L’Eglise catholique face à la colonisation et l’esclavage

Enregistré ce matin une émission qui passera demain, vendredi 10 décembre 2010, à 9h sur Direct 8 : Dieu Merci ! Elle est consacrée à l’Église catholique, aux missions et au rapport qu’elles ont eu avec la colonisation. Émission garantie sans repentance et politiquement incorrecte, Dieu merci !

Articles liés

11 commentaires

  1. J’a regardé sur internet l’émission par cette chaîne de télévision faite sur le jansénisme. C’était une assez bonne vulgarisation.

    Mais le présentateur semblait découvrir pour le première fois l’existence de cet mouvance si importante pour la spiritualité française. Il posait ses questions “à la Pivot” en lisant et pointant sa fiche comme une bonne ménagère qui vérifie qu’elle n’a rien oublié de la liste de ses petites commissions mais parfaitement incapable de rebondir sur les réponses de son interlocutrice afin de lui faire préciser ou corriger tel point ou tel point.

    D’ailleurs il n’écoutait pas la réponse ou la ponctuait d’exclamation parfaitement saugrenue tout occupé qu’il était de relire la question suivante et de vérifier qu’on était bien dans le “timing”.

    Triste époque.

  2. Enfin et heureusement, une émission “politiquement incorrecte” sur ce sujet car trop de monde oublie, ou plutôt fait mine de ne pas savoir, que l’Eglise Catholique a aussi joué un rôle social important.

  3. A Thibault…Je ne me lamente pas sur notre Nation. Elle est grande et belle, et je la sais soutenue par le Peuple Français, qui a fait plusieurs fois la démonstration de son amour envers elle et ses valeurs.

    Ce qui m’inquiète, en revanche, c’est le Parlement.

    Même “autheuil” qui est pourtant un grand défenseur des “petitesses” parlementaires ou/et ministérielles, s’émeut de voir le renoncement ambiant des parlementaires à faire…Leur job !

    C’est parfaitement consternant, et à ce jour, bien qu’ayant posé la question à beaucoup, aucun élu ne veut répondre “correctement”…

    J’entends par là que les élus pleurent leur misérable existence…Mais font comme s’ils n’en étaient pas les premiers responsables !

    Pour ce qui est de la “mafia” judiciaire…Je suppose que vous faites référence à ceci :
    http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/coup-de-couteau-a-bobigny-l-auteur-presume-laisse-en-liberte-07-12-2010-1181892.php

    Doit on rappeler que c’est le LEGISLATEUR qui a voulu faire de la prison le dernier endroit pour les prisonniers ? Rappelons aussi – quand la victime parlera cela sera différent – que pour le moment, nous n’avons à faire qu’à un “coupable présumé”…C’est à dire, juridiquement parlant à un “innocent jusqu’à la tenue d’un jugement.

    Rajoutons à cela que c’est la loi de 2009…Qui prévoit 0 jours de prison…Pour une condamnation inférieure ou égale à 2 ANS. Dixit M. HORTEFEUX.

    http://www.la-croix.com/afp.static/pages/101208141529.zo3ylyx6.htm

    Rappelez moi…L’UMP est au pouvoir depuis quand ? 2002 non ? Et la “droite” ? 1995 je crois…

    Bref…Je veux bien croire que certains juges aient, effectivement, de l’idéologie en lieu et place de cerveau…Mais pour le cas de cet homme remis en liberté, pointez du doigt la “majorité parlementaire” qui sait faire de très grands discours sécuritaires…Mais vote des lois attentant à l’autorité légitime de l’Etat.

  4. @ Seb : lecteur régulier de mon site, vous connaissez ma position sur la loi pénitentiaire… Je vous rappelle un article “entre la godille et les godillots” (août 2010)
    “Lors du débat sur la loi pénitentiaire, j’ai pour ma part regretté le ton systématiquement compatissant à l’égard des délinquants emprisonnés. J’ai déploré que le motif évident de la gestion hôtelière des prisons, et les aménagements de peines qui en résultent, aient conduit à diminuer de fait le temps d’incarcération pour les condamnés à plus d’un an et à développer le gadget rassurant du bracelet électronique. J’ai d’ailleurs proposé, au contraire de suivre le modèle suisse en privilégiant le travail d’intérêt général pour les primo délinquants et pour les peines inférieures à six mois. Voilà qu’aujourd’hui on prévoit à nouveau de multiplier les motifs d’emprisonnement alors que le problème de la surpopulation carcérale se pose toujours et que de nombreux magistrats vont continuer à donner une interprétation laxiste aux lois répressives que nous votons. Un président de cour d’appel honoraire m’informait récemment de cette pratique irresponsable dans le ressort de Grenoble, pratique qui explique sans doute en partie la situation aujourd’hui constatée.”

    http://www.christianvanneste.fr/2010/08/02/entre-la-godille-et-les-godillots/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services