Lettre ouverte à François Fillon.

ChristianVanneste (2)Monsieur le Premier Ministre, et candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle,

 

Vous découvrez la cruauté du lynchage médiatique. Jour après jour, goutte à goutte, l’acide des révélations, des commentaires malveillants, des défections aussi, cherche à percer votre cuirasse. La pression se fait d’heure en heure plus forte pour suggérer, puis exiger votre retrait, pour évoquer un plan B, et proposer des suppléants. J’ai connu en 2005, puis à nouveau en 2012, à mon modeste niveau, le même acharnement, et pour finir la trahison de mon parti. Indemne de toute condamnation, fort de la condamnation de mes diffamateurs, ne disposant plus d’aucun mandat, c’est en tant que Président de La Droite Libre, un groupe de réflexion proche des Républicains, et du Rassemblement pour la France, un mouvement gaulliste, mais aussi et surtout en tant que Français patriote qui enrage de voir son pays s’enfoncer sur le pente du déclin, que je vous adjure aujourd’hui de poursuivre votre combat. Vous êtes le seul à offrir la perspective du redressement national. Vous êtes le seul à avoir formulé un diagnostic lucide sur l’état de la France. Vous êtes le seul à présenter un programme capable de restaurer sa compétitivité, de lui insuffler une nouvelle énergie. Il y a dans l’histoire des nations des moments cruciaux où les gouvernants ont le choix entre la facilité et le courage. Ou ils acceptent la démagogie, la fuite en avant vers le renoncement à tout effort, vers la dissolution des moeurs, vers l’abandon de l’indépendance et de la souveraineté. Ou ils appellent à la résistance, à la mobilisation des énergies, à la restauration des valeurs sur lesquelles reposent la grandeur et la fierté de notre pays. C’est parce que vous avez incarné ce choix du renouveau national, que des millions d’électeurs vous ont désigné. Vous vous battez en leur nom. Vous n’avez pas le droit de les décevoir.

Vous êtes gaulliste, mais vous n’êtes pas le général de Gaulle. Vous êtes un honnête homme dans un monde qui ne l’est guère. Vous n’avez pas commis de délit, mais vous n’êtes pas indifférent aux intérêts de votre famille. Ceux qui comme moi ont participé à la vie parlementaire savent combien y prolifèrent les pratiques laxistes. En avoir usé avec le sentiment d’avoir eu le droit de le faire n’est donc pas un crime. C’est une faute qu’il s’agit aujourd’hui de réparer en vous donnant à fond au combat pour le redressement du pays. La situation est claire : le Front National qui est, lui aussi, animé par la volonté de redresser la France, sera à tout coup battu au second tour de l’élection présidentielle. Si vous n’êtes pas présent au second tour, si vous n’êtes pas le vainqueur, alors les Français seront poussés par le rouleau-compresseur des médias, à choisir le suicide brutal avec la gauche, ou plus surement la répétition stérile du mandat précédent, le sourire en plus, comme vous l’avez dit. Cinq années calamiteuses pour la France, unanimement rejetées par l’opinion, seraient oubliées, effacées, et les Français seraient condamnés à les vivre à nouveau et à poursuivre un déclin, un affaiblissement de leur pays, plus ancien encore ? Il ne faut donc pas hésiter. Il faut poursuivre votre route et redoubler d’efforts. Certains dénoncent votre obstination. Lorsqu’ils se disent de droite, il ne faut pas hésiter à les écarter. Lorsqu’ils appartiennent à la gauche, il faut y voir à l’oeuvre une fois encore la convergence des forces qui veulent l’abaissement voire la disparition de notre pays, étouffé sous la dépense publique, submergé par les flux migratoires, exténué à force de renoncement à ses valeurs. Votre obstination s’appelle ténacité. Elle doit permettre de mesurer la fermeté de votre caractère si nécessaire aujourd’hui à la tête de l’Etat après cinq ans de louvoiements et d’indécision. Elle doit être à la hauteur de votre persévérance à redonner à la France sa place dans le monde.

Moi qui n’ai guère pu compter sur votre soutien en 2012, je me crois justifié, parce que dépourvu de toute ambition, à vous lancer cet appel : ne renoncez pas, soyez au rendez-vous de la France !

