Viva Chile !

Les images très émouvantes de la remontée des mineurs chiliens offrent en fait un message politique. L’omniprésence du drapeau national, l’hymne entonné à plusieurs reprises -et notamment à l’occasion du bicentenaire de leur Nation au fond de la mine-, traduisent l’importance de l’affectivité, du sentiment patriotique, et sans doute de la Foi dans le déploiement de la solidarité nationale. Le pays s’est uni pour sauver des compatriotes, mais on a vu aussi qu’une telle attitude positive peut s’accompagner d’ouverture à l’altérité puisque le Bolivien qui faisait parti du groupe a été tout aussi bien accueilli -et avec son drapeau- que les autres. Il faut rappeler que la Bolivie et le Chili n’ont pas toujours connu des rapports pacifiques. Je voudrais aussi souligner le rôle des familles : les retrouvailles poignantes avec les pères retenus montrent à quel point cette solidarité de proximité est essentielle pour une société.

Les images que notre pays envoie au monde dans le même temps sont consternantes ! Une majorité de Français paraît soutenir une grève faite par ceux qui bénéficient de l’emploi le plus sûr, et sont les moins touchés par les réformes de la retraite. L’objectif est simple : il faut créer le plus de gène en courant soi-même le moins de risques. Cette grève par procuration atteint son paroxysme avec le mouvement lycéen, excellent moyen pour certains enseignants de ne pas travailler sans faire grève, et manipulation sans vergogne de jeunes gens insuffisamment informés (cf cette stupéfiante vidéo) et marqués par les modèles soixante-huitard si désastreux pour notre pays. Dans ce triomphe de l’insularité idéologique de notre pays, du corporatisme indécent des professions les plus protégées et de de l’égoïsme ravageur qui règne en France, on peut trouver l’exacte symétrie des événements chiliens.

Mot clés:

4 commentaires

  1. Ghiss - 14 octobre 2010 13 h 38 min

    C’est un beau tableau qui ne doit pas faire oublier les couacs suivants : une partie de ces mineurs avaient des maîtresses qui se sont manifestées publiquement et ce ne sont pas des enfants de coeurs non plus, l’alcoolisme est récurrent dans ces durs métiers.
    Mais ce qu’ils ont subi évidemment n’est à souhaiter à personne.

    Répondre
  2. isabelle martin - 15 octobre 2010 10 h 55 min

    Tout à fait ! J ai suivi en diirect les libérations et été à chaque fois aussi émue et impressionnée par la dignité de ces hommes ..
    Mais bon, lors du Mondial (ne parlons pas de la France hein !!!!!!) les joueurs Chiliens étaient parmi les + émus durant leur hymne , comme les joueurs de l Uruguay .. (ne parlons pas de la France … )

    Répondre
  3. isabelle martin - 15 octobre 2010 10 h 59 min

    et manipulation sans vergogne de jeunes gens insuffisamment informés (cf cette stupéfiante vidéo).

    Allons, allons c est clair pourtant !!! Il veut euh …
    pouvoir avoireuh une retraite qui va nous servireuhhh
    et pas une retraiteuhhhh comme veut euh l état euhh pour euhhhhhhh …………… euh….essayer de… ne pas vraiment euhhhhh ……………………

    Répondre
  4. isabelle martin - 15 octobre 2010 11 h 10 min

    Par contre, soeur Marie , c est moins clair …… http://www.youtube.com/watch?v=V6b0RRNtPXw

    Mais bon, revenons au sujet !!
    « Viva Chile, mierda ! » (Merde, vive le Chili !) a crié Sepulveda…..

    http://fr.euronews.net/2010/10/13/chili-les-images-fortes-du-sauvetage-des-33/
    Chili: les images fortes du sauvetage des “33” .

    On ne sait dire qui sont les plus heureux ! Les mineurs ou les sauveteurs !

    Beaucoup d émotion en tous cas et de superbes exemples de dignité .

    Répondre

Exprimez vous!