Les Français doivent-ils payer les conséquences d’une politique irresponsable ?

téléchargement (65)C’était à craindre. Du haut de ses sondages favorables, Manuel Valls ne se sent plus. Après un échec cuisant contre le terrorisme, compensé par une communication à laquelle la population a répondu en se mobilisant, après l’élimination de terroristes qui n’avaient pas trop l’intention de s’en sortir vivants, le 1er Ministre, à la suite du Président, multiplie les prises de parole. Cet exercice verbal semble porter ses fruits puisqu’une légère majorité des sondés a approuvé, contre l’avis de l’ancien Président, l’emploi du mot « apartheid ». Ils sont gentils, les Français, et même un peu benêts. On leur dit que leur pays, c’est l’Afrique du Sud d’avant Mandela, bref, qu’ils sont racistes, et ils sont d’accord. Alors tant qu’à faire porter le chapeau de ses erreurs à des braves citoyens qui sont prêts à se battre la coulpe, le politicien  en a remis trois louches. Vos enfants vont devoir vivre avec le terrorisme. La faute à qui ? Mystère ! Il y a des ghettos pour les pauvres, les familles monoparentales et les immigrés. La politique appliquée jusqu’à présent n’a pas réussi. Il faudra une politique de peuplement afin d’imposer cette mixité sociale dont vous ne voulez pas. Ce n’est pas notre politique d’immigration, ce n’est pas notre destruction systématique de la famille qui en sont les causes, c’est votre racisme, votre refus de vous mélanger ! Accessoirement, le 1er Ministre a aussi appris aux Français que les milliards qu’on leur avait piqués, pour alimenter le puits sans fond de la politique de la ville, n’avaient servi à rien. On suppose que les  concitoyens et contribuables, voyant le mur de leurs illusions s’écrouler,  vont applaudir à tout rompre ce grand moment de sincérité.

Sacré culot en effet que celui de dire aux Français que les efforts déployés depuis 1977 ont été vains ! Excusez-nous, nous nous sommes trompés. Il va falloir vous bouger pour rattraper ça ! Toutefois, avant d’accepter le paradis de la mixité sociale et scolaire,  les Français devraient jeter un regard rétrospectif sur cette fameuse « politique de la Ville ». Il n’y a pas mieux pour se faire une idée de la bande d’incapables qui encombrent les allées du pouvoir, de leur capacité à jeter l’argent public par les fenêtres et de leur talent pour barder une politique inefficace de mots savants et de sigles obscurs qui impressionnent la galerie et trompent le pauvre monde. A l’origine, il y a un quartier qui explose, comme les Minguettes en 1981, à Vénissieux. Plus tard, ce sera Vaulx-en-Velin. Plus près de nous, La Courneuve ou Villiers-le Bel. La violence endémique s’installe dans de nombreux quartiers où la force des groupes remplace le droit sur un fond de délinquance où la drogue joue le premier rôle. Les différences culturelles n’ayant pas leur place dans l’idéologie française, ce sont les causes économiques et sociales, voire l’urbanisme que l’on pointe du doigt.

Depuis 1990, il y a donc un Ministre de la Ville, et à chaque changement, les Français ont eu droit à un diagnostic différent :  » c’est le logement… c’est l’absence de travail… c’est l’exclusion urbaine… c’est le décrochage scolaire ». On se demande parfois à quoi servent les brillants sujets qui sortent de sciences po ou de l’Ena et peuplent les cabinets ministériels et les hautes strates de l’administration. Leur inventivité pour créer des dispositifs et des « machins » et pour les mettre en oeuvre, les uns et les autres couverts de sigles mystérieux propres à souligner la science de ceux qui s’y retrouvent, est stupéfiante. On voit par là ce qu’ils apprennent. A la suite des nombreux rapports abandonnés à la critique rongeuse des rats et des souris, Schwartz, Bonnemaison, Dubedout, il y a 35 ans, la Loi d’Orientation pour la Ville (LOV) et les Grands Projets Urbains (GPU), ont succédé au Développement Social des Quartiers (DSQ) et à Banlieue 89.  Puis sont arrivées avec le Pacte de Relance pour la Ville,  les Zones Urbaines Sensibles (ZUS), bénéficiant des Zones d’Education Prioritaires déjà créées,  et pouvant être classées en Zones de Redynamisation Urbaine (ZRU) ou en Zones Franches Urbaines (ZFU). Les péchés mignons de notre fonction publique ont pu s’en donner à coeur joie : multiplication des seuils d’éligibilité, pérennisation du provisoire, généralisation de l’exceptionnel.  Les 44 ZFU  pour 5 ans de 1996 ont été prolongées au-delà tandis que 41 en  2003 et 15 en 2006 les rejoignaient. Les Contrats Urbains de Cohésion Sociale (CUCS) ont remplaçé les Contrats de Ville pour laisser la place aux Quartiers Prioritaires au 1er Janvier dernier . Ils sont 1500. Il y avait 751 ZUS. Un esprit naïf  imaginerait que le progrès réalisé par une politique efficace aurait réduit le périmètre… Mais les politiciens aiment la politique de la ville : elle permet de se donner une image sociale et généreuse. Quelle satisfaction d’être « dame patronnesse » avec l’argent des autres ! Tantôt on a démoli pour reconstruire avec le Plan National de Rénovation Urbaine de Borloo, tantôt on a déversé les subventions dans le tonneau des Danaïdes, les 15000 associations bénéficiaires de cette politique. On saluera la disparition de l’un des déversoirs, absorbé dans un Commissariat Général à l’Egalité des Territoires, l’Agence nationale à la Cohésion sociale et pour l’Egalité des chances, Acsé,  ex-FASILD, ex-FAS. La reprise en mains par le gouvernement de ce fromage, pratique pour placer les amis, sera-t-elle le prélude à une plus grande transparence ? On peut en douter.

Pendant tout ce temps, le discours s’est installé, repris à l’identique par la gauche et par la droite. La politique, c’est de l’assistance. Le politicien trouve sa raison d’être chez l’assisté. La lutte contre l’exclusion, contre la discrimination, voire contre le racisme suppose une culpabilité à absoudre, celle d’un peuple rétif à la mixité et des inégalités à effacer grâce aux contributions dudit peuple.  Monsieur Valls vient d’avouer que cette politique réparatrice, donc limitée dans le temps, n’était devenue une habitude que parce qu’elle avait échoué. Une partie de la population des quartiers sensibles, non seulement n’est pas « intégrée », mais elle disjoncte d’une manière plus violente et dangereuse que par le passé. Le « dealer » est devenu terroriste et djihadiste. Mais, cette dérive est-elle d’origine économique et sociale ? Provient-elle d’une mixité insuffisante dans le logement ou à l’école ? Ce n’est pas en posant un mauvais diagnostic que l’on peut trouver le bon remède ! Ce n’est pas en imposant la mixité à des Français, qui devront « vivre avec le terrorisme », que l’on assume sa responsabilité de gouvernant. C’est en ayant le courage de changer radicalement la politique de l’immigration.

