Université d’hiver de la Droite Libre

ChristianVanneste (2)La Droite Libre organise samedi prochain une journée de réflexion à Maisons-Laffitte. Un an après l’échec de François Fillon aux élections présidentielles, le but de cette « université d’hiver » est bien sûr de préparer le Printemps de la droite, une vraie droite libérale-conservatrice, telle que la France l’a malheureusement toujours manquée, entre droite étatiste par dérive socialisante et droite prétendument libérale incapable de courage.

Depuis presque un an, un candidat dont l’action se résume à une communication qui vise à saturer l’espace médiatique, pratique une politique à la godille qui se veut à la fois à gauche et à droite. Beaucoup de réformes sont annoncées qui multiplient les fronts sans annoncer de changement profond de notre société, pas plus qu’il ne préserve ou ne rétablit l’essentiel. La France avait besoin d’une véritable révolution échelonnée méthodiquement qui la remette dans la course tout en la délivrant des pesanteurs idéologiques de gauche qui pénalisent notre pays. Pour donner l’élan nécessaire à un pareil mouvement, il fallait un Chef d’Etat capable d’incarner la collectivité. Le rétablissement de la verticalité de la Présidence aurait été une bonne chose si celle-ci ne s’était pas accompagnée d’une action trop centrée sur une intelligence « complexe », parfois teintée de mépris. Bref, les Français ne savent guère où ils vont, et il est probable qu’à force de partir dans toutes les directions, ils aient le sentiment d’avoir fait à nouveau du sur place pendant cinq ans.

Le macronisme n’a pas d’avenir, car il n’a pas de racines dans le pays. C’est un bricolage de social-démocratie de centre-gauche et d’opportunisme de centre-droit qui ne choisit clairement aucune ligne politique, celle de l’offre en économie, celle de la famille comme base de la cohésion sociale, celle de la liberté d’expression comme pilier d’une véritable démocratie, celle de la sécurité comme première liberté des Français. Le « en même temps » macronien n’est que la traduction des deux forces que les circonstances ont réunies derrière lui, l’une pour se sauver d’un désastre annoncé, l’autre pour gagner la rive salutaire après le naufrage de François Fillon. La droite et la gauche ne sont pas des fantasmes. La Droite libre entend rappeler quelles sont les valeurs de droite et participer à l’union des droites autour de ces valeurs. La droite ne peut accepter que la liberté d’expression soit encore davantage restreinte. Elle ne peut supporter que l’épargne et la propriété immobilière soient injustement taxées. Elle refuse l’illusion du retour de la police de proximité. Elle souhaite une limitation drastique de l’immigration sous toutes ses formes, et le rétablissement d’une politique familiale dynamique. C’est sur ces thèmes qui seront abordés lors des tables-rondes qu’interviendront une vingtaine de spécialistes. La réflexion, aujourd’hui, l’union demain, le gouvernement après-demain , tel doit être le programme d’une droite qui ose être elle-même.

Par cette initiative, La Droite Libre dont l’objectif est d’aboutir à la constitution d’un gouvernement qui mènera une politique conservatrice et libérale, seule à même d’assurer la pérennité de la nation française en même temps que le bien-être et la prospérité de son peuple, entend apporter sa contribution à la refondation de la droite française en se plaçant sur le terrain des idées en dehors des querelles partisanes et électorales.
La journée du 10 mars, qui sera ouverte par le président de La Droite Libre, Christian Vanneste, après un accueil par le maire de Maisons-Laffitte, Jacques Myard, s’articulera autour de quatre tables rondes qui débattront des quatre sujets fondamentaux :

· La défense d’une société de libertés, chaque jour davantage menacée par le communautarisme et les minorités agissantes qui dictent leurs volontés dans la défense de leur seul intérêt ;
· L’identité de la nation, mise à mal par la conjonction d’une immigration incontrôlée et d’un communautarisme contraire aux traditions multiséculaires de la France ;
· Le déclin économique de notre pays qui ne cesse de s’aggraver sous le poids d’une dépense publique colossale qui a fait de la France le champion du monde toutes catégories de la confiscation fiscale
· Les menaces contre la civilisation portées par la fuite en avant dans la démolition des bases de toute société humaine, qu’il s’agisse de la famille, de l’éducation, ou des recherches anarchiques destinées à contourner les lois anthropologiques.
Tous ces thèmes seront débattus par des experts venus de tous les horizons, parmi lesquels Yvan Blot, Philippe Bilger, Jean-Paul Gourevitch, Gabrielle Cluzel, Bérénice Levet, Xavier Raufer. La liste exhaustive des intervenants et des participants, ainsi que le programme complet de la journée, est à découvrir sur le site www.ladroitelibre.fr<http://www.ladroitelibre.fr

1) Libertés Alain Baron (Radio Notre Dame),Philippe Bilger Avocat Général honoraire, Yvan Blot Ancien député et député européen, à 9h30

2) Sécurité Jean-Paul Gourevitch essayiste, Guillaume Jeanson (Institut Pour la Justice), Dominique Matagrin, magistrat (APM), Xavier Raufer, et Christine Tasin (Résistance Républicaine) à 11h

3) Questions sociétales François Bert, François Billot de Lochner ( Fondation de service politique/ Liberté politique), Gabrielle Cluzel (Boulevard Voltaire), Bérénice Levet, philosophe à 14h30

4) Questions économiques Jean-Baptiste Boone ( IREF), Hervé Lambel (CERF), Alain Mathieu ( Contribuables Associés), Denys Pluvinage, éditeur. à 16h

Les modérateurs seraient dans l’ordre : Tarick Dali, Gérald Pandelon, Christian Vanneste, Serge Federbusch.

La journée se déroulera de 9h à 17h30 le 10 Mars Salle Montesquieu 9 Avenue Desaix Maisons-Laffitte sous la présidence d’honneur du Maire, Jacques Myard.

 

Mot clés:

Exprimez vous!