Les socialistes pourraient perdre la CU de Lille.

Le Monde Article de Xavier Ternisien, dans Le Monde du 22 septembre 2007. A lire en entier ici.

(…)

La présidence de la communauté va se jouer dans les grandes villes de la périphérie. Tous les regards sont tournés vers Tourcoing, qui semble être le maillon faible de la gauche. La ville, de tradition à la fois ouvrière et catholique, a voté à 51,51 % pour M. Sarkozy. Le maire PS sortant, Jean-Pierre Balduyck, laisse la place à son premier adjoint, Michel-François Delannoy.

Contre lui, le député Christian Vanneste, controversé en raison de ses propos homophobes. “Les Tourquennois s’en foutent !“, croit savoir M. Daubresse. Cela agite les Parisiens, mais ce n’est absolument pas l’enjeu de l’élection.” M. Balduyck se dit “serein”. Il compte sur le soutien, au deuxième tour, du responsable du MoDem, Michel Van Tichelen, “qui ne supporte pas Vanneste”. L’avenir politique de Martine Aubry pourrait dépendre de la bataille de Tourcoing.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.