Mot clés:

34 commentaires

  1. bernard - 25 janvier 2015 7 h 50 min

    L’ état français n’a plus d’argent, il est surendété ; tout le monde le sait !! Certains se sont goinfrés, ont servi leurs copains et certains continuent à se goinfrer . Chaque ex président coûte entre 1,5 à 2 millions d’euros par an au contribuable français, multipliez ce chiffre par 4 ex présidents, rajoutez les ex premiers ministres, les subventions aux potes syndicalistes, militants associatifs, aux potes journalistes, intermittents du spectacle et même aux potes patrons, ben oui tous celà coute cher. L’ état français marche sur la tête, pour des raisons purement électoralistes il préfère subventionner les cigales qui ne travaillent pas et serrer la vis des fourmis qui travaillent. Il verse des retraites généreuses à certains fonctionnaires dès 55 ans ou crée des emplois publics inutiles mais refuse de dépenser plus pour embaucher des policiers utiles ou des aides soignantes utiles dans les maisons de retraite. Un proverbe chinois dit que « le poisson pourrit toujours par la tête ». Vous comprenez pourquoi certains ont envie de partir, de frauder l’ impôt ou de travailler moins plutôt que de financer les ploutocrates clientélistes et incompétents qui nous dirigent.

    Répondre
    • kerneilla - 26 janvier 2015 7 h 33 min

      tout à fait juste; les économies devraient commencer par là…et non par les pseudos réformes actuelles

      Répondre
  2. Ribus - 25 janvier 2015 11 h 07 min

    Oui, nous allons payer car pour Valls et Hollande, nous sommes les coupables. Les milliards dépensés pour rien dans les cités n’ont pas été suffisants. Ils veulent nous obliger de gré ou de force à vivre avec les arabes, les noirs et tous les étrangers. Ils veulent notre soumission.

    Pour ceux qui en doutaient encore, il faut dire nettement que la clique au pouvoir éprouve pour les français de souche une véritable haine depuis les manifestations contre le mariage pour les homosexuels.

    Il n’y a rien de bon à attendre des deux années à venir.

    Répondre
  3. DELAFOSSE - 25 janvier 2015 12 h 37 min

    Sans immigration (paraît-il ) la France se meurt…et que fait-elle d’autre en ce moment ?

    Répondre
    • kerneilla - 26 janvier 2015 7 h 35 min

      la réponse devrait être dans l’exemple du Canada: l’émigration choisie, en fonction des besoins de la France…

      Répondre
      • DELAFOSSE - 26 janvier 2015 8 h 54 min

        Le tout est de savoir pourquoi cela n’a pas été appliqué chez nous ?

        Répondre
        • DELAFOSSE - 26 janvier 2015 19 h 57 min

          Ou pire encore,l’immigration actuelle est peut-être déjà choisie !

          Répondre
  4. Carole - 25 janvier 2015 14 h 39 min

    Oui à l’immigration QUALITATIVE!!!! celle d’une religion…bouddhiste par ex 🙂 Stop au nivellement par le bas : immigration massive issue de cultures arriérés, véhémentes et non qualifiées.
    La France n’a pas vocation à faire du social (ou alors pas seule!), surtout avec des gens qui mordent la main nourricière 🙁 tant d’étrangers valeureux voudraient bien connaître le pseudo apartheid (insulte envers les Français et aussi envers les Sud-Africains qui ont subi un véritable apartheid) soit disant subi par les pauvres chéris des quartiers à majorité musulmane, pardon quartiers dits populaires 🙂

    Répondre
    • ALLINE - 28 janvier 2015 15 h 34 min

      Carole a raison. Stop au nivellement par le bas auquel ces 4 décennies nous ont conduit.
      Il faut commencer (recommencer) par l’éducatif. Une éducation nationale féminisée à 80% et nous reculons d’années en années au rapport PISA. L’école fabrique l’exclusion, laquelle engendre la haine. Najat semble enfin avoir compris que l’études des genres qu’elle a tenté d’imposer était une connerie et qu’il fallait en revenir à un enseignement des valeurs de la république ; lesquelles étaient inculquées par des instituteurs.
      En gros c’est un retour à ces codes du masculin qui ont fait la force de l’éducatif de notre école républicaine dans un système fort positif exigeant de chacun qu’il donne le meilleur de lui même. Système plus connu sous le nom de patriarcat.
      N’est-ce pas Carole ?

      Répondre
  5. kerneilla - 26 janvier 2015 7 h 30 min

    Je ne pourrais pas dire mieux que de vous inviter à lire le texte suivant, et d’y réfléchir…ce que devraient faire tous les politiques et les journalistes (et ceux qui abusent de ce qualificatif!)

    http://www.aaleme.fr/index.php/articles/8506-a-ceux-qui-nont-rien-compris-et-qui-ne-voudraient-toujours-pas-comprendre

    Répondre
  6. DELAFOSSE - 27 janvier 2015 11 h 16 min

    Ce qui est galvaudé gravement en France,plus que la Nation,c’est la Nationalité .

    Répondre
  7. Carole - 27 janvier 2015 11 h 51 min

    Voilà ce que j’ai posté hier et…censure??? alors que ce monsieur inonde à tout va?? dites-le moi par mail si vous ne voulez plus de moi et surtout pourquoi?
    Laissez-moi au moins lui répondre une DERNIÈRE fois :

    Comme je l’ai déjà dit, si nos conversations polluent, merci de nous le signaler avant éventuelle censure! je vous mets ma nouvelle adresse mail, l’autre est obsolète. Je réponds à ce monsieur étant donné que lui inonde ce fil et uniquement celui-là. Les autres sujets? on ne le lis pas…

    Ah je disais bien au tout début que monsieur était fan de Soral et de son mec Dieudonné/Diabledonné (ils sont forcément homos refoulés pour être tant sexistes non?)! votre article pleurnichard sur les racailles qui se disent « Kouachi » etc = PQ! oser plaindre ceux qui savent pertinemment qu’ils font l’apologie du terrorisme, BRAVO! faites aussi attention à vous avec de tels propos!
    Je souhaite que ces 2 faiseurs de guerre civile soient vite muselés et mis hors d’état de nuire : sexistes, antisémites obsessionnels (j’aime les Juifs et Israël!); homophobes, alliés de certains islamistes (pour les 3 causes précédentes car la haine fédère).

    Vous êtes abjects quant à la Chine ou stupide? s’il manque des femmes, c’est à cause du patriarcat dans les mentalités (idem en Inde) alors je souhaite vraiment que nombre d’hommes restent seuls (ils pourront s’en prendre à leurs parents et aux mentalités criminelles) ou deviennent gays.
    Et je souhaite aux Chinoise de pouvoir ainsi choisir le meilleur, voire devenir lesbiennes, ce sera bien fait pour un pays aussi ingrat! idem en Inde et partout ailleurs où l’avortement féminicide est pratiqué!

    Misandre, encore un concept mensonger inventé par les masculinistes! où ai-je été sexiste envers les hommes, si ce n’est quand vous me provoquez et encore…je suis pour l’égalité de traitement et de respect, où est le mal?
    Tandis que vous osez parler des femmes comme vide-bourses, objets sexuels et domestiques! 🙁 alors, je dois en faire autant et dire que les femmes célibataires et lesbiennes à qui la France refuse la PMA de façon discriminatoire (alors que GPA = interdite pour tous), ont raison d’utiliser les mecs comme banques de sperme?

