L’ONU et les préférences idéologiques du « machin »

Les responsables politiques sont de plus en plus les cibles de toutes les attaques. Certaines sont justifiées, d’autres non. Quelques distinctions sont donc nécessaires. La première qui s’impose est celle qui oppose ceux qui sont élus dans de véritables conditions démocratiques et les autres. Une logique paradoxale veut que les[…]

Lire la suite »
Mot clés:

Merkel et Macron « plombiers » de l’immigration ?

Les sommets diplomatiques nous ont habitués à confondre l’agitation avec l’action. Les dirigeants se rencontrent, témoignent de la qualité exceptionnelle de leurs relations, font des déclarations qui montrent qu’ils ont saisi le problème à pleines mains… et on se rend compte par la suite que rien n’a changé sinon en[…]

Lire la suite »
Mot clés:

La politique ne serait que du commerce ?

A observer la molle agitation des Républicains après des vacances qui les ont mal remis de leur gueule de bois post-électorale, on se rappelle le jugement hélas lucide de Talleyrand sur les émigrés de retour en 1814 : « ils n’ont rien appris, ni rien oublié ». En l’occurrence, le vide doctrinal,[…]

Lire la suite »
Mot clés:

Macron, arrogant et idéologue…

La joute verbale entre le Président français et la Première Ministre polonaise a atteint un degré d’hostilité rare dans les échanges entre exécutifs de pays membres de l’Union Européenne. Au lieu de s’en tenir à la question des travailleurs détachés qui est pleinement justifiée, le locataire de l’Elysée a fustigé[…]

Lire la suite »
Mot clés:

Où est passée la droite ?

Le paysage politique créé par l’élection présidentielle, tel qu’il apparaît dans les médias, est surréaliste. Après un quinquennat lamentable, l’un de ceux qui avaient concouru au désastre s’est retrouvé Président de la République, porté par une vague énorme qui a déposé la politique française sur une grève inconnue des spécialistes[…]

Lire la suite »
Mot clés:

On ne combat le mal absolu qu’absolument !

La neutralisation du groupe islamiste de 12 membres à l’origine des attentats de Barcelone et de Combrils apparaît comme une bonne nouvelle. Nous aurions tort d’en tirer un quelconque soulagement. La maladresse et l’amateurisme des terroristes ont permis d’éviter un épouvantable carnage. On imagine avec horreur quel massacre deux camionnettes[…]

Lire la suite »
Mot clés:

Ne pas se tromper d’ennemi ! (II)

Faute de désigner clairement un ennemi, le mandat de Barack Obama a été calamiteux. Il a, en fait, rapatrié l’ennemi, en donnant la priorité au combat de l’Amérique contre elle-même, en privilégiant le progressisme à l’intérieur et donc la lutte contre le conservatisme sociétal et social, tout en prétendant exporter[…]

Lire la suite »
Mot clés:

Ne pas se tromper d’ennemi ! (I)

La désignation lucide de l’ennemi est le fondement de toute politique responsable. Il y a des ennemis réels, les autres Etats auxquels un Etat fait la guerre, et des ennemis absolus, ceux qui le menacent dans son existence et son identité. Ces derniers peuvent ne pas avoir une forme étatique,[…]

Lire la suite »
Mot clés:

Le « Droit » et la guerre, ou une paix réaliste ? (II)

Comme écrivait de Gaulle : « vers l’Orient compliqué, avec des idées simples ». La première repose sur le réalisme qui prend en compte le rapport de forces. En Libye comme en Syrie, l’armée nationale, c’est-à-dire Haftar et Assad peuvent l’emporter sur le terrain grâce à leurs alliés et ramener la paix[…]

Lire la suite »
Mot clés: