Hadopi, le retour

Ce projet de loi a eu plusieurs appelations:  Création et Internet, HADOPI, et maintenant, Protection pénale de la propriété littéraire et artistique sur Internet. La discussion sur ce texte a eu lieu durant la session extraordinaire du mois de juillet, le vote solennel a lieu aujourd’hui, en session extraordinaire toujours. Mon avis n’a pas changé: je voterai contre, et j’aurai l’occasion de revenir sur ce vote ultérieurement.

2 commentaires

  1. seb - 16 septembre 2009 20 h 57 min

    Une fois de plus…Concours de lâcheté sur cette « loi » voulue par le Président QUI NE FIGURAIT PAS DANS SON PROGRAMME ELECTORAL, NI DANS CELUI DES PARLEMENTAIRES !!!!

    Sincèrement je ne comprends pas pourquoi il faut que la France soit toujours trahie par ceux qui sont censés la servir. Comment peut on ne pas aimer la France, et adopter des textes qu’on sait mauvais ? Un élu est censé, justement, défendre la Société…Et c’est tout le contraire !

    Merci en tout cas, si vous avez voté « non ». Cela fait plaisir de voir qu’au moins, un député, sauve l’honneur !

    Sinon, juste pour lier le sujet avec M. Hortefeux…

    Pourriez vous demander à M. Copé de réfléchir avant de parler ?

    Pourquoi accuser « Internet » alors que la DIFFUSION de la vidéo a été faites par le très sérieux journal « le Monde » ! ?

    M. Copé s’insurge aussi contre le fait que la dite vidéo ait été diffusée. L’université de l’UMP est pourtant un rendez vous…PUBLIC ! Et M. Copé EST CENSE SAVOIR que la vidéo a été faites par PUBLIC SENAT qui n’est pas connu pour son antiparlementarisme et moins encore par sa « rebellion » envers M. Hortefeux !

    Pour finir, rien à voir avec le sujet. Je souhaite simplement remercier l’UMP pour avoir choisi comme Président de la Commission une personne ayant une fibre aussi….Sociale ! Sans aller jusqu’à réclamer Jaurès, on aurait pu trouver mieux, non ?

    http://europesociale.over-blog.com/article-35855214.html

    Répondre
  2. seb - 17 septembre 2009 17 h 53 min

    Quelle est la différence entre un parlementaire et un citoyen lambda ?

    –Dans le doute…Le député vote la loi.
    –Dans le doute…Le citoyen s’abstient…De voter en faveur de ce qu’on lui propose.

    La preuve par « autheuil » !
    http://authueil.org/?2009/09/16/1431-les-ateliers-de-l-elu-20&cos=1

    Surtout…Ne pas chercher à comprendre. Voter…Et tant pis pour le pays ! Qui a dit que la curiosité était une vertu parlementaire ? Danton. Pauvre Danton…Triste réalité.

    Répondre

Exprimez vous!