/actualite/dossier/07/travailler-le-dimanche/2-que-dit-la-loi.shtml

    Et ce “flou” naturellement, entraînerait des complications : les entreprises de Saint Trop devraient elles travailler le dimanche pendant la période estivale…Et se le voir interdire en dehors ? On voit bien qu’une fois le coche pris en main…Il sera bien facile de dire que des “touristes” (même au nombre de 4) ont investi Saint Trop, et que dès lors elles peuvent continuer à faire bosser les salariés hors période estivale.

    –Qu’est ce qu’un “commerce” ? Là encore…Flou artistique ! Je m’appelle IKEA…Puis je ouvrir ? Ou par “commerce” entend t on “barraque à frites”, “commerces de proximité”, “pompe à essence” ?

    –Qu’entend t on par périmètres d’Usage de
    Consommation Exceptionnel (PUCE). Si c’est aussi “exceptionnel” que les taxes gouvernementales, c’est donc éternel ! Et pourquoi juge t on utile de rajouter de tels périmètres ?

    –“Ces PUCE seront caractérisés par des
    circonstances locales particulières marquées par des usages de consommation de fin
    de semaine. C’est dans les lieux où l’on a l’habitude de consommer le samedi et le
    dimanche, sur les sites où il existe des flux de clientèle importants ces jours-là que le
    Préfet pourra, sur demande du conseil municipal, délimiter un PUCE.”

    Cà, c’est l’arnaque la pire qui existe ! Les consommateurs font leur course le samedi. Il suffira donc de constater que le samedi il y a effectivement une demande, pour que le dimanche travaillé devienne légitime ! Si présence le samedi…Ouverture le dimanche !

    M. VANNESTE, j’espère que vous ferez tout votre possible, pour qu’au moins le texte soit changé comme suit :
    **”Ces PUCE seront caractérisés par des
    circonstances locales particulières marquées par des usages de consommation de fin
    de semaine. C’est dans les lieux où l’on a l’habitude de consommer le dimanche exclusivement, où la zone de chalandise est supérieure à 3. 15 que le
    Préfet pourra, sur demande du conseil municipal, délimiter un PUCE.” (Voilà, comme çà, on est tranqulle)

    “Il faut apporter de nouvelles garanties aux employés qui, dans un PUCE, ne
    souhaitent pas travailler le dimanche. C’est pourquoi ce travail du dimanche devra
    reposer sur le volontariat, sous la forme d’un accord explicite.”

    VISIBLEMENT, les Ministres ne savent pas qu’un contrat de travail est un contrat de subordination ! Posons nous la question : sauf à démissionner, un Ministre de la République peut il refuser d’accomplir une mission que lui confierait M. FILLON ou M. SARKOZY ? Non . Et bien là…C’est la même chose !

    “L’inscription du droit de refus dans la loi rendra illégale toute sanction ou mesure
    discriminatoire contre un salarié qui en userait. Le salarié travaillant le dimanche
    pourra par ailleurs demander à ce qu’il soit tenu compte de l’évolution de sa
    situation personnelle.”

    Et concrètement…Comment le salarié fait il pour prouver que la mesure discriminatoire qu’il subit – qu’elle soit de nature économique (moindre salaire) ou plus retorse (formation de deux bandes : ceux qui soutiennent le salarié, et ceux qui sont du coté du patron, sans parler de la majorité silencieuse qui observera sans rien dire) est dû à son refus de travailler le dimanche ?

    Comment un Ministre prouverait il que M. FILLON l’a mis de coté parce qu’il n’a pas voulu accomplir ce qu’on lui demandait ? IMPOSSIBLE ! Et la “sanction” envers le Ministre “rebelle” serait très fine : pas d’accompagnement du Premier Ministre dans ses voyages, projets prévus ensemble qui tombent à l’eau, soutien de M. FILLON qui revient sur celui ci.

    Et bien, pour un salarié : IDEM.

    Je vois que les élus lyonnais ont été bien achetés. Espérons que vous ne ferez pas cet honneur à vous savez qui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services