Familles, je vous hais !

Le titre résume parfaitement l’un des marqueurs idéologiques de la Gauche, la volonté constante de détruire la famille en réduisant la société à un face-à-face entre les responsables politiques au niveau national ou au niveau local, et la « foule solitaire » des individus. La famille est un corps intermédiaire, c’est un cercle d’éducation, de solidarité, de liberté qui est essentiel à la qualité de notre vie sociale. L’une des forces de notre économie repose sur le dynamisme des entreprises familiales. La cellule familiale est sans doute le meilleur rempart contre le tropisme socialiste, qui consiste à ne voir dans les citoyens que des assistés, et dans les politiques, que des assistants. Il faut dire aux politiques : « ne touchez plus à la famille !  Vous avez tenu, à la suite du Conseil National de la Résistance, et dès 1945, à protéger la famille. Vous avez en 2003, avec l’instauration de la prestation d’accueil pour le jeune enfant, fait de la politique famille française, la plus efficace d’Europe, celle qui permet à la fois de renouveler les générations, et aux Françaises, d’accéder davantage à l’emploi que les autres Européennes. « 

François HOLLANDE vient de remettre en cause le quotient familial, qui est un dispositif qui permet aux contribuables de ne pas être pénalisés par le nombre de leurs enfants. Il faut préserver cette mesure qui allie à la fois l’égalité entre les personnes qui ont un revenu similaire, et un nombre d’enfants différent et le dynamisme de notre natalité.

Libération vient de se livrer à une manipulation, en affirmant que Nicolas SARKOZY allait intégrer le mariage homosexuel dans les propositions de sa campagne. Il s’agit manifestement pour ce journal de détourner l’attention des problèmes économiques sur lesquels le candidat socialiste est particulièrement mauvais, de contre-attaquer sur les questions de société en essayant d’introduire un sujet sur lequel il y aurait divergence à l’UMP.

Comment imaginer que la semaine même où l’ensemble de la majorité s’est mobilisée contre la suppression du quotient familial, elle pourrait accepter une remise en cause du fondement même de la famille dont tout maire sait qu’elle est avant tout fondée sur le mariage qui destine le père et la mère à assurer la direction morale et matérielle et à pourvoir à l’éducation des enfants ?

Mot clés:

13 commentaires

  1. wijngaards - 13 janvier 2012 15 h 59 min

    J’espère que le nom hollande restera pour toujours un province de mon pays et ne serra jamais souillé avec le nom d’un président en France.
    Les bobos en France font se retrouver tout drôle quand ils vont payer trois à 4000 euros de plus en impôt par la modification du coefficient famillial et leurs éoliens et panneaux solaire ils ne s’apperçoivent même pas sur la coute en bas de leur facture EDF et autres sinistres prélèvements qui ruinent la France.
    néanmoins ce n’est pas l’UMP qui va sauver la France ça fait trop longtemps que LUMPS à prise la place du gauche caviar et ce premier est quand même une erzats d’un délicatesse avec ses oeufs de LUMP.
    Il y a un français député à quitté ce parti insipide rejoignez le.

    Répondre
  2. Thibault Loosveld - 13 janvier 2012 21 h 32 min

    Cette absurdité de François Hollande n’aura pas du tout inspiré Laurent Delahousse et ses collègues, lesquels ont préféré, une fois encore, rabaisser la France face à l’Allemagne en jouant au petit jeu des notes financières en baisse. Mais il est vrai qu’à France 2 -comme à France Actualités- l’Allemagne est la référence suprême en matière de construction européenne.

    Répondre
  3. Courouve - 13 janvier 2012 23 h 14 min

    Sur le mariage homo comme sur bien d’autres sujets, Nicolas Sarkozy a exprimé, avant ou après 2007, des positions contradictoires. L’info de Libération n’a donc rien d’invraisemblable. Jean-François Kahn et Marianne avaient raison : notre président est, sinon fou, au moins sérieusement psychopathe. Sa réélection serait une catastrophe pour le pays.

    Répondre
  4. seb - 14 janvier 2012 4 h 32 min

    Est ce haïr la famille que de ramener la Société à un face à face entre les responsables politiques et les individus ? Pas nécessairement. La France a choisi, sous la Révolution, ce rapport et c’est bien à la Nation – en tant qu’entité – que s’adresse les gouvernants (à ne pas confondre avec les politiciens), non à une multitude de familles, même si cette donnée imprègne notre quotidien comme notre pacte social (qu’il soit républicain ou pas).

    Concernant LIBE, une manipulation politicienne/amicale est possible. Reste qu’il est bien difficile de savoir à quoi s’en tenir concernant M. SARKOZY. Non seulement ce dernier persiste à se cacher derrière son statut de Président, alors qu’une candidature officielle lui éviterait d’être dans un double rôle qui entache chacun de ses propos d’un soupçon…Mais en plus, il critique un programme que M.HOLLANDE n’a pas présenté, et sans en avoir un autre à proposer. Seule Marine, même s’il est bancal, est candidate et possède un programme.

    Mise à part savoir que le débat sera d’une qualité redoutable – massacre à la tronçonneuse dixit M. COPE – que manifestement la trouille étreint tout le monde (comme en témoigne les nominations tout azimut ou les parachutages électoraux pour la plupart des membres du Gouvernement) au parti et que CARLA veut participer aux meetings, on ne sait guère ce que prévoit de défendre votre majorité en 2012 : comme le dit AUTHEUIL de faire ce qu’elle a omis de faire en 2007 ?

    Répondre
  5. P-Yves - 16 janvier 2012 0 h 28 min

    Certes, Sarkozy ne légalisera pas le « mariage » homosexuel mais on peut tout de même s’inquiéter de cette « droite » qui, de « moindre mal » en « moindre mal » se laisse doucement contaminer par ces « cultures de la mort » comme le dit très justement Jean-Paul II. Le problème de la droite française (sauf peut-être la « droite populaire » que vous représentez), c’est son manque d’énergie pour résister au terrorisme intellectuel de toute la gauchiasse européenne. Cette « droite » n’a plus le courage d’affirmer l’importance fondamentale de la famille, par peur des lobbys « khmers roses » qui ne représentent souvent qu’eux-mêmes.

    Il n’est pas étonnant que la gauche soit toujours en pole-position pour détruire la société. Mais ce qui est encore plus étonnant, c’est le manque d’ardeur des députés de « droite » pour défendre la Loi Morale Naturelle. A lire les positions « morales » de Bachelot ou de Morano, on est effrayé. Que font-elles encore à l’UMP ?

    Répondre
  6. LeVraiConnard - 16 janvier 2012 11 h 07 min

    Je ne reprendrai pas le commentaire de wijngaards, en grande partie parce qu’il est incompréhensible.
    Par contre, M. Vanneste, pour ce qui concerne le Quotient Familial, je désespère de l’opiniâtreté militante des membres de l’UMP. Et je ne suis pas socialiste.
    Je vais donc l’écrire en majuscules pour que tout le monde voit bien :

    LA PROPOSITION SOCIALISTE CONSISTE À REMPLACER LE QUOTIENT FAMILIAL PAR UN CRÉDIT D’IMPÔT DE 607€ PAR ENFANT.

    En accord avec l’étude du HCF (p42) que je vous invite à lire si vous en êtes capables :
    http://www.hcf-famille.fr/IMG/pdf/ANNEXE_3___Tresor.pdf
    Et pour faire simple, j’ai moi-même fait une feuille de calcul sous Excel que je tiens à votre disposition dont voici un résumé :
    http://a.yfrog.com/img640/779/6q2yo.jpg
    Tout le reste, les calculs des ministres lors des QAG, les soubresauts des seconds couteaux illettrés, c’est du pipeau.
    Bien à vous.

    Répondre
  7. Boubou - 16 janvier 2012 16 h 03 min

    En réponse à Pierre-Yves :

    L’UMP n’est pas l’extrême-droite, Morano et Bachelot y ont toute leur place !
    Evidemment si l’on compare la droite d’hier (50 ans et plus en arrière) et celle d’aujourd’hui, fort heureusement cette dernière s’est humanisée ! Bravo à ceux qui – entre autres- défendent à grand minima les droits des homosexuels (statut du beau-parent, pension de réversion, célébration du Pacs en mairie, gain de la nationalité française pour le conjoint étranger).
    La droite, celle d’hier, c’était le FN d’aujourd’hui en pire : xénophobe à fond, patriarcale donc sexiste et homophobe, capitaliste pure et dure, etc…même la gauche d’avant la 2ème GM n’était pas très tendre, elle expulsait aisément les étrangers se comportant mal alors que maintenant elle est devenue hyper laxiste.

    D’ailleurs, soit dit en passant, le FN actuel très « lissé » avec unE candidate, assez jeune et moins réac que son père va peut-être éjecter du premier tour le candidat UMP ! Car la droite actuelle palabre beaucoup avec ses effets d’annonce non suivis d’effets sur le terrain ou si peu et question « social », y’a pas photo entre Marine et Nicolas ! Alain Duhamel disait ce matin à la radio que le programme social du FN c’est Marchais de 1972 !!! tout ce que le petit peuple et les classes moyennes toujours plus pauvres ont envie d’entendre, d’autant que la droite actuelle ne fait pas grand chose de différent de la gauche en continuant à financer le trou sans fond des aides sociales envers des personnes n’ayant jamais cotisé en France (un exemple ulcérant parmi bien d’autres) et y stationnant illégalement, quand elles n’ont pas priorité sur l’offre très restreinte de logements sociaux pour cause de « progéniture nombreuses -alibi ».

    Pour en revenir à votre article M. Vanneste, que pensez-vous de cet article :

    http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/01/05/oui-un-enfant-de-riches-coute-plus-cher-letat-quun-enfant-de-pauvres

    J’ai deux exemples à vous donner, deux exemples de familles hétérosexuelles puisque ça polémique encore sur ce sujet ici.
    La première avec deux enfants et bientôt un troisième, perçoit près de …10000 € mensuels (2 cadres sup). L’autre, percevait deux smic avec trois enfants. Hélas, la mère est partie en laissant les enfants au père (oui ça arrive, ce n’est pas toujours le père qui est indigne) et donc il lui reste 1000 €.
    Comment pouvez-vous défendre une égalité de traitement entre la première famille qui a beaucoup trop de revenus et va percevoir le même montant d’allocations familiales et la deuxième condamnée à la misère ??!!

    Quand je disais dans un précédent message que François Hollande a raison de dire qu’à partir de 4000€ par personne on est riche, c’est vrai ! Bien sûr que les 2 cadres sup n’ont pas volé leur salaire mais le fait est que de trop nombreuses familles, surtout monoparentales, n’ont pas assez pour SUR-vivre alors que les autres ont trop de gras ! Le salaire moyen en France est inférieur à 1500 € nets, ce qui n’est pas assez pour vivre dignement. Et je ne parle même pas des plus grandes victimes, les personnes seules avec petits revenus, pour qui le mot égalité n’existe pas en France : toujours redevables, jamais aidées sauf si elles se retrouvent très pauvres au RSA.
    Quand je dis ça dans ma famille, on me rétorque qu’avec un emploi d’expert-comptable il est normal de gagner beaucoup car l’on risque la prison vu les énormes responsabilités qui vont avec et je dis OK MAIS je réponds aussitôt que pour d’autres c’est deux fois pire car ils risquent leur vie eux et tout ça pour un minable smic (convoyeurs de fond).
    Donc il faut une redistribution des revenus, l’instauration d’un salaire maximal par personne car la majorité des salariés en France et une partie des retraités souffrent au quotidien de revenus de misère, ils n’ont pas le nécessaire alors que d’autres ont trop de superflu.
    Quand dans une société tout le monde est pauvre c’est dur mais rien de pire que les inégalités obscènes actuelles. Chacun doit pouvoir vivre en sécurité, se loger décemment et à prix correct (30% max des revenus), se soigner, manger équilibré et avoir quelques loisirs et partir au moins une fois par an en vacances ! Ce n’est pas demander la lune quand même ??!
    Pourquoi vit-on plus mal aujourd’hui qu’il y a encore 30 ans lorsque l’on est ouvrier/employé ou même classe moyenne ?
    Donc sur votre sujet si la gauche en arrive là c’est peut-être aussi parce qu’aider les familles riches est une aberration qui plus est révoltante pour la majorité des Français de plus en plus pauvres. Notre niveau de vie s’achemine de plus en plus à celui de pays type Brésil avec sa cohorte de pauvres, ses très maigres classes sociales et ses privilégiés ultra gras de richesse et ne représentant que 10% de la population.

    Oui vous allez encore dire que je suis pessimiste mais si seulement je me trompais, je serai mille fois heureuse qu’on me le dise !

    Répondre
  8. Thibault Loosveld - 16 janvier 2012 16 h 25 min

    @ seb:
    Le candidat socialiste a proposé la création de 60.000 postes de fonctionnaires, en versant à 80 % d’entre eux moins de 50 % de leurs salaires, et vous écrivez que le débat sera redoutable !

    Répondre
  9. F.F.T. - 16 janvier 2012 18 h 44 min

    @ P-Yves (16 jan 2012, 00:28) :

    Votre nouveau mot « gauchiasse » ne va certainement pas faire plaisir au PS !

    Mais, comme le dit l’un de mes amis : « ce Parti s’essuie avec du papier rose, c’est moins salissant que le blanc » !

    Répondre
  10. seb - 17 janvier 2012 18 h 15 min

    A Thibault :

    J’ironisais, comme vous l’avez sans doute deviné. Je n’aime pas du tout que l’on remplace l’argumentation par une politique de « massacre à la tronçonneuse » visant à discréditer plus l’homme (en se basant sur son physique notamment) qu’à ouvrir des axes de débats.

    S’agissant de l’école, je n’ai lu nul part une telle volonté de M. HOLLANDE. Du moins le « Monde » n’en parle t il pas. Pas plus la FSU…Et pourtant, elle ne se generait pas !
    http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/

    http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/

    Répondre
  11. Thibault Loosveld - 20 janvier 2012 23 h 08 min

    @ seb:

    En fait de diffusion de l’enseignement marxiste, la FSU tient le haut du pavé !

    Si les Français ne veulent pas, qu’en plus, les débats historiques deviennent soviétiques, ils auront à coeur de voter pour Nicolas Sarkozy qui, dans le fond, est d’accord avec une phrase de Jean-Marie Le Pen qui fit couler beaucoup d’encre.

    Répondre
  12. Elsa G. - 20 janvier 2012 23 h 11 min

    Vous devriez avoir honte.

    En tout cas, j’ai honte. Honte d’avoir quelqu’un comme vous dans mon gouvernement !

    Répondre
    • Christian Vanneste - 25 janvier 2012 11 h 57 min

      Désolé Chère Madame, je ne suis pas ministre, mais simplement un député, élu par le peuple !

      Répondre

Exprimez vous!