Coup de pouce parlementaire aux Foulées Halluinoises

La trente-troisième édition des Foulées halluinoises prendra son départ dimanche à 15 heures… mais sans les As. La course-phare est victime des restrictions budgétaires.

Finalement la course à pieds est victime de son succès. Les épreuves sur route se sont multipliées mais le porte-monnaie de la communauté urbaine et des annonceurs n’a pas grossi. Résultat : il faut donner moins à plus. C’est le constat que fait Bernard Decatoire, organisateur des Foulées halluinoises avec l’Athlétisme Halluin Val de Lys (AHVL).

« Ce dimanche, il y a douze courses au calendrier de la fédération ! Les épreuves se multiplient… » Et les subventions se raréfient. Alors que la communauté urbaine de Lille (LMCU) avait alloué 9 100 E en 2005 au club halluinois, elle accorde cette année une aide de 2 000 E. « Et dans le même temps, il est difficile de trouver des sponsors et des partenaires. » Alors cette année, la plus belle course de dimanche passe à l’as. « Il n’y aura pas de course des As, femmes et hommes. On ne peut pas donner ce que l’on n’a pas. En fait on revient à ce qu’étaient les Foulées lors des premières éditions. C’est vrai que c’est un peu un regret : les As c’était notre spécificité, car il n’y en avait plus beaucoup dans la région. »

Face à cette situation financière difficile, le député Christian Vanneste a annoncé l’octroi d’une aide de 5 000 E, pris sur sa réserve parlementaire. « C’est un geste spontané ! Cela nous a surpris et fait plaisir. » (…)

♦ La Voix du Nord, samedi 11 octobre 2008

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.