Comment nos élus existent aussi sur la Toile

Dans la campagne présidentielle, Internet a désormais une place considérable. Nous avons voulu savoir celle qu’il prend dans l’action politique de nos élus.

Ils ont leur blog, leur page Facebook où ils comptent leurs amis, publient des commentaires sur l’actu, balancent leurs coups de cœur, donnent leurs coups de griffe à coups de souris. Ce qui n’était pas le cas pour tous il y a cinq ans. Bon, certes les élus tourquennois ne sont pas accros comme le sont certains responsables politiques nationaux. Ils ne font pas forcément le buzz au-delà de la Marlière ou de la voie rapide. À part le député Christian Vanneste… Mais en 2012, ils sont bien sur le Net, c’est clair ! Et si vous en trouvez-en un qui a encore son Minitel tout propre sur son bureau, photographiez-le avec votre portable et balancez-le sur les réseaux sociaux, c’est un collector !

Christian Vanneste (UMP) le soulignait lors de ses vœux, pas le maire PS Michel-François Delannoy : ils ont tous les deux atteint le maximum d’amis que permet d’avoir une page Facebook, soit 5 000. Il ne s’agit pas de remettre les compteurs à zéro, mais ils ont une chose en commun : ils ne pourraient pas se passer de ce réseau social.
« Facebook permet de toucher des jeunes, des personnes plus éloignées de la politique et de créer des débats qu’il n’y a pas sur le blog. Il y a une vitalité des échanges, des réactions. Même si parfois tout n’est pas rassurant », témoigne le maire. « Cela permet un dialogue avec des gens lointains par la distance et par la pensée et aussi une sorte de sondage », raconte le député.

Les deux élus affirment gérer eux-mêmes leur compte. Ce dont doutent d’autres élus de Tourcoing. « Ils ont des collaborateurs… », souligne un adjoint qui n’a qu’une secrétaire. D’autant qu’ils ont chacun leur blog. L’ancêtre de la page Facebook, toujours utile car cela multiplie leur visibilité sur Internet. Même s’ils l’utilisent différemment. « Cela permet de faire des analyses plus étayées », argumente Michel-François Delannoy qui dit n’alimenter son blog que quand il a « le temps ».
Pas question pour lui de poser sa pensée entre deux rendez-vous, juste pour assurer un billet au quotidien. Le blog, c’est du sérieux. « J’y privilégie les articles de fond à contenu assez souvent philosophique, témoigne Christian Vanneste.
Sur Facebook, en revanche, le ton est plus polémique et le moins grand nombre de caractères fait naturellement utiliser des images ou des jeux de mots qui peuvent avoir parfois un caractère ludique. Pour résumer, la dissertation d’un côté, le clin d’œil de l’autre ».

« On diffuse tout ce qu’on n’arrive pas à dire autrement »
Mais le clin d’oeil peut parfois se transformer en coup de gueule. Ainsi à Tourcoing, l’extrême droite possède deux blogs, dont celui, privé, de l’élu du Parti de la France René Declerq, qui s’en sert le plus souvent pour dire tout le mal qu’il pense du FN, son ancien parti. « Sur mon blog, je mets des affaires différentes, dit-il simplement. Sur celui de « À Tourcoing les Français d’abord », ce sont des reprises du Parti de la France ou des textes de Christian Baeckeroot. » Lui aussi est sur Facebook, « mais à titre personnel ». L’occasion également d’aller chercher des militants. « En deux ans, on en a trouvé une dizaine, avec la notoriété qu’on a dans les journaux, ironise-t-il, c’est pas mal ».
Chez Europe Écologie-Les Verts, pas de souci de notoriété. Alors on donne des chiffres. De 14 730 pages lues en 2009, le blog est passé à 38 475 en 2011. Et Bernard Despierre affiche 3 715 amis sur sa page Facebook. Mais « on n’a pas de webmaster ». Ici, pour l’entretien du blog, « la règle c’est la carte blanche. C’est quand on veut avec le temps qu’on a », explique l’adjoint au maire. « Sur le blog, on diffuse nos idées, nos humeurs, tout ce qu’on n’arrive pas à dire autrement ». Comme en 2010 lorsque les élus d’EE-LV s’en prenaient à une enseigne d’hypermarchés qui s’installaient à Tourcoing, dans le centre. Ce qui avait été repris par la presse.

