La Sécurité Routière

J’ai participé mercredi à la dernière réunion de synthèse de la mission d’information relative à l’analyse des causes des accidents de la circulation et à la prévention routière au cours de laquelle nous avons retenu 6 principes, 10 axes de travail et 40 propositions. J’ai appris que le Président Armand JUNG, député socialiste du Bas-Rhin , s’étonnait à juste titre de la publication des débats en cours. Par contre, je déplore qu’il ait mise en cause la Droite Populaire, qui aurait fait « pression », selon ses mots, afin que les débats soient publiés. Nous n’avons jamais eu un tel comportement.

Je vous invite à retrouver ces propositions, qui restent provisoires, afin de me faire part de votre avis.



Mot clés:

2 commentaires

  1. gperrin - 7 octobre 2011 10 h 05 min

    La tolérance 0 pour les jeunes conducteurs est un non sens complet.
    Sois on reconnait que l’alccol est dangereux dés 0g/l et il faut l’interdire à tout le monde, soit on considère qu’il y a une limite partir de laquelle il devient dangereux de conduire et il ne faut pas restreindre une seule catégorie. Cela relève de l’hypocrysie.
    En ce qui concerne le téléphone c’est totalement impossible à mettre en place. Il faudrait interdire la radio, le GPS etc. pour s’en assurer.
    Bref des mesures d’ennarques parisiens déconnectées de la réalité.
    Quelle déception de vous voir porter cela.

    Répondre
  2. seb - 7 octobre 2011 10 h 42 min

    Bon, alors quelques remarques :

    **Concernant le pilotage de la politique de sécurité routière, je ne suis pas très emballé. Peut être parce que cela manque d’éclairage. Au sens où je ne vois pas bien l’utilité de créer de nouvelles structures au niveau départemental, de rattacher le DG au PM, ou encore d’améliorer (en gros) les statistiques. Bref, vos propositions sont peut être bonnes mais n’expliquent pas quel changement pourrait apporter ce nouveau pilotage.

    **Concernant l’alcool au volant, des idées pas forcément mauvaises…Mais là encore, je reste perplexe. Les parlementaires ne feraient ils pas mieux de s’interroger sur les raisons qui font que notre jeunesse ne boit plus par plaisir mais pour boire ? Bref, au lieu de sanctionner en aval…Ne devrait on pas traiter le problème en amont ?

    Je ne comprends pas bien non plus la « loi à géométrie variable » : tolérance zéro pour la jeunesse essentiellement ? Pourtant, le résultat est le même non ? Bref, un manque de cohérence qui démontre à l’évidence un considérant politicien : surtout ne pas dénoncer les papy qui sont alcoolisés au volant ou fume du crack ! Ce sont des électeurs…!

    Perso, je pense qu’il faudrait rééduquer les jeunes au goût du vin -qui fait nettement moins de dégâts que les alcools forts – et leur montrer la noblesse de ce produit.

    **En matière de vitesse, je vois que les parlementaires ne considèrent pas nécessaires d’adapter les choses : moins de radars sur autoroutes, plus sur les départementales…Mais après un vrai entretien des routes. A l’heure actuelle, combien d’accidents causés par « un trou en formation » ?

    Toujours aucune évalutation des radars non plus…

    **Pour les deux roues, je ne m’y connais pas assez. L’avis d’un professionnel de cet engin serait utile.

    **Concernant les pratiques vertueuses, de très bonnes idées. A voir maintenant avec les assurances. Seront elles contraintes par une loi…Ou bien joueront elles le jeu ?

    Pour le reste…D’assez bonnes propositions dans l’ensemble.

    Verdict : élève VANNESTE en progrès. Continuez comme çà.

    Répondre

Exprimez vous!