Le Parlement européen reconnait l’Holodomor commis par les communistes

imagesDans une résolution sur la commémoration de l’Holodomor, la famine artificielle survenue en Ukraine en 1932-1933 est décrite par les députés comme « un crime effroyable perpétré contre le peuple ukrainien et contre l’humanité ».

L’intention d’extermination de la population paysanne ukrainienne, souvent attribuée aux autorités soviétiques dans cette famine, est discutée. Depuis le 28 novembre 2006, l’Ukraine a officiellement qualifié l’Holodomor de « génocide », prévoyant des peines pour négationnisme à l’encontre des personnes qui en discuteraient la nature. Quant au Parlement de Russie ou aux autorités du Kazakhstan, pays également touchés par la famine, ils rejettent les accusations de « génocide » délibéré.

D’après la résolution adoptée par le Parlement, la famine de l’Holodomor de 1932-1933, qui a fait des millions de morts en Ukraine, « a été planifiée de manière cynique et cruelle par le régime stalinien pour imposer la politique soviétique de collectivisation de l’agriculture contre la volonté de la population rurale d’Ukraine ».

Les députés pensent que « la commémoration des crimes contre l’humanité perpétrés au cours de l’histoire de l’Europe devrait permettre d’éviter la répétition de crimes semblables à l’avenir » et soulignent que « l’intégration européenne se fonde sur la volonté de surmonter les événements tragiques du XXème siècle et que cette réconciliation avec une histoire difficile ne dénote en rien un sentiment de culpabilité collective, mais qu’elle constitue une base solide sur laquelle il sera possible de construire un avenir européen commun fondé sur des valeurs communes ».

La résolution fait ainsi une « déclaration au peuple ukrainien, et notamment aux survivants de l’Holodomor qui sont toujours en vie, ainsi qu’aux familles et aux proches des victimes ».

Le Parlement reconnaît l’Holodomor (famine provoquée artificiellement de 1932-1933 en Ukraine) comme un « crime effroyable perpétré contre le peuple ukrainien et contre l’humanité ».

La résolution « condamne fermement ces actes commis contre la population rurale d’Ukraine, caractérisés par une extermination et des violations massives des droits de l’homme et des libertés ».

Le Parlement exprime ensuite sa « sympathie à l’égard du peuple ukrainien victime de cette tragédie, et rend hommage à ceux qui sont décédés en conséquence de la famine artificielle de 1932-1933 ».

Les députés invitent enfin les États issus de l’éclatement de l’Union soviétique à « permettre un libre accès aux archives relatives à la grande famine d’Ukraine de 1932-1933, qui pourront être ainsi examinées en profondeur afin que toutes les causes et conséquences de l’Holodomor soient révélées et étudiées en détails ».

A quand un vote similaire au Parlement français ?

Mot clés:

5 commentaires

  1. LOOSVELD - 30 octobre 2008 0 h 37 min

    Il y a des choses qui dépassent l’entendement:
    – Walter Ulbricht inaugurant avec sa clique d’affameurs le « Stalinedenkmal » au début des années 50.
    – L’éloge dicté par Duclos et ses complices le 5 mars 1953: « Staline, le défenseur opiniâtre du bien le plus précieux: la paix. »
    – Le drapeau nord-coréen brandi le 1er mai 1954 par des jeunes allemands de l’est.

    Répondre
  2. Joan Antoni Estades de Moncaire - 1 novembre 2008 0 h 33 min

    Les amis de la Russie sovietique et stalinienne – les grands défenseurs de la democratie républicaine, communistes,socialistes et radicaux de gauche . fort se garderent aprés la segonde guerre mondial de donner a connaitre l’ Holdomodor.
    Voyons le paradis ne se trouvait pas la haut sinon ici en bas. Au Kremlin,a Moscou en U,R.S.S. sous l’egide du bon petit Staline. Mort ce dernier en 1953 et détroné peu aprés l’elimation de Beria, la famine artificielle subi,les années 30,par les paysans d’Ucraine intéréssait pas plus que cela.
    Les communistes sont des braves gens. Les uniques mèchant de l’histoire: Hitler,Mussolini, le Maréchal Pétain, Franco.
    Un quarteron de criminels de guerre fascistes. Avec un telle mentalité rien d’etonnant d’elever Staline au sancto santorum de  » défenseur opiniâtre de la paix »

    Répondre
  3. Massey Bruno - 22 février 2014 22 h 00 min

    A vous lite comment des parlementaires dignes dans leurs manfats peuvent ils siéger côte à côte de communistes dans un pays démocratique. Mr Bartolone est il le leader d un groupe dont les ressortissants sont d obédience nord coréenne ou cubaine…

    Répondre
  4. Pingback: Le Parlement européen reconnait l’Holodomor commis par les communistes | Francaisdefrance's Blog

  5. Gilles Doran - 25 février 2014 5 h 07 min

    Pour nous Français, il serait bien plus opportun de faire enfin reconnaître comme crimes contre l’Humanité les crimes commis par la Révolution française et la Terreur.

    Répondre

Répondre à LOOSVELDAnnuler la réponse