Besson dans le viseur…

Nouveau secrétaire général adjoint de l’UMP, Éric BESSON est loin de faire l’unanimité dans son parti. « Il y a un grand décalage entre l’ovation qu’il a reçue au conseil national de samedi [le congrès rad’soc de l’UMP] et la réalité, confie le député Christian VANNESTE. Nombre d’élus reconnaissent en privé être écœurés de voir dérouler le tapis rouge pour un petit nouveau juste parce qu’il a trahi son camp, alors que les fidèles du président, qui partagent les mêmes valeurs et l’ont toujours soutenu, restent sur le carreau. » « Besson gère habilement sa carrière« , estime un autre parlementaire (…) « Choqué » par cette nomination, François GOULARD se dit, lui, persuadé que « jamais Besson n’aurait eu le soutien des militants de base« , plus à droite que le sommet de l’UMP…

« Le Chef de l’État s’est fait élire en 2007 en flirtant avec les thèmes du Front national [à lire l’excellent livre d’Eric Branca et Arnaud Folch : « 1958-2008 histoire secrète de la droite« ] et il prépare sa réélection de 2012 à gauche« , assure Vanneste. Signe de la mauvaise humeur des élus : ils étaient plus nombreux à écouter le discours de FILLON le matin que celui de SARKOZY l’après-midi.

♦ Valeurs Actuelles, 29 janvier 2009, dans la rubrique Quelle semaine !

Mot clés:

4 commentaires

  1. seb - 30 janvier 2009 16 h 24 min

    Tout ceci est fort bien Monsieur Vanneste…Mais que font les membres de l’UMP – les députés par ex – pour donner de la cohérence au parti, et pour éviter de se voir imposer un « converti » de la dernière heure ?

    Rien.

    Les députés – en privé – sont écoeurés. Mais devant les caméras…Alors là, tout change ! Monsieur Besson ? Formidable !!! Quand la courtisanerie supplante le mérite : le PS doit bien rire !

    Soyons logique : un homme – à savoir Monsieur Sarkozy – impose à (si l’on en croit Monsieur Bertrand) 270000 adhérents/militants sa politique politicienne…Cela de manière tout a fait arbitraire, puisque les membres du « conseil national » agisse sur ordre – normal beaucoup sont Ministres ! Ou en mission pour l’Elysée ! – et cela ne choque personne, députés UMP en tête.

    Dans le même temps, les mêmes députés…Disent qu’il faut faire « revoter » (la première fois ils ont « mal » votée comme vous savez) le traité dit de Lisbonne…Au prétexte qu’un petit peuple n’a pas le droit d’imposer aux autres européens ses vues !

    Deux poids, deux mesures donc.

    Quand le Peuple vote démocratiquement…Il faut le faire revoter…Ou passer par le Parlement, beaucoup plus conciliant.

    Quand un Président de la République, qui n’est plus Président de parti (dixit le Président : « je serais le Président de TOUS les Français ») impose à son parti des « débauchés » qu’on appelle « traitres » d’un coté, « convertis » de l’autre…On doit l’accepter !

    Cherchez l’erreur…

    Ajoutons à cela qu’un membre de l’UMP – mais qui n’a plus aucune responsabilité officielle dans le parti – en principe doit respecter…Les statuts du parti.

    Or…Ce n’est pas le cas pour Monsieur Sarkozy.

    Les candidats aux élections européennes sont des choix élyséens…Et non ceux des militants !

    « Article 29

    En application des articles 4 et 25 des statuts et sous réserve des dispositions prévues aux articles 11 et 14, la Commission nationale d’investiture organise la consultation des adhérents pour l’attribution des investitures. »

    « Article 30

    La Commission nationale d’investiture saisit systématiquement les Comités départementaux concernés par l’élection considérée, d’une ou au besoin, de plusieurs candidatures.
    En cas de pluralité de candidatures, les Comités départementaux délibèrent à la majorité simple.
    Les Comités départementaux peuvent décider de consulter l’assemblée générale d’une circonscription. La Commission nationale d’investiture a aussi la possibilité de consulter directement l’assemblée générale d’une circonscription ou d’une commune.
    La Commission nationale d’investiture prend ensuite une décision qu’elle transmet au Conseil National, qui statue définitivement sur les candidatures de l’Union. »

    A quel moment…Cela a t il était fait ? A aucun moment. Je vois mal, par ex, comment Mme Dati pourrait avoir été « choisie » par les militants…Puis par les comités…Sans être candidate !

    Faut il ajouter que les « dispositions applicables, par dérogation aux Statuts, lorsque le Président en exercice de l’UMP devient Président de la République » sont en total contradiction avec…Le reste des statuts, où l’on trouve la référence « Président de l’Union » en permanence.

    Par ailleurs, ce terme « le Président en exercice de l’UMP devient Président de la République »…Est inadéquat…Au sens où l’élection à la présidence de la République…Annule tout mandat autre que celui ci ! On ne peut donc être, en même temps, « Président en exercice de l’Union » et « Président de la République » !

    Et dire que l’UMP se moquait, encore dernièrement, des soucis « démocratiques » du PS…

    Pour en revenir à la « grogne des élus » ne serait il pas possible que les députés se « réapproprie » l’UMP ? Et respectent les militants ?

    « Article 4

    Le fonctionnement de l’Union repose sur la démocratie, exprimée par le vote de ses adhérents. Le vote par procuration est limité à un pouvoir par adhérent.

    La durée des mandats de l’Union est fixée à trois ans.
    La démocratie s’applique à la désignation des instances dirigeantes de l’Union.

    Elle s’applique également à l’investiture des candidats de l’Union aux élections.

    Les adhérents de l’Union sont consultés pour l’attribution des investitures, dans des conditions fixées par le Règlement Intérieur. »

    Bon, je résume : à quoi bon être militant ?

    1. On ne peut plus voter pour le Président de l’Union. Les membres du Conseil National sont des moutons : sa « nomination » (et non « élection » ou « désignation ») était connue avant même le vote…C’est de la « démocratie » stalinienne. Bertrand ? Bertrand ? Ou Bertrand ?

    Quand il n’y a qu’un seul postulant, les choses vont vite…

    2. On ne peut plus investir les candidats aux élections : aujourd’hui, c’est les européennes – squeezées par Monsieur Sarkozy – demain les législatives ? La présidentielle ?

    Claquer du fric, pour être spectateur…Merci bien !

    Y a t il un député qui ne « craint » pas Monsieur Sarkozy ?

    Répondre
  2. seb - 31 janvier 2009 19 h 16 min

    L’UMP en pleine crise ? A se demander !

    « La France c’est un état d’esprit, non une couleur de peau »

    Aperçu dans la rue, ce slogan sur un autocollant de l’UNI. (la « droite universitaire » qui soutient l’UMP…Les « jeunes pop » en somme)

    Je ne m’arrêterais pas à la seconde partie de la phrase, sur lequel il y aurait pourtant des nuances à apporter, mais à la première, qui relève du non-sens et de la non-réflexion.

    En bref, si la France n’est qu’un état d’esprit, alors tout le monde est français !

    Pour reprendre une citation du « bal des dégueulasses » : « Oui nous sommes tous Français, dans l’Univers. Tous, absolument tous. Même les mangeurs de plutonium de la planète Zorglon-7 sont Français ».

    L’Uni se défend sur son site en prétendant réhabiliter par ce slogan le concept de Nation. Mais, est-ce en le vidant totalement du peu de substance qu’il lui reste qu’on pourra le défendre, l’illustrer, l’expliquer ?

    Est-ce en le réduisant au triptyque « modèle social français – laïcité – droit-de-l’hommisme envahissant » ?

    La Doxa moderniste passe avant tout par la torture du vocabulaire, car la non-pensée à besoin d’un non-vocabulaire. Les convertis à la Diversité, si nombreux ces derniers temps, peuvent bien me dire tout ce qu’ils veulent, les plus intelligents et honnêtes d’entre eux savent bien qu’au fond, ils n’apportent aucun concept susceptible de remplacer ce qu’ils abattent.

    Car être Français, c’est un sentiment d’appartenance à une communauté, à une culture, c’est la disposition ancrée au plus profond de soi à se battre pour la communauté ou la Patrie, c’est un penchant naturel pour notre patrimoine, ancien ou plus récent, c’est un sentiment valorisant de différence par rapport aux autres – chose ô combien impossible à expliquer aux modernes qui n’en connaissent plus que sa version caricaturale et avinée : le chauvinisme footballistique !

    C’est tout celà, d’autres choses encore, et certainement pas un « état d’esprit » !

    La France n’est pas une « idée ». La France c’est une épouse dérangeante, énervante, mais dont ne se débarrasserait sous aucun prétexte, parce qu’elle nous est aussi essentielle que l’air pour respirer.

    Je suis Français, et ma Patrie, c’est la France.

    Si celle ci a une dimension universaliste…Et si « les Hommes ont deux Patries : la leur, et la France »…Moi je n’en ai qu’une…Et je souhaiterais qu’on arrête, un petit peu, de lui tirer dessus ! Ou qu’on la vide de sa « substance » !

    Je veux pas que la France devienne une épouse robot, sans idées, sans caractère, sans fierté, sans esprit, sans volonté, uniforme, fade, et qu’on laissera tomber au premier danger.

    La situation est grave. Ce slogan est un constat d’échec. Celui d’une droite qui est responsable autant que la gauche de l’immigrationnisme, et qui se voit réduite aujourd’hui à ne défendre de la Nation que le plus petit dénominateur commun, qui bientôt se réduira « au fait d’habiter au même endroit ».

    Le droit du sol intégral, comme à l’époque des invasions barbares … La boucle sera bouclée. Merci l’UMP pour ce raccourci brillant d’histoire politique anti-nationale !

    La France méritait pourtant mieux qu’un « parti de l’étranger » au pouvoir.

    Il me semblait pourtant que l’UMP – mais c’était sans doute une promesse qui n’engage que ceux qui l’écoutent » – avait promis (par la voix de son Président et des parlementaires) d’aimer un peu plus la France…

    Répondre
  3. seb - 2 février 2009 10 h 32 min

    A Monsieur Vanneste et son équipe,

    Si vous ne l’avez pas vu…La France qui gagne en action !!!! Vive les Experts !!! Vive la France !!!
    http://www.dailymotion.com/video/x17hvy_resume-france-croatie-mondial-2007_sport

    Ha si l’on pouvait avoir la même chose au niveau politique…

    Répondre
  4. seb - 3 février 2009 11 h 04 min

    Problème de date (désolé…Mais bon en 2007 aussi c’était un chouette match!)

    http://www.dailymotion.com/video/x889ix_france-croatie-finale-handball-2009_sport

    http://www.dailymotion.com/video/x88h72_france-2419-croatie-finale-champion_sport

    Répondre

Exprimez vous!