Valeurs Actuelles – Génocide ukrainien

Valeurs Actuelles - Génocide ukrainienTrois Questions à CHRISTIAN VANNESTE

Député UMP du Nord

Pourquoi avoir déposé une proposition de loi sur la reconnaissance du génocide ukrainien de 1932-1933 ?

La Grande famine (Holodomor) qui a décimé l’Ukraine à l’époque était orchestrée par le régime stalinien. Les lois mémorielles permettent de mettre en exergue les souffrances subies pa les peuples. Il s’agit de reconnaître un génocide responsable de 7 millions de morts, comme l’ont fait une douzaine de pays, tels le Canada, l’Australie et les Etats-Unis.

Comment le régime de Staline a-t-il orchestré cette Grande famine ?

L’Ukraine était le grenier à blé de l’ex-URSS. Le régime stalinien a systématiquement éradiqué tous les petits propriétaire terriens. Leurs récoltes ont été confisquées, au point qu’ils n’avaient même plus de quoi faire les semences. Dans le même temps, les ukrainiens ont reçu l’interdiction de se déplacer. Ils ont été acculés à la famine par millions. Cette Grande famine est le crime de masse le plus effroyable du régime stalinien.

Quel accueil votre proposition a-t-elle reçu ?

Une soixantaine de parlmentaires ont cosigné mon texte. Mais les réticences sont encore nombreuses. Certains me disent qu’il ne faut pas multiplier les lois mémorielles. Mais il n’y en a aucune qui dise la vérité sur les crimes communistes ! Malheureusement l’idéologie marxiste continue à peser lourdement, dans notre pays. Reconnaître que le communisme a provoqué des millions de morts est encore tabou.

Articles liés

Un commentaire

  1. C’est drole, le 2e paragraphe rappelle etrangement la tradition du Clergé et de la monarchie française il y a quelques siècles…l’Histoire n’est qu’un éternel recommencement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.