Macron le clair-obscur en politique. (I)

Dans une mise-en scène, la lumière détient un rôle majeur. La nouvelle présidence n’est pas le passage de l’ombre à la lumière ainsi que Jack Lang décrivait l’arrivée de Mitterrand à l’Elysée, mais c’est un nouveau réglage des projecteurs. Sous Sarkozy, ils étaient puissants comme les sunlights du show-bizz, avec[…]

Lire la suite »
Mot clés:

Le complexe de l’antiracisme.

C’est entendu, nous préférons assez spontanément ce qui nous ressemble. C’est le fond de toute solidarité sociale, mais c’est aussi celui du racisme, du refus de la différence. Enfin pas toujours… Les hommes préfèrent en général les femmes et réciproquement. Toutefois d’aucuns suspectent un certain racisme chez ceux qui n’aiment[…]

Lire la suite »
Mot clés: