Je choisis Tourcoing pour sa beauté et son animation !

Hier matin, j’ai rencontré en compagnie de Marie-France BERTHET, conseillère régionale et présidente du CRAAV, un certain nombre de défenseurs acharnés du patrimoine tourquennois, les responsables des associations qui militent pour la sauvegarde et la restauration de nos monuments principaux, Saint Christophe, Notre Dame des Anges, l’Hospice d’Havré, et toutes ces maisons qu’il s’agit de préserver et d’embellir afin de rendre Tourcoing plus attractive.

En effet, lors de mon porte à porte quotidien, beaucoup de nouveaux tourquennois m’indiquent que leur choix n’a été fondé que sur l’attractivité des prix. Je souhaite que dans l’avenir, on puisse choisir Tourcoing pour sa beauté ou son animation.

Il y a encore du chemin à faire et tout doit être mis en œuvre pour y parvenir. Il s’agira ainsi, par exemple, de terminer enfin la restauration de Saint Christophe, dont une chapelle latérale est inachevée, tandis que des inondations se produisent encore en raison de l’inefficacité des chéneaux qui ont été maladroitement élargis. Il serait dommage que ces débordements ne viennent aussi rapidement porter atteinte aux effets des travaux entrepris.

Il faudra aussi s’attaquer sérieusement à la restauration de Notre Dame des Anges, et notamment de ses boiseries intérieures, qui sont un véritable chef d’œuvre. Je crois d’ailleurs nécessaire de faire classer cet édifice religieux comme monument historique afin d’obtenir des aides plus importantes.

Enfin, il convient également de parfaire l’action entreprise pour l’Hospice d’Havré dans le cadre de Lille 2004. Cet édifice remarquable doit être encore davantage mis en valeur et trouver une identité dans sa programmation, qui permette de le faire connaître à l’extérieur.

Le travail de proximité en faveur des maisons particulières et des rues demandera un effort quotidien. Mon récent passage dans la rue Winoc Chocqueel m’a révélé que le pire pouvait côtoyer le meilleur. En face d’une maison merveilleusement restaurée et entretenue, on trouve une maison de maître qui a dû être splendide, aujourd’hui délabrée et sans doute abandonnée à des marchands de sommeil.

Membre de la Commission régionale du Patrimoine et des Sites, j’ai pu naguère faire classer l’ensemble des Bourloires de Tourcoing. C’est dire tout l’intérêt que je porte à l’animation du patrimoine, c’est-à-dire, au patrimoine vivant. Cette vie, à Tourcoing, c’est en particulier celle de la musique, des harmonies, des chorales, à laquelle était consacré le récent Forum du Ferrain, qui s’est tenu à Linselles le week-end dernier. Dans cette perspective, il faudrait par exemple s’attacher à la restauration des orgues de Saint Christophe et de Notre Dame des Anges, qui permettrait de donner toute sa valeur à un festival de grande renommée.

1 commentaire

  1. STRAGIER Pierre - 1 décembre 2007 14 h 23 min

    Bravo pour vos messages d’interventions et d’informations, il était temps que vous nous faisiez part de vos reflexions…Mais n’est-ce pas un peu tard ! Et pourquoi il nous faut attendre les veilles d’élections pour voir réagir nos politiques..???

    Tourcoing est sinstrée depuis plus de 30 ans, certes un peu plus ici qu’ailleurs dans notre pays, sinistré lui aussi depuis 30 ans —– La responsabilité de ce désastre est à chercher en chacun et chacune, également au plus profond des fausses bonnes idées ou intentions qui n’ont fait que déresponsabiliser tout à chacun y compris nous hommes politiques.
    Courage fuyons….en donnant si possiblie l’illusion d’avancer..

    A bientôt Monsieur VANNESTE, en qualité de Maire de Tourcoing, je le souhaite sincèrement, car vous êtes, par défaut, le seul capable à mes yeux de donner ce coup de pied salutaire dans cette fourmillère.

    Répondre

Exprimez vous!