2 commentaires

  1. Lucia - 21 février 2010 18 h 35 min

    Comment appele- t-on les peuples qui s’installent dans un pays étranger au leur, y font souche et qui imposent leur culture, leur religion et leurs mode alimentaires, leurs architectures.
    Des peuples colonisateurs!!!!
    Pour la route.
    http://www.youtube.com/watch?v=_pE3WTtmbtU

    Répondre
  2. babeil - 22 février 2010 20 h 30 min

    Sauf que votre définition exacte de la colonisation ne s’applique pas du tout à la situation française d’aujourd’hui.
    D’une part, l’immigration et l’importation de sa culture ne peut être assimilée à une installation de force, car elles se font à ma connaissance avec l’accord et le consentement du gouvernement français.
    D’autre part, votre raisonnement absurde pourrait s’appliquer à tous les pays du monde entier. Si la france est pour vous en raison de son immigration colonisée par les pays arabes et Africains, on pourrait se dire que l’Afrique et les pays arabes sont également colonisés par les immigrés français qui y vivent. Donc qui colonise qui dans l’affaire? De même les américains sont colonisés par les européens et vice versa. Votre idée de la colonisation est quelque peu déformée.
    Pour finir, avant de parler de colonisation, vous devriez regarder les faits plus minutieusement, car dans le quick de Roubaix, ce n’est même pas un musulman qui vend les sandwich halal. Le gérant est selon vos propres dires suite à la note intitulée « burqa, halal, ça tourne à l’obsession » un conseiller municipal ump nommé Pascal Nys. Sans vouloir faire preuve de préjugé, ce nom n’a pas tellement de consonnance arabe. D’ailleurs la plupart des faits d' »islamisation » que vous imputez aux musulmans ne sont même pas de leur responsabilité. Pas plus que la décision de la juge (à mon avis non musulmane) d’annuler un mariage pour mensonge portant sur la qualité essentielle de non virginité n’était d’inspiration musulmane, ce n’est pas davantage une horde d’employés musulmans ni un directeur musulman qui a pris la décision de vendre du halal à quick. Donc quelles que soient les décisions légales ou illégales, morales ou immorales, quels que soient les lobbys et influences électorales, c’est avant tout aux institutions monopolisés par de bons judéo chrétiens que revient le pouvoir de dire qui peut entrer sur le territoire, quelles pratiques culturelles est autorisée etc…. Ce mode de fonctionnement totalement démocratique n’a pas vraiment de rapport avec une islamisation qui « s’impose » comme vous dites semblable à un putsch, défonçant les frontières, saccageant toutes les boucheries pour les remplacer par du halal. Du moins les faits que vous dénoncez en tant que telle n’ont pu exister que dans le respect du droit et des procédures rédigés et appliqués par des non musulmans.

    Répondre

Exprimez vous!