    Le matérialisme, parlons-en! les soraliens et autres frustrés parlent de matérialisme uniquement féminin…mais dans combien de foyers, l’homme immature et égoïste continue à aller faire la fête avec ses potes (comme au sale temps où l’homme avait les avantages du mariage pour bobonne esclave et les gosses + ceux du célibat pour s’amuser et picoler notamment)? notamment aller chaque semaine au stade pour beugler avec ses congénères (ça coûte tout ça surtout s’il fait des déplacements en France : bravo d’engraisser les stars du foot!). Idem, l’abonnement à Anal + pour l’involutif porno. Idem, le budget alcool…
    Il existait une pub sexiste envers les hommes (pour UNE fois) qui résumait bien ce genre de boulet : combien coûtait ce genre de primitif et combien coûtait un sex-toys 🙂

    A propos de pub, à moi de vous faire un cadeau-lien pédagogique :
    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=HaB2b1w52yE
    Êtes-vous simplement capables de supporter la réciprocité de l’ignominie?? 🙂

    Les bordels n’ont pas lieu d’être, ni la prostitution! quand on est malade, on se soigne mais on ne réclame pas un corps à sa disposition, sinon en plastique 🙂 et il y a le bromure pour calmer aussi 😉
    Je me réjouis des personnes qui filment les coupables clients de traite humaine et les démasquent ainsi en place publique sur le net…bizarre qu’ils n’assument pas leur maladie 🙂
    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/02/13/coucou-les-clients-de-prostitues-filmes-a-la-madeleine/

    Vous devez être nostalgique de la Sicile qui laissait faire les viols en intimant « seulement » au bourreau de se marier avec sa proie 🙁
    Au fait, l’on m’a rappelé récemment le grand courage dont peuvent faire preuve les hommes 🙂
    http://blog.bnf.fr/gallica/index.php/2013/03/07/lincendie-du-bazar-de-la-charite/
    Alors les femmes et les enfants d’abord 😀 ha ha, c’était plus pour sublimer leur égo!
    Pour Jung, je prends en compte le contexte de l’époque, patriarcale hélas! j’ai plus de respect pour lui, ses synchronicités, l’inconscient collectif…sont plus proches de la spiritualité que les notions d’un Freud nihiliste et ultra sexiste.
    Je préfère me consacrer à l’un de ses ouvrages écrit avec W. Pauli sur le rapport entre physique et psyché.

    Moi aussi je vous offre des liens :

    http://www.osezlefeminisme.fr/

    http://www.dailymotion.com/video/xiv64d_viedemeuf-les-relous_fun

    Tiens ultime cadeau, des paroles d’un jeune Black américain (Kanye West au sujet de MLK), on peut y ajouter « femmes » avec, c’est IDEM :

    « Un homme qui s’est battu pour la liberté / Un homme qui s’est battu pour l’égalité / Ceux qui étaient contre lui / Etaient trop aveugles pour voir / Ce pour quoi cet homme se battait / Pour que les Noirs, les Hispaniques, les Juifs et les Asiatiques puissent avoir des opportunités / Oui, nous savons tous que cet homme est grand / C’est pourquoi nous lui rendons hommage aujourd’hui / Tout le monde doit faire entendre sa voix et chanter / Pour un homme qui voulait faire retentir la liberté / Martin Luther King c’est l’homme dont je parle / Un homme dont le nom signifie amour ».

    Répondre
    • ALLINE - 28 janvier 2015 16 h 08 min

      Bazar de la charité : Votre exemple est idiot. Il n’y avait évidemment que des femmes qui dépensaient l’argent de leur mari expliquent leur surnombre au score des brûlés vifs. Rien de changé sociologiquement. Vous consommez et polluez en proportion. Il y a un autre exemple plus récent : Les ouvrières du textile Sri-lankaises mortes en masse dans l’effondrement de leur usine où elles fabriquaient des fringues dans des conditions épouvantables pour que vous et vos copines puissiez les payiez moins cher. Les décès de femmes au fond d’une mine à la suite d’un coup de grisou ou lorsqu’un chalutier coule… ça arrive ?
      Foot : Si c’est si nul, il va falloir que vous m’expliquiez pourquoi vos copines se battent (et se plaignent, comme d’’habitude) pour être reconnues dans tous les sports, Foot et Rugby compris. (Mais je suis d’accord avec vous, vous seriez plus utiles à tricoter ou faire le ménage…)
      Chine : Avortement sélectif grâce auquel ils sont sortis de la misère, donc déséquilibre démographique (déjà souligné) mettant juste en lumière ce que nous savons, les femelles en profitent pour faire monter le prix de leur entrejambe (Vilaines vénales)
      Sexualité : Dites-moi, homosexualité/lesbianisme ont l’air de beaucoup vous intéresser. Concernée ? Si c’est le cas, il y a un cimetière en Allemagne où seules les lesbiennes sont admises (Ce n’est pas très paritaire). Vous devriez réserver. Autrement, je suis aussi de votre avis, une poupée en silicone vaut largement une femme en matière de plaisir (Voire un gant avec des nouilles). Vous êtes très surévaluées, j’en conviens.
      Bordels : A rouvrir évidemment, ne serait-ce qu’au nom du droit des femmes à disposer de leur corps…(Les petites coquines)
      « Osez le féminisme » : Nous avons échangé il y a quelques années lorsqu’elles ont lancé leur slogan « Osez le clitoris ». Elles m’ont invité à boire un coup et je leur ai demandé de me soutenir voulant en lancer un : « Osez le pénis ». Elles me boudent depuis…C’est bien des femmes….gynocentrées !
      Publicité : Rigolote votre video. Elle me fait penser à « adopteunmec.com ». Rien de très nouveau cependant. La « domina » avec des bottes en cuir et un fouet, c’est vieux comme le monde. Il y a évidemment plus de masos chez les hommes et beaucoup plus de sados chez les femmes.
      Vous êtes un peu brouillonne et n’avez manifestement pas grand-chose à dire sur le fond en dehors de vos sempiternelles récriminations ne faisant que mettre en exergue votre incompétence. Seuls les effets vous intéressent, et encore à condition de ne pas avoir à réfléchir aux causes.

      Bien, maintenant que nous avons établi tous les deux dans ce fil de discussion :
      1) Que les femmes sont aussi violentes physiquement que les hommes dans le couple.
      Et plus violentes que les hommes avec enfants et vieux.
      2) Que l’apport de votre sexe à la civilisation est d’environ 5 à 6% tout au plus (brevets- inventions-arts-musiques-sciences ect…)
      3) Que les Chinois ont fait le bon choix.
      4) Que plus le féminin est aux commandes, plus la situation se dégrade.

      De quoi parle-t-on ?

      Ah, j’ai une info sur l’égalité hommes/femmes. Elle vient de Christine Lagarde s’exprimant à Davos sur la mort du roi d’Arabie Saoudite : « un homme qui, « de manière discrète », était « un grand défenseur des femmes ». A-t-elle dit. (On rigole bien, non ?)
      Je vous l’ai dit, ce seront d’autres femmes qui vous colleront une muselière. Et nous serons nombreux à applaudir.
      On se tutoie maintenant… ?

      Répondre
  8. Carole - 29 janvier 2015 13 h 46 min

    L’école sous les anti valeurs du servage patriarcal HA HA HA!! je me réjouis que nombre d’enseignantes n’aient pas attendu la soit disant théorie du genre pour inculquer la bonne éducation du cassage de stéréotypes!
    http://www.franceculture.fr/oeuvre-christian-baudelot-et-roger-establet-de-allez-les-filles-une-r%C3%A9volution-silencieuse.html
    Bravo à ces hommes évolués!

    Et si le corps enseignant est à 80% féminin, c’est parce que vénalité masculine oblige, les hommes se ruent sur les métiers bien payés (je vous l’ai déjà dit : en France on les profs les plus diplômés et les concours les plus élitistes -agrégation- mais les plus mal payés!) et qu’ils ont peur de la mixité 🙂

    N’oubliez pas aussi qu’en France, il y a une responsabilité collective qui fait haïr les jobs manuels (bon il est vrai que les filles ne sont jamais incitées à s’y orienter 🙁 ) et on a donc des ânes quasi illettrés qui arrivent en fac de sciences humaines , au lieu d’aller vers l’apprentissage, et qui vont se planter 🙁 mais chez nous on préfère la sélection en aval, celle par l’échec…

    Répondre
  9. Carole - 29 janvier 2015 14 h 04 min

    Bien sûr, seules les femmes sont consommatrices de superficiel, jamais les hommes, surtout les beaufs fan de foot, porno et tuning 😀 ceux qui aiment leur voiture plus que tout et sont prêts à tuer pour elle.
    Chez vos amis soraliens, il y a quand même un paradoxe, les femmes auraient été incitées à consommer par les « maîtres du monde » capitalistes, vous savez le complot « sionisto-americano-maçon » et autres fariboles (j’ajoute reptilien, ça fait encore plus occulte :D).

    La reconnaissance du sport féminin est on ne peut plus légitime et tant qu’il n’est pas gangréné par le fric, on peut voir des équipes féminines autrement plus esthétiques (en termes de jeu) et fair-play. Mais je suis aussi pour la visibilité des sports seulement diffusés aux J.O car ces athlètes bossent dur mais sont obligés d’avoir un métier à côté pendant que les divas du foot non 🙁 en plus, le sous-niveau intellectuel des Ribéry et consorts 😀

    Vous êtes immondes avec l’avortement sélectif! une baisse générale de natalité oui mais un féminicide non! alors, bien fait si les femmes font monter les enchères, au moins, elles auront un choix plus qualitatif et les beaufs là-bas se retrouveront ou gays (MDR).
    Oui je défends les gays et lesbiennes, combien ont été et sont de brillants citoyens, une minorité non racaille elle et pourtant si persécutée. Irez-vous voir le film rendant hommage à l’un deux (Alan Turing), si mal remercié d’avoir rendu service à l’Humanité?
    Je soutiens toutes les minorités si jalousées et persécutées, parce que plus performantes que la moyenne intellectuellement.

    Puisque monsieur est sourd et limité, rappelons les vérités suivantes :

    1) Les hommes dans les violences conjugales, comparés aux femmes, sont des serial-killers
    http://videos.tf1.fr/jt-20h/2015/l-emprise-marc-lavoine-et-odile-vuilemin-invites-de-tf1-8553874.html
    2) L’apport de notre sexe à la civilisation ne peut se mesurer en dizaine de siècles puisque servage patriarcal oblige mais sera au moins égal sinon supérieur et plus rapide dans les décennies à venir.
    3) Que les Chinois sont des génocideurs de femmes, comme les Indiens, et qu’ils le payeront logiquement.
    4) Que plus le féminin s’affirme, plus la barbarie et l’involution primate reculent 🙂

    Lagarde et même Alliot-Marie son veules quant aux monarchies des petro-dollars, un réflexe de politicard opportuniste mais qui a façonné cette sphère politique de façon aussi primitive?

    Allez, un petit dernier pour la route afin d’entretenir vos neurones :
    http://www.contreleviol.fr/viol-en-france/10-idees-recues-sur-le-viol

    Répondre
    • ALLINE - 29 janvier 2015 16 h 08 min

      Féminicide (infanticide) en Chine :
      Les Chinois ont choisi les garçons dans un système patriarcal pour faire sortir leur société de la préhistoire. (On ne fait pas d’omelette sans casser…)
      Les chinoises ont choisi les filles dans un système matriarcal et sont restées à l’âge de pierre. (De fait elles ne tuent pas les garçons à la naissance se contentant de les castrer) http://www.kisskissbankbank.com/sur-la-trace-des-mosuo
      Donc en Chine, vous avez le patriarcat Chinois (Confucius) et le matriarcat Mosuo. Les deux sont des civilisations/sociétés millénaires.
      Que croyez vous qu’il se passe ?
      Et bien le matriarcat se meurt…. Et ne survit que grâce au Patriarcat qui en a fait un zoo… Aujourd’hui ce matriarcat ne vit que du tourisme.

      Occident : 8 femmes sur 10 qui souhaitent avoir recours à la PMA veulent une fille (sélection naturelle…ou masculinicide déguisé ?), et L’IVG cette machine à tuer massivement est utilisée par des femmes, lesquelles si elles mènent à terme sont bien les seules auteures des néonaticides et infanticides dont le nombre est 4 à 5 fois supérieur à celui des idiotes (121) qui glissent dans l’escalier pour l’avoir mal balayé : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2010/12/08/10597-infanticides-naissance-phenomene-sous-estime?

      Moralité :
      1) Un société dirigée par des femmes est une société où l’on crève de faim, qui ne crée rien ; alors qu’une société rationnelle dirigée par des hommes vit, crée et permet exister (même aux femmes…)
      2) La loi sur l’IVG doit être abolie, les hommes ont mis à la disposition des femmes suffisamment de moyens pour qu’elles puissent se prémunir (Sauf cas particulier) d’une grossesse non désirée. Il est temps de les rendre responsables.

      Répondre
    • ALLINE - 29 janvier 2015 16 h 27 min

      Mes « amis Soralien »…
      Il va falloir que je regarde et lise ce que dit ce monsieur qui semble vous fasciner.
      Je vous le rappelle, mes références sont féministes et je ne m’intéresse qu’aux études et statistiques réelles (C’est-à-dire pas à celles émises en France qui sont pour l’essentiel truquées)
      Les femmes n’ont pas attendu le capitalisme pour consommer. Celui-ci n’a fait que répondre à leur désir comme à leur supercialité que vous reconnaissez. .Depuis la nuit des temps les femmes se parent pour séduire et l’homme conquière sa belle. Vous voulez que ça change. Très bien et pourquoi pas, mais de là à cracher dans la soupe comme vous le faites, il y a un pas que vous avez franchi et qui est de trop. Faites vos preuves dans l’intérêt de tout le monde et on en reparlera. J’ai pris le temps de relire vos post, ce ne sont que récriminations, accusations et condamnations. Vous avez vraiment dû souffrir à titre personnel du patriarcat…à moins que ce ne soit qu’un endoctrinement imbécile qui en soit en soit le résultat !
      Les anciens avaient théorisé que les plaies d’Égypte étaient les sauterelles, les mouches et les grenouilles, pas les hannetons, les moucherons ou les crapauds (qui sont tous des gentils princes transformés par une vilaine sorcière, c’est métaphorique, non ?). Ont-ils eu tort ? Il n’est que de voir la façon dont vous traitez les femmes qui ne sont pas d’accord avec vous… (Les hommes, n’en parlons pas)

      Répondre
    • ALLINE - 29 janvier 2015 17 h 28 min

      SPORT
      http://www.linternaute.com/sport/autre/les-femmes-et-le-sport-en-france.shtml
      Les femmes ont toujours pratiqué tous les sports, même et y compris dans l’antiquité. De la même façon que les Spartiates éduquaient leurs filles et leurs garçons à l’aune des mêmes critères. Les femmes Kurdes aujourd’hui nous rappellent qu’elles sont – à l’instar des Spartiates – à même de défendre leur culture.
      De là à prétendre que le sport féminin est plus esthétique… pourquoi pas plus « sportif »… ?
      Donc, que les femmes fassent du sport. Tous les sports qu’elles veulent à condition de ne pas vouloir à tout prix s’immiscer dans l’activité sportive masculine comme elles tentent depuis un bout de temps de le faire ce qui d’évidence entraînera un nivellement par le bas. Ces trois dernières décennies, les hommes ont en moyenne pris 5 cm et 5 kg de plus ; les femmes 2 cm et 2 kg.

      Répondre
  10. ALLINE - 29 janvier 2015 15 h 41 min

    VIO L :
    C’est fatiguant les gens bornés. Je me fatigue à vous fournir des études. Des ETUDES Carole, effectuées par des féministes et en l’occurrence dans un des domaines qui vous excite : Le VIOL.
    Des études ce ne sont pas des billets d’humeur ou des articles se servant de données falsifiées ou tronquées par vos copines féministes et consort.
    Cette étude date d’Août 2014 et met à mal la « culture du viol » chère aux fémino-connasses qui s’en servent allègrement pour démolir le masculin. (Ce qui n’est pas votre genre bien sûr…)

    http://www.slate.fr/story/90153/hommes-viol
    Extraits :
    Les résultats de ces enquêtes vont à l’encontre de nos a priori.
    Et Lara Stemple (féministe de la première heure) d’en conclure que nous devons «complètement repenser nos positions sur la victimisation sexuelle», notamment un schéma central voulant que les hommes soient toujours les coupables, et les femmes toujours les victimes.
    Par exemple, dans les centres pour mineurs et pour les abus perpétrés par des membres du personnel pénitentiaire, 89% des cas concernent des garçons abusés par une femme. Au total, le nombre d’abus perpétrés sur des détenus est astronomique: 900.000 cas déclarés.
    les femmes sont plus susceptibles d’être agressées par d’autres détenues, et les hommes par des gardiens, dont beaucoup de gardiennes.

    Vous allez arriver à repenser ma petite Carole ? J’ai quelques doutes. Réfléchir ne semble déjà pas très facile…

    Répondre
  11. Carole - 29 janvier 2015 17 h 20 min

    Les enquêtes françaises ne seraient pas crédibles? ben voyons! truquées? vous êtes dans le conspirationnisme? logique, vous serez bien chez les guignols tristes Soral/Dieudo qui veulent une pseudo réconciliation nationale sur le dos des femmes, des Juifs, des homos.
    Si vous n’octroyez crédit qu’aux américaines, un bon livre, vieux de plus de 20 ans : « Backlash » de Susan Faludi.
    Contrairement à vous, je ne nie pas la violence de l’autre bord, mais elle est infiniment moins présente et assassine.
    La superficialité a été induite par les hommes en conditionnant les femmes à être de sottes proies serviles et stupides, non susceptibles de les concurrencer, eux et leur égo 🙂
    Non, je n’ai pas subi le patriarcat, Dieu merci 🙂 j’ai eu la chance de naître après 68 et chez nous les femmes ne sont pas des bobonnes. Enfin, dans la famille au sens large, il y en a bien eu et quand j’étais invitée, même gamine, il n’était pas question que je cautionne des mentalités qui faisaient des femmes les servantes de ces messieurs qui mettaient les pieds sous la table. J’ai même été invitée chez des étrangers sudistes et là avec une copine française aussi, on n’a pas bougé de table comme les hommes….scandale! tout le monde mange ? alors tout le monde prépare, débarrasse et lave, CQFD 🙂
    Vos contes de fées ont été écrit par des hommes et que représente la sorcière? la femme rebelle. Alors leur valeur…

    Mais vous parler revient à parler à un âne ou à un mur. Alors, si vous continuez avec votre négationnisme sexiste, continuez seul, je ne suis pas sur ce site pour perdre mon temps avec un anachronique archaïsme.
    Juste un homme matriarcal déjanté (je suis spirituelle mais je n’adhère pas vraiment à ses idées) : http://www.claudetraks.com/ et son histoire de l’humanité parfois hilarante mais qui donne à réfléchir sur les dégâts de votre type de société chérie.

    Sur ce, bon retour au 18ème siècle ou dans un pays islamiste.

    Répondre
    • ALLINE - 29 janvier 2015 18 h 53 min

      Pour la deuxième ou troisième fois, je vous redonne cette étude/conférence d’E. Badinter. (Pas de Soral)
      http://www.lexpress.fr/actualite/societe/famille/la-verite-sur-les-violences-conjugales_485479.html
      Où elle stipule que les statistiques françaises sont tronquées, mensongères don pas fiables.

      Autrement Cendrillon/Carole votre vécu est passionnant… !

      Vous savez ma puce, si je me donne du mal ce n’est pas vraiment pour vous. On n’a jamais vu un taliban changer de religion. Non, c’est pour les lecteurs masculins de Christian Vanneste qui doivent savoir – études à l’appui – que les mensonges féministes – en sus de fabriquer des hystériques dans votre genre – ont conduit notre société là où elle se trouve : Dans le mur. D’ailleurs en parlant de l’idole de c blog, vous devriez le lire avec un peu plus d’attention et vous comprendriez mieux ce qu’il sous-entend en plus d’expliquer souvent brillamment l’échec sociétal auquel nous a conduit la libération de votre genre.

      Répondre
    • ALLINE - 29 janvier 2015 18 h 57 min

      « Plus le féminin s’affirme, plus la barbarie et l’involution primate reculent » affirmez-vous.
      C’est tellement énorme qu’il faut quand même remettre les pendules à l’heure. Il n’y a pas de pays/nation où le féminin s’est plus affirmé qu’aux States :
      Incarcérations massives (X 10 en 4 décennies) : http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/08/28/a-ferguson-un-nouveau-type-d-emeutes-raciales-se-dessine_4475711_3232.html
      Vous qui louez Martin Luther King…
      Extrait :
      Depuis 1993, la criminalité s’est effondrée dans les villes américaines, alors que la population carcérale a été multipliée par cinq en vingt ans. Aujourd’hui, plus de 2,2 millions de personnes sont en prison, dont 45 % sont noires. L’incarcération de masse a des effets terribles dans les quartiers noirs, où les enfants grandissent sans père ni tissu communautaire, où les ex-détenus sont exclus du marché du travail, et où la moitié des adolescents noirs sans diplôme ira en prison au cours de sa vie adulte. La prison est devenue une expérience structurante de la vie de générations entières d’hommes noirs américains.
      La différence fondamentale entre un système femmeliste à l’occidental et le patriarcat lui précédant. Celui-ci, pour avoir colonisé des régions du monde Afrique du nord pour la France) a surtout tenté d’y apporter des valeurs et une législation qu’ils ont adoptée. Le femmeliste que vous qualifiez de « féminin bienveillant » n’apporte rien. Il prend. Bombarde les populations comme il l’a fait dans cette même région du monde pour que l’ occidental(e) paye un peu moins cher son essence. L’éthique féminine se résume à peu près à cette notion : Consommer plus et moins cher : Mater-ialisme.
      Vous voyez, c’est ça la vraie différence.
      Le féminin enferme et se nourrit sur la bête au mépris de toutes règles humanistes.

      Répondre
    • ALLINE - 29 janvier 2015 19 h 06 min

      « La superficialité a été induite par les hommes en conditionnant les femmes à être de sottes proies serviles et stupides, non susceptibles de les concurrencer, eux et leur égo »

      Y’a pas à dire, vous êtes à mourir de rire !

      Mais ci ce que vous dites est vrai, pourquoi les femelles Mosuo se parent de tous les attributs qu’exige une coquetterie bien naturelle – aussi archaïque qu’artisanale au demeurant ?
      Ce serait les hommes qui les y obligent ?
      Ou plutôt elles pour les attirer dans leurs filets (Ça n’intéresse plus ces derniers…comme au Japon ou même en France où 44% des mecs de 18/40 ans préfèrent leur console de jeu à une emmerdeuse)
      Vous n’avez pas ce souci, j’espère ?

      Répondre
  12. Carole - 30 janvier 2015 13 h 44 min

    Comme je l’ai dit hier, je ne continue pas à me salir avec un négationniste sexiste.
    Dernier message!
    Question « hystérisme » (le godwin des sexistes), on se demande qui est le plus barge : j’aurais dû vous recommander d’aller vivre chez les masculinistes nord-américains qui vouent un culte au totem phallique et organisent des cérémonies à sa gloire 🙂 je précise qu’il ne s’agit pas d’autochtones mais de petits Blancs inconsolables d’avoir perdu leurs privilèges indus.

    Le négationniste qui ne veut pas voir que le patriarcat a produit ces tristes stats aux USA chez les Noirs. J’ai une amie antillaise qui m’a avoué avoir voulu un enfant seule tant les hommes de sa communauté étaient immatures, égoïstes, portés sur leur seul plaisir et irresponsables en chef de famille.
    Si tant de femmes sont seules ou mères célibataires c’est à cause de tous ces hommes restés immatures, égoïstes, peu cultivés qui veulent être servis par bobonne, mais qui ne lui témoigne aucun respect ni fidélité. A eux d’évoluer!

    Au Japon, les gamins sont lobotomisés par les brillantes inventions occidentales créées par des hommes pour des hommes (regardez le nombre sidérant d’adulescents qui se droguent au virtuel). Maintenant je me réjouis du fait qu’avec internet, il est désormais plus aisé de faire des rencontres qualitatives plutôt que de subir les beaufs de rues (https://www.youtube.com/watch?v=U7OzhGqL-Kc) que vous vénérez tant, ces primates virils 😀

    Si je viens ici, ce n’est certes pas pour le sociétal 🙂 mais pour alerter les derniers démocrates avant que le FN balaie tout. Le plus inquiétant n’est pas tant la situation économique que l’incompatibilité de nos valeurs républicaines égalitaires avec des cultures ultra-patriarcales qui mettent la religion au-dessus des lois civiles. La gauche bobo à laquelle je ne souscris pas refuse de voir cette incompatibilité 🙁

    Dernière chose, j’aimerais bien mais vous n’oserez pas 😉 savoir ce que vous pensez des peuples premiers qui sont restés au néolithique pour certains : sont-ils « inférieurs » à l’homme occidental? ils n’ont rien créé en termes matérialistes mais eux vivent en harmonie avec leur environnement.
    Et surtout, puisque les femmes ont été tenues en servage et empêchées d’être libres et créatives, que dites-vous des Noirs US tenus en esclavage, toujours discriminés et en majorité en bas de l’échelle sociale? c’est la même logique puante que pour les femmes…

    Bye!

    Répondre
    • ALLINE - 1 février 2015 12 h 49 min

      « vous n’oserez pas » Vous voulez savoir ce que je pense des peuples premiers qui sont restés au néolithique pour certains : sont-ils « inférieurs » à l’homme occidental? ils n’ont rien créé en termes matérialistes mais eux vivent en harmonie avec leur environnemen »t.

      Je n’en pense que du bien Carole. Vous faisant remarquer que ces tribus primitives se nourrissent de « mère nature » qu’elles respectent évidemment plus que nos sociétés se prétendant civilisées ne le font. Je regarde d’un œil, que je veux optimiste, tous les combats qui sont menés pour promouvoir une décroissance positive et durable nous éloignant de cette folie consumériste totalement dépourvue d’éthique comme de morale.
      Ces populations ne sont pas inférieures, seulement différentes et nous aurions beaucoup à apprendre d’eux.
      Nous devons cependant tenir compte des progrès que la culture nous a apportés – même matériels, évidemment – et en réguler les effets indésirables. C’est un travail de fond sur les consciences et l’éducatif y tient une place des plus conséquentes.
      Les gamins japonais sont en effet lobotomisés par une société ne leur offrant d’autre choix que le mater-ialisme et en guise d’éthique un consumérisme bien loin de la culture des Samouraïs…
      Les nôtres sont, soi désabusés et en colère, soi ont la haine. Ça c’est nouveau Carole.
      Je ne sais pas ce que vous voulez dire par culture « Ultra-patriarcale », car si c’est en référence à ce qui se passe chez les tarés du Moyen-Orient, particulièrement dans des pays comme le Pakistan, l’Afghanistan ou équivalent, cela n’a rien d’un système patriarcal. Ce ne sont rien d’autre que des sociétés masculinistes dévoyées réagissant en opposition à un femmelisme occidental qu’ils haïssent (Et ils ont de bonnes raisons). Les Talibans n’existent sous leur forme barbare que depuis les débuts des années 90 suite aux invasions occidentales successives ; la Russie initiant ce cycle infernal. Ça n’a rien d’ancestral.

      L’esclavage des noirs comme le servage des femmes par le patriarcat…Quelle ironie. Jefferson, quoique paradoxal dans ses prises de position successives, est bien de ceux qui ont voulu abolir l’esclavage, c’est-à-dire supprimer cette main d’œuvre gratuite dont les femmes usaient allègrement pour leur épargner les tâches ménagères. Je vous rappelle que les hommes étaient au champ par tous les temps.
      « Les hommes immatures dites-vous ». Notre société a appris aux pères qu’ils ne servaient à rien. Aux époux que leurs femmes pouvaient très bien se débrouiller sans eux. Aux hommes qu’ils étaient coupables de tout ; les insultant (Relisez vos post). Alors les mères célibataires ne sont que la conséquence de cette doxa imbécile et ce sont les enfants qui payent la note.
      « Hommes irresponsables » dites-vous. Mais comment être responsables, même avoir envie de l’être, alors que vous n’êtes que griefs insultes et reproches ? Puisque vous relevez ce qui se passe au Japon, vous devriez plutôt essayer d’en tirer un enseignement.
      Mais que croyez-vous Carole, que les hommes se sont laissé enfermer dans le mariage pour avoir des bonniches ? Ils ont accepté cette donne sociétale et la responsabilité que cela suppose. Rien d’autre. Le patriarcat Gréco-romain était autrement plus jouissif les concernant.
      Le patriarcat – quel que soit sa forme – portait la responsabilité de nourrir une famille et de faire des hommes respectueux d’eux-mêmes et des femmes en général. Les codes m’éduquant, comme ceux de mon genre-sexué, nous l’imposaient.
      « Les beaufs des rues » stigmatisez-vous? N’ont-ils pas leur pendant avec les viragos, pétasses, allumeuses et mégères en tous genres ?
      Votre vidéo est pitoyable. Ce sketch sur l’expression d’un désir masculin considéré comme inapproprié est le prétexte à un déferlement d’insanités sur le genre masculin. Dommage que cela vous convienne.
      « Les petits blancs frustrés », « l’hétéro-mâle-blanc-dominant »… Faut arrêter Carole car jusqu’ici – puisque vous aimez les néologismes – le fémino-lesbo-totalitarisme n’a guère produit de résultats probants autre que d’avoir fait monter colère, haine et rejet en retour de sa misandrie affirmée.
      On est jugé à l’aune de ses résultats. L’occident mater-ialiste femmelisé ne produit que pollution – détruisant la planète – et vous ne trouvez rien de mieux que de refuser de prendre vos responsabilités – puisque vous vous faites la championne de votre genre sexué – en rendant le masculin responsable et coupable. C’est si facile… ! Mais il est vrai que vous êtes jeune…
      En vous répondant, j’écoutais un reportage sur les mairies FN avec interview sur la population. Que des petites vieilles ravies de l’ordre revenu. Ce sont elles qui votent (3 600,000 veuves pour 600 000 veufs) justifiant leur racisme « normal », leur peur et leur besoin de sécurité, stigmatisant « l’autre », comme vous le faites, se repliant sur un égocentrisme bien féminin. C’est bien le féminin qui conduit à la montée du FN, donc du rejet et de la haine. Dans nos murs et hors frontières.
      Vous révélez le mal chez le mâle.
      Le féminin a le pouvoir. C’est un fait. Et depuis longtemps. En famille. Auprès des enfants. Dans l’éducation nationale. Donc sur l’enfant. Et maintenant dans l’entreprise et la cité.
      http://www.lexpress.fr/actualite/societe/la-femme-avenir-de-la-femme_1572525.html
      Je suis d’accord avec Marie-Paule Susini (Ce n’est pas Soral…) et son analyse est pertinente comme réfléchie.
      Alors ne soyez pas « négationniste »… !

