Grève dans les aéroports

Communiqué de presse de 

Brigitte BAREGES, Bernard CARAYON, Nicolas DHUICQ, Jean-Michel FERRAND, Jean-Paul GARRAUD, Daniel MACH, Jacques MYARD, Lionnel LUCA, Jacques REMILLER, François VANNSON et Christian VANNESTE

– Députés de la Droite Populaire- 

La droite populaire dénonce l’usage scandaleux du droit de grève dans les aéroports.

Dans les circonstances économiques difficiles que nous traversons, une minorité d’employés, agents de sécurité des aéroports, dont les emplois ne sont nullement menacés, profite des vacances de Noël pour exploiter leur situation stratégique au détriment des travailleurs qui veulent voyager à cette occasion, prendre un repos légitime ou aller visiter leur famille. En confondant la grève avec le chantage et la prise d’otage, ils affaiblissent l’activité aéroportuaire, et fragilisent l’ensemble des emplois, notamment dans les compagnies de transport qui en dépendent.

Alors que le tourisme est un élément essentiel de notre économie, ils n’hésitent pas à ternir une fois encore l’image de notre pays à l’étranger.

Le choix illégitime du pouvoir de nuisance afin de communiquer au maximum au détriment de l’intérêt général, doit conduire à faire voter d’urgence et à appliquer le plus vite possible l’encadrement du droit de grève dans les transports que nous avons proposé et qui existe déjà dans de nombreux pays. 

Mot clés:

5 commentaires

  1. F.F.T. - 20 décembre 2011 12 h 14 min

    Si des gens courageux s’évertuent actuellement à nous éviter l’arrivée d’une monnaie de singe, d’autres, malheureusement, semblent prendre un malin plaisir à conduire la France et les Français vers le malheur et la misère en ayant recours aux grèves à répétition menant à l’inflation.

    Répondre
  2. Jamet - 20 décembre 2011 12 h 55 min

    Tout à fait d’accord. On est encore une fois face à des grèves de nantis qui prennent les usagers en otage et font du chantage. La réquisition devrait être appliquée dans ce cas là. Pourquoi ne l’est-elle pas?

    Répondre
  3. Courouve - 20 décembre 2011 15 h 05 min

    Cela fait des années que j’écris à l’U.M.P. et à Sarkozy pour leur dire qu’il serait temps de mettre en œuvre l’alinéa 7 du Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 : « Le droit de grève s’exerce dans le cadre des lois qui le réglementent. » Rien n’a été fait, et voilà le résultat.

    C’est une réglementation générale du droit de grève qu’il nous faut, et non une réglementation particulière supplémentaire pour les transports aériens.

    Répondre
  4. Boubou - 22 décembre 2011 16 h 04 min

    Grève de nantis????!!!
    Vous confondez avec ceux qui ont mieux qu’un statut de fonctionnaire…ceux qui ont les avantages d’un grand groupe privé + la sécurité de l’emploi…je ne citerai pas de noms!

    Mais ceux-là qui font grève actuellement sont des salariés/forçats PAUVRES et EXPLOITÉS!!! :
    – horaires décalés
    – travail le dimanche
    – bruit, insalubrité, toujours plus de fonctions cumulées

    Le tout pour un salaire maximum de …. 1400€ nets??!!! même un simple fonctionnaire de catégorie C touche plus que ça avec 10 ans d’ancienneté et il est peinard en plus (sécurité de l’emploi et conditions humaines de travail)!

    Les salariés pauvres, pas assez pour être aidés mais assez « riches » pour être pompés par le fisc (surtout les solos) en ont assez de ce capitalisme de m….!
    Comment peut-on vivre dignement avec des salaires allant de 800 à 1400€? se crever sans aucun espoir de devenir propriétaire, même d’une cage à lapin, parce que notre pays n’a pas assez construit et que la demande est très supérieure à l’offre…

    Quand tout le monde est pauvre ou modeste, c’est plus supportable que notre situation actuelle où le consumérisme fou démontre combien les écarts se creusent entre ceux qui ont toujours plus de gras et la majorité de galériens qui n’y arrive pas!

    Ce sont les prémisses d’une révolution, d’un chaos à l’heure où Internet montre ces disparités obscènes, où les gens ont un autre niveau d’instruction et ne se résignent plus à l’arbitraire des nantis : pourquoi certains gagnent 5000, 6000 € ou plus par personne tandis que la majorité vivote ou crève à petit feu avec moins de 1300€ nets en moyenne? cette majorité n’est pas pourtant 4/5/6 fois plus bête ou fainiante que ceux qui gagnent trop!
    C’est là aussi qu’il faut tailler dans le gras puisqu’il y a un salaire minimum, il doit y avoir un salaire maximum par personne.

    Et je ne suis pas communiste, pour ceux qui voient des rouges partout! je souhaite une égale dignité humaine pour tous : se loger dignement sans que la spéculation criminelle retire 50% de son salaire à un smicard ; manger sainement à sa faim ; se chauffer correctement ; avoir des vacances et loisirs sans céder au consumérisme lobotomisant et ruineux ; se soigner gratuitement comme avant, etc….

    Sinon, quand on a connu ce minimum humain, on ne pourra jamais se résigner à régresser car le pain blanc vient après le pain noir, pas l’inverse sinon c’est le chaos.

    Joyeuses fêtes à tous quand même!

    Répondre
    • Christian Vanneste - 22 décembre 2011 18 h 30 min

      @ Boubou: Votre discours n’est pas très optimiste…, passez néanmoins de bonnes fêtes de fin d’année !

      Répondre

Exprimez vous!