Parents isolés et demi-part fiscale : l’amendement Marini abandonné

Le CNI se réjouit, car cet amendement prévoyant la suppression progressive de la demi-part fiscale pour les veuves, veufs et parents isolés ayant eu des enfants à charge, était surréaliste.

L’enchaînement de mauvaises nouvelles sur la politique familiale oblige à réagir vivement. Sous le prétexte d’économie budgétaire, on fragilise chaque jour davantage la famille. Ces avantages familiaux ont été établi à l’origine pour corriger les déséquilibres liés à l’existence de charges de famille ou encore compenser des interruptions d’activité. Cette mesure démontre que notre gouvernement n’a pas le sens de la famille, qui est le véritable socle de notre société. Rappeler que la famille demeure le cercle essentiel de solidarité sur lequel repose toute organisation sociale pourrait sembler bien banal ; néanmoins, cela nous semble aujourd’hui devenu indispensable.

Néanmoins, cette demi-part fiscale supplémentaire sera allégée. La baisse maximale d’impôts sera ramenée de 855€ pour les revenus 2009 à 285€ pour les revenus 2011.

Mot clés:

1 commentaire

  1. kennedil - 23 décembre 2008 10 h 16 min

    Le CNI se réjouit

    l’amendement portait sur la diminuion du montant de l somme a deduire , celle ci ayant ete maintenue , vous vous rejouissez de quoi

    Répondre

Exprimez vous!