Suppression de l’exonération de la cotisation accident (QE 27089)

M. Christian Vanneste attire l’attention de Mme la ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi sur la suppression de l’exonération de la cotisation accident dont bénéficiaient jusqu’à ce jour les contrats d’accompagnement dans l’emploi et contrats d’avenir. Cette mesure, certes, permet l’égalité entre les employeurs face à leur responsabilité première en matière de sécurité de leurs salariés. Cependant, la mise en oeuvre de cette cotisation risque de mettre en péril les ateliers et chantiers d’insertion. Les produits issus de l’activité support de production ne peuvent en l’état générer le surcoût induit par cette cotisation. C’est pourquoi il aimerait savoir ce que pense faire le Gouvernement.

Réponse du Gouvernement : Compte tenu de leur mission d’insertion et de la limite maximale qui leur est imposée de 30 % de recettes de commercialisation, les ateliers et chantiers d’insertion bénéficient de conditions particulières d’aide de l’État pour les contrats aidés qu’ils recrutent. Ainsi, pour les contrats d’avenir, ils perçoivent une aide de l’État non dégressive de 90 % de la rémunération à leur charge. La suppression de l’exonération de la cotisation accident du travail (AT/MP) vise à responsabiliser les employeurs, notamment sur les questions de sécurité au travail. La suppression de cette exonération de cotisations représente cependant un coût financier supplémentaire pour les structures d’insertion par l’activité économique, notamment les ateliers et chantiers d’insertion, car l’essentiel de leurs charges est constitué par les rémunérations servies aux salariés en insertion. Pour cette raison, le Gouvernement s’est engagé, tout en préservant l’objectif de cette nouvelle disposition visant à responsabiliser pleinement les employeurs sur la gestion des risques professionnels, à ce que les modalités de calcul de l’aide de l’État liée aux contrats d’avenir conclus par les ateliers et chantiers d’insertion soient modifiées afin d’intégrer dans l’assiette de calcul de l’aide les cotisations accident du travail et maladie professionnelle (AT/MP). En outre, des travaux seront conduits afin de définir un taux AT/MP spécifique pour les ateliers et chantiers d’insertion.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services