Mot clés:

55 commentaires

  1. Jacques Peter - 3 février 2017 14 h 22 min

    Entièrement d’accord. Fillon est le meilleur candidat.

    Répondre
    • Gilles Thuny - 5 février 2017 8 h 29 min

      Continuez à résister , les socialistes agissent avec des méthodes de traîtres.
      Vous allez gagner .
      Courage .
      Il faut avoir l’esprit partisan .
      « Fillon Président. »

      Gilles Thuny

      Répondre
    • TURPIN - 5 février 2017 14 h 23 min

      M. Peter, je suis prête à vous entendre, qu’est-ce qui vous permet de dire que  » Fillon est le meilleur candidat », là je ne comprends plus rien, il est aussi mauvais que Juppé, pour nous les français de S. J’ai beau chercher, je ne vois rien de plus dans son programme (voire moins), même sans parler de l’affaire en cours.

      Répondre
  2. NICOLLE de la ROCHE Micheline - 3 février 2017 14 h 22 min

    Merci Monsieur VANNESTE,
    Enfin je trouve quelqu’un qui me permet de dire que cette affaire est lamentable pour notre Pays. Des primaires ont eu lieu, nous privant d’un vrai suffrage universel, nous avons choisi François FILLON pour la vérité qu’il clame depuis plusieurs années : l’état est en faillite ! Les révélations qui nous sont jetées à la figure avec un plaisir malsain (ce plaisir est flagrant d’où qu’il vienne) arrivent trop tard, il fallait les révéler avant les primaires. Donc, je suis d’accord avec vous, Monsieur VANNESTE, il faut soutenir François FILLON pour qu’il se maintienne debout et persévère dans sa campagne et, ce, dans l’intérêt de notre Pays. Mon Père est mort pour la France en 1945, pour tous ceux des villes et des campagnes qui se sentent encore français, tenez bon, Monsieur FILLON, et si vous n’êtes pas élu, vous aurez au moins combattu.

    Répondre
  3. Catherine Lachaud - 3 février 2017 16 h 31 min

    Cet pratique très médiatique de lynchage est haïssable.
    Nulle réflexion approfondie simplemen9un empilement de faits et ragots. Le contexte et l’époque n’ont aucune importance. L’on tue avec jouissance au nom de sa propre satisfaction. Messieurs et dames des médias arriver à ces extrémités vous situe sur l’échelle de l’honnêteté mais savez-vous encore ce que cela veut dire. Monsieur Fillon sil vous plaît, pour nous tenez bon.

    Répondre
    • Vincent valerie - 7 mars 2017 13 h 17 min

      Je veux croire qu’en France il y a une vrai justice, mais j’ai honte lorsque je constate qu’une grande partie de mes compatriotes sont prêt a fermer les yeux sur les malversations de nos élus. OK, il y a la présomption d’innocence, mais aussi celle de la culpabilité, qui semble être balayé par beaucoup, prêt a fermer les yeux sur les comportements de toute façon méprisable et moralement repréhensible pour des raisons idéologiques. Nous aurons le Président que nous méritons…voilà une idée effrayante.

      Répondre
      • vanneste - 14 mars 2017 8 h 21 min

        Il n’y a aucune « malversation » dans ce que la manipulation éhontée du pouvoir a prétendu « révéler » à propos de François Fillon. Il est curieux de constater que les allégations beaucoup plus graves à propos de Le Guen et du Qatar n’aient donné lieu à aucune procédure judiciaire.

        Répondre
  4. erwan - 3 février 2017 17 h 49 min

    nous savons tous à qui profite le crime….il y en a un qui se fait discret et ne commente pas..il s’agit de Macron dont il y a tout lieu de penser que l’origine des révélations vient de son camp politique, soutenu par la caste médiatique aux ordres des ploutocrates occidentaux…

    Répondre
    • Vincent - 4 février 2017 9 h 54 min

      Bien sûr
      Gantzer and co sans oublier le dénommé Mathieu,et drahi etc
      Et les traitres mink et bien sûr les bobos Kouchner,berge etc

