La gloire du père…

Marcel Rufo, le pédopsychiatre qui écrit beaucoup et fait autorité dans le domaine des relations entre parents et enfants, vient d’écrire un ouvrage Chacun cherche un père. La malheureuse décision prise par le Tribunal administratif de Besançon empêchera manifestement un enfant de le trouver puisqu’elle accepte qu’une femme vivant avec une autre femme puisse adopter un enfant. Cette décision fait l’objet de l’habituel rouleau compresseur médiatique du groupe de pression homosexuel et du microcosme médiatico-mondain toujours plus préoccupé par des problèmes qui sont de l’ordre de l’exception plutôt que de ceux -autrement plus graves- qui touchent la plus grande partie des français. Une telle décision est contraire à toute anthropologie sérieuse qui veut que l’éducation soit éclairée par les modèles masculin et féminin de l’humanité. Même si chaque homme et chaque femme ont besoin de références masculine et féminine, d’animus et d’anima, il est évident que c’est la force de ces modèles qui permettra à l’enfant de s’équilibrer et de s’identifier jusqu’à devenir lui-même. L’absence accidentelle de l’un ou l’autre de ses modèles peut se produire bien sûr, mais alors elle est compensée par la présence d’un modèle symbolique. L’acceptation d’un modèle parental unique fondé sur un seul sexe présente un danger pour l’épanouissement de l’enfant qui doit être la préoccupation principale d’une société. Ce n’est pas à un tribunal local de décider de l’anthropologie et de son devenir, de ce qu’est la famille ou de ce qu’elle doit être en fonction des intérêts, des désirs ou des fantasmes des individus. C’est à la Nation et à ses représentants légitimes de répondre à ces questions en prenant le temps d’une réflexion nécessaire sur un sujet d’une pareille importance. Les abstractions juridiques de la justice européenne ne doivent pas s’imposer à une réalité anthropologique universelle présente partout et toujours, et qui s’est incarnée dans la tradition familiale de nos pays européens. Ce n’est pas à un groupe de pression idéologique lié à une mode de porter atteinte aux structures élémentaires de la parenté qui sont à l’origine de l’humanité elle-même. En ce qui nous concerne, dans notre société, tout enfant, dans son développement, a besoin de la Gloire de son père et du Château de sa mère

Mot clés:

40 commentaires

  1. GUILLIER - 10 novembre 2009 18 h 17 min

    Le droit commence enfin à se réveiller, enfin, il était temps… Peut être une évolution aux présidentielles de 2012?

    Répondre
  2. Etienne - 10 novembre 2009 18 h 30 min

    le monde va vraiment à vau-l’eau !.

    Répondre
  3. Marie - 10 novembre 2009 18 h 31 min

    Encore une fois des petits juges s’estiment supérieurs aux élus du peuple et bafouent le droit

    Répondre
  4. Moka - 10 novembre 2009 19 h 39 min

    « Tous les hommes naissent libre et égaux en droit ». Ça vous rappelle quelque chose ?
    Les gens qui défendent l’inégalité des hommes (en regard de leur orientation sexuelle), c’est tout de même regrettable.
    J’avais apprécié la prise de position (plutôt progressiste) anti-hadopi de M. Vanneste, mais là c’est tout l’inverse…

    Répondre
  5. F.F.T. - 10 novembre 2009 21 h 42 min

    Réchauffement climatique ?
    Non … Sodome et Gomorrhe (bis bientôt ?).

    Répondre
  6. Boyspirit - 11 novembre 2009 2 h 12 min

    Vous décrétez que Marcel Rufo « fait autorité dans le domaine des relations entre parents et enfants » ; c’est ce qu’on appelle… un argument d’autorité, cité à bon escient puisqu’il partage votre point de vue, mais passons…

    Passons également sur votre critique du « groupe de pression homosexuel et du microcosme médiatico-mondain ». Le lobby ultramontain dont vous faites partie ne manque jamais non plus une occasion de rappeler ses conceptions éculées sur la famille. Inutile de s’éterniser sur ce point, le débat ici est un dialogue de sourds, ou plutôt d’aveugles qui glosent à volonté du haut de leur tour d’argent sur « la réalité de la famille ».

    « …plus préoccupé par des problèmes qui sont de l’ordre de l’exception plutôt que de ceux -autrement plus graves- qui touchent la plus grande partie des français. » C’est amusant d’entendre cela de la part d’un homme appartenant à un parti plus préoccupé par les femmes en burka (500 dans toute la France) ou qui croît qu’un débat (censuré) sur l’identité nationale va régler les problèmes d’intégration en France. Pour ne citer que ce sujet. Mais c’est le choix de Nicolas Sarkozy et ses communicants de faire l’agenda politique à coups de petites polémiques et sujets marginaux instrumentalisés.

    Enfin sur le fond de l’affaire… Votre position envers la justice est toujours aussi ambigüe. Quand elle vous condamne, elle est « 10.000 fois injuste ». Quand elle vous blanchit, elle a fait son devoir.

    Quand le tribunal de Besançon applique la décision rendue en 2008 par la Cour Européenne des Droits de l’Homme (principe de non-discrimination pour un célibataire demandant l’agrément pour adoption, puisqu’à aucun moment la loi française ne précise que le célibataire doit être hétérosexuel cf. http://www.maitre-eolas.fr/post/2008/01/23/847-la-france-condamnee-pour-avoir-refuse-l-agrement-en-vue-de-l-adoption-a-une-personne-homosexuelle), c’est une « décision malheureuse ». Un peu de bon sens juridique, ça ne fait pas de mal non plus !

    Répondre
  7. Barbara - 11 novembre 2009 8 h 19 min

    Les célibataires ne devraient pas avoir le droit d’adopter. Cette autorisation a été un pis aller à une époque où la France débordait d’orphelins et n’avait pas les moyens de les élever dignement. Donc, à l’époque, tout valait mieux que les orphelinats. Maintenant, il y a plus de demandes d’adoption que d’enfants adoptables, on peut se permettre de revenir à une vision plus saine des choses : chaque enfant a droit à un père et une mère pour grandir et s’épanouir.
    Et je m’interroge aussi sur la démarche d’une femme qui dit qu’elle a droit à un enfant, même si elle est homosexuelle. La chose lui était pourtant facile, surtout à notre époque de relâchement des moeurs : une, ou au pire quelques relations sexuelles en prériode fertile avec un géniteur de passage.
    Mais le problème, c’est qu’elle et ses semblables ne veulent surtout pas voir que l’enfant nait de la rencontre de deux gamètes de sexe opposé, et donc de la rencontre de deux personnes de sexe opposé, même si on a tordu, broyé et presque réduit à rien cette rencontre par le moyen des méthodes modernes de procréation.

    Répondre
  8. babeil - 11 novembre 2009 13 h 40 min

    Je pense effectivement que les mouvements homosexuels s’organisent sous forme de lobbys de façon à faire pression sur le pouvoir. Mais ce qui est plus inquiétant, ce sont les pressions exercées sur la justice elle même, car je doute fort que la décision du tribunal de Besançon soit objectivement juridique. Elle est selon moi politique et militante. Les mouvements homos infiltrent le milieu de la magistrature et vont jusqu’à influencer les juges. C’est la seule explication à la décision rendue d’autoriser ces deux femmes à adopter, alors que le droit est très clair sur l’interdiction stricte pour un couple de même sexe d’adopter des enfants. Cette décision est scandaleusement illégale, et si personne ne la conteste légalement, nous irons droit vers un anéantissement total de la famille. Je trouve aussi que les associations familiales ne s’affolent pas trop par rapport à ce qui est en train de se passer, car les revendications homosexuelles ne datent pas d’hier mais avancent sous le mandat de Sarkozy beaucoup plus vite qu’auparavant.
    Je mets donc en garde Monsieur Vanneste. Je me tiens prête à utiliser internet pour faire un vaste appel à une sanction électorale de tous les élus qui auraient trahi leurs valeurs au profit des lobbys homosexuels. Je ne reproche rien à la gauche qui a toujours travaillé au service de cette communauté. En revanche, la droite, et en particulier l’ump, est impardonnable de participer à ce démantèlement de la famille. Pourquoi les associations familiales n’usent elles pas des procédures judiciaires pour contrer le combat des homos? Pourquoi laissent elles tout passer? Alors qu’on entend toujours dans les médias les homos porter plainte et contester des décisions, les associations familiales restent passives. Pourquoi?
    J’aimerais une explication, car les choses ne se produisent pas par hasard. Les homos réussissent tout ce qu’ils entreprennent aujourd’hui parce qu’ils s’en donnent les moyens. Les associations catholiques et familiales ne font rien. Je vais finir par croire que vous Monsieur Vanneste et les associations familiales êtes de mèche avec les homosexuels.
    Dites moi Monsieur Vanneste que j’ai tort quand je vous accuse de fermer les yeux sur les actions des lobbys homosexuels……

    Répondre
  9. Kévin - 11 novembre 2009 14 h 01 min

    @ Barbara : « Elle et ses semblables », j’adore, on dirait que vous parlez d’animaux, c’est superbe comme expression … .

    Et je suis bien heureux que cette jeune femme ait eu le droit d’adopter ! Je ne vois pas en quoi le fait qu’elle aime les femmes l’empêcherait d’avoir un enfant, et puis, on verra bien dans quelques années si il est si perturbé que ça d’avoir eu une mère lesbienne. A mon avis, la seule chose qui l’aura perturbé, ça sera le regard moyenâgeux des autres sur sa mère (et là, ça ne sera pas de sa faute mais plutôt de celle de gens qui n’arrivent pas à l’accepter comme elle est, alors qu’elle ne fait rien de mal), et une plus grande ouverture d’esprit.

    Tout comme Moka, j’avais apprécié votre prise de position par rapport à la loi Hadopi, mais là … . Quand ouvrirez vous les yeux et verrez que le monde a changé, qu’il change constamment et qu’il changera toujours ?! On ne peut pas rester à une même époque indéfiniment, c’est impossible, la société évolue, et heureusement, sinon on serait resté à l’âge de pierre … .

    Répondre
  10. P Durand - 11 novembre 2009 16 h 07 min

    Vous évoquez un « groupe de pression idéologique », je suppose que vous savez de quoi vous parlez, faisant vous-même parti d’un de ces groupe, autrement plus puissant et influent que le « lobby gay ».

    « Lié à une mode » : de quoi parlez vous donc? L’homosexualité n’est pas une mode, et elle remonte sans aucun doute aussi loin que l’humanité elle-même. Les revendications de mariage et de filiation ne sont pas non plus des « modes ».

    Je suis patient, le temps joue avec nous!

    Répondre
  11. Charles de VILLAINES - 11 novembre 2009 17 h 35 min

    Très sensible à votre combat pour la défense de la famille.
    Est-il possible que vous demandiez un amendement législatif pour interdire l’adoption par un célibataire et exiger un couple marié civilement. ?Cela me parait le seul moyen pour éviter les adoptions catastrophiques pour l’enfant par des couples homosexuels (hommes ou femmes).

    Répondre
  12. Well - 11 novembre 2009 18 h 44 min

    Merci monsieur Vanneste pour ces paroles courageuses. Car dans notre pays, on ne peut plus critiquer grand-chose sous peine d’être taxé de rétrograde, réactionnaire, facho. Si ces gens là étaient au pouvoir, nous serions probablement en dictature. Que certaines personnes aient des attirances contre-nature, c’est leur droit, mais qu’ils les affichent, c’est du prosélytisme. Qu’espèrent ils (elles) en adoptant un enfant ? Renforcer leur communauté en se donnant en exemple pour l’enfant ? « Tu vois mon enfant, comme on s’entend bien entre personnes du même sexe, puisque qu’on connaît l’autre comme nous-même ».

    Autre point dont personne ne parle, car toujours à notre époque, tout est bien, il ne faut rien critiquer, c’est de l’intolérance, les gens ont le droit de vivre comme ils veulent. Vous trouvez normal d’avoir un enfant à 48 ans ? Vous ne savez pas ce que c’est que d’être un enfant de vieux. Lorsqu’il aura 10 ans, à la sortie de l’école, les mères sur le trottoir, la sienne de près de 60 ans parmi les autres de 30 ans. Il fera des comparaisons. Vous croyez qu’il sera heureux ? Non. Il traînera ce fardeau toute sa vie.

    Répondre
  13. seb - 11 novembre 2009 19 h 58 min

    Ce qui serait bien, c’est que le Législateur…Connaisse la LOI !

    Ainsi, Monsieur Vanneste, vous auriez pu demander à tous les médias et bien pensants que vous citez, de bien vouloir cesser de raconter n’importe quoi. Ce n’est pas parce que M. SARKOZY vit dans la fiction…Que tout le monde doit manquer d’autant de dignité et de respect envers le pays, que lui.

    EN EFFET…GRANDE NOUVELLE…LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE BESANCON N’A PAS AUTORISE L’ADOPTION PAR LES COUPLES DE MEME SEXE…CONTRAIREMENT A CE QU’ON NOUS RACONTE !

    Pour comprendre…Plongeons nous dans « sos loi » le livre de Yves Durand, qui a l’obligeance d’aider les pauvres citoyens qui ne redoutent qu’une chose : que le Législateur fasse des lois déjà existantes !

    Là…On tombe sur la rubrique « adoption »…Et SURPRISE ! On apprend que la loi réserve l’adoption au couple marié ou au célibataire. Elle interdit l’établissement de plusieurs filiations adoptives hors le mariage. C’est l’article 346 du Code civil :

    « Nul ne peut être adopté par plusieurs personnes si ce n’est par deux époux. »

    Faut il rappeler que le terme « époux » ne vaut que dans le mariage…Et que le mariage de deux personnes de même sexe est interdit en France ?

    On ne saurait être plus clair !

    Alors, me direz vous, pourquoi cette décision du tribunal administratif de Besançon, qui peut surprendre le Législateur, et lui faire croire (manifestement) à une remise en cause de l’adoption par les couples de même sexe ?

    Parce que….La France a signé la Convention Européenne des Droits de l’Homme. Le député Vanneste ne peut que le savoir…Lui qui, comme la plaignante, dans l’affaire traitée, a fait ni plus ni moins que la même démarche qu’en son temps le maitre des lieux !

    Faute d’avoir eu gain de cause, en ce qui concerne sa demande d’agréément, pour l’adoption, la plaignante a en effet eu recours à la CEDH…!

    Le Législateur ne saurait se plaindre d’une intervention d’une Cour extérieure à l’ordre interne juridique….Puisqu’il a donné sa signature à une telle intervention. Le juge administratif ne fait donc que se contenter de mettre en oeuvre la volonté du Législateur ! Et on pourrait même dire du constituant dérivé ! Si toutes les décisions de la CEDH n’agrée pas aux élus de la République Française…Il fallait y penser plus tôt…Ou bien il faudrait que demain le Parlement reprenne sa parole. Cela se fait. Pensez aux révolutionnaires de 1789, promettant aux princes une compensation aux princes et à l’Eglise lors de la nuit du 4 Aout…Et ne tenant pas leurs promesses…Ou encore aux mêmes piquant aux princes Allemands les terres alsaciennes !

    Mais revenons à nos moutons. Avant donc de pouvoir faire appel à la CEDH, la plaignante n’a pas reçu sa demande d’agréément. Le motif ? Ses préférences sexuelles.

    Un juge étant censé respecter la loi, il s’avère que selon la Convention européenne des droits de l’Homme, comme d’ailleurs la Déclaration de 1789, on ne saurait discriminer une personne en fonction de ses amours. Forcément, la France a été condamnée.

    Forte de cette approbation de sa demande, la plaignante a donc obtenu une validation du tribunal administratif, qui toujours, en vertu de la volonté générale exprimée par le Législateur…DOIT FAIRE PRIMER LE DROIT EUROPEEN SUR LE DROIT FRANCAIS.

    Mais une demande d’agréément n’est pas un droit à l’adoption.

    Car…Le juge civil demeure libre de refuser l’adoption au candidat qui aurait recueilli l’agrément. De même qu’il peut prononcer l’adoption en l’absence d’agrément. C’est l’article 353-1 du Code civil !

    Encore faudrait il que le Législateur ait la bonté de rappeler la loi au juge civil, qui a un peu de mal à suivre les lois !!! (Très fluctuantes !)

    Donc, si le député Vanneste voulait bien rappeler au juge civil, combien il serait heureux de le voir respecter la loi qui dit que seuls des EPOUX peuvent ADOPTER…CELA SERAIT BIEN !

    COMME LE MARIAGE EST RESERVE AUX PERSONNES DE MEME SEXE, EN FRANCE…L’adoption est donc NULLE ET NON AVEREE !

    Si le Législateur ne rappelle pas la loi, comme voulez vous que cela fonctionne…!

    Bémol : le législateur ayant décidé d’approuver le traité de Lisbonne, il est plus que probable que la plaignante ne s’en tiendra pas là. Et qu’en janvier 2010, l’ouverture au mariage homosexuel viendra…Et donc, in fine l’adoption par les couples de même sexe.

    Bref…Couples de même sexe, votre « martyr » touche bientôt à sa fin. Bref…Législateur imprudent, apprend à lire ce que tu signes, histoire de ne pas avoir à t’époumoner après sur des décisions que tu trouves injustes, mais qui sont approuvées par toi, via des traités ! Gouverner c’est prévoir…Légiférer, aussi !

    Répondre
  14. Philippe MENART - 11 novembre 2009 21 h 11 min

    M. Vanneste, « j’ai toujours raison et ceux qui ne pensent pas comme moi sont des imbéciles », c’est du moins l’impression que vous donnez, vous aimez les juges quand l’an dernier ils vous donnent raison et vous les contestez quand ils ne vont pas dans votre sens ! Les homos sont un lobby parfois « énervant », oui, mais que j’excuse par des siècles de féroce répression … laissez les vivre enfin ! Votre, vos ! combat(s) sont heureusement d’arrière-garde .

    Répondre
  15. Barbara - 12 novembre 2009 7 h 22 min

    Oh, non, les combats pour protéger les enfants, pour protéger la famille (père, mère et enfants) ne sont pas d’arrière garde. La famille est le fondement de la société. Notre société est en déliquescence et la famille attaquée de tous côtés. Nous vivons ce qu’ont vécu les Romains lors de l’effondrement de l’Empire. Mais il a fallu ensuite rebâtir une société.
    Et ceux qu’on considérait comme les combattants d’une cause perdue d’avance sont devenus les bâtisseurs d’une nouvelle société. Une société où les vertus, le sacrifice et le don de soi, le sens du devoir et du bien commun ont de nouveau prévalu sur l’hédonisme et la simple satisfaction de pulsions immédiates.

    Répondre
  16. Pascal - 12 novembre 2009 13 h 27 min

    + 1 avec Charles de VILLAINES

    Répondre
  17. Arroseur arrosé - 12 novembre 2009 13 h 50 min

    Et la stérilisation massive?

    J’abonde dans votre sens et trouve que vous n’allez pas suffisamment loin.
    Pour être sûr que les enfants soient heureux, il faudrait sélectionner les parents potentiels en fonction de critères objectifs :

    • Qu’ils ne fument pas et ne boivent pas, mais sachent s’amuser.
    • Qu’ils aient une religion mais ne soient pas sectaires.
    • Qu’ils aient un bon niveau de formation, mais ne soient pas obsédés par les études.
    • Qu’ils soient sportifs, mais pas compétiteurs à outrance.
    • Qu’ils soient riches, mais pas trop.
    • Qu’ils soient fidèle l’un à l’autre.
    • Qu’ils ne soient jamais grossiers.
    • Qu’ils sachent tenir un intérieur.
    • Qu’ils aient de bonnes notions d’hygiène domestique, sans obsession.
    • Qu’ils aient du goût pour se vêtir, sans être des fashion victimes.
    • Qu’ils aient une bonne morale.
    • Qu’ils connaissent le droit.
    • Qu’ils garantissent qu’ils ne lèveront jamais la main sur l’enfant.
    • Qu’ils garantissent qu’ils ne sont pas pédophiles.
    • Qu’ils garantissent que leurs parents et leurs proches ne sont pas pédophiles.
    • Qu’ils ne soient pas dépressifs.
    • Qu’ils n’aient aucune tare mentale.
    • Que l’homme soit plus grand que sa femme.

    À défaut, il est impossible d’être sûr que les droits des enfants seront respectés.

    Répondre
  18. Christian Vanneste - 12 novembre 2009 14 h 20 min

    @Monsieur Ménart : il y a tout de même une légère différence entre des juges du Tribunal administratif de Besançon et les magistrats de la Cour de Cassation…

    Répondre
  19. seb - 12 novembre 2009 14 h 37 min

    A M. Vanneste : laquelle ?

    Les juges du tribunal administratif de Besançon ont respecté la volonté du Législateur :
    –en France, une personne célibataire peut adopter un enfant, si elle souscrit aux éléments nécessaires à ce que l’on estime être un bon cadre familial
    –il n’est pas possible de discriminer une personne, en fonction de son orientation sexuelle. Chose approuvée par le Législateur, via la signature des traités ! Et via la DDHC de 1789 ! « les Hommes sont libres et égaux en droit ».

    Si le Législateur n’est pas satisfait de la loi…Il convient qu’il s’en prenne à lui même !

    La Cour de Cassation a elle aussi respectée la volonté du Législateur :
    –prise en compte du droit européen : convention européenne des Droits de l’Homme
    –respect du droit national, via le Code civil !
    –respect de la DDHC de 1789 ! « la liberté d’expression est le principe le plus important dans une Démocratie » ! (Voltaire)

    Répondre
  20. pereira - 12 novembre 2009 19 h 43 min

    le courage de dire la volonté de faire, bravo Monsieur VANNESTE, votre discourt restera longtemps gravé dans ma mémoire.
    émission de télévision du 12 novembre 2009

    Répondre
  21. Jacques CAUMIA LOUSTAUNAU - 12 novembre 2009 19 h 53 min

    J’ai 48 ans, je suis homosexuel et je n’ai aucune intention d’adopter, rassurez-vous… Je ne sais pas ce qui motive le discours que vous portez M. VANNESTE, mais il y a longtemps que je n’avais pas entendu de si douteuses paroles dans la bouche d’un responsable politique. Pouvez-vous me dire ce que vous souhaitez initier en parlant de « lobby », de « quartiers réservés » de « mode »? Désigner aux hurleurs, qu’on a péniblement fait taire en vingt ans des français dont l’identité serait contestable? Le débat marginal de l’adoption serait-il l’occasion de raviver l’électorat conservateur raplapla? Merci de me répondre…

    Répondre
  22. Denisemarie - 12 novembre 2009 20 h 02 min

    Bravo Mr Vanneste ! Enfin quelqu’un de sensé sur le plateau .Je pense même que vous n’auriez pas du aller – seul ! – à C’ dans l’air et les laisser disserter tous les trois, ces progressistes impénitents ! Pas de contradicteurs ce n’est pas la peine, pusqu’ils ont le vent en poupe en ce moment. Comme le disait un soir à la TV une éminente psychologue dont j’ai oublié ler nom, je dirai « que c’est un peu oublier ce que sont les choses ». Bref, la « normalité » (ho la la, qu’est-ce que je vais prendre !) n’est plus ce qu’elle était ! Il faut nous y faire ! Ce qui était blanc hier, est noir aujourd’hui.
    Où va t-on, où va t-on ma bonne dame ! lisons le livre de Frédéric Lenoir (et de tout un collectif d’auteurs) « Questions sur les signes de la fin des temps » et nous le saurons. En effet,il y est dit que la fin des temps arrivera « quand les femmes se contenteront des femmes et les hommes des hommes »….entres autres signes mineurs.
    Allez, soyons sérieux, on aura du mal à nous faire croire que ces enfants ne seront pas un peu gênés aux entournures dans la cour de récréation. Ah mais c’est vrai, j’oubliais, c’est notre faute, nous avons un regard…de travers. N’est-ce pas lui qui aura un certain regard sur les parents de ses copains, la majorité (pour combien de temps encore ?), composés d’un homme et d’une femme ? Un exemple : un jeune de mon entourage a fait un enfant (à l'(insu de son plein gré) à une lesbienne. Il a réussi à reconnaitre l’enfant qui vit avec la mère et une autre femme. Et il m’a dit un jour être triste à eêtre le sul à l’école, qui avait deux noms (celui de son père et desa mère) Je me suis demandée qu’est-ce que ça allit être quand il allait s’apercevoir qu’il est le seul ou un des rares, à avoir pour parent un couple de femmes ! Le psychiatre invité n’a pas parlé de ce genre de malaises. Ou faut-il que nous devenions tous homosexuels pour que ces enfants se sentent à l’aise ? Arrêtons-là, n’est-ce pas, inutile de développer des évidences.

    Répondre
  23. st francois - 12 novembre 2009 21 h 01 min

    merci mr vannestre pour avoir courageusement débatu ce soir sur france 5 . Je dirais simplement ceci que l occident perd la foi et donc ne va pas vers la lumiere
    J AI ete eleve par une mere seule et vers 16 ans je suis tombe malade anorexie mentale . maladie feminine et pourtant je suis un garcon .j ai souffert de ne pas avoir aeu de pere aujourd hui je suis marié pere de 3 enfants . Si je suis vivant aujourd hui c est grace a la foi .

    Répondre
  24. Darquier de Pellepoix - 13 novembre 2009 1 h 43 min

    Bonsoir Mr Vanneste, je voudrais vous féliciter pour vos propos ce soir sur France 5. (…) quelle France allons-nous laisser à nos enfants? (…)

    « Quand ils sont venus chercher les communistes,
    je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.

    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
    je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.

    Quand ils sont venus chercher les juifs,
    je n’ai rien dit, je n’étais pas juif.

    Quand ils sont venus chercher les catholiques,
    je n’ai rien dit, je n’étais pas catholique.

    Puis ils sont venus me chercher.
    Et il ne restait personne pour dire quelque chose… »

    Pasteur Martin Niemoller, Dachau 1942

    Répondre
  25. Arnaud de Galard - 13 novembre 2009 6 h 25 min

    Oui, ou va-t’on?

    Félicitation pour votre défense de la famille.

    Structure de base de la société hélas par trop mise à mal désormais.

    Répondre
  26. Arnaud de Galard - 13 novembre 2009 6 h 29 min

    Une famille c’est bien deux parents de sexe différent et leurs enfants, jusqu’à présent on n’a pas trouvé d’autre solution.

    La nature est ainsi faite. Et c’est la seule et principale condition structurante pour l’enfant…..

    Répondre
  27. Antisociétal - 13 novembre 2009 7 h 17 min

    La société dans son ensemble étant en déliquescence,les homos ont beau jeu de pointer du doigt le nombre de couples hétéros divorcés et recomposés…C’est que l’on appelle donner le bâton pour se faire battre,mais comme c’est dans l’air du temps d’encourager ces pseudo-avancées sociétales, il faudra attendre que nos gosses nous échappent complètement (pour l’instant ils ne sont que mal élévés ou malheureux)

    Répondre
  28. Benoit - 13 novembre 2009 10 h 25 min

    Monsieur,

    Ayant suivi l’émission C dans l’air d’hier, je voulais vous remercier pour le courage dont vous avez fait part pour défendre la famille.

    Le débat était biaisé dès le départ du fait que 3 participants sur 4 étaient pour l’extension de la notion de famille au désir d’enfant d’homosexuelles. Vous n’avez pas hésité à dire avec force des vérités qui sont bonnes à dire à savoir que les enfants ont besoin pour se construire d’un père et d’une mère qui les ont conçus et les élèvent avec amour.

    Priver les enfants de cet amour qui est l’essence même de la nature humaine est une aberration qu’on ne peut accepter.

    Comment peut-on, comme nous l’avons vu pendant cette émission, montrer deux lesbiennes expliquant devant une caméra,en présence d’un garçon qui devait avoir dans les 6 ans, que son père était une paillette d’origine inconnue ? Tout ceci est absurde et révoltant.

    Merci Monsieur pour votre intervention

    Benoit (Heureux père de 4 enfants et grand-père de 8 petits enfants, grâce à l’amour de mon épouse)

    Répondre
  29. Maxime - 13 novembre 2009 10 h 40 min

    M. Vanneste, vous dites qu’avec le Pacs, on a fait plaisir à une minorité. Mais si 94% des pacsés sont hétérosexuels, cela signifie précisément que cette réforme « fait plaisir » à l’immense majorité des gens.
    Qui êtes-vous pour empêcher les gens de choisir la forme d’union qu’ils souhaitent ? Vous avez le droit de considérer que le mariage (hétéro bien sûr) est la seule forme légitime d’union, mais vous n’avez pas le droit d’imposer vos moeurs aux autres. C’est une question de respect des libertés individuelles.

    Répondre
  30. Sylvain Lyon - 13 novembre 2009 12 h 39 min

    « Arnaud de Galard said
    on 13 novembre 2009

    Une famille c’est bien deux parents de sexe différent et leurs enfants, jusqu’à présent on n’a pas trouvé d’autre solution.

    La nature est ainsi faite. Et c’est la seule et principale condition structurante pour l’enfant….. »

    Ma réponse à vous
    Une famille n’a pas une définition figée dans l’espace et dans le temps. D’autre société considère la famille comme un clan, c’est a dire avec plusieurs femmes, ou certaines autres stés, une femme peut avoir plusieurs hommes.
    De plus il y a quelques années en France, l’homme était le chef de famille et la femme au service de la famille et surtout de la maison, cette famille là a aussi évolué. Vous le déploré?
    De plus une famille hétéro qui a un souci de stérilité et qui adopte un enfant. Ce n’est pas une famille?

    Dire qu’une famille c’est ..XXX.., pour moi c’est des propos normatifs et fascisant.

    De plus , depuis la nuit des temps, il y a eu une minorité d’homosexuels. Je me risque a parier que la proportion n’a pas évolué depuis des siècles. Aujourd’hui, ils sont plus visibles car les gens deviennent plus tolérants et ouvert… et ceci grace à l’instruction entre autres. Cela n’a jamais eté un fleau pour l’humanité. (sauf peut etre qu’avant, ils y a beaucoup qui se suscidait à cause de leur rejet…)

    Répondre
  31. Marc - Paris. - 13 novembre 2009 13 h 16 min

    Monsieur Vanneste,

    Je tenais à vous féliciter pour votre prestation lors de l’émission « C dans l’air » que je viens de visionner. Il n’était pas évident d’être aussi clair et garder autant son sang froid face à une véritable « entente cordiale » pro homosexuelle ! Un Grand Bravo pour votre éloquance !!

    Bien sincèrement,

    Marc.

    Répondre
  32. cqfd - 13 novembre 2009 14 h 00 min

    « mais vous n’avez pas le droit d’imposer vos moeurs aux autres ». C’est une question de respect des libertés individuelles.

    Mais Maxime, les totalitaristes pharisiens et autres gardiens du « vice et de la vertu » s’estiment les seuls légitimes et ne vivent que pour imposer leurs névroses aux autres car la vie pour eux doit être UNIFORMISEE : c’est sécurisant, rassurant, voyons!

    Répondre
  33. ste barbe - 13 novembre 2009 22 h 52 min

    ha je crois que M. Vanneste m’a enfin donné l’occasion et l’envie irrépressible de regarder « Bienvenue chez les ch’tis » Cela permettra de laver mon esprit et mon âme de tous ces clichés millénaristes et un tantinet mérovingien de ce député et ses partisans montant de vieux canassons à la recherche de moulins dans les plaines du Nord . Spectacle pour Spectacle, il me reste encore le choix de préférer vivre lobotomiser par Dany Boon… Dans les temps mémorables où la famille était unie j’aurais du plutôt être castré, brulé vif ou père de famille vivant des aventures extraconjugales avec son partenaire de tennis. Dieu merci quel progrès!

    Répondre
  34. pardoux - 14 novembre 2009 18 h 39 min

    Féliciations pour votre courageux combat. si vous devez vous sentir seul face au lobby politico-médiatique soyez assuré que la France profonde, la France du bon sens ,la France du silence est derrière vous.continuez!

    Répondre
  35. CMB - 16 novembre 2009 0 h 06 min

    C’est ca la France d’aujourd’hui. Mais j’ai l’impression d’être retombé dans les pires moments du Gaullisme ! La France Profonde ? Bref, c’est regrettable de lire ça …
    L’Homosexualité est une mode, mais qui remonte aux moeurs grecques et romaines … on en trouve aussi des traces dans la Renaissance, au XIXème siècle, et même au Vatican ou dans l’Histoire Musulmane … Citez Pagnol est une chose, le placer ici est sans queue, ni tête.
    Bref, heureusement que les électeurs de Monsieur Vanneste et les commentaires précédents viennent de personnes âgées, et que la France qui sera profonde, la France du devenir sera beaucoup intelligente et tolérante.

    Répondre
  36. Humaniste - 16 novembre 2009 13 h 57 min

    Ces mêmes personnes âgées qui sont entretenues notamment par les impôts des gays!

    Répondre
  37. grégory - 16 novembre 2009 15 h 56 min

    Je dois etre un peu masochiste,car je me suis forcé à lire l’ensemble des messages précédents,dont certains ne sont pas piqués des hannetons…
    Et lorsque certain(e)s obscurantistes ont l’audace de se poser en représentants de « la France profonde,de la France du bon sens »,des bons mots me viennent à l’esprit mais je préfère les garder pour moi,de peur qu’ils ne vaillent une censure de mon message…
    Apparemment,certaines personnes seraient très désireuses de jeter un voile bien sombre sur la France des lumières…

    Répondre
  38. vienne - 16 décembre 2009 10 h 59 min

    L’ENFANT EST PERSONNE NON UN OBJET !!!

    Monsieur Vanneste , en dépit du climat anti-parlementaire qui règne et le scandale de l’enrichissement des élus qui se sont augmentés de plus de 70 voir 75% en 2002 suite à l’inititive de la gauche socialiste malgré la claque mise à Jospin par le vote ouvrier, des revenus parlementaires entre 17500 et 20.000€ , un repas à l’Assemblée Nationale à 7€ et autres privilèges alord que les français commencent à vivre misérablement avec des salaires de misère et des retraites honteuses , je dois reconnaitre que VOUS, et non les autres parias de la République , méritait votre mandat d’élu ! je veux bien croire en votre honnêté et votre action le démontre!!!

    L’adoption possible à des couples homos ou lesbiens est une véritable honte et je dirai même répugnant . Ils ont choisi une vie , non procratrice puisqu’ils s’adonnent à la sodomie , eh bien ils assument !!! Mais en aucun on n’a pas le droit de dénaturer la FAMILLE, de la travestir en association homosexuelle et confier l’innocence d’un enfant à de telles personnes sous prétexte qu’elles seraient plus exemplaire que les couples formés d’un PERE et d’un MERE , d’un HOMME et d’une FEMME qui ne peuvent avoir d’enfant . Comment expliquer à un enfant et devant son environnement qu’il a un père , « père » et un père , « mère » ? idem du côté des lesbiennes ?

    L’enfant est un être sacré et on n’a pas le droit de violer son histoire et son innocence ! ce serait criminel et dangereux de troubler un enfant sans défense dans une situation qui ne pourrait qu’avoir plus ou moins à long des conséquences morales et psychologiques graves .

    Déjà que dans l’avortement , on tue, on massacre , on ne doit pas en plus manquer de respect à l’enfant en le transformant en « OBJET  » affectif pour combler un VIDE .

    APRES la MISE A MORT de l’INNOCENT
    DEFENDONS l’innocence des enfants qui seraient confiés à des fausses familles

    MOBILISONS NOUS CONTRE L’HORREUR

    Répondre
  39. La Halfeline - 12 janvier 2010 21 h 07 min

    Les homos t’ont pas attendu pour en avoir, des gamins, pauvre arriéré, au nez et à la barbe d’un bon nombre de pigeons dont les commentaires haineux pourraient m’horrifier, s’ils n’étaient pas voués à devenir de plus en plus inoffensifs.

    Répondre
  40. Jean-Marc - 1 novembre 2011 16 h 05 min

    L’anthropologie nous enseigne au contraire que les modeles educatifs et familiaux sont tres divers, vos models ne sont clairement pas une « realite universelle partout et toujours ».
    Peut etre n’est ce en effet pas aux tribunaux de decider de tels choix de societe. C’est a la Nation, et il se trouve que la Nation elle a tendance a dire oui a tous ces droits auxquels vous vous opposez.

    Par ailleurs, n’est ce pas le role du politique de s’occuper des problèmes qui sont de l’ordre de l’exception plutôt que de ceux -autrement plus graves- qui touchent la plus grande partie des français »? Proteger les minorites, surtout si la majorite n’en est meme pas affectee?

    Répondre

Répondre à BenoitAnnuler la réponse