Réflexions sur les attentats au Sri-lanka.

Le parallèle entre les attentats au Sri Lanka et celui de Christchurch en Nouvelle-Zélande se traduit par la phraséologie politiquement correcte qui consiste à noyer le poisson dans une dénonciation globale de la violence et du terrorisme, comme s’ils étaient des réalités en soi, des causes efficientes qu’il s’agirait de[…]

Lire la suite »
Mot clés:

Je suis phobe !

« Je suis Charlie », la formule a fait florès. La compassion, l’identification à la victime, la solidarité à bon compte et la bonne conscience en prime, avaient le mérite de dissoudre l’événement (c’est-à-dire une grave défaillance de la sécurité) dans une attitude de petite bravade, de petit défi sans grand danger.[…]

Lire la suite »
Mot clés: