En France, condamner les horreurs de daesh en les montrant est un délit !

peinedemortPour les distraits qui n’en avaient pas encore pris conscience, la démocratie française, qui n’était déjà pas très vaillante, s’est perdue dans un triangle des Bermudes. Celui-ci peut fonctionner très rapidement ou être beaucoup plus lent. Il avait englouti François Fillon en quelques jours. Il vient de rattraper Marine Le Pen, un mois après Gilbert Collard, et au bout de deux ans après les faits. Ce triangle a un premier sommet médiatique, un second judiciaire, et un troisième politique, commanditaire ou bénéficiaire selon les opinions. Les deux parlementaires du Front National, à qui leurs collègues avaient été ravis, auparavant, de retirer l’immunité parlementaire, vont donc se retrouver en correctionnelle et encourir une peine de trois ans de prison et de 75 000 Euros d’amende.

Quels sont les faits ? Lors d’une émission où Jean-Jacques Bourdin interroge Gilles Képel en 2015, ce dernier fait état d’une thèse contenue dans son dernier ouvrage, la symétrie du repli identitaire des islamistes qui ont commis les attentats, et du Front National en France. Ce « spécialiste » prétentieux agite donc un concept fumeux dont il paraît fier. Le repli identitaire de l’islamisme appellerait donc celui des patriotes dans notre pays.  C’est le type même de l’amalgame malhonnête qui discrédite totalement le sérieux de cet auteur, mais qui dans ce cas est considéré par Bourdin comme une clef de compréhension éminente. Il faut rappeler que les amalgames tendant à imputer les crimes du passé, ceux des nazis, à l’extrême-droite actuelle sont bienvenus, mais que sont scandaleux, ceux qui prêtent une propension à la violence à l’islam dans son ensemble. Jean-Jacques Bourdin reprend la balle au bond en parlant de liens entre daesh et le FN, puis corrige en disant qu’ils ne sont pas directs. Ouf, parce que là, il a frôlé la diffamation, mais si on résume, il vient de dire qu’il y avait une « communauté d’esprit », celle du repli identitaire. Si on traduit cette expression, elle dit : ces gens-là pensent pareil ! Bourdin et Képel, en bons compères, se diront très surpris de l’indignation de Marine Le Pen et prendront sa réaction de très haut. Comment peut-on reprocher quoi que ce soit à ces professionnels exemplaires ? L’un est un spécialiste reconnu et qu’on voit sur tous les plateaux des chaînes et des émissions d’information. L’autre est un journaliste ombrageux à qui on ne la fait pas. Ils n’ont bien sûr fait preuve d’aucun parti-pris. Parler de liens entre une organisation terroriste et un parti politique français et faire du « repli identitaire » français une cause de la violence en raison des difficultés qu’il pose à l’intégration d’une population qui ne demande que ça est à l’évidence le signe de l’objectivité sans faille des deux hommes.

Marine Le Pen a réagi de manière affective. Elle a été blessée, et on la comprend, mais cette spontanéité dont l’éventuelle maladresse prouve la bonne foi, est jugée indigne par le donneur de leçon Bourdin et par le Premier Ministre de l’époque Valls. Quant à Képel il vide sa hargne sur Philippot qu’il juge « inculte ». Après avoir gagné quelques procès contre ceux qui m’avaient diffamé, je crois qu’il y avait là matière à poursuite. Mais Marine Le Pen a préféré à l’aide de quelques tweets et de photos exprimer son indignation : comment peut-on, si peu que ce soit, établir un lien même indirect entre un parti parfaitement légal et qui n’use pas de violence et un groupe terroriste qui décapite un otage américain, brûle vif un pilote jordanien et écrase un soldat de l’armée syrienne sous un char ? Il n’y a aucune ressemblance, aucun lien entre la cruauté des islamistes, leur fanatisme ignoble, et le patriotisme français. La comparaison est d’autant plus insultante que des attentats viennent d’être commis en France au nom de l’Etat islamique, et qu’une réaction « identitaire » française paraît la moindre des choses. La surdélinquance immigrée, soulignée par Zemmour, lui-aussi visé par des actions judiciaires, n’a pas attendu l’Etat islamique, ni le Front National pour provoquer un rejet, un « repli identitaire » qui s’apparente à de la légitime défense dans une partie de la population.

Mais dans notre cher pays, il y a des situations où la victime ne peut-être que le coupable. Marine Le Pen a montré des photos violentes pour se défendre de l’amalgame et la justice va renforcer l’amalgame. Elle montrait l’horreur pour la stigmatiser et s’en éloigner, mais elle l’a montrée et s’en est donc faite complice en délivrant « un message à caractère violent et pornographique ». L’intention n’a aucune importance. Elle est complice, comme si les djihadistes ne pouvaient voir ces photos sans l’aide de Marine Le Pen, et comme si les Français ne devaient surtout pas les voir, pas plus qu’on ne doit employer le mot islamique, pas plus qu’on ne peut procéder à des statistiques ethniques. Une telle montagne d’hypocrisie, d’aveuglement volontaire, de parti-pris, de manipulation de l’opinion où l’on trouve comme d’habitude des communicants du système, un magistrat pour mettre en examen et des politiques pour justifier l’injustifiable, la main sur le coeur, est pour ceux qui savent voir une honte pour notre pays, une ignominie qui discrédite notre prétendue démocratie. Et je le dis d’autant plus facilement que j’étais un électeur de Fillon et que je ne suis pas membre du Front National.

Mot clés:

15 commentaires

  1. Jacques Peter - 3 mars 2018 18 h 41 min

    Pourquoi notre système politico-médiatico-judiciaire protège-t-il l’islam? Qu’espère-t-il en le faisant? Détruire notre civilisation et la remplacer par celle de l’islam?
    Pourquoi? Le peuple est-il d’accord?
    Ces gens-là nous doivent une explication.

    Répondre
  2. DELAFOSSE - 3 mars 2018 19 h 45 min

    Décrire et dénoncer les horreurs des nazis est encore possible, pourquoi pas Daesh ?
    c’est un mystère, mais conforme à tout ce que l’on voit depuis plus d’une dizaine d’années.

    Répondre
  3. Ribus - 4 mars 2018 8 h 36 min

    1- Un des aspects trop passé sous silence des media de propagande est de tendre des pièges aux adversaires politiques. Marine Le Pen ne l’a pas vu et s’est fait piéger par Bourdin et Kepel. Elle aurait dû se méfier et adapter sa riposte au lieu de réagir bêtement sur Twitter. Des journaleux comme Bourdin ont justement et exclusivement cette fonction au sein du système.

    2- Une fois que l’adversaire est tombé dans le piège il suffit de le faire condamner. Le système judiciaire a lui aussi ses magistrats mandatés pour ce genre de besogne. En dépit de l’encombrement des tribunaux, on va quand même trouver du temps pour poursuivre ce genre d’affaires montées de toutes pièces.

    3- Une fois condamné, l’adversaire sera mis au pilori des média et des politiques du système pour donner la maximum d’écho médiatique et politique. C’est donc une belle machine bien huilée qui fonctionne à pleines turbines et dispose de moyens humains et financiers considérables apportés par les contribuables eux-mêmes.

    4- On voit aussi incidemment que ce système est un peu bête car Marine Le Pen est politiquement morte. J’aperçois mal l’intérêt de tuer une deuxième fois un cadavre.

    Répondre
  4. DELAFOSSE - 4 mars 2018 9 h 34 min

    On est jamais mort en politique…car en fait, on ne vote pas pour la personne mais pour celui ou celle qui se présente en tête de l’organisation politique qui présente le mieux à tort ou à raison ce que les électeurs souhaitent.

    Répondre
    • Ribus - 4 mars 2018 10 h 02 min

      Bonjour Delafosse,

      La prévision est toujours difficile surtout en politique et effectivement on a déjà vu des hommes politiques revenir victorieux aux élections après de cuisantes défaites.

      La différence est que les LE PEN ne veulent pas vraiment le pouvoir ; ils se contentent de l’approcher. D’ailleurs, le rôle trouble de François Duprat dans la création du Front montre assez bien que tout n’est pas clair.

      Je pense pour ma part que le FN va redescendre dans les 10-15 % des suffrages aux prochaines élections, ce qui va causer un sacré problème à Macron.

      Répondre
  5. DELAFOSSE - 4 mars 2018 10 h 33 min

    On ne joue pas indéfiniment à vouloir seulement s’en approcher ….ce n’est pas à mon avis dans les perspectives à long terme de la Marion LEPEN .
    Pour preuve, si cela avait été soi-disant dans les intentions de TRUMP, c’est raté !
    Cordialement

    Répondre
  6. Galatine - 4 mars 2018 10 h 57 min

    Kepel est le type d’islamologue de cour,qui a la carte dans les médias et une place bien au chaud dans ces émissions où des experts débattent…sur fond de consensus général-tout comme Olivier Roy,d’ailleurs…

    On peut dire de la liberté d’expression qu’elle est aujourd’hui,en France, réduite à la portion congrue,pour ne pas dire moribonde: Les opinions hétérodoxes sur les sujets considérés comme tabous par la doxa, sont traitées comme des déviances et sont l’objet d’intimidations judiciaires,à l’instigation d’officines antiracistes ou pour des motifs bidons.
    L’intitulé des poursuites contre Marine le Pen pour complicité de diffusion d’un « message à caractère violent et pornographique » a quelque chose de grotesque.
    Ce sont ces mêmes juges qui sont des pornographes pour considérer que le supplice filmé d’un être humain présente un « caractère pornographique ».
    Vous auriez pu également ajouter à ce « martyrologe » de la liberté d’expression,qui s’allonge chaque semaine,l’historien Georges Bensoussan,poursuivi pour avoir usé d’une métaphore pour illustrer une tradition d’antisémitisme culturel dans les milieux arabo-musulmans .
    Le parquet-sur ordre,donc-, a interjeté appel d’une première décision favorable à Bensoussan…

    Répondre
    • vanneste - 4 mars 2018 11 h 24 min

      Tout-à-fait, et j’ai moi-même connu cette mésaventure. Les Français ne paraissent pas s’apercevoir de cette dérive.

      Répondre
    • en passant - 4 mars 2018 14 h 28 min

      Sur le site du Figaro, le commentaire suivant :

      « Les lois de censure, et la possibilité de se porter partie civile donnée aux associations, sont néfastes. Qui a bien pu les demander puis les utiliser ? »

      a été refusé une bonne dizaine de fois (plusieurs variantes ont été proposées, pour être sûr que ce n’était pas un filtrage automatique après le premier refus).

      On peut se souvenir la loi Pleven a été votée, dans l’enthousiasme et à l’unanimité (selon wiki), par un parlement…à droite.

      Répondre
  7. kerneilla - 4 mars 2018 16 h 19 min

    « Une telle montagne d’hypocrisie, d’aveuglement volontaire, de parti-pris, de manipulation de l’opinion où l’on trouve comme d’habitude des communicants du système, un magistrat pour mettre en examen et des politiques pour justifier l’injustifiable, la main sur le coeur, est pour ceux qui savent voir une honte pour notre pays, une ignominie qui discrédite notre prétendue démocratie

    Tout est dit…
    ON trouve des juges pour ces procès staliniens contre la liberté d’expression, et même des juges pour condamner des dépassements de vitesse de moins de 10 kms/h (8O % des des contraventions: une escroquerie de l’état qui permet à ceux qui nous gouvernent de se remplir les poches et de vivre , à nos frais, sur un grand pied!); mais on n’en trouve pas suffisamment pour juger les « incivilités », les escroqueries, les délits et les crimes… La démocratie est morte en France car on y méprise le Peuple, on veut le faire taire et on l’exploite sans vergogne…

    Répondre
  8. Courouve - 4 mars 2018 17 h 10 min

    Bourdin, bac + 0, aurait mieux fait de s’en tenir au journaliste sportif dans lequel il entra par piston.

    Répondre
  9. DELAFOSSE - 4 mars 2018 20 h 02 min

    S’il suffisait d’être instruit pou être intelligent cela se saurait !
    Néanmoins , il est somme toute nécessaire de relativiser la valeur des journalistes français , plus enclin à s’inquiéter de la cheville du premier footballeur bourré de fric que de s’intéresser davantage aux centaines d’enfants Syriens massacrés chaque jour dans une guerre fratricide ignoble !

    Répondre
  10. Juhen - 4 mars 2018 21 h 04 min

    Bien sur qu’il faut montrer tous les crimes de Daesh et des autres comme aujourd’hui les crimes des memes vis a vis des civils de Damas. Curieusement nos medias se préoccupent plus du sort des criminels que des innocents.
    Dans la lignée des Juppe , Sarkozy , Fabius , Hollande , le Drian nous continuons a mentir au peuple de France. Dans quelques mois on découvrira la vérité comme pour les Americains en Irak.

    Répondre
  11. Thibault Loosveld - 5 mars 2018 8 h 56 min

    Cette affaire explique sans doute pourquoi François Fillon appela à voter en faveur d’Emmanuel Macron au second tour de la précédente élection présidentielle française, même si beaucoup d’électeurs de droite avaient remarqué qu’à l’époque, cet ancien ministre de l’économie et des finances était dépourvu de programme économique. La réforme micro-économique voulue en Décembre 2017 par le ministre du travail confirme que, six mois plus tôt, le gouvernement d’Edouard Philippe avait simplement tenté une expérience de réduction du chômage en plaçant l’accord de branche à une place subsidiaire par rapport à l’accord d’entreprise et au contrat de travail. Mais, le sectarisme des journalistes de gauche et du gouvernement de Bernard Cazeneuve avait préféré substituer l’affaire Pénélope Fillon à un vrai débat de fond concernant les propositions économiques des candidats à la succession de François Hollande…
    Simple test pour certaines personnes, moqueries symboliques à l’égard de l’opinion publique pour d’autres individus dont Gérald Darmanin qui nous répète à l’envie qu’il est gaulliste malgré sa campagne législative contre la réélection d’Eric Ciotti, dont le patronyme reste associé géographiquement, dans les Alpes-Maritimes, aux Italiens qui résistèrent jadis aux lois antisémites mussoliniennes, c’est à dire… au fascisme !

    Répondre
  12. Natou - 18 avril 2018 13 h 42 min

    Comme cette rixe entre racailles « akbar » et motards, quand j’ai posté sur FB…horreur censure!!! quand les gens commencent à se révolter contre ces haineux inassimilés c’est pas bon pour tous les LÂCHES qui nous gouvernent 🙁 : https://www.20minutes.fr/faits_divers/2256035-20180416-video-aix-provence-violente-rixe-entre-automobiliste-motards-marge-manifestation

    Répondre

Exprimez vous!