      Répondre
  13. Carole - 1 février 2015 14 h 19 min

    M. Vanneste, je ne réponds plus à ce masculiniste sieur (antithèse de l’humaniste), mais je propose cet article à l’ensemble des hommes et pères ici :
    http://jmtrivial.info/blog/2006/03/19/sos-papa/

    Et j’aimerais connaitre votre position à vous, homme de droite que je ne rejoins pas sur le sociétal mais que j’approuve quant à la condamnation des « angélistes/autruches/bobo » au logiciel idéologique vérolé, et qui font courir un grave danger à la nation.

    Répondre
    • ALLINE - 1 février 2015 18 h 00 min

      Je vous le confirme messieurs, lisez ce « courrier » de ce soi-disant père et si un seul d’entre vous considère qu’il a été écrit par un homme, faites le savoir à Carole. Christian Vanneste sera certainement très heureux d’apprendre que vous avez décidé de la fermer puisque vous semblez attacher de l’importance à son arbitrage…!
      Comme nous sommes dans SOS Papa, je vous propose ce courrier adressé à l’ensemble des députés afin d’attirer leur attention sur l’injustice fait aux pères (évidemment au préjudice des enfants qui deviennent ce que l’on sait) :

      Mesdames, Messieurs les Députés, SI VOUS SUPPORTEZ
      QUE 1000 PERES SE SUICIDENT tous les ans*, VOTEZ LA LOI APIE en l’état**.
      (*12 000 depuis la loi de 2002 dont l’esprit n’est pas appliqué par les juridictions familiales)

      La presse vient de se faire l’écho de ce millier de suicides de pères.

      L’origine de ce chiffre est très sérieuse: il s’agit du Plan Violence-Santé/Ministère de la Santé de 2005 (Docteur Anne TURSZ). Pour ceux qui trouveraient plus confortable de se réfugier dans l’incrédulité, voici le détail issu de la page 71 :

       » La magistrate du Sud-Ouest renforce ce constat (…) Elle estime à une soixantaine le nombre de suicides parentaux sur environ 8 000 procédures soit un cas sur cent trente (ce qui est une prévalence les plus élevées qu’on puisse trouver…), très majoritairement des pères, mais dont quelques femmes. Elle précise que beaucoup ne sont pas comptabilisés, par exemple lorsque les affaires sont radiée car l’autre parent est introuvable ».
      Sachant qu’il y a chaque année au moins 150 000 séparations avec enfants on calcule facilement : (150 000/8000) X 60 = 1125 « très majoritairement de pères ». Donc 1000 est tout à fait valide.
      Ces actes désespérés de pères sont en grande majorité en lien avec la violente discrimination dont ils sont l’objet en matière de garde d’enfant, reconnue dans tous les sondages, et les statistiques du Ministère de la Justice.
      N’avez-vous jamais entendu parler de cas semblables dans votre circonscription ?
      Mesdames, Messieurs les Députés, qui d’entre-vous peut être certain que cela n’arrivera jamais dans votre entourage personnel ?

      **La loi APIE, par un subterfuge dans son article 7 qui ne reprend pas l’exposé des motifs, se contente de s’en occuper de manière sémantique , et non réelle, car le principe républicain d’égalité est à nouveau refusé aux pères.
      Jean LATIZEAU- Président de SOS PAPA- 06 89 05 78 74, le 15 mai 2014

      Carole, vous demandez aux hommes qui visitent et commentent les articles de ce site d’admettre que leurs pères, grands-pères, arrière-grands-pères etc… étaient des salauds.
      Intéressante démarche.
      Non seulement je ne le crois pas mais en plus il ne fait pas l’ombre d’un doute qu’en comparaison vous décrochez la palme de la saloperie.
      Les femmes c’est comme la flotte : Indispensables à la vie mais trop ça pourrit tout. Vous portez nos enfants comme ma valise porte mes affaires. Ils ne lui appartiennent pas plus qu’à ma valise. L’homme donne la vie, la femme met au monde et gère la survie grâce aux moyens que lui apporte le masculin.
      Vous avez des enfants ?
      Evidemment non.
      Affectueusement,
      Tonton

      Répondre
  14. Carole - 2 février 2015 17 h 23 min

    M. Vanneste, je suis venue sur votre site en toute connaissance de cause quant à vos opinions sociétales, mais justement je ne vais pas ailleurs prêcher des convertis 🙂 . De plus, si je viens, comme je l’ai déjà expliqué, c’est pour des raisons de proximité relatives à l’incurie dangereuse des mammouths droite-gauche qui se voilent la face (sans jeu de mots) sur le problème de l’islamisme en France. Sur ce fil, c’est un sieur excité qui a dévié la conversation sur le sexisme, pas moi!
    De plus, votre étant votre propriété, vous êtes libre d’accueillir et de jeter qui bon vous semble.
    Sur ce sujet douloureux, avant tout pour les enfants, je privilégie le cas par cas et non la remise automatique des enfants à la mère. Mais ceci expliquant cela, pendant des siècles, il a été considéré que la mère devait s’occuper avant tout de ses enfants et non de son émancipation via un travail rémunéré. Donc, il est logique, mais pas légitime, que les mères obtiennent très souvent la garde. D’où mon militantisme à prôner le modèle suédois du congé parental égal (obligatoire) pour mère et père! ainsi, la garde serait plus aisément égalitaire et la carrière des messieurs également freinée. Mais aussi, moins de pensions alimentaires ou des pensions moins importantes versées aux femmes. Et je doute que cette association masculiniste prône ce modèle égalitaire de bon sens 🙁
    Sur ce, je vais retourner à d’autres sujets…

