Vers une France de propriétaire

Annoncés le 14 septembre 2010 par le Président de la République, Nicolas Sarkozy, voté au Parlement dans le cadre de la loi de finances pour 2011 et entré en vigueur au 1er janvier 2011, le Premier Ministre, François Fillon, a officiellement lancé lundi dernier en Seine-Saint-Denis les premiers Prêts à Taux Zéro + (PTZ+), avec l’objectif de 380.000 bénéficiaires par an, soit deux fois plus qu’avec l’ancien PTZ, afin de “progresser vers une France de propriétaires”. C’est une excellente nouvelle pour les familles !

  • A quoi sert ce nouveau dispositif ?

Il s’agit “de faire de la France un pays de propriétaires”, conformément à l’engagement de campagne de Nicolas Sarkozy, en faisant passer le taux de propriétaires de 58% à près de 70% en France.

  • Qui peut en profiter ?

Pour profiter du PTZ+, il faut être “primo-accédant”, c’est-à-dire ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux années précédentes. Contrairement à l’ancien prêt à taux zéro, le PTZ+ n’est pas soumis à des plafonds de ressources. Plus de 380.000 foyers devrait bénéficier du PTZ+ contre seulement 200.000 pour le PTZ actuel.

  • Quel est le montant du prêt ?

Le PTZ+ peut représenter entre 5% et 40% du montant de l’opération, dans la limite d’un plafond. Le montant du prêt diffère en fonction de la localisation, de la performance énergétique du logement, de son statut (neuf ou ancien), de la composition de la famille, des revenus des futurs propriétaires.

Ainsi dans la zone A (Ile-de-France, Côte d’Azur et les communes françaises frontalières de Genève), celle où il manque le plus de logements, un couple avec deux enfants et un revenu mensuel de 4.500 euros, achetant un logement neuf “Bâtiment basse Consommation”, pourra obtenir un prêt maximum de 124.800 euros (contre 27.500 auparavant) remboursable sur 20 ans (au lieu de six ans).

Dans la zone C, celle où il manque le moins d’habitations, un couple avec trois enfants et un revenu mensuel de 2.500 euros, acquéreur d’un logement ancien de catégorie énergétique A à D (les moins dépensières), pourra se voir accorder un prêt de 36.400 euros (contre 18.000 euros) pour une durée de remboursement de 23 ans (au lieu de huit ans).

Vous trouverez plus amples informations sur le lien suivant.

Articles liés

Un commentaire

  1. Le PTZ+ est nettement plus avantageux que l’ancien, il va me permettre sans doute d’acheter avec ma femme, alors que le PTZ était trop restrictif.
    Pour une fois que la droite fait quelque chose pour les familles et les classes moyennes : c’est bien !

Répondre à Etienne Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services