Au Trocadéro pour défendre l’Etat de droit et la démocratie !

TiraufillonUne certaine légende qui entoure toujours l’histoire veut que cela ait commencé à Crécy en 1346. Les chevaliers pressés d’en découdre ont écrasé la piétaille et, après avoir créé la confusion, ont eux-mêmes été massacrés par les Anglais. Cette fois, les chevaliers sont les élus et les cadres du parti Les Républicains qui se moquent comme d’une guigne du vote de la piétaille des électeurs qui ont choisi François Fillon lors de la primaire en vue de l’élection présidentielle. La différence est pourtant nette : les preux de la Guerre de Cent Ans, pleins de bravoure un peu folle, étaient plus royalistes que le roi et sont morts au combat. Les carrièristes qui encombrent la scène politique ne songent qu’à une chose : ils veulent garder leurs sièges et leurs prébendes qu’une défaite de François Fillon mettrait en péril. Ce calcul les conduit à se draper dans les plis de la morale et du droit. Peu importe le choix des électeurs. Ils avaient désigné un homme et plébiscité un programme. Ils voteront pour un autre candidat qui a d’autres idées. Tout ceci n’a aucune importance. Ce qui compte, c’est de gagner… et de garder les sièges. Mais, c’est bien sûr, disent-ils la main sur le coeur, parce que François Fillon ne respecte pas sa promesse de ne pas se présenter en cas de mise en examen et parce qu’on ne brave pas la justice dans un Etat de droit. La morale et le droit d’abord ! Ce bal des Tartufes pourrait être plaisant si son parfum de république bananière n’envahissait pas l’atmosphère. Pour qui garde sa sérénité et son jugement, les deux plateaux de la balance sont à l’évidence déséquilibrés. Il y a d’un côté la « faute » de François Fillon qui a salarié son épouse comme la loi l’y autorisait. Cela ne concerne que l’Assemblée Nationale, et c’est à son bureau d’en juger, non à un « parquet » créé par Mme Taubira après l’affaire Cahuzac qui n’a aucun rapport avec la question présente. Parmi les vertueux qui se pincent le nez avec ostentation, combien  ont usé de cette possibilité, et parfois au bénéfice de personnes avec lesquelles les liens étaient moins transparents ? Que cette affaire soit partie d’un palais présidentiel dans lequel le locataire actuel avait introduit sa concubine, avec bureau et secrétariat (dont les membres ont bien sûr été « recasés »), ne les offusque pas davantage ? Que la trahison systématique du secret d’une enquête par une instance judiciaire ait torpillé jour après jour l’élection la plus importante du pays ne semble pas les émouvoir ? Que les médias et la « justice » aient rivalisé de vitesse pour s’informer réciproquement et d’acharnement pour pousser un candidat dans les cordes ne paraît pas remettre en cause ce qu’ils appellent le droit et la morale ? C’est pourtant bien le plateau du coup monté qui pèse le plus lourd.

L’Etat de droit suppose que la hiérarchie des normes et des institutions soit respectée. La séparation des pouvoirs, le secret de l’enquête, la présomption d’innocence ont été piétinés sans vergogne par une justice politisée comme l’avait révélé « le mur des cons » et par une presse engagée ou intéressée, qui a peut-être des ascenseurs à renvoyer. La chronologie des événements et les maladresses de François Fillon, tellement sûr de lui qu’il a d’abord tenu compte des demandes qui lui étaient faites, plaident évidemment en faveur de la manipulation savamment orchestrée. On peut être incapable de gouverner et se révéler un spécialiste en coups tordus. Nous ne sommes donc plus dans l’Etat de droit, et plus tout-à-fait même, en démocratie. Le dérangement du processus électoral pour diriger le vote des Français est un coup d’Etat hypocrite pour faire en sorte qu’un pouvoir désavoué à un point inouï dans notre histoire récente, se prolonge néanmoins, en douce. Se dresser contre ce coup correspond bien à l’exigence d’Antigone qui consiste à contester l’apparente légalité lorsqu’elle porte atteinte à la légitimité. Or, l’élection, le suffrage populaire sont plus légitimes que des procédures judiciaires menées avec une rapidité inhabituelle, et qui non seulement peuvent conduire à un non-lieu, mais peuvent même être considérées, dans le cas présent, comme anticonstitutionnelles. Résister est donc une défense du droit le plus fondamental, celui du peuple à décider seul de son avenir sans être manipulé par une caste ou des coteries. C’est aussi un devoir moral, celui du courage. Ceux qui en manquent aujourd’hui devront en subir les conséquences. Ceux qui en ont se retrouveront demain dimanche à 15 heures au Trocadéro pour être solidaires de François Fillon et plus que jamais attachés à la démocratie française. En effet, qui ne voit maintenant que partout la démocratie est menacée par le « système » ? Le candidat du système est de manière caricaturale Macron. Les épreuves qu’il subit font de François Fillon celui de l’anti-système !

Mot clés:

7 commentaires

  1. kerneilla - 4 mars 2017 10 h 48 min

    envoyée au Figaro et au Bien Public: Lettre ouverte aux fossoyeurs de la démocratie : La soit-disant affaire Fillon et le Viol de la Démocratie

    Les électeurs se sont prononcé très largement pour la candidature de Monsieur François Fillon, et ont approuvé son programme ; aujourd’hui on veut nous voler notre candidat.
    A qui profite le crime?
    -A la Gauche qui a ourdi la manoeuvre :
    une fuite de Bercy: Macron a été Ministre de Hollande à Bercy pendant deux ans, il a eu l’opportunité de s’y faire des accointances
    Le Canard enchaîné a sorti « l’information »: c’est un journal de gauche, spécialisé dans les scandales (vrais ou faux); à l’origine le mot « canard » signifiait: une fausse nouvelle; très éclairant dans le contexte!
    Avec une hâte plus que suspecte, le Parquet financier s’est saisit du sujet; or le Parquet Financier a été créé par Taubira, extrêmiste de Gauche, qui a mis en place des juges affiliés au Syndicat de la Magistrature, de gauche aussi, comme par hasard (souvenez-vous du Mur des Cons, où ils mettaient au pilori tous ceux qui ne pensaient pas comme eux!) Ne proclamez pas de l’indépendance de la Justice, c’est un idéal, dans le contexte c’est une fiction.
    Dans un premier temps Monsieur Fillon a dit qu’il se retirerait s’ il était mis en examen, c’est ce que tout honnête homme se sachant innocent aurait dit; puis il s’est rendu compte que cette justice-là était politique, dans ce contexte il a décidé de ce maintenir, ce qui prouve simplement qu’il sait adapter son action aux circonstances, et c’est une qualité pour un futur Président de la République.

    Simultanément une grande partie de la presse s’est lancée à corps perdu dans une chasse à l’homme inconcevable, les « informations » étant présentées de la façon la plus défavorable possible, et la quasi totalité des commentaires étant à charge. Presse à scandale, presse de caniveau… Ils ont manifestement oublié, une fois de plus que:
    « Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.”(D : Article 11, (1))
    A ce jour M.Fillon n’a été ni jugé, ni encore moins condamné, ni même mis en examen; le nouveau juge saisi considérera peut être qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat, car , et si le travail de ses assistants parlementaires est contesté, de deux choses l’une
    -s’ils n’ont rien fait, et comme le travail de M.Fillon en tant que parlementaire n’a jamais été contesté, c’est que les assistants parlementaires sont inutiles et alors il faut les supprimer;
    sinon c’est qu’ils ont fait le travail, et la justice n’a rien à faire; d’ailleurs de nombreux juristes sont monté au créneau pour le dire: cela relevait en tout état de cause de la gestion interne de l’ Assemblée Nationale 5séparation des pouvoirs, etc.)
    L’attitude de Monsieur Fillon est donc parfaitement cohérente.
    Devant cette tempête manifestement orchestrée par la Gauche pour évincer le candidat de droite qui doit gagner la Présidence, des rats ont choisi de quitter le navire, et abandonnent M.Fillon, or c’est eux qui se sont parjuré, ils avaient tous promis de se rallier à la candidature de celui qui gagnerait les Primaires! Ils n’agissent que pour, croient-ils, se conserver leur poste aux prochaines élections législatives, ils travaillent donc pour eux-mêmes et en aucun cas pour le Bien de la Nation, ils se sont donc disqualifiés…
    Leur prétendu plan B est une machine à perdre…La Primaire a rejeté Jupé…les électeurs, à part les moutons qui ne réfléchissent pas, ne se laisseront pas mener à l’abattoir, Les sondages se trompent régulièrement, seul le vote compte.
    Et Fillon peut gagner parce que son programme a été plébiscité pour le redressement de la France, et qu’il a fait preuve du courage nécessaire pour le mener à bien…
    Alors, vous les journalistes, faites de l’information, de la vraie, sur les programmes des candidats; Macron est un opportuniste, une bulle médiatique inculte, qui finance sa campagne? La grande finance mondiale? Marine Le Pen ruinerait la France et l’avenir de nos enfants…Seul le programme de M.Fillon peut redresser le Pays…

    Vous les lâcheurs qui avez renié vos engagements vis à vis du vainqueur de la Primaire, reprenez vous et travaillez à la victoire de la Droite ! Ne serait-ce que parce que, quand M.Fillon aura gagné, il pourrait bien décider de retirer l’investiture du parti à tous les lâches! Ce serait l’occasion de limiter le nombre des parlementaires pour faire des économies!

    Vous, les citoyens, ne vous laissez pas voler notre victoire!

    Répondre
  2. Peter - 4 mars 2017 11 h 41 min

    L’art. 2 de la DDH de 1789 rappelle que les droits naturels et imprescriptibles de l’homme sont « la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression. »

    Ne sommes-nous pas dans la situation de l’oppression? Ce qui justifierait le droit à la résistance.

    En tous cas, comme beaucoup d’autres, j’irai exercer mon droit de résistance demain.

    Répondre
  3. EFrémont - 4 mars 2017 11 h 54 min

    Venu ici pour lire ce billet afin d’autopsier le problème après avoir lu le commentaire critique – et plein de talent (comme d’habitude) – d’Amaury Watremez.

    Je dois reconnaître qu’on reçoit dès le titre un micro-choc qui laisse comme un flottement: défendre Fillon, ce serait défendre l’Etat de droit et la démocratie?!? Ce n’est même plus un sophisme; ça tient du canular.

    Je n’épiloguerai pas là-dessus, car il suffit d’un peu de bon sens « populaire » de la justice (et moi, je suis de ce bon peuple de France: un authentique prolétaire, et rural, par-dessus le marché). Car c’est vraiment – précisément – là où ça coince dur. Les gens, on l’a vu au cours des élections américaines, on peut le lire sur les réseaux sociaux, ne tiennent plus aucun compte des diktats des médias et ils n’aiment pas le Syndicat de la magistrature. Mais ils ont le sentiment d’avoir été roulés par un candidat en qui ils voulaient croire, c’est ce qu’ils ne pardonnent pas facilement. Ce n’est pas le « régime des juges » ou la « dictature des médias » qui enraye la campagne. C’est le ressentiment des gens au RSI, au RSA, bref de ces Français bientôt majoritaires et lotis à tous les régimes dont nous crevons ou sur lesquels nous survivons à peine.

    Pour eux, surtout les jeunes (mon fils a 25 ans, et je parle couramment avec ses nombreux amis), « Macron contre le Système », c’est plus fort encore que « Maciste contre les Martiens ».

    Maintenant – et c’est bien différent – faut-il soutenir Fillon? Oui. Parce que, sinon, on aura Macron. Il est d’ailleurs bien évident que ce qu’on reproche à Fillon, tout en étant absolument inacceptable des points de vue de l’Etat de droit et de la démocratie, on pourrait le reprocher à une foule d’autres. S’il y a contre lui, à un moment critique de la course à la présidentielle, un acharnement tout à fait spécial, on notera que les mêmes organes qui l’accusent constamment font constamment l’éloge de Macron (une coïncidence).

    Ce qu' »ils » veulent est clair à tous, même les gens les plus simples: un deuxième tour Le Pen-Macron dont Macron sortira avec 82% des non-abstentionnistes (c’est-à-dire 82% de 20%, car les Français ont décroché: jamais on n’a eu des candidats qui nous ressemblent aussi peu que cette clique impossible qui va de Mélenchon à Juppé en passant par Hamon – l’identification est impossible).

    Alors:

    *Fillon est-il victime d’un acharnement particulier? OUI
    *Faut-il soutenir Fillon? OUI

    Mais de grâce, qu’on ne prenne pas les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages.

    Si l’on ne s’en tient pas, pour les arguments, à la seule Realpolitik, nous risquons de perdre les derniers soutiens qui restent. Ils s’abstiendront alors, ou se rabattront sur le FN, cette machine à faire gagner la gauche, et c’est Macron qui l’emportera.

    Répondre
  4. ADAM - 4 mars 2017 12 h 32 min

    Désolé, mon Ami, mais je n’irai pas…
    Pourtant, j’ai adressé à François Fillon la Lettre Ouverte que voici :

    Lettre Ouverte à Monsieur François FILLON,
    Candidat à la Présidentielle 2017,
    en vue de la Kermesse du 5 mars 2017 au Trocadéro

    Cher François Fillon,

    au stade actuel, en ce samedi 4 mars 2017, ni moi, ni mes partenaires de Combat Politique, nous ne voterons pour toi.

    Mais nous hurlons contre cette négation des Valeurs fondamentales de la NATION France constituant à jeter la meute contre une personne, une Personnalité, quelle qu’elle soit, PRÉSUMÉE INNOCENTE jusqu’à preuve du contraire, et ce, en s’appuyant sur les pires détournements de la LOI, par des violations des codes de Procédure, par la violation des secrets de l’instruction, et par le recours à la RUMEUR contre le DEVOIR de recul et de réserve!

    Nous sommes tout autant renforcés dans nos conviction que cet acharnement est clairement dirigé par un SYSTÈME qui devait pourtant te soutenir, mais qui n’en est pas à une trahison près, et que cet acharnement est exclusivement tourné contre TOI et MARINE alors que vous représentiez les 2 Candidats les mieux placés pour le deuxième tour. Ce qui démontre que le SYSTÈME, dont tu est l’un des VALETS, se fiche parfaitement des choix Populaires et entend imposer SA vision de la Société, SES poulains, SES GOUROUS et SON ORDRE MONDIAL!

    Comme à MARINE, nous t’accordons l’absolu bénéfice de la PRÉSOMPTION d’INNOCENCE.

    Cette situation, déjà, démontre ce que nous ne cessons de mettre en évidence depuis 1974, l’obsolescence de notre Constitution, instaurée par un Homme d’exception, POUR lui même, et pour une TRANSITION vers une « AUTRE IDÉE DE LA FRANCE » et une « AUTRE VISION DU MONDE »… Un AUTRE CHOIX DE SOCIÉTÉ!

    Depuis plus de 40 années, et plus précisément depuis 1995 par le biais des outils du WEB, encore plus de puis 2005 et la manifestation formelle et incontestable du PEUPLE de FRANCE d’un rejet de cet USINE À GAZ qu’est devenue cette EUROPE sans âme, nous appelons au sursaut des Hommes de Valeurs, de Gauche comme de Droite, non pas pour se fondre dans un « CLAN » unique et sans forme, mais pour donner au PEUPLE SA CONSTITUTION lui permettant d’assumer et de pratiquer SA SOUVERAINETÉ!
    Depuis 2008, nous avons lancé une campagne de sollicitation des Personnalités Politiques « en place » pour tenter d’obtenir des engagements forts et clairs sur un AVENIR POSSIBLE de NOTRE Démocratie. Certains ont répondu par des « oui, MAIS » d’autres par des « non, ce n’est pas comme ça que ça marche », enfin, 3 nous ont répondu « OUI, MAIS CE N’EST PAS ENCORE LE MOMENT »!!!
    TOI, comme Nicolas SARKOSY, Bruneau LEMAIRE, Alain JUPPE, Laurent VAUQUIER, Manuel VALLS, Arnaud MONTEBOURG, Emanuel MACRON… Et tant d’autres, vous n’avez JAMAIS répondu, ne serait ce que pour nous dire d’aller nous faire voir!
    La situation actuelle de cette pré-campagne démontre l’hérésie des PRIMAIRES qui n’étaient qu’un TALK-SHOW, un CASTING de GOUROUS dans le CIRQUE d’un monde en perdition qui se raccroche à des élastiques usés et des ficelles d’arnaqueurs.. Des artifices de prestidigitateurs impuissants et de toutes façon SOUMIS aux LOGES et au NWO!

    Alors, n’est-il pas temps de répondre à nos interpellations?
    N’est-il pas venu le temps de TE tourner vers le PEUPLE et non pas seulement vers les VEAUX EN GODILLOTS de ton pré carré sans verdure et sans avenir autre que l’abattoir?

    Tu veux te maintenir envers et contre TOUS, et tu vois tes propres groupies te quitter les unes après les autres, qui fuient le navire comme les RATS qu’ils ont toujours été, simples mendiants de quelques strapontins aux festins des Princes, petits CULS en quête de strapontins du spectacle LAMENTABLE où seuls les menteurs et les traîtres sont admis!

    N’as tu pas maintenant l’opportunité de te tourner vers le PEUPLE?

    Le Général est MORT!!! Et avec sa mort, comme le disait mon mentor Michel Poniatowsky, SA constitution n’a plus d’âme ni d’héritier porteur de la poursuite de son ŒUVRE!

    Certaine parentés d’âme sautent une génération!
    N’aurais tu pas une aspiration à tenter d’être son HÉRITIER SPIRITUEL?
    Oserais tu reprendre et poursuivre SA construction d’un MONDE MEILLEUR pour les Hommes de VALEURS?

    OSERAS TU PRENDRE LE SEUL ENGAGEMENT DÉMOCRATIQUE qui compte dans une Présidentielle, quelle que soit la Constitution, celui d’être « LE PRÉSIDENT DU PEUPLE, POUR LE PEUPLE, et PAR LE PEUPLE?

    Auras tu la SAGESSE de t’engager face au Peuple, pour NOUS donner sous un an l’accès à une ASSEMBLÉE CONSTITUANTE chargée de la rédaction de notre Nouvelle Constitution sur les 6 ou 8 grandes ORIENTATIONS portant exclusivement sur les VALEURS de la NATION :

    L’identité NATIONALE et la CITOYENNETÉ,
    La SOUVERAINETÉ NATIONALE et POPULAIRE, avec l’Indépendance absolue,
    La représentativité RÉELLE Politique et Syndicale, avec l’obligation d’adhésion et de vote, et avec l’interdiction CONSTITUTIONNELLE de financement PUBLIC des Partis et Syndicats, autre que par la répartition d’une TAXE de Citoyenneté dont les contours sont proposés par ailleurs,
    L’INDÉPENDANCE « RESPONSABLE » de la JUSTICE, par le renvoie des Membres du CONSEIL SUPÉRIEUR de la Magistrature et des Procureurs Nationaux et LOCAUX devant le SUFFRAGE UNIVERSEL,
    la FIXATION CONSTITUTIONNELLE des règles de financement de la Protection Sociale et de la Politique de la Famille, en renvoyant leurs Financement à la CHARGE exclusive, de la TVA pour le SOCIAL, et de l’Impôt pour la Famille, excluant les Entreprises de toute charge constituant un « handicap » de concurrence Internationale, pour faire enfin respecter le principe que dans une Société de Consommation, c’est la Consommation qui doit financer le Progrès, contrairement à une Société de Production, telle que les Républiques Collectivistes qui ont toutes échoué,
    L’alignement strict de touts les moyens de financement et de réglementation des RETRAITES, exclusivement financés par la SOLIDARITÉ des Personnes Physiques et le Soutient de l’Impôt,
    UN ULTIMATUM à la Communauté EUROPÉENNE de remise à plat de TOUS LES TRAITÉS, avec constitution d’un NOYAU DUR réunissant les 6 premiers ÉTATS Fondateurs sur une CHARTE DES VALEURS COMMUNES susceptible de figurer en PRÉAMBULE d’une Constitution d’une Confédération ultérieure, avec OBLIGATION PRÉALABLE d’harmonisation de leurs LOIS Fiscales et Sociales, et la mise en commun de la Sécurité Intérieure et EXTÉRIEURE, notamment en matière de MIGRATIONS,

    ENFIN, sauf à compléter dans un consensus POPULAIRE, la fixation des règles de révision Constitutionnelle EXCLUSIVEMENT déterminée par RÉFÉRENDUM à la règle de MAJORITÉ des INSCRITS renforcée aux 3/5èmes.

    Voilà, Cher François, il nous semble que si tu propose cela lors de ta KERMESSE du 5 mars au Trocadéro, à PARIS, tu te rapprochera du GAULLISME et de sa VISION D’UNE AUTRE IDÉE DE LA NATION ET DU MONDE!

    Je suis certain qu’avec cette RUPTURE avec le SYSTÈME, en te rapprochant de TON PEUPLE, tu rencontreras une LARGE ADHÉSION « POPULISTE »,sans que ce mot te porte atteinte.

    Dans TOUS les autres cas de figure, tu ne feras que donner le coup de Grâce à nos Institutions sans pour autant sauver la NATION!
    Tu ne resterais ainsi qu’un des GOUROUS DÉCHUS du Nouvel Ordre Mondial, et tu porteras, avec tes collègues Politiques et Médiatiques, la Responsabilité de la Prochaine INSURRECTION d’un PEUPLE en révolte contre VOTE DICTATURE RÉPUBLICAINE ESCLAVAGISTE et TRAÎTRE AUX INTÉRÊTS DE LA NATION!

    OSE ENFIN « LE PEUPLE »,
    OSONS ENSEMBLES la DÉMOCRATIE confisquée par la RAIE-PUBLIQUE depuis la FABLE de 17879!

    Eric Adam,
    Porte Parole des Forces Combattantes de la Résistance Démocrate du PEUPLE de FRANCE:

    Page Officielle du CRD
     » Conseil de Résistance pour la Démocratie  »
     » Combattants pour les Valeurs de la Démocratie  » CVD
    https://www.facebook.com/OfficielCVD/?ref=br_rs

    Publication de cet APPEL sur FACEBOOK et TWITTER

    Répondre
  5. DELAFOSSE - 4 mars 2017 17 h 25 min

    Prendre pour candidat un ancien condamné contre un pressenti innocent…..le tout pour la même faute, c’est à ne plus rien comprendre !

    Répondre
  6. Francis - 6 mars 2017 9 h 33 min

    Bruno MEGRET , que j’ai rencontré samedi dernier fait la même analyse que vous Monsieur VANNESTE ! A quand une rencontre avec lui ?

    Répondre
  7. Natou - 6 mars 2017 13 h 46 min

    Comme je le disais dans mon message du 3 mars dans le post « résistance », c’est bien un complot orchestré par la gauche Bobo, le camp du « Bien », MAIS qu’attendent le Figaro, Valeurs Actuelles, Le Point pour démonter l’escroquerie MACRON??? ce porte-serviette d’un président minable (le plus calamiteux de la 5ème République) mais à l’égo sur-dimensionné, n’est pas une oie blanche! les médias très gauchisants veulent sa victoire car ils misent sur un second tout Macron/Lepen 🙁 c’est lui qu’il faut faire dégager au 1er tour, ainsi finie la gauche pendant 5 ans! sinon, nous aurons le désastre économique et toujours plus de pans entiers de notre territoire islamisés 🙁
    Fillon présente le programme le plus réaliste, et Dieu sait que je ne suis pas de droite socialement, sociétalement et économiquement MAIS la gauche a trahi les valeurs républicaines et continue à peler les pauvres classes moyennes en distribuant du social à fonds perdus dans les banlieues islamiques et en octroyant des aides aux clandestins appelés migrants.
    Réveillez-vous à droite, ne vous laisser pas abuser par les médias orientés! je voterai Fillon au premier tour et au second s’il est absent, hélas, moi féministe je voterai Marine…voilà où le peuple en est réduit quand on lui vole sa démocratie 🙁

    Répondre

Exprimez vous!