    Répondre
    • ALLINE - 2 février 2015 19 h 16 min

      Freiner les hommes, les déviriliser, castrer, contrôler soumettre en nous expliquant qu’ils sont cupides, vénaux, brutaux et viol-ents On a compris votre programme.
      Vous vous souciez des enfants ? Moi aussi. Le fait qu’une femme enceinte fume les mets en danger dès la conception. C’est de la maltraitance. Mais ça ne vous dérange sans doute pas puisque vous nous avez expliqué que c’était normal puisque ce sont les femmes qui s’en occupent. Sur trois enfants ou ados assassinés par leurs parents, deux sont des garçons et les mères biologiques à 61% responsables pour les pères biologiques à 9%. Le différentiel c’est « les autres ». Ajoutez-y le néonaticides de bébés congelés ou « vomis » dans les toilettes et ceux abandonnés sur la plage sans doute pour qu’ils apprennent à nager…et la vraie question se posant est la suivante : Est-il bien responsable de laisser les enfants à la merci de mères célibataires ?
      Un programme est mis en place pour les fumeuses. Pour qu’elles arrêtent on leur propose du fric…Vénales, cupides ou simplement totalement irresponsables pour accepter d’être rémunérée afin ne pas mettre la vie de leurs enfants en danger in-utéro ?
      La mère élevait dans le cadre d’une famille où la parole du père avait un sens. Il éduquait, étymologiquement conduisait « hors de ». Hors du ventre de sa mère symboliquement puis l’aidait à couper le cordon ombilical pour qu’à son tour il existe. Filles comme garçons. C’était un partage des tâches sain et de bon sens censé lutter contre des aberrations comme cette émission de télé : « Qui veut épouser mon fils » en promotion de l’inceste maternel ce scandale contre nature et culture.
      Pour ce qui est de freiner, vous devriez plutôt vous préoccuper du chômage, de la montée des incivilités comme de la haine que votre extraordinaire gynocentrisme a généré.
      Pour ce qui est de la censure, pour aller sur pas mal de site comme de blog, je vous confirme que c’est une spécialité bien féministe.

      Répondre
    • ALLINE - 3 février 2015 18 h 16 min

      Je croyais que vous deviez vous taire…
      Bon, je reprends le flambeau.
      1) Vous n’allez tout de même pas reprocher à un mouvement d’hommes/pères d’être masculiniste ! C’est comme si je reprochais à un mouvement de femmes/mères d’être féministe ! Ce que l’on peut reprocher à l’un ou à l’autre c’est d’être androcentré ou gynocentrée. Rien de plus. Masculiniste serait une insulte ? Comme féministe en somme.
      Cet article du Huffigtonpostt a deux ans. A la vitesse où des féministes de bonne foi, sur la base d’études, mettent à mal la doxa d’une violence qui serait l’exclusivité du masculin, il serait temps de le réécrire…
      Pour ce qui est de SOS Papa, je ne me suis arrêté sur leur courrier que pour une seule raison : La convergence d’opinion d’une magistrate s’appuyant sur des statistiques, comme sur l’aval du ministère de la justice corroborant ces suicides familiaux – essentiellement des pères – à la suite de séparations familiales houleuses je suppose.

      Entre les crétinos-machos qui veulent restaurer un patriarcat dépassé (principalement en raison du changement de modèle économique) et les fémino-connasses qui condamnent un système auquel elles n’ont rien compris d’autre que l’antienne d’une pseudo-domination aliénante, il y a quand même un créneau à trouver pour que tout le monde y trouve son compte.
      Ce créneau est proposé par la Norvège (premier pays d’occident en termes d’égalité homme/femme) respectant nos différences pour avoir abandonné ce nivellement inacceptable que propose l’étude des genres et abandonné le diktat de la parité.
      Encore une fois, il y a d’innombrables femmes supérieures aux hommes dans de nombreux domaines (communication évidemment, mais même pour ce qui est de l’ordre du domaine des sciences), et d’innombrables hommes dans d’autres (mathématiques, logique et rationalisme) Ce ne sont que des exemples qui n’ont pas valeur d’absolu.
      Je suis pour une absolue égalité des droits ET des devoirs (service civique ou militaire obligatoire) et que chacun(e) puisse s’épanouir dans le secteur d’activité lui convenant (Tant que faire se peut)
      Et dans le domaine de l’enfance, le fait est que les femmes/mères comme les hommes/pères ne peuvent avoir tous les droits dès lors que cela engage l’avenir de l’enfant. Que vous portiez l’enfant est une chose, qu’il vous appartienne une autre.
      Par ailleurs pour avoir lu l’article, je n’ai pas vu que le président de SOS Papa s’associe à son auteur et je vous rappelle que cette association a pour marraine Evelyne Sullerot une féministe de la première heure.

      2° Les pères qui tuent leurs enfants en augmentation : Evidemment. Comme la chercheuse le souligne, c’est principalement à la suite d’une rupture familiale (Ils se font larguer ou traiter d’impuissants par la société – chômage – ou par leur femme). 71 meurtres en 35 ans, cela fait 2 meurtres par an… C’est sûr que c’est considérable et bien plus meurtrier que les 300 mômes qui se noient tous les ans dans la piscine familiale….Un père ou un homme qui tue, c’est facilement identifiable, il ne se sert pas de poison mais d’un fusil ou d’un couteau. Une mère ou une femme….

      3) Et pour finir votre étude à charge sur la violence masculine. Amusant (Chacun d’entre nous choisit ses féministes on dirait. Je préfère les miennes)
      En France, les enquêtes sur la violence faites aux hommes ne remontent qu’à 2010. Pourtant, E. Badinter en parlait bien avant. Les questionnaires n’étaient qu’à l’intention des femmes. Rien de changé avec cette chercheuse qui n’instruit qu’à charge.
      Vous devriez relire (ou lire) l’étude de Lara Stemple que je vous ai communiquée.
      Dites-moi, c’est un hasard que Christine Hamel soit lesbienne ? De celles qui construisent depuis 4 décennies le mur des lamentations femmeliste. Vous me direz, il faut bien que vous ayez « construit » quelque chose !

      Répondre
    • ALLINE - 3 février 2015 20 h 46 min

      Figurez-vous Carole chérie que je me suis exprimé (ou plutôt j’ai tenté de le faire) sur l’un des blogs que vous m’avez mis en lien (Sur trois articles dont « le vôtre ») et que croyez-vous qu’il soit arrivé ? Et oui, vous avez raison. Censuré (c’est une forme de castration, non ?)
      Vous avez remarqué que sur ce blog vous avez traité les hommes de tous les noms, vénaux, cupides, violents, brutaux etc… ; les pères de salauds et que personne ne vous a censuré.
      Vous comprenez l’utilité de la Burqa maintenant ?

      Répondre
  15. Carole - 4 février 2015 10 h 06 min

    Je suis contre la censure sauf cas de menaces et d’insultes.

    Nous avons fait le tour de la question et je pense avoir été aussi objective que possible et juste, sauf quelques provocs (pour provocs). Après tourner en rond sans fin, non merci! et gardez votre sac-poubelle prison.

    Répondre
    • ALLINE - 4 février 2015 18 h 32 min

      En effet mon enfant, nous nous sommes tout dit et je crains de rester misoconne ce qui est comme vous le savez une sous-catégorie de la misogynie qui est également une spécialité féminine.
      Je vous laisse à votre misandrie pathologique que quelques malheureux propos se voulant consensuels ne sauraient dissimuler.
      Bonne continuation.

      Répondre

Exprimez vous!