Le PLF pour 2012 : mission Anciens Combattants, mémoire et liens avec la Nation

Le 11 novembre 2011 à Bousbecque

Lors de l’examen des crédits de la mission « Anciens combattants, mémoire et liens avec la nation », plusieurs amendements ont été adoptés et plusieurs engagements ont été pris. Ils permettent, malgré des contraintes budgétaires particulièrement drastiques, plusieurs avancées.

 La revalorisation de quatre points de la retraite du combattant au 1er juillet 2012 pour atteindre 48 points d’indice a été confirmée, de sorte que l’ensemble des anciens combattants puisse bénéficier de cette revalorisation dans le courant de l’année 2012, conformément aux engagements pris par le Président de la République et la majorité. Depuis 2006, la retraite du combattant aura été revalorisée de 15 points, passant ainsi de 462 à 665 euros environ (+ 42,38 %), alors même qu’elle n’avait fait l’objet d’aucune augmentation depuis 1978.

 Le secrétaire d’État aux anciens combattants a pris l’engagement que soit porté à 869 euros le plafond de l’allocation différentielle au profit des veuves d’anciens combattants les plus démunies.

 Afin de venir en aide aux conjoints survivants des très grands invalides de guerre, le supplément de pension de 360 points institué l’an dernier au profit des conjoints des invalides dont le taux de pension était de 12 000 points sera élargi à partir de 11 000 points.

 Enfin, le secrétaire d’État s’est engagé à ce que soit créée une croix du combattant volontaire pour les réservistes opérationnels qui ont participé à des opérations extérieures.

Mot clés:

1 commentaire

  1. crotale - 22 novembre 2011 20 h 01 min

    Crise oblige, dans un souci d’ économie en 2012, il appartient aux parlementaires de prendre toutes dispositions pour GELER dès le 1er janvier 2012, le versement de la retraite du combattant (économie fiscale 230 millions d’Euros), la 1/2 part fiscale accordée aux anciens combattants âgés de plus de 75 ans (économie fiscale 200 millions d’euros).

    Répondre

Exprimez vous!