      Répondre
  5. Natou - 3 février 2017 18 h 08 min

    Mais il est clair que la gauche ne peut plus gagner par adhésion, alors ne voulant pas être reléguée au musée préhistorique comme le PCF, elle fait tout pour torpiller le seul candidat qui ne promet pas du rêve et qui a une réelle chance de l’emporter! en 2012, ce n’est pas Hollande qui a gagné mais Sarko qui a perdu. Là, évidemment, si le FN est au second tour, SEUL le candidat faisant face gagnera…et si Fillon n’est pas là, ce sera « au moins pire » Macron sinon ce collabo de Hamon amoureux des salafistes et père Noël de mesures non finançables 🙁

    Répondre
  6. Oblabla - 3 février 2017 20 h 07 min

    Les pratiques de Fillon dont la légalité doit être confirmée ou non par la justice sont en tout état de cause celles de toute la classe politique et de la haute fonction publique depuis 45 ans. Donc si on cherche (mais le veut-on?), la totalité des politiciens actuels a peu ou prou fait la même chose ou pire.
    Il n’y a jamais eu qu’un candidat de droite dans cette élection. A droite, il n’y a aucune alternative à Fillon. Les électeurs de droite le savent bien. Maintenant avec Fillon la droite a une forte chance de perdre cette élection qui était imperdable, mais avec un ersatz (Juppé, Lemaire, Sarkosy etc.) ce serait la certitude absolue de perdre.
    Le caractère préparé et sophistiqué de l’offensive médiatico-judiciaire lancée contre François Fillon sautait aux yeux dès le premier jour. La suite des opérations, le tempo des dévoilements médiatiques et celui de l’intervention du parquet, le confirme. Tout ça les électeurs de droite l’ont bien compris, d’où leur relativisation de cette affaire Fillon…L’Élysée et tous ceux qui, avides de la conservation de leurs privilèges, espèrent désormais ouvertement une victoire de Macron sont probablement à la manœuvre. Ils disposent d’un outil précieux, celui du parquet financier, qu’il serait risible de prétendre impartial.
    En attendant, les électeurs de droite sont 68% à demander à Fillon de se maintenir preuve qu’il n’y a pas d’alternative crédible à droite à sa candidature.

    Répondre
    • BEAUMARTIN - 5 février 2017 4 h 59 min

      Vous avez parfaitement cerné la situation, bravo !

      Répondre
  7. DELAFOSSE - 3 février 2017 20 h 23 min

    La vraie question est de savoir s’il nous faut encore à tout prix « soutenir » un candidat dont la situation devient chaque jour un peu plus » insoutenable » … pour lui-même comme pour nous !

    Répondre
  8. Edmond Romano - 3 février 2017 21 h 45 min

    Bravo monsieur! Vous prouvez une fois de plus que vous êtes un homme de conviction qui fait passer avant de possibles rancœurs (qui seraient justifiée) l’intérêt de la Nation. Vous honorez le monde politique!

    Répondre
  9. Saint Almon - 4 février 2017 1 h 42 min

    Pourquoi affirmez-vous que le FN ne passera pas ?…

    Répondre
    • vanneste - 4 février 2017 2 h 25 min

      En raison de l’expérience des Régionales. Pour l’élection présidentielle, le plafond de verre sera encore plus solide. La gauche fera bloc y compris derrière Macron. Les centristes le rejoindront. Les « Républicains » se diviseront entre le prétendu « front » républicain et le silence. Mais surtout le rouleau compresseur médiatique qui agit contre Fillon sera décuplé contre Marine Le Pen.

      Répondre
      • DELAFOSSE - 5 février 2017 18 h 27 min

        Je me garderai bien de tout pronostic en ce moment compte tenu de l’hyper versatilité des électeurs envers cette présidentielle.
        Les circonstances sont exceptionnelles, le scrutin risque fort de l’être aussi !

        Répondre
    • TURPIN - 5 février 2017 14 h 28 min

      Je confirme, Marine ne passera pas ! Il suffit d’analyser les diverses stratégies, et on comprend qu’une fois de plus le FN sera battu.

      Répondre
  10. Mounier - 4 février 2017 6 h 54 min

    Foutaises tout ça quand on se revendique du gaullisme on se comporte comme un gaulliste…droit dans ses bottes et de surcroît irréprochable…
    Le Général doit se retourner dans sa tombe…

    Répondre
  11. Ribus - 4 février 2017 10 h 08 min

    Je n’attends rien de Fillon mais pour les Républicains, c’est sans doute le moins pire des candidats. Comme le titrait Valeurs Actuelles, il est à l’épreuve du feu. On va bien voir ce qu’il a dans le ventre face aux médias et à la justice socialistes.

    Marine Le Pen lui a donné la solution en déclarant qu’elle continuerait sa campagne électorale même si un juge la mettait en examen. Elle a ajouté que ce n’était pas aux juges de déterminer qui peut être candidat et qui ne peut pas l’être.

    Dans la dernière vidéo de Fillon, je n’ai rien entendu de la sorte. C’est donc, qu’il peut encore plier devant la presse, les juges et ses adversaires à l’extérieur mais à l’intérieur de son propre camp.

    Répondre
  12. Pitton Rita - 4 février 2017 11 h 41 min

    Moi je ne suis ni de gauche ni de droite . J’évalue les candidats individuellement .Tous ces candidats ont leurs bons côtés et leurs mauvais côtés .J’aime le côté social de Hamon mais il est dans le cadre PS sioniste Criffé Otanesque de la guerre pour le Nouvel Ordre mondial sioniste !! Il va ouvrir les vannes de l’immigration avec son visa humanitaire !! Et du côté sociétal ce sera Sodome .Jésus serait avec son côté social , pour la justice sociale .
    Fillon se proclame chrétien : .Jésus je m’adresse à toi :Serais tu Filloniste socialemnt avec Fillon qui se préoccupe des riches , de son clan , mais pas des sans abri , pas des 40 000 étudiantes /putes qui manquent de moyens , pas des millions de mal logés , pas des sans travail , pas des fonctionnaires qu’il va supprimer mettant leurs familles dans le besoin, qui va imposer injustement des TVA aux précaires etc ???? La réponse est évidemment NON
    Jésus , cependant tu serais avec Fillon pour la paix qu’il prône avec la Russie , pour ses valeurs sociétales (filiation etc ) .
    Tu vois Jésus ce monde est encore obscur .Eclai.reurs à vos lampes .

    Répondre
  13. Natou - 4 février 2017 11 h 53 min

    Et bien sûr, même si NKM est aussi valeureuse qu’un Bruno Lemaire ou un Laurent Wauquiez, la droite ne prendra pas le risque de présenter une femme 🙁 cela rappelle le triste épisode de Lamartine en son temps…
    Seule Marine a sa chance car elle est « fille de » 🙁

    Répondre
  14. Seugé Christian - 4 février 2017 18 h 34 min

    Monsieur,
    Votre plaidoirie en faveur de Mr Fillon n’excuse en aucun cas l’attrait immoral et excessif pour l’argent (publique) de ce dernier ( sans compter au bout du compte qu’il ne s’agit que de supposés travaux parlementaires… Chers payés, j’imagine l’ardoise nationale si chaque député agit de même ! ) .
    Ses maladresses à se tirer de cette mauvaise situation, fut-elle montée par on ne sait quelle officine, démontre, les limites de sa capacité à faire face aux crises de toutes sortes que rencontre inéluctablement un Président.
    Certes, ce Mr Fillon montre ainsi qu’il n’a rien d’exceptionnel, juste normal … alors non, pour ma part tournons la page.

    Répondre
    • jallas - 5 février 2017 10 h 07 min

      Que de sottises sur cette affaire Fillon ! IL ne s’agit aucunement d’argent public. C’est de l’argent de l’Assemblée Nationale, considérée comme privé, attribué librement à chaque parlementaire qui en dispose à sa guise. On somme Fillon de rembourser : Ineptie! Il ne peut rembourse qu’à lui-même. Faites aussi le compte : Pour 35 années de collaboration Pénélope n’a reçu que 1.500 euros nets par moi alors que la moyenne des attachés parlementaires est de plus de 2.100 euros.
      Ne croyez pas les médias. Réfléchissez par vous-même, instruisez-vous.

      Répondre
      • DELAFOSSE - 5 février 2017 18 h 34 min

        Même au SMIC, un emploi fictif reste fictif !

        Répondre
        • Roger - 6 février 2017 15 h 16 min

          Mais posez-vous la question: comment un député peut-il travailler sans attaché parlementaire? Si Madame Fillon n’a pas travailler pour lui, qui l’a fait? Les sommes prouvent au moins qu’il n’a embaucher personne d’autre que sa femme à ce poste! Vous connaissez beaucoup de personnes qui travailleraient gratuitement pendant 24 ans ? Lisez donc le très bon article de Médiapart par Régis Desmarais: https://blogs.mediapart.fr/regisdesmarais/blog/040217/lassassinat-politique-de-francois-fillon
          et faites-vous une opinion par vous même!

          Répondre
  15. Démosthène - 4 février 2017 21 h 30 min

    Plus qu’un homme, c’est le système actuel qui est en accusation car il permet depuis trop longtemps de telles dérives. Ce sont les « représentants » des citoyens qui l’ont mis en place et le confortent à leur profit en prenant nos bulletins de vote comme autant de chèques en blanc. Cela n’excuse aucunement M. Fillon, bien sûr. Mais prenons un peu de recul…
    Cela dit, ce n’est pas parce que la plupart des hommes politiques entretiennent ce système oligarchique, créé à leur profit, que François Fillon ne serait pas corrompu lui aussi. A la justice de le dire maintenant. Mais peut-être direz-vous qu’elle est au service de ceux qui veulent abattre Fillon…

    Répondre
  16. Floreck - 4 février 2017 23 h 42 min

    Merci pour cette lettre ouverte,
    Elle résume parfaitement ce que je ressens sans avoir les mots ni le temps.
    A vous Mr Fillon, maintenez le cap le rendez vous est fixé au premier Tour. Ne vous laissez pas convaincre d’un plan B.
    Je suis agriculteur, votre programme coutera en effort, mais il est le seul qui nous permettra de redresser la tête.
    J’ai la chance de voyager a travers le monde en solitaire en moto, je vois combien l’énergie des peuples d’Asie est conquérante.
    Je veux pour mon fils une nation forte et fière de son histoire de son économie de ses valeurs.
    Mon épouse et moi travaillons dans notre entreprise agricole, nous ne comptons pas nos heures sans pour cela être comptable des efforts consentis pour ce qui est de notre « réussite » ;
    Je sais aussi combien coute un cabinet juridique parisien ou de renom, pour un travail qui ne vaudra jamais les conseils de votre épouse de votre famille.
    Ne flanchez pas, nous avons besoin de vous.
    Merci
    Thierry floreck

    Répondre
  17. Michel Marin - 4 février 2017 23 h 59 min

    Merci Monsieur le Député pour votre soutien à F. Fillon, seul candidat à sortir mon pays de ce bourbier.
    C’est un grand réconfort de vous lire, une réelle consolation pour tous les Français qui, comme moi, se sentent en détresse face au déclin de notre nation.

    Merci !

    Michel Marin

    Répondre
  18. CARLI -DO - 5 février 2017 8 h 09 min

    Il faut soutenir Mr Fillon à tout prix, non pour la personnalité mais pour La France, si nous avons encore l’ambition être 5e pays puissant au monde, sinon ce sera la catastrophe, qui va négocier avec Mr Poutine, avec Trump, forcément pas Harmon- charlatans, ni Macron – roi dû médias sans programme concret pour nous sauver! Les médias est manipulé par le pouvoir! Il faut s’ouvrir les yeux et réfléchir, Tenez bon Mr Fillon, je vote toujours pour vous pour mon pays – La France

    Répondre
    • DELAFOSSE - 5 février 2017 18 h 47 min

      C’est bien là, la meilleure raison pour laquelle je lui maintiens ma voix…Comme vous le dites, l’heure n’est plus au soutien d’un homme, mais à l’avenir de notre pays.

      Répondre
  19. Poncet - 5 février 2017 8 h 41 min

    Comme vous avez raison et votre expérience pèse lourd.
    Il faut tenir la distance!!! Courage aux sympathisants, il faut garder confiance.

    Répondre
  20. Beneventi Robert - 5 février 2017 9 h 24 min

    Merci pour cette réflexion réaliste , et pour nous rappeler à tous qu il ne s’agit pas que de la personne de Mr Fillon , mais surtout de la France , notre Patrie qui a besoin d’un programme sérieux pour nous maintenir dans les premières nations du monde et pour redevenir , en dix ans , le leader de l’Europe . Pas pour la gloire , mais pour le bonheur de son peuple et pour continuer à être un phare dans le monde pour La Défense de nos valeurs humanistes , républicaines et démocratiques . Mr Fillon a été choisi par les électeurs de la droite et du centre pour celà . Selon le député Julien Aubert du Vaucluse , les fonds attribués aux députés pour les fonctions d’attache parlementaire seraient de droit dus aux députés qu’il les affecte à une ou plusieurs personnes ou pas . Cet argent n’est plus de l’argent public , c’est l’argent du député , il en fait ce qu’il veut . Dans ces condition pourquoi ne pas le dire avec le même matracage que font les médias ?
    Enfin , il s’agit de la FRANCE et des Français , l’on ne peut pas confier la responsabilité du Pays aux Le Pen , Macron , Hamon , ou autre Mélenchon , pour toutes les raisons que vous avez très clairement exprimées . Mr Fillon a la stature , le bon programme , son « cuir » s’endurcir encore , il sortira meilleur de cette épreuve , ce sera un bon Président de la République , et au passage l’on clarifiera juridiquement la notice d’indemnité pour les parlementaires .
    Tenez bon Mr Fillon , et tenons bon électeurs convaincus de la nécessité de ce redressement national .

    Répondre
  21. baudouin - 5 février 2017 9 h 58 min

    tres dubitatif sur la suite et faute de remplacant je soutiens la demarche tres chretienne de quelqu un qui n a pa eu le soutien de Fillon dans le passe.
    La ou j ai des doutes c est sur la possibilite de demander des efforts aux francais apres la faute d ethique revelee par les medias malfaisants.
    Et que dire du futur brs de fer avec Martinez dans le cas d une victoire.

    Répondre
  22. Faure Francis - 5 février 2017 10 h 52 min

    à tous les électeurs responsables de droite et du centre.Nous nous étions engagés avant les primaires de soutenir la personnalité qui serait désignée par le scrutin, alors pour garder notre HONNEUR , UNISSONS NOUS POUR RESPECTER NOTRE PAROLE ET NOUS DEVONS SUIVRE LES RECOMMANDATIONS DU MOUVEMENT. il ne faut pas oublier que notre but est d’éliminer la gauche qui est au gouvernement actuel et qui ambitionne d’y rester.

    Répondre
  23. Thibault Loosveld - 5 février 2017 12 h 15 min

    Marine Le Pen dénonce présentement une ingérence des juges dans la campagne présidentielle et, il y a 5 ans, avaient été remises illégalement en liberté plusieurs personnes suspectées de complicité dans les épouvantable tueries de Montauban et de Toulouse.

    Répondre
  24. Jacques Peter - 5 février 2017 14 h 11 min

    Eh ben! le blog de Vanneste explose. Tant mieux, il est de qualité.

    Répondre
  25. Delos m - 5 février 2017 15 h 35 min

    Tous ces grands journalistes qui donnent des leçons ou même ces chroniqueurs de l’audiovisuel qui s’étonnent du salaire de Pénélope Filon ne s’interrogent pas sur leurs propres salaires versés sur les deniers publics? Salaires parfois extravagants?

    Quant aux commentaires de Monsieur Balkani, j’espère qu’il sera quant à lui rattrapé par ses affaires, il n’y a pas de plan B, Fillon doit se présenter. Point.

    Répondre
  26. Lea - 5 février 2017 16 h 05 min

    « Marine Le Pen ne sera pas élue », dites-vous. Si j’étais vous, dans le contexte actuel, j’hésiterais à prophétiser sur ces élections. Ils donnaient le Brexit perdant à 100%. De même pour Donald Trump.

    Wikileaks dit détenir des informations « intéressantes » sur Macron. Même si Julian Assange n’a pas pour habitude de mentir, en attendant d’en savoir plus, mettons cela au conditionnel. Si c’était vrai, qui resterait-il face à MLP ? D’autant plus que Fillon et Macron ne sont que les deux faces de la feuille de route de l’UE, alors que seul un souverainiste peut nous tirer d’affaire et que les masses commencent à bien le comprendre ?

    Répondre
    • vanneste - 5 février 2017 16 h 31 min

      Les électeurs français, contrairement aux Anglais ne vont pas choisir le saut dans l’inconnu. Marine Le Pen va faire un excellent score, mais au second tour, comme d’habitude, le rouleau compresseur des médias va la faire battre. Si son concurrent n’est pas Fillon, le souverainisme sera battu, et le système maintenu. Si c’est Fillon, il gérera avec pragmatisme l’inévitable déconstruction européenne. Il n’a pas voté Maastricht, et sera amené à prendre des décisions que l’impuissance européenne lui imposera. Ainsi, cela lui permettra d’agir dans un grand consensus national que Marine Le Pen ne peut obtenir d’emblée.

      Répondre
  27. Thibault Loosveld - 5 février 2017 16 h 23 min

    @ Jacques Peter:

    Songez-y sérieusement: la seule preuve publiée par les journalistes aura été une déposition faite par l’épouse de François Fillon, or ce témoignage innocente notre ancien premier ministre ! Ce dernier doit donc faire remonter dans les plus brefs délais sa cote de popularité.

    Répondre
  28. Dantras Mayette - 5 février 2017 17 h 37 min

    Bravo Monsieur pour votre mail et vous avez raison ,ce lynchage est tout simplement honteux ,ils devraient tous avoir la décence d’attendre les résultats de l’enquète ;

    Répondre
  29. Arlette Billot - 5 février 2017 18 h 31 min

    Monsieur Fillon tenez bon resistez a tout ce venin .Je compte beaucoup sur vous pour remettre de l, ordre.je pense a vous de toute mon ame. Je pense que vous etes incompris. Toute mon affection.

    Répondre
  30. Ribus - 5 février 2017 19 h 17 min

    Finalement, c’est pour lui le moment de montrer qu’il est un homme d’État ; il ne pensait sans doute pas devoir le faire aussi tôt….

    Répondre
  31. Dantras Mayette - 5 février 2017 21 h 06 min

    De bons commentaires qui mettent du baume au coeur …….

    Répondre
  32. Dantras Mayette - 5 février 2017 21 h 07 min

    40 bons commentaires qui mettent du baume au coeur …….

    Répondre
  33. KUSS Renata - 5 février 2017 22 h 01 min

    MERCI Mr Vanneste pour cet appel à la résistance, à garder la confiance à Mr FILLON qui est le meilleur candidat de droite, pas de plan B . Honte aux médias pour ce lynchage et à cette gauche qui ne recule devant rien pour se maintenir au pouvoir . Mr FILLON est un homme d’Etat et le seul qui peut « sauver » notre pays de l’abîme où la gauche a commencé à l’enfoncer….il a gagné la primaire haut la main…..alors restons tous avec lui et crions lui bien fort notre soutien …..

    Répondre
  34. Pitton Rita - 6 février 2017 10 h 59 min

    Un billet éclairant qui défend Fillon :
    Bon sang réveillez vous .C’est quoi ce pays ?
    http://chantal-dupille.eklablog.com
    Bonne lecture si vous avez du temps .

    Répondre
  35. Liaubet Odile - 6 février 2017 14 h 53 min

    Merci pour ce courrier de soutien. De tout cœur avec vous et votre épouse Mr Fillon. Ces moments sont très durs à passer, tenez bon ! On compte sur vous, on est avec vous.

    Répondre
  36. Isabelle Brancourt - 7 février 2017 5 h 58 min

    Excellent ! Merci M. Vanneste ! Il n’y a pas un seul mot qui sonne de travers. Votre passé et votre carrière vous honorent. Votre élégance d’aujourd’hui vous grandit encore. Oui, M. Fillon est notre espoir de redressement. Que Dieu le veuille, s’il Lui plaît !

    Répondre
  37. CONSEIL - 10 février 2017 22 h 25 min

    Merci Monsieur pour votre lettre ouverte et pour votre appel à soutenir Monsieur Fillon. Merci également de cette possibilité que vous nous donnez de répondre à votre lettre . Continuez à soutenir le « pauvre peuple » qui partage les mêmes convictions sans avoir la possibilité de s’exprimer . Encore Merci.

