Contre l’Etat islamique, drôle de guerre à nouveau ?

Quand une guerre est inévitable, la retarder ne fait qu’augmenter les risques de la perdre ou de la rendre plus terrible. L’esprit qui a dominé l’entre-deux guerres et qui s’est condensé à Münich devrait nous le rappeler. Lorsque les priorités de la politique à la petite semaine menée à l’intérieur[…]

Lire la suite »
Mot clés: