Revue de presse de ma conférence de rentrée

Vendredi dernier, je donnais ma traditionnelle conférence de presse de rentrée. Vous trouverez ci-dessous ce qu’en a retenu la presse.

Pour Nord Eclair

Christian Vanneste : « je ne trahirai pas mes idées »

Christian Vanneste : "je ne trahirai pas mes idées"

Pour La Voix du Nord :

Christian Vanneste et les retraites : « il fallait dialoguer, mais il est trop tard »

Le député confiant

Mot clés:

13 commentaires

  1. ninon - 19 octobre 2010 14 h 55 min

    Faut-il dialoguer si c’est pour ne rien dire ?
    La devise de la République, gravée au fronton des édifices publics, fait référence à deux notions auxquelles tout homme politique et tout citoyen se doit d’être attaché : Liberté, Egalité.
    Or, en matière de RetraiteS, les français n’ont droit ni à la Liberté, ni à l’Egalité.

    L’organisation de la Sécurité Sociale en régimes professionnels fait que c’est la profession à laquelle on accède, pas toujours de manière choisie, qui nous rattache à l’un ou l’autre des systèmes de retraite.
    Il n’y a donc pas de liberté de choix du régime de retraite.

    Ces régimes étant par ailleurs très différents quant à leurs prestations (âge de départ, modalités de calcul de la pension), l’absence de liberté se double d’une inégalité de traitement.

    Or, dans la mesure où le vieillissement de la population implique obligatoirement des efforts, peut-on accepter que ces efforts ne soient pas équitablement répartis ? Les socialistes qui plaident pour une réforme plus juste sont-ils prêts à s’aliéner leurs amis fonctionnaires ? Les syndicats vont-ils accepter la remise en cause des avantages accordés à la SNCF ou à la RAPT ? Les Parlementaires vont-ils saborder leur régime plus que favorable (sujet écarté, même par la Gauche, après la proposition des Verts à l’Assemblée Nationale *)?

    La vraie réforme des retraiteS (puisqu’il s’agit bien de faire référence au pluriel) ne passe t-elle pas d’abord par l’abolition des privilèges. Surtout quand on sait, même si la Presse ne s’en fait pas l’écho, que ce sont ceux qui ont le régime le moins favorable (salariés du Régime général), qui financent soit par l’impôt, soit par la « compensation démographique » les avantages des autres régimes.

    * Par un vote du 3 septembre 2010, les députés ont rejeté à la quasi-unanimité l’amendement n°249 Rect. proposant d’aligner leur régime spécifique de retraite (dont bénéficient également les membres du gouvernement) sur le régime général des salariés

    Répondre
  2. Thibault Loosveld - 19 octobre 2010 15 h 59 min

    @ ninon:

    Le métier de député (chargé de mission si vous préférez) est précaire, parce qu’à durée déterminée, et surtout révocable !

    Répondre
  3. Ghiss - 19 octobre 2010 17 h 31 min

    1500 euros assurés pour au minimum 5 ans de mandat pendant que les régimes généraux pour beaucoup n’auront jamais 1500 euros malgré 42 ans de travail ou plus, c’est REVOLTANT! et Thibault qui les défend alors que bien des emplois sont précaires aussi mais mal payés eux et jetables!

    A quand un modèle de probité à la suédoise? de voir que tous nos députés toutes couleurs confondues n’ont pas montré l’exemple, je n’irai plus voter!

    Répondre
  4. Thibault Loosveld - 19 octobre 2010 19 h 30 min

    @ Ghiss:

    Pour discréditer cette réforme à laquelle elle fut totalement indifférente, la gauche aura utilisé le bouclier jeune, puis l’écran Total et enfin les campagnes de presse anti-parlementaires…

    Les députés n’étant pas salariés, cette réforme ne les concerne pas ! Si nos députés étaient des salariés, nous serions dans une dictature communiste.

    Répondre
  5. Thibault Loosveld - 19 octobre 2010 19 h 43 min

    Monsieur le Député,

    Vous n’allez quand même pas laisser le « maire » de Tourcoing, qui ne doit sa victoire qu’à l’affaire Vanneste, vous chiper la 9ème circonscription ?

    Répondre
  6. Thibault Loosveld - 19 octobre 2010 19 h 51 min

    Je voulais dire la 10ème bien sûr !

    Répondre
  7. Marie France - 19 octobre 2010 23 h 27 min

    J’observe que les commentaires sont dans le même ordre d’idée que celui que je m’apprêtais à faire Que vous ne souhaitiez pas rejoindre “le régime général” qui nous coute cher et rapporte peu, je le comprends. Moi, je suis obligée de faire avec! Mais surtout on ne peut quitter “la Rolls” des retraites!
    1 Base de calcul très favorable qui permet une retraite à 114,8%, pour moi ce sera envion 55% de mon salaire calculé sur mes 20 ou 25 meilleures années. Avec une décôte d’environ 20% par rapport à un salaire “masculin”.
    2 Le cumul de plusieurs activités. Pour moi, ce sera regroupé.
    3 Les bonifications. Pas pour moi.
    4 Reversion à 66,60% pour le conjoint, sans conditions de ressouces.Pour moi, ce sera 54% si mes ressources ne dépassent pas 1.463 €.Pire encore, le calcul de reversion se ferait en déduisant les ressources. Autant dire que ce montant sera infime…
    5 Taux de cotisations 7.85% pour moi 20% pour la part salariale!
    Sans compter le régime surcomplémentaire par capitalisation à fiscalité allégée!

    Comment voulez vous que nous acceptions de perdre un peu plus de ce peu de ressources ! Plus de 70% veulent une autre réforme, plus juste, plus équitable.
    Subventions aux entreprises ! C’est quand même de l’argent qui devraient se trouver dans les caisses….et combien de revenus non assujettis ? Et vous voulez nous faire croire que les caisses sont vides ? Mais qui les vident.
    Cordialement.

    Répondre
  8. Louis Cypher - 20 octobre 2010 9 h 17 min

    @ Thibault Loosveld

    Oui, et alors ?
    Des gens qui ont des missions a durée déterminée, voire intérimaire, révocables, il y en a plein en france. Qui ont un salaire bien moins élevé et une utilité beaucoup plus grande. Je ne crois pas qu’ils aient un régime spécifiquement avantageux ?

    Les a t’on forcés a devenir députés ? On leur a demandé qqchose a cette bande de fainéants ? Je n’en ai pas souvenir.
    Je vous signale au passage que l’écrasante majorité des parasites sont issus de la fonction publique, qu’ils bénéficient à ce titre du statut de « détaché », qui leur garantit un retour à l’emploi d’origine.
    Que l’écrasante majorité cumule d’autres mandats (dont ils se contrfoutent au passage), ce qui leur assure un joli matelas de secours.
    Qu’ils peuvent facilement devenir avocats sans faire d’études pour cela.
    Et que pour finir, un député non reconduit aura toujours la possibilité de se retrouver recasé dans un bidule machin commission truc qui paye bien, selon le théorème du « petits arrangements entre amis pourris ».

    Bref, vous me permettrez de rigoler à gorge déployée lorsque vous tentez de faire passer cette bande de parasites pour de pauvres petits serviteurs de l’etat à la situation précaire qui se sacrifient pour le bien de la nation.

    Répondre
  9. Thibault Loosveld - 20 octobre 2010 11 h 51 min

    Eh bien, si nous étions dans une dictature communiste, nos députés ne pourraient pas demander et obtenir du Ministre des Transports le déblocage d’une économie insulaire prise en otage par la CGT. http://www.youtube.com/watch?v=PT3JWtDehtM

    J’ajoute que personne n’a de leçons à donner à Dominique Bussereau, lui qui permit le développement du tourisme dans les Iles de la Loyauté en inaugurant l’aérogare de Nouméa Magenta le 17 avril 2003.

    Répondre
  10. Ghiss - 20 octobre 2010 13 h 31 min

    @ Thibault,

    Mais qui finance les retraites ultra-privilégiées des députés/sénateurs??? si ce sont les pauvres tâcherons qui travaillent dur + de 41 ans et ne sont même pas sûrs de toucher ces 1500€, alors abolition des privilèges, de tous les régimes spéciaux! et taxation des revenus du capital.

    Répondre
  11. Thibault Loosveld - 20 octobre 2010 15 h 37 min

    @ Ghiss

    Savez-vous au moins qu’un ex-Ministre ne perçoit pas de retraite et doit donc se constituer une épargne-retraite ?

    Répondre
  12. Louis Cypher - 20 octobre 2010 15 h 56 min

    Voyons, Ghiss. Vous ne financez pas seulement leur retraite : vous payez aussi leur salaire.
    D’où mon utilisation désormais systématique du meilleur synonyme de député : parasite. (qui vit au dépend de).

    Mais il est vrai que vos si onéreux parasites (c’est comme les voitures de sport : plus c’est cher, moins ça sert) ont une particularité : certes, ils cotisent à leur régime de retraite, mais comme ce n’est pas assez (il est l’or, monseignor), ils s’auto-octroient une subvention complémentaire d’environ 40 000 000 € pour combler le déficit de leur pauvre petit régime de miséreux serviteurs de la nation. Les pauvres chous…

    Vivement qu’ils nous votent un texte qui classe secret-défense leurs rémunérations diverses et variées..

    La question principale est : faites vous réellement confiance à des députés pour réformer votre régime de retraite quand il est évident qu’ils sont incapables de gérer correctement le leur ?

    Répondre
  13. Thibault Loosveld - 20 octobre 2010 18 h 33 min

    @ Louis Cyper:

    Je leur fais confiance parce que je crois en la démocratie.

    Répondre

Exprimez vous!