Une autre preuve que l’on existe sur la Toile est lorsqu’on y est agressé. En début d’année, le chef de file de la droite au conseil municipal, Gérald Darmanin, a vu son blog piraté. Selon lui, il s’agit de représailles suite au récent débat sur la négation des génocides. « Ils ont juste dû voir UMP », admet l’élu, qui n’était donc pas spécialement visé. Il devrait rouvrir un blog le mois prochain. Même s’il semble préférer Facebook, où, trouve-t-il « il y a moins de barrières sociales ». Enfin, il y a ceux qui se font plus discrets sur la Toile. Les élus MoDem de Tourcoing n’ont pas de blog. Et l’adjointe communiste Dominique De Clercq-Danel n’en a plus depuis les dernières législatives. « Il faut avoir beaucoup de temps ou du personnel », se justifie l’élue, qui admet toutefois ne plus pouvoir se passer des outils en ligne mis à disposition par son parti, « pour partager des bonnes politiques ou des bonnes idées ». En revanche, pour elle, Facebook, c’est non. « Car rien ne remplacera jamais le contact humain ! »

Jean-François REBISCHUNG

Article à retrouver dans le Nord Éclair du samedi 11 février 2012 ou sur nordeclair.fr

9 commentaires

  1. Thibault Loosveld - 13 février 2012 17 h 58 min

    Même sur Internet, la censure rôde puisque la conférence de presse intégrale de Kenneth Thompson a finalement été bloquée: http://www.youtube.com/user/bberlinn/videos

    Répondre
  2. F.F.T. - 13 février 2012 19 h 20 min

    Pour quelle raison Monsieur Jean-François Rebischung, dans son excellent article, a passé sous silence les commentaires faisant suite aux écritures publiées dans les blogs de nos élus locaux ?

    Faut-il croire les mauvaises langues qui prétendent que c’est pour ne pas rendre jaloux le Maire de Tourcoing qui, contrairement à Mr Vanneste en ayant de très nombreuses, n’a pratiquement jamais de réactions à ses écrits ?

    Répondre
  3. Courouve - 13 février 2012 23 h 59 min

    Il faut remercier et féliciter les élus qui, via Inter Net, sont attentifs aux suggestions et coups de gueule de leurs concitoyens les plus actifs.

    Répondre
  4. Courouve - 14 février 2012 3 h 00 min

    Nos élus existent non seulement « aussi » sur la Toile, mais de plus en plus, sur cet Inter Net, pour ceux qui ont, comme notre ami Christian Vanneste, l’intelligence de s’en servir.

    Répondre
  5. Thibault Loosveld - 14 février 2012 12 h 36 min

    @ F.F.T:
    De fait, seuls les commentaires complaisants sont publiés sur le blog du « maire » de Tourcoing !

    Répondre
  6. seb - 15 février 2012 13 h 00 min

    A M. VANNESTE : j’ai appris ce matin votre « éviction » de l’UMP.

    A cette nouvelle, deux sentiments :

    **Une joie réelle…Enfin le député VANNESTE quitte un parti qui n’est pas digne de sa personne !

    **Un soutien dans cette délicate période

    Mais bon, je l’avoue, ma joie de vous voir « recouvrer votre liberté » est plus forte que ma tristesse à vous voir ainsi rejeté par ceux qui (peut être) étaient comme une famille pour vous.

    En 2012, vous saurez prendre votre vengeance ! Au sein d’un parti beaucoup plus…Digne. J’en suis certain !

    Répondre
  7. Jean - 15 février 2012 15 h 18 min

    Cher Monsieur Vanneste,

    Ne sachant où poster ce mot, et me doutant que votre boîte électronique doit être occupée, je me permets de vous adresser ici ma chaleureuse sympathie alors que vous faites l’objet d’une odieuse sanction de la part de l’UMP. C’est de gens courageux comme vous dont a besoin la France.

    Amicalement.

    Jean

    Répondre
  8. napalm - 15 février 2012 17 h 07 min

    Cher Monsieur Vanneste,
    j’ai cherché votre site et profite d’un article qui n’a pas de rapport avec la réaction que je souhaite vous faire parvenir.
    Je vous adresse cette réaction, pour vous adresser toutes mes félicitations et mon admiration.
    Je partage totalement votre opinion à savoir celle qui vous vaut une procédure d’exclusion de l’UMP pour homophobie.
    Chacun est libre de penser !
    Je souhaite que la Nouvelle Droite vous donne un coup de main et vous défende devant « la meute bien pensante » ! Mais je serai étonné que les Ciotti et autre Luca vous viennent en aide…..
    Cordialement.

    Ni de Droite, ni de Gauche, ni du FN et encore moins de « super gauche » vert pâle; tout simplement DÉMOCRATE et FRANÇAIS !

    Répondre
  9. Thibault Loosveld - 15 février 2012 17 h 15 min

    @ Jean:
    En politique, il y a le décor et son envers…

    Répondre

Répondre à JeanAnnuler la réponse