COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA DROITE POPULAIRE

La Droite Populaire lance un appel

à tous ceux qui aiment la France !

Nous, les membres de la Droite Populaire qui, comme vous, aimons la France, nous avons pu parfois être insatisfaits, impatients ou incompris. Mais aujourd’hui, le véritable enjeu, c’est la France !

Vous qui aimez la France, son destin est entre vos mains !
Le choix qui s’impose à nous tous le 6 mai prochain est clair : Seul Nicolas Sarkozy est à même de défendre les valeurs fondamentales de notre Pacte républicain contre la Gauche la plus sectaire d’Europe.
Droit de vote aux étrangers, régularisation massive, suppression des peines planchers pour les récidivistes : La pire des choses pour la France serait l’arrivée au pouvoir d’un candidat dont le seul but est la désintégration de la Nation !

Si Nicolas Sarkozy est élu, nous serons garants, au sein de la nouvelle Majorité, des fondements de notre Pacte républicain, nous ferons en sorte que notre Nation soit fière de ses valeurs et porteuse de son identité, nous ferons en sorte que la France reste la France.

Aujourd’hui, plus que jamais, il n’y a pas de désir de gauche, il y a un désir de France ! Et ce désir, seul Nicolas Sarkozy peut aujourd’hui l’incarner.

Quand on dit oui à la France, on dit non à Hollande !

Les membres du Collectif de la Droite populaire réunis ce mardi 24 avril 2012.

ABOUD Elie, Député de l’Hérault – ALBARELLO Yves, Député de Seine-et-Marne – BAREGES Brigitte, Député de Tarn-et-Garonne – BEAUDOUIN Patrick, Député du Val-de-Marne – BODIN Claude, Député du Val d’Oise – BOUCHET J-C, Député du Vaucluse – CALMEJANE Patrice, Député de Seine-saint-denis – CARAYON Bernard, Député du Tarn – DHUICQ Nicolas, Député de l’Aube – DIARD Eric, Député des Bouches-du-Rhône – FERRAND Jean-Michel, Député du Vaucluse – GARRAUD Jean-Paul, Député de Gironde – GILARD Franck, Député de l’Eure – LUCA Lionnel, Député des Alpes-Maritimes – MALLIE Richard, Député des Bouches-du-Rhône – MARIANI Thierry, Ministre chargé des Transports -MARIN Christine, Député du Nord – MEUNIER Philippe, Député du Rhône – MOTHRON Georges, Député du Val d’Oise – MYARD Jacques, Député des Yvelines – RAOULT Eric, Député de Seine-Saint-Denis – REMILLER Jacques, Député de l’Isère – REYNES Bernard, Député des Bouches-du-Rhone – ROUBAUD Jean-Marc, Député du Gard – SPAGNOU Daniel, Député des Alpes-des-hautes-provences – TIAN Dominique, Député des Bouches-du-Rhone –  VANNESTE Christian, Député du Nord – VANNSON François, Député des Vosges – VERCHERE Patrice, Député du Rhône – VITEL Philippe, Député du Var.
Mot clés:

4 commentaires

  1. Courouve - 25 avril 2012 12 h 22 min

    La personnalité de Sarkozy n’a plus l’adhésion des Français ; mais on peut encore donner à l’Assemblée une majorité de droite en juin ; pour cela il faudrait que l’UMP se ressaisisse, comprenne rapidement les enjeux, et s’engage sur quelques choix prioritaires, comme celui de rétablir la liberté d’expression et de bloquer toute possibilité de révision constitutionnelle sur la définition électeur = nationaux français.

    Répondre
  2. Guillame - 25 avril 2012 15 h 14 min

    Entièrement d’accord. La droite populaire est dans le vrai. Si nous pensons avant tout à la France, il faut voter Sarkozy le 6 mai.
    G. Guillame

    Répondre
  3. NOURATIN - 26 avril 2012 16 h 22 min

    Très bien. Il faut absolument tenter au maximum de faire barrage à la Gauche même si nous savons bien que c’est quasiment foutu.
    Voilà pourquoi, dans le cas fort probable où Hollande
    serait élu, il faudrait impérativement changer de stratégie pour les législatives et se décider enfin à
    négocier avec le Front National.
    La Droite Populaire et vous, singulièrement, avez
    suffisamment été trahis pour aller du côté où vous
    pouvez encore sauver les meubles!
    Et si vous donnez l’exemple, croyez moi, beaucoup
    vous suivront.

    Répondre
  4. DEBAERE - 29 avril 2012 11 h 03 min

    Les quelques personnalités de droite, membres de l’UMP qui ont déclaré ouvertement qu’ils voteront socialistes aux législatives pour faire barrage au FN restent figés dans un format étriqué de la politique.
    Une partie de l’élite, ne reconnait pas le verdict des urnes, et n’écoute pas le message de ces électeurs qui ont compris que le véritable enjeu c’est une France forte dans le monde mais surtout une France libre et restant maître de son destin. Au fond, pour nos élus, l’esprit républicain n’est ce pas tout simplement la prise en compte ce que le Peuple a voulu exprimer, plutôt que de mépriser 18 % l’électorat Marine Le Pen ? Cette droite fissurée dans sa composante actuelle ne résistera pas bien longtemps… La droite populaire a du pain sur la planche !

    Répondre

Exprimez vous!