    Répondre
  38. Laffin - 11 février 2017 11 h 11 min

    Nous voulions tous que Fillon défendent nos valeurs mais nous découvrons qu’il les a lui-même trahies. Je ne me sens plus tenu par mon vote de Fillon à la primaire puisqu’il a volé nos scrutins par ses mensonges.
    Est-il le seul ? Ne pourrait-on trouver un seul homme honnête à droite pour porter son programme ?
    En Marketing, on parle de positionnement de produit et la règle est : on peut se positionner comme on veut mais parmi les critères de bon positionnement figure « le positionnement doit être compatible avec la réalité du produit » (ex. présenter une 2 ch. est un produit de luxe est illusoire). Personne n’y croirait.
    Fillon s’est fait le chantre des valeurs probité, effort, transparence, travail, etc. C’est son choix. Hélas, l’écart avec son comportement dévoilé le rend inaudible.
    Il va donc perdre et ce sera à l’honneur des votants.
    En s’accrochant, il sacrifie donc aujourd’hui sans vergogne son propre camp à son ambition personnelle.
    Ce qui confirme au passage sa vraie mentalité.
    Merci aux quelques commentaires honnêtes qui admettent que nous avons été bernés et floués par ce politicien. Et qui restent fidèles à la seule chose qui compte : nos principes.
    Je m’étonne des arguments improbables des autres qui s’accrochent, telle la méthode coué, à leurs espoirs déçus.

    Répondre
    • vanneste - 14 mars 2017 8 h 18 min

      On ne demande pas à un homme politique d’être un saint. Cela demande beaucoup de travail, de courage, d’abnégation. Qu’un bon niveau de vie accompagne cela n’a rien de scandaleux. Si celui-ci est obtenu par des escroqueries, c’est condamnable. Lorsque la personne visée n’a fait qu’utiliser un dispositif légal dont usent beaucoup d’autres élus, cela n’a rien de répréhensible.

      Répondre
      • Brancourt - 14 mars 2017 9 h 33 min

        Vous avez raison, Monsieur Vanneste ! Qui ne voit pas qu’il y a une manoeuvre évidente des média pour « dissoudre » le vote à droite, le vote conservateur, au profit d’une gauche désespérée parce que discréditée ! La soi-disant « transparence » est une fumisterie qui, à force de transformer la politique en une fabrique de « Monsieurs Propres » fait en fait le triomphe des Robespierre de tout poil, de pauvre Bitos, envieux, médiocres, incapables, combinards, menteurs, et qui, au nom de l’intérêt général, détruisent le bien commun. Ce qu’il faut, c’est l’expérience. Les comptes se rendent après, pas avant. Le bulletin de vote du citoyen est sa seul participation à la construction d’un avenir « réaliste », si possible le meilleur possible. Courage à tous ! Il ne faut pas se laisser impressionner par les mafias. Vive la droite ! Et que Fillon gagne, si Dieu le veut !

        Répondre
  39. LEBOITEUX GENEVIEVE - 4 mars 2017 19 h 17 min

    Bonjour Mr FILLON,
    Ne lâchez rien comme vous le dites, allez jusqu’aux élections Présidentielles
    soyez notre prochain PRESIDENT.
    Ne laissez pas votre place à Mr JUPPÉ…
    Il est trop laxiste, c’est la gauche en personne, ce sera le 2eme Mr HOLLANDE
    Nous n’avons pas voulu de lui aux primaires.
    Vous devez vivre une période très difficile, c’est pourquoi je tenais à vous encourager.
    il faut changer la FRANCE, nous comptons sur vous, ça ne peux plus durer comme cela.
    Ne laissez pas la GAUCHE repasser, nous avons bien compris, qu’ils vous font toutes ces misères pour repasser
    non..non.et non nous ne voulons pas de la gauche.
    PENSEZ A NOS ENFANTS ET NOS PETITS ENFANTS….MERCI BEAUCOUP
    Je vous souhaite beaucoup de courage
    ( j’ai subi 35 cambriolages & j’ai perdu mon commerce & notre centre commercial
    Tous mes respects
    G.L

    Répondre

Exprimez vous!