Pour SCA à Linselles

L’annonce hier par le groupe suédois SCA de l’abandon de son site de Linselles est un coup dur pour les 280 salariés qui y sont employés et leurs familles. C’est aussi un mauvais coup pour la ville de Linselles et l’ensemble du bassin d’emploi. Cette entreprise qui comptait 1200 salariés lorsqu’elle abritait encore le siège social de Peaudouce, dans les années 90, a été l’un des plus gros employeurs privés du secteur. Cet événement s’inscrit apparemment dans la crise actuelle, mais il souligne davantage le bien fondé de l’exigence d’une politique industrielle défendue par le Président de la République. En effet, il est paradoxal qu’une usine spécialisée dans les couches culottes quitte la France, alors que notre pays détient le record de la natalité et vient de prendre des mesures favorables à l’industrie avec la suppression de la taxe professionnelle et le renoncement à la taxe carbone. Il est clair que la compétitivité du coût de la main d’oeuvre en Pologne joue un rôle décisif, raison de plus pour regretter l’absence de la TVA sociale.

Pour autant, il faut tout faire pour que l’activité industrielle et les emplois soient maintenus dans des bâtiments qui sont attractifs, bien situés géographiquement, et dans un site agréable. Je me suis rendu aujourd’hui à la mairie de Linselles pour y rencontrer, avec le maire et son équipe, les représentants locaux du groupe SCA, afin de recevoir les informations nécessaires à mes interventions. Aussitôt après, j’ai été rencontrer les salariés qui font grève à l’entrée de l’usine, et j’ai pu échanger avec les représentants syndicaux. Je me tiens évidemment à leur disposition pour faire en sorte que cette crise reçoive les meilleures solutions possibles. D’ores et déjà, j’ai pris contact avec le commissaire à la réindustrialisation du Nord Pas de Calais, afin d’étudier avec lui les moyens que nous pouvons mettre en oeuvre dans ce secteur de Tourcoing-Vallée de la Lys, qui doit sauvegarder sa dimension industrielle.

J’espère une mobilisation de tous les élus dans ce combat au-delà des frontières politiques.

Exprimez vous!