Sécurité dans les transports en commun (QE)

M. Christian Vanneste interroge M. le secrétaire d’État à la justice sur le jugement à l’encontre d’une jeune femme qui avait roué de coups une conductrice de bus d’Aulnay-sous-Bois. Cette femme a été condamnée à sept mois de prison. Elle avait insultée la conductrice puis lui avait craché dessus avec deux complices qui elles n’ont pas été inquiétées (relâchées le soir même). La conductrice avait appelé le service de sécurité des TRA (transports rapides automobiles) et tenté de retenir celle qui l’avait agressée par le col de sa capuche pour qu’elle soit arrêtée. Cette dernière l’avait alors passée à tabac sous les encouragements de ses deux amies et sous les yeux de la fille de la conductrice âgée de 15 ans. Nicolas Sarkozy l’avait appelée au téléphone lui promettant de « tout mettre en oeuvre pour que cette action inqualifiable ne se reproduise jamais ». Malheureusement, pour notre justice, frapper une conductrice de bus n’en coûte que quelques mois de sursis de prison. Il aimerait connaître l’avis du Gouvernement sur cette triste affaire.

Réponse du Gouvernement

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.